AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Quête] Attaque de Loups

Aller en bas 
AuteurMessage
Ásmundr Krönos
L'Arlaüd Ténébreux

L'Arlaüd Ténébreux
avatar

 Argent Argent : 20
Force Force : 45
Agilité Agilité : 35
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Arlaüd
RPs en cours : - Les Rues Humides : Solveig

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Dementör
Sexe : Masculin
Description:

MessageSujet: [Quête] Attaque de Loups   Mar 3 Avr - 22:55


TITRE DE LA QUETE :

Attaque de loups

AUTORISEE AUX :

Tous

LIEU :

Les Plaines

DESCRIPTION ET REGLES DE LA QUETE :

Le village d'Aldònael est attaqué par une meute de loups affamés. Il faut absolument survivre et protéger les villageois. Ces derniers et les loups seront joués par le PNJ.

PRIVEE ? :

Non

NOMBRE DE MEMBRES PARTICIPANTS :

3

ORDRE DE PASSAGE :

- PNJ
- Azul Lenmeÿer
- Morlak Narendarr
- Ebao Kuza

_________________



Dernière édition par Ásmundr Krönos le Sam 1 Sep - 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J.

avatar

 Argent Argent : 0
RPs en cours : - Attaque de loups : Quête
- (Flashback) En fuite : Ermaëlle
- (Intervention gagnée par Eléazar) Capra Aegagrus Hircus : Ebao et Eléazar

MessageSujet: Re: [Quête] Attaque de Loups   Mar 3 Avr - 23:07



ATTAQUE DE LOUPS





C'était le beau milieu de l'hiver. Les vastes étendues de plaines d'Hetenlaüd étaient, depuis bien des jours, recouvert d'une épaisse couche de neige. Les branches des quelques arbres des environs se pliaient sous le poids de la poudreuse. Le froid embaûmai l'environnement, avait poussé certains animaux sauvages à l'hibernation, d'autres à la migration. Et d'autres encore restaient sur place et faisaient tout pour survivre à la mauvaise saison. La neige avait recommencé à tomber aujourd'hui sur la plaine de l'Est. La lumière aussi, peu à peu, déclinait derrière les nuages, annonçant l'heure tardive. Le soir se présentait au pays. A Aldònael, les habitants s'affairaient à leurs dernières tâches quotidienne. C'était la dernière heure des boutiques, et celle où les chasseurs rentraient au bercail, le tout rythmé à une monotonie ralentie par l'hiver. Très vite, le crépuscule s'imposa par un jeu de lumière que tous reconnaissaient à travers la couverture nuageuse de plus en plus sombre qui ne cessait de faire tomber ses flocons d'argent. Au fur et à mesure que le voile de la nuit se dessinait à l'horizon, le vent se faisait un peu plus fort. La soirée s'annonçait dans une certaine agitation météorologique. Sous les dernières lueurs du jour, les Aldònaelors en profitaient pour allumer les lanternes. C'est alors qu'un hurlement nocturne s'éleva quelque part dans la plaine. Les habitants du village commencèrent à s'inquiéter en entendant plusieurs autres se joindre à lui. Des loups !

- Nous avons été épié par ces maudites bêtes toute la journée,
informa un chasseur à une passante alors qu'il tirait derrière lui le cerf qu'il avait abattu, ils doivent être affamés pour quitter ainsi les bois.

- Vous croyez qu'ils vont venir ici ?

C'était bien impossible à déterminer pour le moment mais les voix entre tous s'élevèrent un peu partout dans le village sur la possibilité que les loups se mettent à trop s'approcher des habitations. Les chiens étaient énervés et les chevaux agités. Les inquiétudes montaient au sein de la population mais peut-être que finalement, c'était beaucoup de bruit pour pas grand chose...






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azul Lenmeÿer

avatar

 Argent Argent : 20
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Age : 16

MessageSujet: Re: [Quête] Attaque de Loups   Mer 30 Mai - 19:15

A son habitude et pour ne rien changer, là ou normalement tout Kanëzak  s’agitait pour les dernières préparatifs du rude solstice hivernale, Azul lui avait choisi de se dégager de ses obligations au profil d’une inutile et énième isolation. Les arbres à nu en hiver avaient beau être bien plus glissants, ils fournissaient une place idéale pour se délasser entre deux branches bien placés. Et fort heureusement pour lui, tout le monde était bien trop occupé pour faire attention à un unique gamin se prélassant entre les bras de noues, les yeux perdus dans le brouillard de sa propre rancune…

Mais ce scénario n’avait pas durée très longtemps. Le cri de son père en bas de l’arbre signala au jeune garçon qu’il ferait mieux de descendre en vitesse.


- AZUUUULEUUUU !

Il avait soupiré avant de descendre au sol sans se presser, mais comme à son habitude sans aucune précaution, et rata le creux de la courte branche qui assurait la prise de son pieds. Le bruit sourd de son atterrissage au sol fut ponctué d’un « AÏE ! » et d’une douleur supportable à la tempe. Ca ne l’empêcha pas de grommeler qu’il avait mal jusqu’à ce que son agacé paternel ne le traine jusqu’au porche de leur maison.


- Je me plaindrais même pas que tu n’effectues pas tes corvées, par contre je vais avoir besoin que tu écoutes !

Le ton autoritaire était mêlé d’une pointe d’un truc qu’Azul détecta comme étant de  l'anxiété.

- Tu sais ce qui arrive en ce moment à Aldònael ?

Pour ce que le jeune homme en avait à faire, les habitants du village pouvaient se faire déchiqueter par des laüds qu’il ne changerait pas son expression blasé. Face à cette réaction -ou plutôt à cette absence de réaction- Viël fronça les sourcils et fit craquer ses épaules.

- Il se passe mon garçon qu’une troupe de loup a été repérée en bordure du territoire de la ville, ça n’était jamais arrivé en plusieurs années ! Tu sais que nous avons pleins d’amis de ce côté-là, et tu sais qu’une attaque  de loups serait mortel sur le moment comme sur le plus long !

Il voulait sans doute dire sur le court terme et le long terme… Azul ne le releva même pas. Son père avait vraiment beaucoup d’amis de tous les côtés de la région, serviable et musclé comme il l’était. On n’hésitait pas à faire appel à lui en tant que solide bonhomme ou déterminé gaillard. Ça ressemblait parfois à de l’exploitation selon les critères d’Azul, mais au moins c’était récompenser par des sacrés beuveries gratuites payer par ceux qui lui en devait une.

- Mon ami Marat est très inquiet pour sa femme et ses enfants, et donc…

Donc il lui a demandé un coup de main et Azul devrait se coltiner le boulot à ses côtés pour ne rien avoir en retour ?

- Donc je lui ai dit qu’on passerait le voir, toi et moi…

Bah, pas qu’il en ait grand-chose à faire au final, dans le meilleur des cas on lui donnerait une tape sur l’épaule pendant que son père picolerais. Ou non, dans le meilleur des cas un loup lui arrache une jambe et il pourrait passer sa vie à ne rien faire, comme ce qu’attendait le destin de lui.

- Histoire que sa famille puisse dormir un peu plus tranquillement avec deux paires de mains de plus pour défendre leur bercail.

- Mouais…


Plus tard, Azul constata que bon nombre de personnes s’était proposé pour aller aider leurs voisins. Enfin tout est relatif, une demi-douzaine de personnes au grand maximum. Mais il y avait encore beaucoup à faire pour se préparer au froid ici, et on n’allait pas non plus trop se fouler pour quelque chose qui n’arrivera peut-être même pas. Après tout, la présence de bêtes aussi proche ne garantissait pas une monté d’agressivité de la part des loups. Mais le vieux père d’Az semblait persuadée du contraire, et la présence dans leur rang de la plupart des feignants du village l’agaçait.

- On ne part pas en pique-nique je vous rappelle ! Déjà parce qu’on est en plein Hiver ! Rire collectif du groupe, sauf du jeune homme. Mais surtout parce que là-bas on risque de se faire attaquer par des bêtes sanguinaires, et que le pique-nique, ça pourrait être notre jambe si on viens pas en se disant que c’est pour se battre !

Un jeune homme dans la vingtaine applaudit sarcastiquement des mains, et une altercation pris place entre lui et Viël, qui se conclut sur un :

- On n’a pas de temps à perdre !

Et le petit groupe se mit en marche jusqu’à la ville, guidés par des cris sinistres raisonnant dans le début de soirée qui s’annonçait comme une nuit stressante pour les uns… Ennuyeuse pour un jeune dont on ne nommeras pas le nom.


Dernière édition par Azul Lenmeÿer le Dim 10 Juin - 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morlak Narendarr

avatar

 Argent Argent : 10
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Age : 21
Lieu de résidence : Gaelÿs, Royaume d'Hetenlaud
Métier / rôle / rang : Civil
RPs en cours : Quête 1 : Les Loups.

MessageSujet: Re: [Quête] Attaque de Loups   Sam 2 Juin - 15:56


    Dans les plaines calmes baignée de la soporifique lueur des lunes, une douce brise dansait tendrement avec l'herbe fraîche. En cette saison, à vrai dire milieu d'Hiver, les températures étaient plus supportables qu'en Eté, même si le ciel se montrait quelque fois pleurnichard ou colérique. Mais ce soir-ci, peut-être avait été-il consolé, car rien ne cachait les astres qui ne cessait d'observer avec mépris le monde d'en bas. Ce paysage n'offrait que deux nuances : le blanc et le noir. Oh, tiens ? Une touche de jaune fade, quelqu'un semble encore travailler. En effet, à cette heure, il y avait un jeune homme qui travaillait encore pour toucher son minime salaire. Morlak avait pour petit boulot le soin des animaux d'une ferme. Le bâtiment en question était tout de bois, aux bases en pierre et en lierre. Même si le temps lui avait fait une belle cicatrice, la petite ferme gardait son charme, et vivante à en juger la fumée qui s'échappait de la cheminée. Croyez vous que Morlak se réchauffe le derrière devant ? Point du tout ! Le propriétaire de la ferme seul s'y autorise. Le Nordiste lui pataugeait toujours dans la boue des cochons. Pensez vous qu'il était malheureux ? Oh non, Morlak avait prit goût aux "groin groin" affectif de ses patients. Ainsi tous les soirs il restait près d'eux en les caressant et réfléchissait à son emploi du temps du lendemain. Soudain, on poussa la porte de la grange :

    -Et bien, tou ne dorr pas encoor pétiot ?

    Morlak agita vivement le front pour ajuster sa mèche rebelle, et répondit de son ton impassible.

    -Non monsieur Fourchefoin, pas encore.

    Le vieux monsieur examina l'intérieur, et remarqua que tout était incroyablement propre et rangé. Certes, la boue des cochons restait là car elle était utile, mais autrement le reste était assez propre pour y manger. Le fermier se gratta le presque chauve crâne qu'il possédait en passant sa main sous son chapeau. Il rumina quelque chose pour finalement annoncer:

    -Bién, bién. Baon, tién je te donne une petiteuh prime pour ce souar.

    -Merci, monsieur.


    Malgré qu'il ne le montra strictement pas, Morlak était très heureux d'avoir eut son argent de poche. Il avait seulement de quoi ce payer deux bières et un œuf probablement, mais il en était satisfait. Alors que M. Fourchefoin partait dormir à orteils fermés, Morlak sortit enfin de son trou et décida daller voir un peu de monde. Non non, Morlak ne devenait pas sociable, mais il aimait se mettre au courant des dernières nouvelles. Ce soir là il croisa quelques ivrognes déambulateurs.

    -Ooww Moi ch'te l'dis Mark, c'te chose...Non non pas ma femme, Hic, pas assez poilue et trop rapide...des LLoUups, Mark, des loups !

    -Allons bon, tu as une drôle de manière de parléh de ta maîtresse, Jacob.


    Les deux rirent comme si c'était une blague de haut niveau. Morlak haussa les yeux et les glaça de son regard méprisant. La discipline n'avait pas toujours été de son côté, mais le nordique s'était juré de ne jamais finir ainsi. Cependant, cette histoire de loups l'intrigua et comme il n'avait pas sommeil, il tenta d'obtenir des informations.

    -Bien le bonsoir messieurs, vos paroles ont flottés jusqu'à mes oreilles, vous dîtes que des loups ont été aperçus ?

    -Uéh, au village de heu...Al...Al...

    -Aldonael ?

    -Ouais voilà, Hic, des loups affamés j'vous jure ! on n a jamais vu des comme ça depuis des années...


    Morlak ne répondit plus, si ce n'est pour le remercier et ensuite continuer sa route. Il se dirigea alors vers la ville en question, espérant s'alourdir le porte-monnaie...

_________________

"T'as pas mieux à faire sérieusement ?" =_=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: Re: [Quête] Attaque de Loups   Mer 6 Juin - 13:04

Le groupe était constitué de cinq personnes. Ebao, deux soldats sous ses ordres, dame Alanna et sa dame de compagnie. Chargée d'une mission diplomatique auprès de Viteneul (dont le chevalier ne pouvait se vanter de connaître les moindres détails), la Dame était sur le chemin du retour pour Hantonael.
Le voyage avait été long, éreintant, s'étalant deux semaines et comptant plusieurs centaines de kilomètres à parcourir pour l'aller et le retour... Pourtant, Ebao était ravis. Traverser les Kyls avait été un réel plaisir pour le jeune homme. Un retour aux sources qui lui avait été bénéfique et qu'il serait près à réitérer pour la prochaine mission en partance de Viteneul... C'était d'ailleurs pour sa connaissance des montagne qu'il avait été affilié à cette mission. Il connaissait les cols praticables en hiver et les coutumes des farouches habitants de la montagne. Il avait semblé tout désigné...

Le voyage touchait à sa fin, ils étaient dorénavant à moins d'une centaine de kilomètre au sud d'Hantonael et arriveraient surement le lendemain. Jugeant que voyager de nuit serait dangereux pour son escorte, Ebao donna l'ordre de s'arrêter à Aldonael, un village tout juste assez grand pour contenir un auberge et particulièrement isolé au milieu des plaines.
 (Petit rappel de la map, le village est le numéro 3)
Entraînant les deux dames du groupe à l'auberge, il se chargeait de leur réserver une chambre et réglait les détails des tours de garde avec ses deux hommes. Assit à une table de la salle principale, il mangeait un repas salvateur pour ses réserves d'énergie.

- Bran s'occupe du premier tiers et tu te chargeras du suivant. Je viendrais te remplacer demain matin et on partira quelques heures après.


- Bran est déjà là haut ?

- Oui, mais il ne devrait pas y avoir de soucis ici, ce sont surtout des villageois et il y a trop peu à voler dans le coin pour qu'on s'inquiète d'éventuels brigands.

Le soldat acquiesçait à la remarque du chevalier. Tous deux étaient ravis de cette soirée  qui s'annonçait calme. Ebao savait que ses deux hommes n'avaient pas aussi bien vécu le voyage hivernal que lui, et que l'approche de la capitale leur donnait un dernier surplus d'énergie. Ils continuaient leur discussion, à base d'anecdote de voyage et de comparaison de leurs épées quand Ebao entendit un jeune garçon entrer en courant l'air paniqué.

- Les chasseurs sont revenus ! Ils parlent de loups !

L'ensemble de la clientèle de l'auberge sembla tout d'un coup paniquer et Ebao comprit que les loups avaient déjà du attaquer par le passé et que la menace était prise au sérieux. Il se penchait vers son soldat :

- Va rejoindre Bran et préviens le qu'elles ne doivent pas sortir, dis lui de rester devant la porte, puis viens me rejoindre à l'extérieur.

L'homme acquiesçait avant de foncer à l'étage à toute vitesse. Ebao se levait et s'adressa à l'ensemble de la clientèle. Il était chevalier, c'était son rôle de protéger la population d'Hetenlaud :

- Allez vérifier que toutes les personnes qui ne peuvent pas se battre sont en sécurités et bien enfermées ! Dites leur de se cacher et de faire le moins de bruit possible ! Assurez vous de fermer chaque porte et prenez de quoi vous défendre !

Une attaque n'était pas à exclure. L'hiver était rude. La nuit tombait tôt. Les animaux avaient faim.

Ebao sortit ensuite de l'auberge avant de voir le chaos généralisé dans le village. Il pu voir des villageois courir à l'extérieur pour sois-disant aller prévenir les villages voisins de l'attaque imminente... Ces hommes allaient mourir. Mais tant mieux, cela occuperait les loups et permettrait de leur éviter de transmettre le gène de la crétinerie à une partie de la population futur des lieux... Parce que oui, filer en pleine nuit vers des villages voisins de plusieurs dizaines de kilomètres au lieu de penser à fortifier l'endroit était crétin.
Certains avaient du penser à envoyer des pigeons voyageurs, mais là aussi, il faudrait surement quelques heures avant que les secours n'arrivent (s'ils ne se faisaient pas eux même attaquer en chemin). Autant ne pas compter dessus et s'atteler à renforcer le village.

Ebao devait parvenir à organiser les défenses et trouver un moyen de tenir les canidés à l'écart. Il allait sur la place du marché où un débat entre plusieurs figures de la ville semblait prendre place.

- On a appelé les villages voisins ! Ils vont venir à temps ! Disait l'un d'eux

- Mais c'est idiot ! Ils vont se faire bouffer en route. Ebao ne pouvait qu'acquiecer

- Au moins les loups ne s'occuperont pas de nous ! Ebao acquiesçait aussi, avant de prendre la parole.

- Il faut allumer des torches et des feux à l'entrée de la ville. Les loups détestent le feu, et en faisant de la lumière on pourra voir leurs yeux.

Plusieurs visage se levèrent vers lui et acquiescèrent à la remarque. Rapidement plusieurs villageois arrivèrent avec des morceaux de planche, des torches et du bois sec pour lancer des feux autour de la ville. Cela éviterait peut-être leur entrée dans le village. Du moins... Si le temps qui était à la neige ne les éteignait pas tout de suite.... Dans le cas inverse, Ebao aidait des paysans à distribuer des fourches et les torches à chacun : Il allait falloir se battre.

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
P.N.J.

avatar

 Argent Argent : 0
RPs en cours : - Attaque de loups : Quête
- (Flashback) En fuite : Ermaëlle
- (Intervention gagnée par Eléazar) Capra Aegagrus Hircus : Ebao et Eléazar

MessageSujet: Re: [Quête] Attaque de Loups   Mer 6 Juin - 16:10



ATTAQUE DE LOUPS






Pendant un temps, il était mit d'accord que, possiblement, l'alerte était exagérée. Et il y avait plus important à faire dans le village que prendre part à la parano des chasseurs fraîchement revenus. On pensait alors que tout était revenu à la normale et les habitants s'apprêtaient au pire à essuyer une tempête de neige qui paraissait assez proche. Mais très vite, les hurlements revinrent les hanter. Ils semblaient plus proches même...L'attention de tout le monde fut à nouveau déviée vers le lointain. C'était un véritable concert sinistre qui s'étalait à travers la plaine. Vu l'ampleur, les sources de ces cris canins étaient vraiment nombreuses. Au bout d'un moment, il fallait se rendre à l'évidence. Àldonael venait d'être prise pour proie par une, voire plusieurs, meutes de loups affamés.

Constatation faite, la panique gagna aisément le coeur de ses habitants. Les mères affolées se hâtèrent de rentrer leurs enfants au logis et certains eurent la mauvaise idée de jouer les héros en allant prévenir les autres villages. Mauvaise idée que voilà, car les bêtes étaient désormais toutes proches. A peine sortit du village, à quelques mètres au loin dans la nuit, les premiers cavaliers furent prit en embuscade. Leurs cris résonnèrent jusqu'aux remparts d'Àldonael, accompagnés de ceux de leurs chevaux et de grognements terrifiants. Les suivants perdirent rapidement de vue l'idée et restèrent dans le village. Attirés par les lumières et la chaleur environnantes, ainsi que les odeurs alléchantes, les loups cernaient le hameau.

La faim les rendait fous. Nulle crainte de l'Homme quand la survie était en jeu. Les premiers attroupements de prédateurs longeaient les palissades du village. Ils étaient là en éclaireurs, guetteurs, et pour repérer les futures proies du reste de la meute. Ces derniers découvrirent rapidement l'entrée du village et s'y engouffrèrent en même temps que les hommes débarquaient avec leurs torches. D'abord surpris et effrayés par la vision des bêtes, ces mêmes hommes prirent leur courage à deux mains en envoyant les torches à la figure des créatures. Celles-ci les esquivèrent, s'écartèrent, se reculèrent devant les dangereuses flammes qui leur barraient le passage. Les loups grondèrent férocement, peu décidés à se laisser faire par la fleur rouge des Hommes cette fois-ci. Ils ne s'enfuirent pas. Ils restèrent à l'entrée du village, écartés uniquement grâce au feu que les humains agitaient non loin de leur museau. Dès qu'une torche s'éloignait un peu de l'un d'entre eux, ce dernier cherchait la feinte pour passer, ou même s'en prendre à un de ces premiers humains venus à leur rencontre.

Quand aux autres loups de la meute imposantes, ceux qui attendaient le signal de leurs semblables aux villages. Ils restaient en retrait dans l'ombre de la nuit, grognant de nervosité, d'empressement, s'ébrouant face à la neige qui blanchissait leur noir pelage. Mais il semblerait qu'au loin dans la plaine, d'autres hommes arrivaient, venus d'autres villages apparemment. Bien peu nombreux, une demi-douzaine, tout au plus. Leur venue attira l'attention de la meute à l'écart qui, s'en vouloir pour autant s'éloigner du village, formait une barrière entre lui et les nouveaux arrivants.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azul Lenmeÿer

avatar

 Argent Argent : 20
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Age : 16

MessageSujet: Re: [Quête] Attaque de Loups   Dim 10 Juin - 19:14

Les cris et les mouvements de panique apparurent à l’horizon bien avant que la troupe de Viël ne parvienne ne serait-ce que jusqu’à la lisière de la plaine, torches et haches à la main, pour le meilleur des cas, mais pas tous. En effet, le gros de la troupe n’avait pas réellement pris au sérieux la menace pesante sur leur voisin, ils avaient juste vue dans cette « rumeur exagérée » le potentiel d’échapper aux préparatifs de leur ville et passer pour des héros. Même si Azul trouvais au fond cela stupide. Il aurait juste fallu qu’ils se mettent dans un coin et se fasse oublier… Lui aussi s’était senti  gagner par la panique, malgré tous. Les histoires sur les grands méchants loups sanguinaires  étaient plutôt légion dans les bourgades comme Aldònael et Kanëzak. Mais Azul n’en avait jamais vraiment vu un de près… La mouvante barrière de fourrure à l’horizon lui donna des sueurs froides.


Enfin, le jeune garçon ne le remarqua que parce qu’il arrêta de fixer les boutons de son grossier surcot. Et cela il ne l’avait pu que parce qu’une voix inquiète avait interpellé le reste de la troupe d’un :


- Regardez, des loups ! Là-bas !

- Quoi ?!

- C’est vrai ! Regarde, près de la forêt ! Les yeux qui bougent !

L’anxiété avait rapidement monté au cœur même du groupe, uniquement resté par la sévère, mais néanmoins tout aussi inquiète remontrance du père d’Azul.


- Ec… Ecoutez-moi ! Nous sommes venues ici pour défendre le village d'attaque de loups ! C’est évident qu’il y aurait des loups !

Mais au ton de sa voix, on devinait qu'il y en avait surement beaucoup plus qu’il ne l’aurait cru.

Plusieurs réactions apparurent, la plus visible se manifesta par un concert de protestations.


- Mais ils sont des centaines !

- On va se faire bouffer si on avance !


Cette remarque provenait de celui qui s’était disputer avec Viël, qui avait dit quelque chose comme « tu prends tout ça trop au sérieux, ce sera comme une partie de chasse ! »  Comme quoi l’assurance était quelque chose pour les beaux parleurs… Au moins Azul, lui, n’avait pas frimé de ses capacités. Il l’aurait surement regretter maintenant qu’il devrait les confronter à quelque chose de tangible et de mouvant, probablement capable de  lui arracher la main d’un coup bien placé.


Celle-ci serra plus fort le pommeau de son épée, maintenant il se sentait heureux d’avoir songé à la prendre…

- On peut pas laisser les habitants se faire bouffer et faire demi-tour, bon sang !

Ce n’était pas que Azul s’en fichais, mais c’était probablement la meilleure solution possible, son père tout charismatique qu’il était ne pouvait pas convaincre des jeunes spectaculairement fainéant e de foncer dans la gueule du loup (c’est le cas de le dire). Pour l’instant ils n’avaient pas l’impulsion nécessaire, et seul, Azul ne pourrait rien faire, par manque de soutient, et par manque d’envie.


( je précise que si rien ou personne n'intervient rp parlant, je poursuivrait la réponse :13: )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: Re: [Quête] Attaque de Loups   Dim 2 Sep - 23:41

Cela aurait pu être pire.

Oui, les loups auraient pu être encore plus nombreux ou ne pas avoir peur du feu ! Ca aurait vraiment pu se passer beaucoup plus mal que ça. Du moins, c'est ainsi que le chevalier tentait de se rassurer... Il ne fallait pas céder à la panique. Quelques loups étaient passés ? Et alors ? Quelques loups attaquaient les porteurs de torches ? Et alors ? Le temps n'était pas au feu ? Et alors ? Plusieurs meutes restaient tapis dans la forêt à attendre leur tours ? Et al... Arrêtons de mentir, ils étaient tous déjà morts.

Toute cette attaque allait très mal tourner, même si les villageois avaient saisi des fourches et tentaient de tuer les loups qui étaient passés, un tel nombre de canidé était tout à fait inouï et incontestablement dangereux.

Ebao tirait son épée et attaquait un loup qui venait de longer un homme à la torche. La faim était-elle qu'elle poussait ces pauvres bêtes à se sacrifier elles même ? Ou y avait-il plus que ça ? Il se souvenait des vieilles légendes dans les Kyls, ces légendes qui parlaient de force sombre s'emparant soudain des animaux. On les associait généralement au dieu Péhenne-Jy, un dieu associé aux ruses et à la malchance... Tout bon habitant des Kyls craignait le dieu Péhenne-Jy et sa colère... Qu'avaient fait les habitants de ce village pour ça ? Surement de mauvaises choses, et ils ne devaient rien connaître des vrais dieux...

Un couïnement et le loup tombait au sol. Il allait falloir trouver quelque chose pour les éloigner durablement.

- Faites bouillir de l'huile ! On s'en servira quand les torches seront éteintes !


Il fallait également diminuer le périmètre de protection. Le village était trop large et les forces éparpillés. S'ils étaient tous regroupés il y aurait peut-être une chance de s'en sortir.
Mais Ebao n'eut le temps de rien dire vu qu'un second loup venait dans sa direction. Il devait les empêcher de passer, aussi il chargea.

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
P.N.J.

avatar

 Argent Argent : 0
RPs en cours : - Attaque de loups : Quête
- (Flashback) En fuite : Ermaëlle
- (Intervention gagnée par Eléazar) Capra Aegagrus Hircus : Ebao et Eléazar

MessageSujet: Re: [Quête] Attaque de Loups   Lun 3 Sep - 7:25



ATTAQUE DE LOUPS






La troupe de renforts qui était venu aider le village en détresse se retrouva belle et bien bloquée par les loups qui se trouvaient entre elle et les portes du hameau. Mais certains des canidés, trop affamés pour attendre leur tour dans le village, se décidèrent à s'en prendre aux humains qui s'étaient imprudemment approchés. Aussi, un petit groupe de loups s'avancèrent vers les habitants du village voisin en grondant férocement. Dès qu'ils sentirent l'occasion parfaite, ils se jetèrent sur eux. Esquivant en premier lieu ceux qui étaient armés où possesseur de flammes, les loups choisirent les victimes qui leur paraissaient les plus faibles telles que les plus jeunes recrues ou ceux qui ne possédaient pas de torches.

Aux portes du village, la situation ne s'améliorait pas. Certains loups étaient à l'intérieur de l'enceinte et s'en prenaient aux premiers venus. Les villages parvenaient heureusement à se défendre pour la plupart et quelques-uns arrivèrent à tuer les bêtes à coups de fourches ou de haches. La garde du village, mieux armée et mieux expérimentée, se démenait également pour abattre les créatures affamées. La faim poussait, certes, les loups à agir sans trop de réflexion. Mais leurs choix de proies restaient focalisés sur les plus faibles victimes. Les femmes, les enfants, les personnes âgées ou malades. De plus en plus impatients, les loups se pressèrent d'avantage aux portes de la ville et toujours plus parvenaient à passer outre les torches. Ils se jetaient sauvagement à trois contre un homme armé pour l'anéantir et libérer un peu plus d'espace dans l'entrée du village et toujours plus de loups débarquèrent, faisant fuir quelques habitants pas aussi courageux qu'ils pensaient l'être.

Les hommes qui gardaient l'entrée furent de plus en plus dépassés en nombre. L'imposante meute se hâtait à entrer. C'était la panique au village tant les loups qui avaient franchi les portes se ruèrent dans les rues. Ceux qui se prenaient des coups de torches enflammés s'enfuirent rapidement, mais à part une zone de leur pelage un peu roussi, la crainte du feu s'estompa une fois loin et ils revenaient à la charge. Sous ordre, un groupe de garde s'empressèrent de préparer un chaudron plein d'huile qu'ils firent bouillir sous d'intenses flammes. Ils durent sans cesse surveiller leurs arrières de leurs lames des loups qui avaient pénétrés l'enceinte.

Les animaux n'étaient pas épargnés. Chiens, chevaux et bétails furent également la proie des bêtes. Dès qu'un individu, humain ou animal, mourrait, les prédateurs se ruèrent sur la dépouille, voraces, déchiquetant la moindre parcelle de chaire. Généralement, des habitants armés à proximité profitaient de cet instant pour les abattre tant les créatures étaient aveuglés par la faim qui leur tiraillait les viscères. Il leur arrivait même de se dévorer entre eux lorsque l'un d'eux était tué par quelqu'un du village.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azul Lenmeÿer

avatar

 Argent Argent : 20
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Age : 16

MessageSujet: Re: [Quête] Attaque de Loups   Sam 8 Sep - 15:17

Une partie de l’immense masse sombre et grondante de la rage se détacha de la direction du village pour se diriger vers leur groupe. Et les dernières miettes de soutien que pouvait avoir Azul pour son père s’envolèrent, alors que lui se découvrait une raison supplémentaire de haïr son destin : la peur de finir déchiqueté dans la gueule d’un loup.  

Et la peur est un facteur de poids dans la sélection des loups pour leur cible. Bien sûr Viël s’était tenu près à les accueillir, sa bonne vielle hache qu’il s’était vu offerte après trois années de bucheronnage intensif et qu’il n’avait plus jamais quitté à la main, plus deux ou trois autres vétérans qui avait déjà eu des escarmouches contre des bêtes dans les bois profonds. Mais pour les simples cossards venus avec l’idée que ce n’était qu’une fausse alerte, c’était une autre histoire… Pour résumer ce qui se passa, l’un d’entre eux se mit à crier, un autre –celui qui avait plus tôt tenu tête au père d’Azul- courut vers un arbre avant de faire un dérapage en constatant  qu’il n’aurait pas le temps de l’atteindre avant les loups et revins vers lui.

Il bouscula le jeune homme d’ailleurs, en criant à la limite de l’hystérie contrôlée.


- Mais on n’était pas venu pour ça, pourquoi est-ce qu’on…

- Bien sûr que si, on est venu pour ça ! Ils approchent très vite, faite un cercle les gars ! L’interrompis Viël.

Azul se pris un regard assassin de son voisin lorsqu’il ajouta tout bas après la première phrase de son père :


- Pour ceux qui ne sont pas juste des feignasses peureuses.

La frustration est, semble-t-il un puissant engrais à la plante à insulte d’Azul. Mais en réalité il se sentait revenir à la vie au fur-et-à-mesure qu’il voyait les bêtes s’approcher, la vie reviens quand on a l’impression qu’elle va se finir. Heureusement pour lui, pour une fois sa mauvaise vue lui  donner l’avantage de ne pas voir leurs yeux brillants empli de la folie famélique. Cela lui permit de ne pas trop perdre sa contenance contrairement aux autres garçons de son groupe.

Il saisit de ses deux mains gantées le pommeau de son épée, et se mit en garde médiane, essayant de ne pas trop se concentrer sur ses verres de vues dans sa poche s’enfonçant dans sa côte droite, ni sur la peur grandissant en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: Re: [Quête] Attaque de Loups   Sam 15 Sep - 23:12

A croire qu'ils étaient totalement devenus fous. Quelque chose n'allait clairement pas.

Débarrassé de son second loup, la carcasse de ce dernier tombant lourdement au sol Ebao put voir deux de ses congénères dévorer les restes du canidés. Une lueur d'effroi inonda son visage. Les loups étaient des animaux intelligents et sociaux, le cannibalisme était rarement quelque chose de pratiqué dans les meutes et leurs plans d'attaques ne consistait pas à sacrifier leur vie sur le fer des hommes. Ils étaient plus malins que cette attaque démente.

Quelque chose les rendait fous. La faim ne pouvait pas suffire. Attaquer ce village de la sorte relevait de quelque chose de plus inquiétant que la faim, de quelque chose qui leur faisait oublier leur instinct de survie. A la vue des loups qui s'entre dévoraient, ses doutes se confirmèrent, Péhenne-Jy, le dieu malin était à l'oeuvre.
Il devait se délecter de ce chaos et accentuer la pulsion autodestructrice des loups. Ils allaient se nourrir oui, mais une bonne partie d'entre eux mourraient bêtement, comme les deux loups cannibales qu'Ebao acheva à l'aide de son épée.

La plupart des habitants étaient barricadés chez eux, seuls les animaux aux étables ouvertes ou encore présents dans les rues étaient les cibles, eux et les villageois qui se battaient encore.
Cet assaut était compliqué à maîtriser, Ebao voulait protéger tout le monde mais il n'était clairement pas assez de lui seul pour ça.

- L'huile !!

Cria un de ses soldats, une marmite à la mains. Ebao regardait les hommes qui se battaient encore autour de lui.

- Verser la à l'entrée du village !! Ça leur brûlera les pattes !!


Son soldat, encadré par deux villageois tenant des fourches ne se fit pas prier. Ils furent attaquer par un loup mais parvinrent à l'écarter... Beaucoup des énormes prédateurs étaient entrés dans le village mais il en restait encore plus à l'extérieur. Il serait plus facile de se débarrasser de ceux qui étaient déjà entrés ! Trop occupés à s'entre dévorer, il suffisait de les égorger en plein repas.

Le soldat et les villageois versèrent l'huile bouillante à l'entrée que protégeait Ebao. Il entendit des couinements provenir de l'ombre, preuve que plusieurs loups s'étaient déjà brûlés... Mais ils étaient atteint de folie, et ça n'allait pas les arrêter.

- Il faut que nous nous barricadions !! Regagnez tous l'auberge !! cria alors le chevalier

Le mot fut passer, et rapidement, les villageois près de lui gagnèrent l'auberge à toute vitesse.

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
P.N.J.

avatar

 Argent Argent : 0
RPs en cours : - Attaque de loups : Quête
- (Flashback) En fuite : Ermaëlle
- (Intervention gagnée par Eléazar) Capra Aegagrus Hircus : Ebao et Eléazar

MessageSujet: Re: [Quête] Attaque de Loups   Dim 16 Sep - 21:06



ATTAQUE DE LOUPS






La troupe supposée de renfort se mit à paniquer et l'agitation de certain des hommes présents attisa l'instinct de prédation des loups. Aussi, quand l'un des hommes se mit à détaler dans la recherche désespéré d'un abri en hauteur, les canidés n'hésitèrent plus et s’élancèrent. Des hommes plus vaillants du groupe avaient brandi haches, épées et fourches en se regroupant en cercle face à l'assaut des créatures de la nuit qui n'avaient pas reculé devant leur repli. Ils poursuivirent leur course effréné vers eux telle une armée devant l'envahisseur et bondirent sur ceux en première ligne pendant que les loups qui suivirent profitèrent de la panique pour chercher les proies évidentes. Aussi, la jeunesse d'Azul en attira déjà un qui venait de flairer la crainte qui émanait du jeune homme. Il ne fit nullement attention à l'arme du garçon et décida de tenter sa chance sur lui, toutes griffes dehors. Les autres bêtes cernèrent le groupe d'hommes mais cherchaient également à briser ce cercle d'humains pour les éparpiller et les isoler. C'était pourquoi tandis que certains loups attaquaient sans vergogne, d'autres se faufilaient pour s'en prendre aux bipèdes qui se tenaient au centre de l'attroupement.

Les loups étaient plus féroces que jamais. Chaque sang versé, chaque mort à leur portée, n'atténuait nullement leur rage. Toujours plus de sang, toujours plus de chair. Finalement, est-ce qu'un quelconque dieu ou esprit était réellement à l'oeuvre ou bien simplement une effluve cruelle de la nature ? Nul ne le saura peut-être jamais et peu pouvait vraiment avoir le temps d'y penser car les attaques s'intensifièrent au fur et à mesure que les gardes qui essayaient de barrer le passage des bêtes à l'entrée perdaient contre elles. Les animaux étaient-ils pris de folie ? Le village parviendra t-il à se défaire de ce chaos qui l'avait pris d'assaut ? Les créatures dans le village s'éparpillèrent et grattèrent les portes où ils sentaient la peur des familles tétanisées dans leur logis. Tous priaient pour que le bois de leur porte ne cède pas aux coups des loups qui cherchaient des entrées possibles.

De l'huile bouillante fut verser à l'entrée du village et les premiers loups se rendirent vite compte qu'ils ne pourront pas passer facilement cette rivière brûlante. La meute gronda furieusement et ceux qui eurent les pattes brûlées ne tentèrent pas une seconde tentative. Cela n'allait pas durer. En plein hiver, alors que la neige tombait toujours, l'huile finira bientôt par refroidir et les loups passeront à nouveau. En attendant, les derniers habitants du village encore dehors firent sous les dires d'Ebao pour se réfugier dans l'auberge la plus proche, non sans oublier au passage d'abattre les loups qui croisaient leur route mais quelque part dans l'ombre des maisons, il y en avait encore beaucoup qui rôdaient...

L'auberge fut barricadée de toute part. Plus aucun humain ne traînait dans les rues du village. Il ne restait que ceux qui se trouvaient en dehors du bourg, bien trop occupé à gérer un groupe de loups qui les attaquaient. Dans l'auberge, les habitants étaient en panique. Que faire ? Attendre que ça finisse tout seul ? Est-ce que cela finira un jour ? Les loups parviendront-ils à entrer ? Tout le monde se posait mille et une question. Au dehors, on entendait hennir les chevaux et beugler le bétail qui sévissaient les attaques des loups jusqu'à ce qu'il n'y ai...Plus aucun bruit. Rien, à part le souffle du vent glacial de l'hiver. Rôdant dans l'ombre de la nuit, les loups se nourrissaient de leurs proies. L'odeur du sang donnait fortement envie aux autres de les rejoindre. Mais chaque pas dans l'huile les faisait encore souffrir. Il fallait encore attendre que l'huile refroidisse.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azul Lenmeÿer

avatar

 Argent Argent : 20
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Age : 16

MessageSujet: Re: [Quête] Attaque de Loups   Ven 28 Sep - 17:26

Une des bêtes se détacha clairement des autres à la vue d’Azul. De son point de vue, il la distinguait maintenant bien mieux, avec tous les détails de son air bestial et ses crocs luisants. La main de Azul se mis à trembler. Une seconde le séparait de sa mort ! Il allait mourir ! C’était tout ce qui parvenait à son esprit ! Et la vague qui se jeta sur l’ensemble du groupe produisit un effet similaire.

Le quart de cercle de vétéran s’en sortait bien mieux. Un mouvement circulaire de hache bien placé permis au père du jeune Azul d’en garder deux d’entre eux éloignés et de blesser un troisième à la patte avant, et les résultats des autres « experts » n’étaient pas si mauvais non plus. Pour la plupart leurs coups et leur assurance suffisait pour convaincre qu’ils n’étaient pas des proies faciles.



- Allez ! Ce soir on aura des carpettes pour tout le village les gars ! Tempêta-t-il pour motiver ses troupes après avoir moulinet un bref instant de sa grosse lame circulaire.

Mais malgré cette tentative d'humour,  les autres suintaient la détresse de tous les pores de leur peau et la stratégie d’isolement des loups eu son effet immédiat. Beaucoup furent blessés sur le côté gauche d’Azul, et ils avaient tous du mal à se garder proches les uns des autres. Un des bucherons fut attraper à la jambe et frappa ses voisins d’un coup de fourche mal placé en se débâtant, et celui de son côté droit s’écarta d’un bond de lui en criant de douleur.


Ce fut ce qui se passa dans les secondes ou Azul se dis qu’il allait mourir. Et là un voile passa devant ses yeux.

«  Tu comprends ? Si j’me tiens comme ça et que mon Laüd me bondit dessus,  je peux me baisser et l’empaler par-dessous ! »

Ses genoux se plièrent et peinèrent à maintenir les appuis du garçon tandis qu’il enfonça la pointe de son épée vers les yeux du loup. Brutalement il se sentait revenir à la vraie vie, plongé dans un bassin de tiédeur et d’actions réelles. Réelles pour lui, car il ne connaissait pas le vrai sens du mot concret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: Re: [Quête] Attaque de Loups   Mer 3 Oct - 23:30

Les cris

Puis le silence

Seulement le silence et le vent tapant contre les volets fermés et barricadés de l'auberge. Ebao se tenait à l'entrée...
Il avait fait retourner toutes les tables, fais monter les plus faibles dans les étages et il surveillé l'entrée avec ses deux soldat et une bande de gens armées...
Le plus important était de passer la nuit et de protéger ces gens. Le nombre de loup semblait infini et ils semblaient trop enragés pour se rendre compte qu'ils avaient surement déjà amassé assez de nourriture en tuant tout le bétail du village...
Ils devraient depuis longtemps être rassasiés, et partis... Mais ce n'était pas le cas.
Ebao n'était pas un spécialiste de la cause animale, il ne comprenait que les chats et appréciait son cheval... Même si celui ci devait être mort à l'heure qu'il est...

Il eut mal au ventre en y repensant. Il avait ce destrier depuis ses quinze ans, et l'avait élevé lui même à en faire un cheval de guerre... Il s'y était attaché et n'était pas sûr de pouvoir un jour retrouver un animal aussi loyal que le cheval (oui, c'est son nom).

Le silence s'éternisant, un femme demanda en chuchotant.

- Vous pensez qu'ils sont partis.


- C'est ce qu'ils veulent nous faire croire, ils veulent que l'on sorte. On restera ici cette nuit, la capitale enverra surement des renforts dans la journée... Restez sur vos gardes, et maintenant... Silence...

Avait établis le chevalier. Il devait apparaître solide, ou ce serait bientôt la panique parmi les villageois (encore plus que ce n'était déjà le cas).

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
P.N.J.

avatar

 Argent Argent : 0
RPs en cours : - Attaque de loups : Quête
- (Flashback) En fuite : Ermaëlle
- (Intervention gagnée par Eléazar) Capra Aegagrus Hircus : Ebao et Eléazar

MessageSujet: Re: [Quête] Attaque de Loups   Jeu 4 Oct - 10:32



ATTAQUE DE LOUPS





La mort régnait à Aldònael. La neige tombait de plus en plus fort, sous un blizzard qui débutait. Ce qui ne gênait nullement les loups qui rôdaient dans l'enceinte du village. Cette meute titanesque n'était probablement que le résultat d'un assemblement de plusieurs meutes en migration, en quête de nourriture que l'hiver avait affamé au plus au haut point. Aussi, quand l'huile n'eut plus aucune chaleur en elle, le reste de cet amas de créature sanguinaire pénétra dans le bourg. Les nouveaux venus rattrapèrent rapidement les loups déjà présent dans les rues et se disputèrent les prises qu'ils avaient faite, que ce soit les quelques malheureux humains, aux animaux d'élevage qui n'avaient pas pu être mis à l'abri. Les carcasses furent rapidement dépouillées par le nombre de bêtes qui arrivaient. Tandis qu'à l'extérieur du village, il y en avait de moins en moins. Très vite, les seuls loups restant en dehors du hameau étaient ceux qui avaient pris en chasse le groupes d'hommes venus en renfort de l'autre village voisin.

Il était triste pour les habitants d'Aldònael de constater que leur cheptel de bêtes n'aura plus la même valeur après le passage des loups. Vaches, chèvres, cochons, chevaux...Le bétail sera néanmoins peut-être le salut des humains. Mais ces derniers, bien qu'en vie, finiront plus pauvres que jamais avec une grande perte de ressources alimentaires. Dans les maisons, et dans l'auberge, la peur rongeait tout le monde, mais tout le monde pensait également aux conséquences d'une telle attaque sur leur avenir. Toutefois, ils étaient un minimum rassuré de voir que les créatures de la nuit ne tentaient plus de forcer les portes malgré leur nombre décuplé au sein du village. Sûrement trop occupés avec les animaux qu'ils dévoraient.

Le temps passait, et on pouvait se demander ce qui se passait là dehors. Est-ce que ce nombre incalculable de loups avaient pu assouvir sa faim destructrice ? Le blizzard devenait toujours plus fort, à croire qu'une tempête allait achever cette sombre nuit. Mais c'est alors que la chance vint enfin à Aldònael quand une portion des prédateurs, passablement rassasié, décida enfin de quitter les lieux pour retourner sur leur territoire, au sein des forêts ou des montagnes, peut-être loin d'ici. Désormais, les meutes qui s'étaient assemblées pour s'en prendre aux humains se divisaient pour ne former à nouveau que des meutes indépendantes où chacune reparti de son côté. Le village s'en libérait peu à peu. Mais dans les allées rôdaient néanmoins encore un petit groupe de loups qui avait décidé de vérifier s'il n'y avait pas encore autre chose à se mettre sous les crocs.

Pendant ce temps, le groupe de loups ayant pris en chasse les renforts étaient désireux d'avoir leur part de viande autant que leurs congénères du village. Ils semaient la panique au sein des paysans venus aider leur semblable. Les blessés se firent de plus en plus nombreux et parfois les hommes se blessaient involontairement entre eux ! L'une des bêtes sanguinaires avait décidé de s'en prendre à l'un des plus jeunes de la bande. Peut-être avait-elle perçu son handicap visuel ? Quoi qu'il en soit, le prédateur saisit sa chance, mais avait sans doute sous-estimer l'enfant, car ce dernier, de son épée, venait de lui perforer la chair en plein dans le bond du canidé. Ce dernier couina de douleur, gesticulant dans son agonie, avant de sombrer dans l'inertie et la mort.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Quête] Attaque de Loups   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Quête] Attaque de Loups
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attaque de fourmis folles/jean Erich Riche
» Le contaminant Gem contre-attaque![Grand Line, Rang B, Révolutionnaires, Massacre ou Fuite?]
» Prise de risque - L'agneau dans le repère des loups [Pv. Ryuho D. Shikki]
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» [règle maion] Dwarfnak et ses chevaucheurs de loups

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens d'Hetenlaüd ::  :: -
Sauter vers: