AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre par une pluie battante. [ Privé Dagmar Belstöd. ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 100
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Rencontre par une pluie battante. [ Privé Dagmar Belstöd. ]   Lun 5 Nov - 0:01

L'automne battait son plein à présent, et le climat printanier n'était désormais qu'un lointain souvenir ! Une pluie battante et de violentes bourrasques prenaient d'assaut la capitale et ses alentours ! Malgré qu'il fusse encore tôt, l'après-midi commençait à peine, il faisait déjà fort sombre, une épaisse voûte de nuages grisâtres empêchant les rayons du soleil de frôler le sol. Avec un pareil climat, les rues étaient presque vides. Il n'y avait guère que quelques passants, qui se pressaient pour rejoindre leurs foyers. D'un autre côté, avec un pareil temps, les tavernes devaient être combles !

Mais Éléazar n'avait pas le cœur aux réjouissances. Et pourtant, Vaïud savait que l'automne était une période de l'année qu'il appréciait tout particulièrement ! Et ce, malgré le climat qui pouvait se montrer quelque peu capricieux ! Avec le mariage de sa sœur approchant, il venait de plus en plus souvent à Hantonael, afin de lui donner un peu d'aide. Il s'était même chargé de concevoir le cadeau que son aînée comptait offrir à son futur époux ! Mais si les préparatifs se passaient pour le mieux, les choses ne s'étaient pas déroulées comme à l'accoutumée ce jour-là...

L'Ar s'était disputé avec sa sœur... Pour une raison des plus absurdes... Le forgeron ne pensait pas qu'Ismelle prendrait aussi mal l'un de ses propos. Il ne s'agissait que d'une plaisanterie, rien de plus... Aussi, il avait préféré mettre fin à leur entrevue, sur les conseils d'Ermaëlle. La jeune femme lui avait promis de discuter avec sa sœur, lui assurant par avance qu'Ismelle ne lui en voulait pas vraiment. Selon l'enlumineuse, son aînée était sur les nerfs, son union devant se dérouler dans les prochaines semaines. Le forgeron poussa un soupir à cette pensée. Il aurait du s'en rendre compte par lui-même...

A présent, le jeune homme était seul, Zelfyne ayant sûrement trouvé refuge à l'extérieur de la ville, étant donné qu'il ne l'avait pas vu au Parc Suspendu. Si son plumage la protégeait des intempéries, ce n'était pas pour autant que la créature appréciait la pluie. Si cela lui était possible, elle faisait toujours en sorte de s'abriter. Éléazar reprendrait ses recherches une fois que le temps se serait un peu calmé. En attendant, mieux valait éviter de rester trop longtemps à l'extérieur par ce temps ! Il ne tenait pas à tomber malade et à subir une nouvelle convalescence !

Aussi, l'Ar chercha du regard une taverne où il pourrait trouver refuge. Éléazar devait avouer qu'il n'était pas familier de ce type de lieu. Quand il se rendait à la capitale, il mangeait en compagnie de sa sœur et de Farban, quand ce dernier était présent. Et depuis quelques mois, Ermaëlle s'était également invitée à leur table. Aussi, il n'était encore jamais arrivé au forgeron de devoir trouver un endroit où se rendre quand il était en visite en ces lieux, bien que son futur beau-frère lui avait déjà indiqué quelques adresses sûres.

Finalement, le jeune homme jeta son dévolu sur l'un des lieux mentionnés par Farban. '' Le Gâteau aux Carottes '', s'il ne se trompait pas. L'endroit ferait l'affaire ! Aussi, Éléazar se rapprocha de l'entrée du lieu, ouvrant la porte et se glissant à l'intérieur aussi rapidement que possible. Cela éviterait aux clients déjà présents de souffrir du froid ou de la pluie battante. La porte refermée, le jeune homme ôta sa capuche. Malgré la présence de cette dernière, une partie de sa chevelure était humide, pour ne pas dire trempée ! Mais l'Ar n'y prêta pas réellement attention. Le lieu dégageait une douce chaleur. Il serait vite sec !

Avisant une table libre qui se trouvait non loin, Éléazar s'y installa dans le plus grand des calmes. L'endroit lui semblait sympathique ! Finalement, Farban ne s'était pas trompé ! Encore fallait-il goûter aux mets de l'endroit, pour voir si les propos du chevalier n'étaient pas exagérés ! Finalement, la journée n'était pas aussi mauvaise que le forgeron avait pu l'imaginer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagmar Belströd

avatar

 Argent Argent : 10
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Serveuse
RPs en cours : -Rencontre sous la pluie

-Rencontre par une pluie battante

MessageSujet: Re: Rencontre par une pluie battante. [ Privé Dagmar Belstöd. ]   Sam 10 Nov - 15:41

Les gouttes chutaient du ciel par milliers, s'écrasant sur les pavés ou les tuiles noires très mal entretenues de la taverne. On pouvait y voir des mousses et traces jaunes les décorant qui commençaient à grimper sur la souche extérieur de ce qui semblait être une cheminée. De la fumée sortait du chapeau de souche légèrement noircit. Noir, contrairement à la façade de la taverne qui était d'un blanc parfait autrefois, salit par le temps et foncé à cause de la pluie qui s’abattait sur la capitale, les pierres blanches avaient une couleur plutôt tournée vers le beige dorénavant. Des fenêtres en bois foncé étaient comme coincées solidement entre les  pierres, les vitres assez rapidement nettoyées; si on s'en approchait, on pouvait percevoir une trace de chiffon dessus, le nettoyage ayant dû être fait très rapidement à cause d'un manque de temps. Deux pots de fleurs, en bois, ayant une allure de baril de bières coupé en deux afin de faire deux pots distincts, trônaient des deux côtés de la porte. Le bois noircissait légèrement à cause de l'eau et la terre était inondée à l'intérieur. Aucune fleur ou autre plante, les températures se faisaient de plus en plus fraiches pour ce genre de choses. La porte de cette taverne était elle aussi en bois, une petite vitre rectangulaire sur la tête de cette entrée, une porte simple. A l'intérieur, on pouvait y distinguer les allures des tables et des clients, certains causant tellement fort qu'il suffisait de faire quelques pas vers la porte pour commencer à les entendre parler et rire de leurs rires gras et voix fortes. Au dessus de cette porte, sur le côté, une magnifique enseigne en bois peint. Elle avait la forme d'une carotte et était sûrement la chose la plus entretenue de l'extérieur. Dessus, une écriture à la peinture rouge, très précise : "Le Gâteau aux Carottes".

Voilà donc à quoi ressemblait l'extérieur de la taverne adorée de Dagmar, on pourrait en dire beaucoup de défauts mais surtout pas à la serveuse dévouée à son travail. Cette taverne était parfaite, et qui ne voudrait pas entrer en la voyant ? Surtout sous cette pluie qui frappait les fenêtre et leur offrait une petite musique de fond aux clients heureux d'avoir pu trouver un abri au chaud, cs derniers étant nombreux comparé aux habitudes. Sûrement à cause de la pluie,  tous fuyaient ce temps qui enchantait certains chasseurs de champignons et les taverniers.

En ouvrant la porte, une douce odeur de la spécialité de la taverne planait dans l'air et chatouillait les narines de tout nouveau venu. Presque tout ici était en bois, exceptés les murs de pierre un peu plus blanche qu'à l’extérieur, le sol en pavé beige et la cheminée en fond de salle ainsi qu'une partie du bar sur la gauche qui étaient de la même pierre que le mur. Un tapis aux poils bruns était à l'entrée pour éviter de salir le sol, mais, ce dernier était trempé et boueux dû au nombre de clients passés par ce tapis et s'étant décrassés les chaussures.
La salle était séparée en deux parties, à gauche, on pouvait y percevoir un bar au socle en pierre blanche et le dessus étant une belle planche en bois clair bien taillée. Un homme brun aux yeux bleus y servait les clients sur les chaises hautes, ses cheveux étaient raides et fins, le brun commençant à tirer vers le blanc à cause de l'âge qui dessinait aussi des rides sur son visage. Il possédait un énorme nez assez remarquable, ses lèvres fines et souriantes, riant avec le petit groupe assis sur les chaises hautes en bois devant le bar, un coussin rouge sur le siège de ces dernières. Il lançait un sourire bienveillant et accueillant à chaque nouvelle personne entrant dans le lieu. Derrière lui, quelques barils, un placard à récipients assez grand et de quoi les nettoyer sur le côté. Toujours à gauche, une porte entrouverte laissait échapper l'odeur du plat principal de la taverne et si on y tendait l'oreille, des sons de cuisine se faisaient entendre. Tout au fond à gauche, une cheminée en pierre réchauffait la pièce, les flammes rouges orangées dansaient en son cœur sur un petit amas de bois. Entre la cheminée et le mur se trouvaient des buches, n'attendant qu'à être jetées dans le feu, tandis que de l'autre côté de la cheminée se trouvaient des outils pour cette dernière dont un soufflet assez modeste.
Dans la partie de droite réservée aux clients, plusieurs tables étaient disposées, principalement rondes et quelques peu abimées par des entailles et rayures. Deux ou trois tables rectangulaires étaient perdues entre toutes ces tables circulaires, servant pour les grands groupes venant à la taverne, des bancs de chaque côtés pour autant de personnes voulues.
Enfin, les murs étaient décorés de quelques peintures et une tête de cerf sur le mur de gauche, un cadeau fait au père de Dagmar avant qu'ils déménagent à la capitale.
La pièce était animée d'une chanson heureuse qui était composée  par les entrechoquements des boissons, les rires et discussions agitées des clients, le crépitement du feu et la pluie tambourinant les fenêtres.

Un autre instrument s'ajouta d'un coup à la chanson, des pas pressés et assurés traversant la salle en quelques temps avec un air agile et habitué. C'était la serveuse au visage ressemblant au barman mais aux traits plus féminins, jeunes et à quelques différences comme les yeux verts où ses cheveux plus épais. Dagmar avait réunit ces cheveux bruns précédemment cités, qui allaient dans tous les sens, en une simple queue de cheval. Elle tenait un plateau avec différentes boissons et une assiette de gâteau de sa main droite, grande, tout comme celle de gauche qui portait deux autres boissons.
Pas une goutte tomba alors que l'adolescente de dix-sept ans évitait avec assurance les tables et chaises se déplaçant sous les rires de certains ou autre. Ses pieds dansaient presque au milieu des meubles tandis qu'elle déposait rapidement ce qu'elle tenait sur différentes tables. Alors que ses yeux pétillaient, ses lèvres lâchaient un petit soupir de soulagement une fois tout servit, gardant leur grimace habituelle de mécontentement. Son visage était luisant de transpiration à force de courir partout à cause de la quantité de client venant se réchauffer. Elle resserra son petit tablier de serveuse rouge en tissu et se tourna vers le bar pour questionner son père du regard. Ce dernier lui désigna le nouvel arrivant du menton, un jeune homme assis non loin de l'entrée et qui ne semblait pas attendre depuis bien longtemps. Il avait l'air d'avoir traversé la pluie pour venir ici, n'ayant pas l'air si mécontent de cela d'ailleurs.

Dagmar lâcha un grognement, elle qui avait pensé enfin pouvoir faire une pause et aller rire avec des habitués qu'elle aimait bien en attendant qu'on ai besoin de nouveau d'elle, elle allait devoir remettre ses plans à plus tard. Elle avança donc, contournant de nouveaux certaines chaises et table, pour se diriger vers le nouveau client. Il n'avait pas l'air très habitué à l’ambiance de la taverne, la serveuse n'aimant pas les inconnus de sa taverne, elle aimait encore moins les inconnus aux tavernes. Son nez remonta légèrement avec ses lèvres, grimaçant encore plus qu'à son habitude. Elle se mit sur le côté de la table et lâcha sèchement.

-Bonjour. Je peux vous aider ou vous conseiller ?  

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 100
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: Rencontre par une pluie battante. [ Privé Dagmar Belstöd. ]   Hier à 23:32

Bien que la table où  Éléazar s'était installé se trouvait assez loin de la cheminée, le froid n'était pas présent pour autant. L'espace de quelques instants, l'Ar observa les flammes qui dansaient dans l'âtre. Cela lui rappelait la forge, d'une certaine façon ! Et Vaïud savait qu'il avait envie d'y retourner le plus vite possible ! Si ses présents pour le mariage étaient bientôt achevés, il lui restait tout de même des choses à faire ! Mais le jeune homme ne s'inquiétait pas, tout serait prêt en temps et en heures ! Il n'avait jamais été en retard pour une commande, et ce n'était pas aujourd'hui que cela commencerait !

Le regard de l'Ar délaissa la cheminée, se portant sur l'homme se trouvant derrière le comptoir. Sûrement le propriétaire des lieux. C'est alors qu'Éléazar remarqua les quelques peintures qui ornaient les murs, de même que l'imposante tête de cerf qui trônaient entre elles ! Peut-être que l'homme du comptoir était chasseur... Le forgeron n'en avait pas la moindre idée. Toujours est-il qu'avec les nombreux clients présents, l'endroit respirait la convivialité !

Alors qu'il contemplait toujours certaines des peintures, des pas se firent entendre venant dans sa direction. Sortant de ses pensées, Éléazar ne tarda pas à remarquer la jeune fille qui servait d'autres clients quelques instants auparavant. Immédiatement, le forgeron lui trouva des traits très proches de ceux de l'homme présent derrière le comptoir. Sa fille ou sa nièce, peut-être. L'Ar ne pouvait pas en être sûr. La seule certitude qu'il avait à ce propos était le fait que les tavernes étaient généralement des affaires de famille. Aussi, si un couple tenait l'endroit, il n'était pas rare que le reste de leur parentèle y exerce d'autres métiers, que ce soit dans les cuisines ou dans la salle en elle-même.

Toujours est-il que la serveuse lui semblait bien jeune. Elle devait avoir seize ou peut-être dix-sept ans. L'Ar ne pensait pas qu'elle puisse être plus vieille que cela. Et au vu de l'air que l'adolescente affichait, il semblait au forgeron que sa présence lui déplaisait quelque peu. Mais pour quelle raison ? Éléazar eu beau réfléchir, le visage de la jeune fille ne lui disait absolument rien ! Comment avait-il pu faire quelque chose pour lui déplaire ? Le ton sec de l'adolescente ne fit que renforcer l'incompréhension de l'Ar. Eh bien, à croire que sa simple présence était considérée comme une erreur monumentale par la jeune fille ! Mais ce n'était pas une raison pour répondre sèchement à la serveuse. Ce n'était ni digne d'un Ar, ni digne d'Éléazar ! On pouvait lui reprocher beaucoup de choses dans son comportement, mais pas son manque de politesse ou quelque chose dans le même genre !

« Bien le bonjour ! lança le forgeron, sur un ton des plus chaleureux. Je pensais vous commander un peu de votre gâteau aux carottes. Les rumeurs disent qu'il est excellent ! Que me conseillerez-vous avec ceci ? »

Éléazar n'avait jamais été un grand buveur. S'il buvait de temps en temps, c'était surtout pour fêter un événement de la plus grande importante ! Et le dernier en date était l'annonce du mariage d'Ismelle. Mais avec sa convalescence, l'Ar n'avait pas pu se rendre immédiatement en ville. Aussi, il n'avait pas fêté dignement la nouvelle. De plus, le forgeron devait avouer qu'il avait bien besoin de se réchauffer. Et puis, au vu de sa carrure, il lui faudrait bien plus d'un verre pour finir ivre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre par une pluie battante. [ Privé Dagmar Belstöd. ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre par une pluie battante. [ Privé Dagmar Belstöd. ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sous une pluie battante... {Pv Lellia } [Terminé]
» Pluie battante, mission fracassante ? [Mission: Kaylee, Shin, Udo]
» Promenons-nous sous la pluie ♫ [Privé à Améthyste]
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens d'Hetenlaüd ::  :: -
Sauter vers: