AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 120
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Dim 13 Mai - 22:37

Alors qu'Ermaëlle fermait la porte, Naïa la remercia pour l' aide qu'elle lui avait apporté, et qu'elle comptait encore lui offrir par la suite. La jeune femme se retourna, glissant la clef dans sa sacoche. Que répondre à cela, si ce n'est que c'était là une chose tout à fait normale à ses yeux ? Ermaëlle ne se voyait pas abandonner Naïa maintenant, dans un endroit qui lui était encore en grande partie inconnue, surtout avec cette mission qui semblait être très importante aux yeux de l'enfant.

« Tout le plaisir est pour moi. assura Ermaëlle. Si j'ai les moyens de t'aider, pourquoi ne le ferais-je pas ? »

En aidant Naïa, Ermaëlle avait l'impression de se rendre utile, et surtout, de rendre la pareille à ceux et celles qui l'avaient aidé à son arrivée à la capitale. C'était aussi pour cela que la jeune femme faisait en sorte de se renseigner sur les diverses lois de ce territoire qui lui était encore en grande partie inconnu. Non seulement cela lui permettrait d'aider les habitants déjà présents qui n'avaient pas la chance d'avoir apprit à lire, mais aussi d'offrir une main secourable aux étrangers qui pouvaient facilement devenir des cibles à cause de leur méconnaissance des divergences juridiques entre leurs terres d'origine et Hetenlaüd.

C'était sûrement en partie pour cette dernière raison que l'ancienne esclave hésitait à quitter la capitale. Cet endroit était le point de chute de nombreuses personnes de d'autres territoires, pour des raisons évidentes. Ici, il était plus simple de se fondre dans la masse que dans un village beaucoup plus petit où la moindre nouveauté était visible en très peu de temps. Bien sûr, les propos d'Ásmundr faisaient qu'Ermaëlle avait réfléchit longuement à la meilleure chose à faire. Il est vrai qu'en allant dans un peu plus petit village elle aiderait sûrement beaucoup de monde, mais à quel prix ? Si elle était réellement libre, et non pas juste en sursis, la jeune femme aurait pu se dire qu'il s'agissait d'une bonne idée. Malheureusement, avec le livre en sa possession, Ermaëlle savait qu'elle ne serait en sécurité nulle part et que les personnes avec qui elle se liait risquaient d'être prises pour cibles d'une manière ou d'une autre.

L'espace d'un instant, Ermaëlle se demanda s'il n'était pas judicieux de cacher le livre quelque part. Mais où ? Il fallait un endroit sûr, un endroit où presque personne ne pourrait aller sauf elle. La jeune femme savait que si elle était prise, elle devait encore garder une monnaie d'échange pour sauver sa tête. Aussi, des informations sur la cachette de l'ouvrage seraient son dernier recours si par malheur elle était rattrapée par son passé...

Ermaëlle chassa ces idées de son esprit. Pour le moment, elle devait s'occuper de Naïa. Elle repenserait au destin du livre plus tard, quand elle serait plus au calme. D'un petit signe de la main, la jeune femme enjoignit Naïa de la suivre. Alors qu'ils marchaient, l'ancienne esclave  ne put s'empêcher de demander :

« … Une fois que tu auras rencontré Messire Piërdyr Yllahorn, que comptes-tu faire ? Penses-tu rester en ville ou plutôt partir à la recherche de d'autres médecins s'il ne peut pas t'aider ? »

Aux yeux de la jeune femme, il s'agissait d'une question légitime. Si Naïa restait à la capitale, Ermaëlle se sentait obligée de garder un œil sur lui, pour être certaine qu'il ne lui arrive rien durant son séjour. Dans le cas où l'enfant décidait de partir, l'ancienne esclave se promit qu'il partirait sans heurts. Si Naïa décidait de rejoindre une cohorte marchande, la jeune femme serait réellement rassurée en ce qui concernait ses conditions de voyage. En effet, il était toujours plus sûr de voyager en groupe que seul, c'était un fait. Cependant, Ermaëlle doutait que Naïa fasse ce choix. Il lui semblait être de ces personnes qui préféraient faire route seule, afin de voyager le plus rapidement possible. D'un autre côté, l'enfant semblait pressé. Aussi, l'ancienne esclave ne pouvait qu'espérer qu'il arrivait à destination en un seul morceau, si son désir était de quitter la capitale dans les plus brefs délais.

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mùenë
L'Enfant des Bois

L'Enfant des Bois
avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Lieu de résidence : Lamü - Pays de Viteneül
Métier / rôle / rang : /
RPs en cours : Rencontre hasardeuse : Azul

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Mer 16 Mai - 10:19

Ca faisait peut-être trop de merci pour une seule personne mais l'enfant ne voyait pas quoi d'autre dire à celle qui l'avait tiré d'un si mauvais pas et qui semblait prête à l'aider autant qu'il le voudrait. La générosité des habitants du pays faisait chaud au coeur. Dans son village, on lui avait souvent dit que les Hetenlaüdors étaient égoïstes et orgueilleux. Ermaëlle n'en était peut-être pas une d'origine mais c'était tout comme maintenant qu'elle s'y trouvait. En effet, pourquoi ne pas aider les gens quand on en avait la possibilité ? C'étaient de sages paroles mais que bien peu mettaient en oeuvre. Naïa sourit pour toute réponse. Il n'avait sans doute pas fini de la remercier. C'était bien peu de chose, un mot, contre tout ce que la jeune femme faisait pour lui. Mais c'était là tout ce qu'il pouvait lui offrir en échange, pour le moment. Peut-être qu'un jour, il trouvera de quoi lui rendre la pareille, car l'aide d'Ermaëlle ne sera jamais oubliée.

Le parcours entre les bâtiments d'ivoires de la vaste cité se reprit. En chemin, Ermaëlle se permit de questionner l'enfant sur l'avenir qu'il envisageait. A vrai dire, bien que Naïa se mit à réfléchir un instant à la question, la réponse lui paraissait déjà toute trouvée dans son esprit.

- S'il ne peut rien pour moi alors je dois continuer à chercher, répondit-il finalement d'un air plus solennel, j'irais donc à Sinòdine comme vous me l'avez conseillé, en espérant trouver ce que je cherche là-bas. Et même si ce n'est pas le cas, je continuerais de chercher ailleurs...

Après Sinòdine, il n'aurait pas d'autres idées sur l'instant mais bon, chaque chose en son temps. Pour le moment, il mettait toutes les chances de son côté dans la capitale, chez ce certain Piërdyr Yllahorn.

- D'ailleurs, poursuivit-il, pensez-vous que messire Piërdyr Yllahorn acceptera de m'aider même si...Je n'ai pas d'argent ?

Là était le vrai problème au final. Car si c'était un médecin des plus qualifiés, pas sûr qu'il se permette d'exercer à crédit, surtout pour quelqu'un d'un autre pays.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 120
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Ven 18 Mai - 22:30

Naïa possédait une persévérance des plus étonnantes, Ermaëlle ne pouvait pas le nier. La raison de sa venue à la capitale devait vraiment être des plus importantes, pour qu'il la prenne à cœur de cette manière. L'ancienne esclave espérait qu'il trouverait ce qu'il cherchait, que cela soit ici ou ailleurs. Sa quête ne pouvait pas durer indéfiniment. Il fallait bien qu'elle trouve une issue, la plus heureuse si possible.

Ermaëlle n'avait pas pensé au fait que le praticien refuse d'aider Naïa. Du moins, si elle lui avait effleuré l'esprit, la jeune femme n'y avait pas fait attention jusqu'à maintenant. Pourtant, c'était une situation des plus  plausible. Si les médecins se devaient d'aider leur prochain, surtout s'ils en avaient la possibilité, il n'était pas dit que messire Yllahorn accepterait d'aider Naïa sans rien attendre en retour. Et les tarifs   de la profession étant pour le moins élevés, ceux d'un patricien lié à des familles nobles et des notables de la ville l'étaient encore d'avantage...

Que répondre à Naïa ? Il devait se douter que cela ne serait pas forcément simple, ayant soulevé lui-même qu'il n'avait pas les moyens de se payer les services d'un médecin renommé. Mais Ermaëlle ne voulait pas briser les espoirs de l'enfant en ce qui concernait la possibilité que Piërdyr Yllahorn accepte de l'aider sans rien demander, ou presque, en retour. Après tout, ce praticien serait peut-être intéressé par ce qu'allait lui raconter l'enfant et même s'il ne pouvait pas l'aider, pour une raison ou pour une autre, messire Yllahorn pourrait toujours lui donner des conseils sur la meilleure chose à faire en fonction du cas à traiter. Il n'était pas difficile de comprendre, au vu des personnes que voulait rencontrer l'enfant, que son problème était lié à la santé de quelqu'un. Du moins, Ermaëlle n'en savait pas plus et ne chercherait pas à en savoir plus par respect pour Naïa. Elle s'en tiendrait à ses déductions.

« Je ne connais pas messire Yllahorn personnellement, pour être totalement franche avec toi. Malgré tout... Je ne pense pas qu'il te mettra à la porte. S'il ne peut pas t'aider de lui-même, je suppose qu'il te proposera tout de même des solutions en fonction du problème que tu lui exposeras. »

Avec des informations, quelles qu'elles soient, Naïa pourrait peut-être trouver la solution à son problème ailleurs, surtout qu'Ermaëlle ne doutait pas que Piërdyr Yllahorn soit connu à l'extérieur de l'enceinte de la capitale. Sa réputation n'était plus à faire, et ses propos seraient sûrement pris au sérieux par d'autres praticiens qui accepteraient peut-être d'aider Naïa par la suite. Dans le cas où messire Yllahorn refusait tout simplement de voir l'enfant, Ermaëlle se demandait ce qu'elle pourrait faire pour l'aider. Elle tenait une bonne partie de ses connaissances des livres. Avec un peu de chance, elle pourrait peut-être aider Naïa grâce à des ouvrages spécialisés. C'était une idée comme une autre, bien que la jeune femme ne se permettrait de la proposer qu'en dernier recours.

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mùenë
L'Enfant des Bois

L'Enfant des Bois
avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Lieu de résidence : Lamü - Pays de Viteneül
Métier / rôle / rang : /
RPs en cours : Rencontre hasardeuse : Azul

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Jeu 31 Mai - 16:47

[Désolée, j'avais fait une superbe rep mais un bug me l'a mangé XD J'ai tellement les nerfs que j'ai pas été capable de refaire mieux :15: ]


Ermaëlle gardait espoir que même si l'enfant n'avait pas d'argent, il était possible ou du moins avait encore une chance que l'homme accepte de l'aider ne serait-ce qu'un minimum. Naïa hocha la tête. En effet, c'était déjà ça s'il avait au moins un peu d'aide. L'enfant acceptait de tout prendre comme aide. Tout comme il acceptait l'aide de la jeune femme depuis sa rencontre avec elle. En temps normal, l'enfant serait plutôt embarrassé au niveau de ses principes que quelqu'un veuille bien prendre de son temps pour l'aider autant. S'il n'était pas aussi pressé, s'il n'avait pas cette urgence qui lui pesait sur la conscience comme une épée de Damoclès au dessus de la tête, il n'en serait pas ainsi. Mais une vie était en jeu. La plus importante à ses yeux.

- Et vous Dame...Euh Ermaëlle, vous avez un travail ?

Autant meubler un peu leur trajet, vu qu'il promettait d'être un peu long. Bien qu'il en profitait toujours pour observer de plus près la vie citadine des Hetenlaüdors, il se sentirait mal de suivre la jeune femme dans un silence profond comme si elle n'était là que pour le guider et rien d'autre. Il espérait cependant ne pas trop toucher à sa vie personnelle en étant curieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 120
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Jeu 31 Mai - 21:06

( C'est vraiment pas de chance ! Mais ne t'en fais pas, cette réponse est très bien aussi ! ^^ )

Ermaëlle sortit de ses pensées quand l'enfant lui posa sa question. Cette dernière sembla quelque peu étonnante aux yeux de la jeune femme dans un premier temps. D'un autre côté, la question pouvait se comprendre. Toutes les femmes n'étaient pas forcément actives. Certaines s'occupaient de leur foyer et d'autres travaillaient en compagnie de leur famille ou auprès de leur époux. Rares étaient celles qui avaient leur propre affaire et la gérait sans l'aide de quelqu'un d'autre.

« Je suis écrivain public. avoua Ermaëlle. J'écris et je lis pour ceux et celles qui ne peuvent pas le faire. Mais ce n'est pas ma seule activité. J'ai aussi une formation en ce qui concerne les enluminures et il serait dommage pour moi de ne pas en profiter. »

Grâce à ses deux activités, la jeune femme pouvait vivre décemment, chose qui lui avait bien manqué pendant sa fuite. Cet argent lui permettait aussi de dédommager Ismelle, Ermaëlle ne voulant pas que son amie ait l'impression qu'elle profite de sa gentillesse. Pour finir, une partie de ses revenus était destinée à l'achat de matériel. L'argent restant à la fin était gardé précieusement, afin de parer à toutes les éventualités. Ayant connu un début de liberté pour le moins difficile, Ermaëlle tenait les comptes de ses quelques ressources avec la plus grande attention pour ne pas à nouveau se retrouver dans une situation précaire. Mieux valait être trop prudente que pas assez.

Ermaëlle espérait un jour ne plus être un poids pour personne. Mais le chemin était encore long pour arriver à ce but. La jeune femme s'estimait heureuse d'avoir un travail de manière fréquente et de ne pas devoir mendier ou d'en arriver à d'autres extrémités pour survivre. C'était réconfortant, d'une certaine façon. Un jour peut-être, l'ancienne esclave pourrait même vivre comme elle l'avait toujours souhaité. Certes, cette vie ne se trouverait peut-être pas à Karn, bien que la jeune femme avait encore quelques menus espoirs à ce propos, mais au moins elle existerait. Ermaëlle voulait y croire, ne serais-ce qu'un instant. Il le fallait. Si elle laissait le désespoir la gagner totalement, l'ancienne esclave perdrait absolument tout ce qu'elle possédait encore.

Petit à petit, la ville se modifiait, laissant place aux quartiers composés de riches et belles demeures habitées par les classes les plus aisées. Ermaëlle venait de temps à autres par ici, afin de s'entraîner. En effet, l'architecture de certaines demeures était pour le moins étonnante, ce qui faisait de certains quartiers une véritable mine d'inspiration. Du moins, l'architecture de la capitale d'Hetenlaüd était bien différente de celle de Karn. C'était sûrement en partie pour cela que la jeune femme la trouvait si particulière. Pour une personne vivant en ces lieux depuis plusieurs années, ces détails devaient finir par perdre de leur charme, voire finissaient tout bonnement par ne plus être remarqués.

« Cela va sûrement te paraître étrange comme question mais... Je me demandai... A quoi ressemble Viteneül ? Ton pays doit être bien différent de Kartendark ou même d'Hetenlaüd, je me trompe ? »

Mieux valait donner le change à Naïa. Il est vrai que le silence pouvait devenir pesant, voire gênant. De plus, même s'ils se rapprochaient de leur destination, le chemin n'était pas terminé pour autant. En discutant, le trajet semblerait sûrement moins long. De plus, Ermaëlle devait avouer qu'elle ne connaissait pas grand chose au sujet de Viteneül. Il faut dire que depuis la fermeture des frontières, il était très rare que des ouvrages récents arrivent à Katendark. Aussi, certaines des informations que la jeune femme avait en sa possession étaient, au mieux, erronées, au pire, totalement obsolètes.

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mùenë
L'Enfant des Bois

L'Enfant des Bois
avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Lieu de résidence : Lamü - Pays de Viteneül
Métier / rôle / rang : /
RPs en cours : Rencontre hasardeuse : Azul

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Sam 9 Juin - 22:45

Naïa espérait ne pas se montrer trop indiscret en posant ce genre de questions à Ermaëlle. Mais outre sa curiosité d'enfant, la jeune femme semblait ouverte à la discussion. En maintenant ce rythme constant de conversation, les deux jeunes gens meublaient leur trajet à travers les diverses rues de la ville. Malgré le fait qu'elle était une ancienne esclave, Ermaëlle avait l'air de bien vivre ici. En manque de rien.

Non seulement l'ancienne esclave lui répondit mais en plus, elle prit la peine de décrire globalement ce qu'elle faisait, ce qui n'était pas de trop pour Naïa. En voilà un métier utile. Ecrire et lire pour ceux qui ne savaient pas le faire. Est-ce qu'il y en avait beaucoup ici dans cette situation ? L'enfant ne le savait pas. Hàntonael avait l'air si riche et cultivé que ça lui paraissait improbable. Ce qu'il savait en revanche, c'était que son petit village reculé aurait bien besoin d'une personne savante comme Ermaëlle. Beaucoup de paysans, bien peu d'instruits. Et Naïa faisait partie de la première catégorie, à s'occuper d'un élevage de lièvres. Enluminures. Une formation en enluminures. Mais qu'est-ce que ça pouvait bien vouloir dire ? Cette fois-ci, Ermaëlle n'avait rien détaillé. Peut-être que c'était trop évident. Mais pour l'absence de culture générale et de vocabulaire de Naïa, c'était déjà trop.

- Et c'est quoi les enluminures ? se permit-il alors de demander.

Il n'avait pas honte de sa nature inculte. C'était typique des habitants des bois. Mais ceux-ci se rattrapaient sur leur propre culture souvent méconnue des autres pays. Tout en parlant, Naïa se montrait toujours aussi intrigué du décor qui le cernait de toute part alors que les deux protagonistes débarquaient dans un quartier relativement différent. Les habitations avaient quelque chose de différent. Même Naïa pouvait s'en rendre compte. Elles étaient plus grandes, plus belles, plus somptueuses, entourées de magnifiques jardins, un pavé propre et intact, semblant neuf.

- Je ne suis jamais allé à Kartendark donc...Je ne sais pas pour ça. Mais c'est vrai que Viteneül est très différent d'Hetenlaüd ! Dans mon pays, on ne voit que rarement l'horizon. En arrivant ici, c'est la première chose qui m'a frappé. On voit plus loin et à perte de vue. Tout est...plus lumineux. Ouvert. A un moment donné, j'ai même cru que vous n'aviez pas de forêt. Mais j'ai fini par croiser quelques bois. Chez moi, il y a que ça, de la forêt. Parfois, on peut espérer voir le ciel quand celle-ci est déchirée par un canyon. Et Kartendark, c'est comment ? Il doit faire froid là-bas, si loin au nord.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 120
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Mar 12 Juin - 13:00

Parler de ses activités ne gênait pas le moins du monde Ermaëlle. Bien au contraire. C'était là un plaisir pour elle. Bien sûr, son art devait sembler inutile aux yeux de certains. Lire, écrire et compter étaient des savoirs utiles. L'Art par nature était inutile. Aussi, en parler donnait l'impression à la jeune femme que cette inutilité n'était qu'une façade. Pour elle, l'Art n'avait rien d'une futilité, mais ce n'était là que son avis. L'idée d'une personne qui avait vécu auprès de plusieurs artistes. De ce fait, l'ancienne esclave comprenait tout à fait que d'autres ne partageaient pas son avis.

« Les enluminures sont des décorations que l'on retrouve dans certains ouvrages. En général, elles illustrent ce que le texte raconte, afin de rendre le tout plus compréhensible. Si certaines sont discrètes, d'autres peuvent faire une double-page complète. Dis ainsi, cela peut rendre ma tâche futile, et elle doit sûrement l'être dans certains cas, mais elle peut se révéler vitale pour certains domaines. Les enluminures donnent des informations parfois importantes pour certaines professions. Une image vaut mille mots, tu peux me croire. »

Ermaëlle écouta les propos de Naïa avec un intérêt des plus réels. Ayant vécu au sein d'un Empire replié sur elle-même, bien que ce n'était pas encore le cas pendant une partie de sa vie, la jeune femme n'avait jamais pu voir d'elle-même les autres paysages qu'offrait le vaste monde qui l'entourait. Bien sûr, elle n'était qu'une esclave en réalité, mais bon nombre de nobles voyageaient à une autre époque. Du moins, c'était ce que l'ancienne esclave avait conclu en lisant certains ouvrages. Mais ces derniers étaient anciens, trop anciens sans doute pour décrire la réalité actuelle. Aussi, la jeune femme s'intéressait à tous les récits qu'on pouvait lui faire sur ces endroits qu'elle n'avait pu qu'imaginer.

« Des bois et des forêts à perte de vue... Voilà qui est impressionnant. Cela donne envie d'aller s'assurer de cette réalité par soi-même. avoua Ermaëlle, pensive. Pour être franche, j'ai été aussi étonnée que toi en arrivant à Hetenlaüd. Tout y est si différent de l'Empire. Katendark est comme enveloppé d'un épais manteau de neige éternelle. Là-bas, les saisons clémentes ne sont visibles que lorsque le sol dégèle. Le reste du temps, la neige est omniprésente, de même que le froid. Il fait si froid que des pans de mer gèlent même dans certains cas, c'est dire. Nos pêcheurs sont obligés de partir de longs mois en mer afin de pêcher avant que le gel ne soit trop important pour empêcher tout retour. Contrairement à ce que certains peuvent penser, Katendark n'est pas composé uniquement de plaines enneigées et de montagnes. On y trouve aussi des forêts de conifères qui sont des terrains de chasse tout à fait convenables, pour ce que j'en sais. Tout le contraire d'Hetenlaüd. Ici, les plaines ne sont enneigées qu'à un certain moment de l'année et sans commune mesure avec le climat des toundras de l'Empire. La chose qui m'a le plus surprise en arrivant, ce fut la douceur du climat. Les forêts ne ressemblent en rien à celles de l'Empire. Elles sont plus douces, plus colorées. Les gens d'ici sont aussi très différents des personnes que j'ai pu croiser à Karn, c'est une certitude. »

C'était peu de le dire. Katendark était pourvu d'une société guerrière, c'était un fait établit. Les jeunes nobles apprenaient le maniement de l'épée dès le plus jeune âge, de même que la cavalerie ou encore la stratégie militaire. Avoir un fils qui n'excellait pas dans l'un de ces domaines était considéré comme un acte déshonorant pour toute une famille, plus encore si cette dernière était connue pour ses militaires exceptionnels. A société militaire, justice militaire. Le plus petit des crimes était jugé d'une manière des plus draconienne. Ermaëlle ne savait pas d'où venait exactement cette manière de juger les actes répréhensibles. D'un autre côté, les conditions climatiques peu clémentes faisaient que sans une justice des plus dures, les choses pouvaient déraper plus facilement que sous des latitudes plus clémentes où la nourriture était bien moins rare. C'était un fait. Une cohésion, même forcée, était la meilleure manière de survivre, sans doute.

L'ancienne esclave laissa son regard traîner sur certains jardins. Le printemps faisant son œuvre, les premiers bourgeons étaient visibles ici et là. Bientôt les fleurs écloraient, donnant un éclat des plus impressionnants aux différentes demeures. Ermaëlle se promit intérieurement de revenir à cette période, afin de profiter de ces couleurs éclatantes afin d'en faire également profiter son Art. Avec sa fuite, la jeune femme n'avait pas eu le temps de s'intéresser aux paysages, pour des raisons évidentes. A présent, et même si ses problèmes étaient sûrement loin d'être réglés, la jeune femme faisait de son mieux pour s'intégrer et vivre décemment. Et pour cela, elle se devait d'être aux goûts du jour en ce qui concernait son Art.

Les belles demeures se succédant au fil des rues, Ermaëlle se demandait bien dans laquelle d'entre elles vivaient la famille d'Ásmundr. En vivant à l'auberge de Jackõn, la jeune femme en avait apprit des choses. Aussi, le fait que l'Arlaüd appartienne à une lignée des plus nobles ne lui était pas un fait inconnu. Ce fait, et d'autres d'ailleurs, avaient donné lieu à plusieurs interrogations dans l'esprit de la jeune femme. N'ayant pas été élevée dans la culture d'Hetenlaüd, de nombreuses choses échappaient à Ermaëlle. Des choses qui pouvaient sembler absurdes pour d'autres personnes qui vivaient au sien du Royaume depuis toujours. C'était aussi pour cela que l'ancienne esclave passait un temps non négligeable le nez dans les livres. Elle ne voulait pas passer pour une sauvage ou pour une idiote. Son accent lui causait déjà assez de déconvenues comme ça. Il ne fallait pas y ajouter l'ignorance.

Avec le temps, les gardes se faisaient de plus en plus présents dans les rues. Il n'y avait rien d'étonnant à cela. A l'approche du palais royal, il était normal de croiser des gardes. Néanmoins, Ermaëlle se souvenait très bien de certains regards. Sa manière de parler ne plaisait pas. A croire qu'on la prenait pour une espionne. Au fond, ce n'était pas une chose improbable. Le seul fait qu'une femme originaire de Karn puisse fuir l'Empire était presque un exploit en soi. Aussi, l'ancienne esclave se retenait bien de parler trop fort. Mieux valait ne pas attirer trop l'attention sur elle. Une fois que Naïa aurait obtenu ce qu'il souhaitait, Ermaëlle ferait en sorte de quitter les abords du palais. C'était sûrement la meilleure chose à faire.

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mùenë
L'Enfant des Bois

L'Enfant des Bois
avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Lieu de résidence : Lamü - Pays de Viteneül
Métier / rôle / rang : /
RPs en cours : Rencontre hasardeuse : Azul

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Mer 13 Juin - 10:39

Naïa ne pensait pas le moins du monde que le métier qu’exerçait Ermaëlle, du point de vue de son art, était inutile. L’enfant ne savait pas lire mais il avait déjà eu la chance de découvrir les fameuses enluminures dans le peu d’ouvrage qu’il avait ouvert par simple curiosité. Pour lui, il appelait ça plutôt « dessin » ou tout simplement illustrations. Mais jamais encore il n’avait entendu le nom d’enluminures. Pour ainsi dire, il n’était pas mécontent de pouvoir enfin appeler ça par son vrai nom. Une fois encore, la jeune femme avait donné une réponse détaillée et Naïa buvait ses paroles sans las. Sur le coup, l’ancienne esclave lui apparue comme une artiste, même s’il ne connaissait pas son niveau dans le domaine. Il était tellement facile d’être au-dessus de lui dans bien des domaines qu’il avait l’habitude de surestimer tout le monde.

- Vous aimez le travail que vous faites ? demanda t-il avec une réelle curiosité.

Ce qui était impressionnant pour Ermaëlle ne l’était pas du tout pour Naïa et l’inverse était sûrement pareil. Naïa avait grandi parmi les bois et une couverture permanente de feuillage. Il n’y prêtait jamais attention contrairement à quand il avait débarqué à Hetenlaüd. La jeune femme confia alors son envie de visiter la « Terre de l’Ombre ». L’enfant esquissa un sourire. Il n’avait jamais rencontré de personnes dans son pays qui y étaient venues dans le seul but de le voir de plus près. Viteneül était sûrement une contrée étonnante pour les étrangers, mais tant de forêts et de crevasses profondes avaient tendance à les perdre s’il ne savait pas voyager organisé et en connaissance des lieux. Sans qu’il ne le sache ou en soi persuadé, il y avait sûrement pas mal de monde qui s’égarait dans son pays. Généralement des personnes qui s’éloignaient des chemins. Ne jamais s’éloigner des sentiers à Viteneül quand on n’était pas du coin.

Ermaëlle venant d’un autre pays aussi avoua avoir été stupéfaite de la découverte d’Hetenlaüd. Sans connaître l’empire d’où venait la jeune femme, Naïa n’en était pas étonné. Lui-même serait sûrement perturbé de voir de plus près Kartendark, même s’il y avait peu de chance que cela arrive. Pour compenser, il prit plaisir à écouter Ermaëlle lui parler de cet immense empire. Comme il s’y attendait, elle parla de neige, de froid. Même de mer gelée, ce qui eut le don de faire écarquillé le regard de l’enfant. Voilà qui devait être impressionnant à voir ! Protégé par la forêt, la neige n’avait que peu d’impact sur la vie des Viteneülors. La vie dans les bois les mettait à l’écart de bien des désagréments du climat. Les nombreux arbres formaient des barrières naturelles imparables contre les vents, la neige et la pluie.

Mais à Kartendark, ils avaient l’air de vivre plutôt à découvert. La vie ne devait pas être de tout repos là-bas et Naïa ne s’imaginait tout bonnement pas vivre dans un froid sans fin. Rien que d’entendre Ermaëlle parler, il avait l’impression que le temps s’était rafraîchi. Par ailleurs, Naïa avait pu aussi remarquer la différence entre la population d’Hetenlaüd et la sienne des bois. Après, il avait surtout une idée précise depuis la capitale, où il voyait des gens riches, nobles. Il y avait aussi des riches à Viteneül, mais curieusement, on les remarquait moins. Ils étaient beaucoup plus modestes. Il n’y avait pas de quartiers de riches comme celui-ci, avec de belles maisons et de grands jardins joliment entretenus. En même temps, difficile d’avoir des jardins au milieu de la forêt !

- La vie ne doit pas être facile là-bas, supposait-il, mais vous devez être habitué à de telles conditions je pense.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 120
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Mer 13 Juin - 19:43

L'espace d'un instant, Ermaëlle ne sut pas répondre à l'enfant. On ne lui avait pas laissé le choix, d'une certain façon. Son maître lui avait remarqué une certaine aptitude aux enluminures et avait décidé de la mettre en valeur afin d'être certain que son investissement soit rentabilisé. A aucun moment la jeune femme n'avait pu choisir sa voie ou refuser celle qu'on lui proposait. De plus, elle était plutôt jeune quand son maître l'avait confié à Maître Dyarm. Par la suite, faire des enluminures lui avait semblé être logique, naturel même. L'ancienne esclave tâcha de se rassurer. Elle en avait connu, des jeunes gens qui ne voulaient pas suivre l'enseignement de Maître Dyarm et leurs résultats n'étaient pas des plus reluisants. Comment en vouloir à ces personnes qui préféraient les armes à la plume ? C'était là un fait des plus légitimes, surtout pour de jeunes nobles qui ne rêvaient que de suivre les traces de certains de leurs glorieux ancêtres. Non, Ermaëlle était certaine qu'elle appréciait l'exercice de son Art. Dans le cas contraire, elle aurait certainement arrêté dès que cela lui aurait été possible.

« Au départ, on ne m'a pas laissé le choix de ma carrière, pour être franche avec toi. Mon maître voulait que je sois enlumineuse, je suis devenue enlumineuse. C'était toujours mieux que de servir dans les cuisines ou ailleurs, tu peux me croire. Les conditions de vie sont meilleures, quand tu sais faire des choses que ton maître ne sait pas faire. J'étais jeune quand on m'a formé, et avec le temps, les enluminures sont devenues des habitudes pour moi. Il n'empêche, j'apprécie mon métier et tout ce qu'il me permet de faire aujourd'hui. Mon maître a voulu faire un bon investissement, il m'a offert une raison et un moyen de vivre. »

Les habitants de l'Empire étaient habitués aux conditions de vie difficiles, si elles étaient liées au froid. Ermaëlle s'était rapidement rendue compte que si les hivers ne lui posaient que peu de soucis, bien que le fait de dormir dehors n'avait pas été de tout repos pour autant, les saisons plus clémentes risquaient de lui poser plus de difficultés. Et encore, la jeune femme n'avait pas encore fait l'expérience de l'été à Hetenlaüd et ne se risquerait pas sur les territoires de Laïos. Le climat désertique ne risquait pas de lui réussir.

« Nous sommes habitués à vivre ainsi, en effet. Le froid nous forge dès notre plus jeune âge. Il fait partie de nous, même si les élites sont en général moins exposées aux rigueurs du climat que les autres strates de la population. La neige et sa faune nous ont inspiré nos us et coutumes et d'autres choses encore. La vie n'est pas simple, certes, mais cela ne nous empêche pas de vivre parfois très vieux. »

Si Ermaëlle se doutait bien que la durée de vie n'était pas la même pour un noble que pour un paysan, et encore moins pour certains esclaves, la jeune femme avait tout de même eu l'occasion de servir des personnes âgées. La famille Herzok n'était pas composée que de son maître, de son épouse et de leurs enfants, non. La mère de son maître avait survécu de nombreuses années à son époux, au point de connaître les premiers enfants de ses petits-enfants et de mourir dans son sommeil d'une mort paisible à un âge avancé. Pour ce qui était des esclaves, la réalité était tout autre. Certains pouvaient s'estimer heureux d'atteindre la soixantaine d'années et beaucoup n'atteignaient jamais cet âge, que cela soit à cause de leurs conditions de travail ou de vie en général.

Alors qu'ils se rapprochaient de plus en plus du Palais Royal, la jeune femme se mit en quête d'une indication qui leur permettrait de trouver le cabinet qui les intéressait. D'un autre côté, cela ne serait sûrement pas une chose malaisée de le repérer. Un homme comme Messire Yllahorn devait très certainement avoir pignon sur rue. Levant les yeux vers les quelques pancartes présentes sur certains bâtiments, l'ancienne esclave se rendit compte qu'en plus des dessins habituels, le nom du propriétaire du lieu était inscrit. Cela lui faciliterait la tâche, surtout qu'étant donné ce qui était inscrit sur les pancartes, il y avait ici plusieurs praticiens.

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mùenë
L'Enfant des Bois

L'Enfant des Bois
avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Lieu de résidence : Lamü - Pays de Viteneül
Métier / rôle / rang : /
RPs en cours : Rencontre hasardeuse : Azul

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Ven 15 Juin - 11:12

Naïa observa la jeune fille qui était restée silencieuse malgré sa question. Elle ne lui semblait pourtant pas plus déplacée qu'une autre. Quand elle avoua qu'elle n'avait pas eu le choix dans la voie à prendre, le jeune homme se souvint de l'ancienne condition d'esclave d'Ermaëlle -qu'il avait déjà un peu oublié tant elle paraissait déjà loin de tout ça- Elle ne devait pourtant pas avoir honte de ça. Esclave ou pas, tout le monde ne pouvait pas forcément choisir ce qu'il voulait faire dans la vie. Naïa n'avait pas encore un âge très avancé et pourtant, il était contraint de toute manière à gérer l'exploitation familiale. Cela ne le gênait pas. Il n'avait pas vraiment d'ambition dans la vie, à part actuellement garder sa mère en vie. Tant que c'était le cas, peu importe du reste. Dans sa tête d'enfant, il ne se rendait pas encore compte qu'un jour ou l'autre, il faudra bien qu'il prenne son envol. Et pourtant, sans le savoir, il l'avait déjà fait, par ce voyage qui se révélait plus initiatique qu'il ne le croyait. Reviendra t-il à la maison en tant qu'Homme ?

Mais il était assez étonné d'en savoir plus sur la vie d'Ermaëlle. Il avait toujours pensé que les esclaves étaient juste bon à servir, sortir les poubelles, ce genre de choses, mais pas à jouer les artistes. C'était l'occasion pour lui de rayer quelques clichés pour approfondir ses connaissances sur le sujet, même si ça ne lui servirait pas à grand chose à l'avenir. La jeune femme confirma les dires de Naïa au sujet de la vie dans les froides contrées du nord. Effectivement, tout était question d'habitude, de génétique aussi sûrement. Il s'imagina un temps le paysage nordique. Tout blanc. Ce n'était pas très varié, se disait-il, et les couleurs vertes lui manquerait beaucoup ! Les deux jeunes gens cherchaient ainsi le cabinet du médecin qui ne devait pas être bien loin à présent. Ne sachant déchiffrer les inscriptions sur les devantures, Naïa s'était permis de demander son chemin à un ou deux passants qui, après l'avoir étrangement toisé de haut en bas, s'étaient décidés à lui indiquer la route. Naïa y entraîna Ermaëlle, et ce, jusqu'à une porte, celle qui comportait la bonne pancarte. Il fit sonner la petite clochette à l'entrée. Ce fut une jeune femme qui lui ouvrit, porteuse d'une robe verte surplombé d'un tablier blanc.

- Oui ? fit-elle, que puis-je faire pour vous ?

- Messire... Yllahorn...? demanda Naïa en redoublant d'assurance comme il pouvait.

- Oh, je regrette. Mais il est absent pour le moment.

- Savez-vous quand est-ce qu'il reviendra ?

- Nullement. Il a un important suivi au Palais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 120
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Ven 15 Juin - 22:52

Grâce aux indications de quelques passants, Naïa ne tarda pas à trouver le chemin qui menait jusqu'au cabinet tant recherché. Si Ermaëlle ne broncha pas quand l'enfant l'entraîna à sa suite, il n'en restait pas moins que ce bref mouvement n'avait guère plu à sa jambe qui se remettait doucement des précédents événements. Tâchant de faire bonne figure alors que Naïa s'adressait à la personne qui avait ouvert la porte, la jeune femme raffermit quelque peu sa prise sur son bâton de marche afin de reposer quelque peu sa jambe. Ainsi, le praticien était absent. C'était une possibilité à laquelle Ermaëlle n'avait pas pensé alors qu'ils se rendaient jusqu'ici. Sur le coup, la jeune femme se demanda si sa boiterie ne les avait pas empêchés d'arriver à temps pour rencontrer Messire Yllahorn. C'était une possibilité. Une personne bien portante aurait prit bien moins de temps qu'elle pour arriver jusqu'ici, c'était un fait. Ermaëlle chassa cette idée de ses pensées. Naïa n'était pas d'ici et n'avait aucun point de chute pour attendre le médecin. Rester en ville n'était pas un fait gênant en soi, mais la jeune femme ne savait pas si l'enfant avait des moyens de subsistance pour dormir en sécurité. D'un autre côté, il en était arrivé à devoir voler pour se nourrir et même s'il voyageait seul depuis un moment, Ermaëlle doutait que les alentours de la capitale soit des plus sûrs, surtout pour un enfant de l'âge de Naïa, aussi débrouillard soit-il.

« Nous sommes désolés de vous avoir dérangée, mais le fait est que cet enfant vient de loin pour rencontrer Messire Yllahorn. Pourriez-vous l'avertir de notre venue ? La situation qui a poussé ce garçon à venir jusqu'ici est... Disons des plus importantes. »

Si Ermaëlle ne savait pas exactement pourquoi Naïa était venu jusqu'à la capitale, la jeune femme ne pensait pas se tromper en disant que la situation était assez grave. Dans le cas contraire, l'enfant ne serait pas partit sur les routes et serait resté avec les siens. Calant son bâton de marche contre l'une de ses clavicules, l'ancienne esclave fouilla dans sa sacoche et en sortit un bâtonnet de fusain, un feuillet et son Ouvrage, afin que ce dernier lui serve de support. Tout en écrivant, la jeune femme reprit la parole.

« Si Messire Yllahorn veut nous contacter, il peut le faire à cette adresse. déclara Ermaëlle. Nous ne voulons pas le déranger, soyez-en certaine. Si nous sommes venus jusqu'ici, c'est bien parce que nous n'avions pas le choix. Nous savons à quel point un praticien de sa renommée peut être occupé. »

Ermaëlle finit par ranger son fusain dans son sac avant de donner le feuillet à la femme qui se tenait toujours sur le pas de la porte. Une fois cela fait, l'ancienne esclave rangea son Ouvrage dans son sac. D'un mouvement souple, Ermaëlle reprit son bâton de marche en main avant d'incliner respectueusement la tête à l'attention de la femme qui leur avait ouvert.

« Nous n'allons pas abuser d'avantage de votre temps. affirma Ermaëlle. Merci beaucoup de nous avoir renseigné. »

Ermaëlle se demandait ce qu'allait faire Naïa à présent. Le plus judicieux serait qu'il reste dans les environs de la capitale, afin de pouvoir rencontrer le médecin dès que cela serait possible. D'un autre côté, il était possible que le garçon préfère rejoindre Sinodine dans les plus brefs délais, afin de trouver plus rapidement une réponse à son problème. Dans ce cas, Ermaëlle ne voyait pas ce qu'elle pourrait réellement faire. Elle ne savait pas ce qui avait réellement poussé Naïa à venir jusqu'à Hantonael. Et quand bien même elle le saurait, le garçon ne semblait pas savoir lire. Lui envoyer des lettres pour lui faire part de ce que dirait Messire Yllahorn était donc impossible à moins que l'enfant trouve quelqu'un pour lui faire la lecture quand cela serait nécessaire.

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mùenë
L'Enfant des Bois

L'Enfant des Bois
avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Lieu de résidence : Lamü - Pays de Viteneül
Métier / rôle / rang : /
RPs en cours : Rencontre hasardeuse : Azul

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Mer 20 Juin - 16:13

A croire que le destin s'acharnait. Naïa avait enfin réussit à dénicher le médecin si renommé de la ville, qu'une infirmière annonçait l'absence de celui-ci pour une durée indéterminée. Une profonde déception se lisait aussitôt sur le visage de l'enfant apprenant cela. Tout ceci n'était donc qu'une perte de temps ? Ce n'était pas comme s'il en avait beaucoup à perdre, du temps. Jusqu'à sa dernière question, il avait eu bon espoir qu'il aurait une chance de voir cet homme. Mais apparemment, ce n'était pas demain la veille. Il aurait dû se douter qu'un guérisseur aussi connu et qualifié serait sûrement demandé un peu partout et prendrait des priorités sur les plus nobles de la ville, à commencer par la royauté. Quelle manque de chance !

Le jeune garçon baissa les yeux, se perdant dans un air soucieux, songeant à ce qu'il venait de perdre, autant en temps qu'en médecin d'ailleurs. La jeune femme à la porte s'en voyait navrée bien qu'au fond d'elle, elle pouvait être un peu soulagée de voir que l'enfant devant ses yeux ne semblait pas se porter à mal niveau santé. Elle n'aura pas le cas de ce petit sur la conscience au moins. Elle redressa alors son regard vers Ermaëlle, écoutant ce qu'elle avait à dire, hochant la tête d'un air désolé à ses paroles, compréhensive comme toute bonne assistante. La prise de parole et l'initiative d'Ermaëlle avait également fait redresser la tête à Naïa qui porta son attention sur elle.

- Si vous y tenez, répondit la femme, mais bien des patients sont venus avant vous à cette porte et attendent avec hâte le retour de messire Yllahorn pour une consultation...

Même si elle avait l'habitude de ce genre de situation, elle n'en restait pas moins embarrassée chaque fois qu'elle devait la traiter. Elle répondait de ce fait du plus poliment possible, prêtant compassion au sort qui atteignait les deux venus à sa porte. C'est alors qu'Ermaëlle écrivit son adresse sur un papier, suggérant que l'homme prenne lui même le temps de prendre contact dès que faire se pourra. L'infirmière réceptionna le feuillet.

- Je transmettrai votre demande à messire Yllahorn, assura t-elle, suggérant un sourire, à votre bon retour. Que la lumière de Vaiüd vous accorde chance et courage.

Elle répondit au geste d'Ermaëlle que Naïa avait brièvement imité, avant de refermer la porte, laissant seuls les deux jeunes gens. L'enfant soupira, gardant un temps le silence.

- J'ignore quand messire Yllahorn sera de nouveau disponible,
fit-il enfin, indécis, mais il ne serait pas raisonnable de ma part de m'attarder ici pour autant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 120
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Jeu 21 Juin - 23:34

Si Ermaëlle ne prêta pas réellement attention à la fin de la phrase de la femme, quand Naïa soupira, la jeune femme lui accorda toute son attention. Le pauvre, il devait penser que tout cela n'avait servit à rien. D'un autre côté, c'était un peu le cas. Il était parvenu jusqu'à la capitale et allait la quitter sans être plus avancé qu'à son arrivée. De plus, les craintes d'Ermaëlle venaient de se confirmer à l'instant. Naïa ne comptait pas rester dans les parages. Autant dire qu'il ne risquait pas de rencontrer le médecin de sitôt, si toutefois c'était toujours son intention.

« Cette idée va sûrement te sembler étrange mais... Veux-tu que je rencontre Messire Yllahorn pour toi ? Au moins, tu pourras continuer tes recherches ailleurs sans te soucier de ce qu'il se passera ici. Bien sûr, je t'enverrai toutes les informations que j'obtiendrai. Un écrivain public pourra te faire la lecture et répondre pour toi, s'il le faut. Je pourrai même chercher dans certains livres, si tu penses que c'est nécessaire. »

A peine eut-elle terminé sa proposition qu'Ermaëlle s'en voulu d'avoir parlé. Elle ne voulait pas imposer son aide à Naïa. C'était juste qu'elle trouvait cela dommage que l'enfant ne puisse pas rencontrer le praticien à cause d'un manque de chance. Surtout que son affaire semblait très importante. De plus... Ermaëlle se sentait encore un peu responsable de Naïa, après ce qu'il s'était passé. Elle voulait être certaine que tout irait bien pour l'enfant par la suite et l'aider n'était pas un problème pour elle. La jeune femme voulait juste que l'enfant sache que s'il avait besoin d'aide à un moment, il pouvait toujours lui demander conseil.

« Désolée... Je ne veux pas t'imposer ces idées si tu ne désires pas me parler de ce qui t'as amené ici. Si tu préfères, dès que Messire Yllahorn me contactera, je te préviendrai. A toi ensuite de me dire quand tu voudras le rencontrer, si c'est toujours ce que tu veux, pour que je puisse m'arranger avec lui. A toi de décider, je me plierai à ton avis. »

Jouer les intermédiaires ne dérangeait pas le moins du monde Ermaëlle. Au moins, Naïa pourrait continuer ses recherches ailleurs tout en sachant que Messire Yllahorn pourrait le recevoir par la suite s'il n'avait pas trouvé ce qu'il recherchait. Et si l'enfant ne voulait pas de son aide... La jeune femme ne l'importunerait pas d'avantage. Après tout, elle ne savait rien de Naïa. Elle n'avait pas le droit de s'imposer.

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mùenë
L'Enfant des Bois

L'Enfant des Bois
avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Lieu de résidence : Lamü - Pays de Viteneül
Métier / rôle / rang : /
RPs en cours : Rencontre hasardeuse : Azul

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Jeu 28 Juin - 10:13

Il n'était pas bon, selon Naïa d'attendre qu'un médecin dans cette ville veuille bien se libérer pour lui venir en aide. Il aurait dû s'y attendre, à ce genre de blocage dans une ville comme celle-ci. Qui plus est, depuis que Ermaëlle lui avait parlé de Sinòdine, un espoir nouveau s'était allumé dans le coeur de l'enfant. Si cette cité était vraiment à la pointe de la médecine, alors c'était une nouvelle chance qui s'offrait à lui et ainsi, la suite de son périple. Mais il n'avait pas de temps à perdre. Chaque jour, chaque heure, chaque minute comptait. Il ignorait combien de temps les guérisseurs de son village pourront faire tenir sa mère en vie. Et il n'avait pas très envie d'arriver en retard avec enfin le remède miracle pour qu'il soit finalement trop tard. C'était un choix à prendre, entre rester ici et attendre, et continuer coûte que coûte. Faisant dans l'urgence, Naïa préférait de loin prendre toujours les devants.

- C'est que...commença l'enfant à la curieuse proposition de la jeune femme.

Mais il se tut, étudiant la question. S'il voulait mettre toutes les chances de son côté, ce serait idiot de refuser. Il était cependant sur le point de répondre un "je ne veux pas vous déranger plus que ça" lorsqu'elle enchaîna.

- Mais Ermaëlle, fit-il malgré tout, poussé par un profond respect envers la jeune femme, je ne veux pas accaparer votre temps en vous faisans faire des recherches qui ne vous concernent pas. Vous avez sûrement assez de travail.

Ermaëlle avait plus d'une fois faire comprendre au jeune garçon que lui venir en aide ne l'incommodait nullement. Et Naïa était également fort aise de le constater à chaque fois. Mais il avait toujours la sensation qu'elle en faisait de trop, et il ne voulait guère abuser de sa gentillesse et de son temps. Elle avait déjà fait énormément pour lui. Aussi, réfléchit-il encore un peu plus après cela, se dandinant d'une jambe à l'autre, posant son regard ailleurs sans vraiment voir, songeur.

- Si cela ne vous importune vraiment pas alors...J'accepte à nouveau votre aide, volontiers. Est-ce qu'on pourrait aller dans un endroit tranquille pour en parler ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 120
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Ven 29 Juin - 23:02

L'inquiétude de Naïa était touchante et fondée d'une certaine façon. Ermaëlle avait du travail, personne ne pouvait dire le contraire. Mais les commandes se faisaient parfois plus rares, et la jeune femme n'était pas écrivain public jusqu'aux dernières heures du jour. En temps normal, l'ancienne esclave travaillait sur ses enluminures ou compulsait des ouvrages sur les lois d'Hetenlaüd une fois que l'échoppe qu'elle partageait avec ses collègues était fermée. Rien ne l'empêchait de glisser quelques livres de médecine entre ceux qui lui apprenaient quelles coutumes régissaient ce Royaume qu'elle ne connaissait que bien mal.

« Si je te propose mon aide, c'est bien parce que j'en ai le temps. Tu n'as pas de souci à te faire pour moi. Je sais ce que je fais. » affirma Ermaëlle, sur un ton qu'elle voulait convainquant.

Du moins, Ermaëlle faisait en sorte de savoir ce qui était bon pour elle. Et pour le moment... La jeune femme n'avait aucune idée de si sa manière de vivre était correcte ou non. Elle était encore entre deux mondes, et il lui faudrait du temps avant de s'acclimater totalement aux habitudes des personnes libres. Heureusement qu'elle n'était plus réellement seule, à présent. La réalité lui semblait beaucoup moins complexe à appréhender même si le danger semblait pouvoir se cacher n'importe où.

Naïa semblait avoir du mal à se décider sur la marche à suivre. Ermaëlle ne pouvait que le comprendre. Elle aussi avait eu grand mal à accepter l'aide que certaines personnes avaient voulu lui offrir. Bien sûr, elle avait ses raisons, mais tout le monde n'était sûrement pas aussi dangereux que ces personnes qui l'avaient chassé de chez elle. Mais... En plus de cela, il y avait d'autres choses. La peur de déranger ou celle de passer pour une faible alors qu'elle était une adulte. Et cette méfiance pour ainsi dire naturelle n'aidait en rien... Toujours est-il que si le garçon décidait de se passer de son assistance, cette réaction semblerait parfaitement logique et normale aux yeux de l'ancienne esclave.

Finalement, l'enfant accepta son aide. L'espace de quelques instants, Ermaëlle fut surprise.  Cette surprise passée, la jeune femme se ressaisit. Ici, elle ne connaissait pas réellement d'endroit calme. Au contraire, leur présence risquait d'attirer l'attention. Deux étrangers, ce n'était pas commun dans cette partie de la ville. Mieux valait descendre d'un niveau afin de se retrouver dans un endroit où il serait plus aisé pour eux de passer inaperçus. Et, réflexion faite, la jeune femme connaissait un endroit parfait pour cela.

« Cela ne me dérange pas le moins du monde, sois-en assuré. réaffirma la jeune femme. Je connais un endroit où nous serons au calme, surtout à cette période de la journée. La capitale comporte plusieurs bibliothèques et l'une d'elles se trouve non loin d'ici. A quelques minutes de marche tout au plus. J'y vais de temps en temps. Là-bas, tu pourras me parler de ton problème sans craindre la présence d'oreilles indiscrètes. Une fois cela fait, je te raccompagnerai à la sortie de la ville, si tu penses cela nécessaire. »

Sans ajouter un mot de plus et sachant que Naïa la suivrait, Ermaëlle se mit en marche. Naïa lui semblait pressé et plus tôt ils arriveraient à la bibliothèque et mieux cela serait. La jeune femme saurait en quoi consistait réellement sa mission et le garçon ne serait pas obligé de s'attarder ici alors que sa mission semblait demander à ce qu'il quitte les lieux au plus vite. En claudiquant, l'ancienne esclave entreprit de rejoindre le niveau précédent. S'asseoir quelques instants pour reposer sa jambe lui ferait le plus grand bien, c'était une certitude.

Après quelques minutes de marche, la bibliothèque fut en vue. Il s'agissait d'un bâtiment assez modeste, un endroit que seul un petit nombre de lettrés finissait par connaître par le bouche à oreille ou par hasard. C'était d'ailleurs ce dernier qui avait permit à Ermaëlle de trouver cet endroit. Au fil de ses divagations dans la capitale, la jeune femme avait fini par pénétrer dans cette bibliothèque. Depuis, elle y venait de temps en temps, afin de parfaire ses connaissances en règle générale ou quand elle voulait passer un peu de temps seule sans avoir l'impression d'être de trop dans la maison de son amie, quoiqu'en dise l'autre jeune femme.

« Nous y voilà. finit par dire Ermaëlle, en indiquant la porte de la petite bibliothèque. Nous ne nous y attarderons pas plus que cela ne sera nécessaire, ne t'en fais pas. »

Gardant son bâton de marche dans sa main droite, Ermaëlle poussa la porte de sa main gauche avant d'entrer dans le petit bâtiment. Tenant le battant afin que Naïa puisse entrer à son tour, la jeune femme jeta un regard dans la pièce qui s'offrait à eux. Il y avait là de multiples rayonnages dans lesquels reposaient de nombreux ouvrages. Les plus hautes étagères étaient couvertes de poussière, Azam n'arrivant plus à les atteindre quand elle nettoyait la bibliothèque. En effet, la propriétaire était âgée à présent et dépendait beaucoup des autres pour certaines choses, bien qu'elle dise toujours le contraire.

En plus des nombreux rayonnages, plusieurs tables avaient été disposées au plus près des quelques fenêtres, afin que les habitués puissent profiter de la lumière du jour pendant leurs lectures. Les bougies n'étaient utilisées qu'une fois la nuit venue, quand la lune ne suffisait pas en terme de lumière. De là où elle était, la jeune femme ne voyait personne. Azam devait être dans sa réserve et les quelques habitués, s'ils étaient présents, étaient sûrement en train de circuler entre les rayonnages, ce qui faisait qu'ils n'étaient pas dans le champ de vision de la jeune femme. Toujours est-il qu'Ermaëlle était certaine que Naïa et elle auraient quelques minutes de tranquillité avant que quelqu'un ne soit en mesure de les déranger.

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mùenë
L'Enfant des Bois

L'Enfant des Bois
avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Lieu de résidence : Lamü - Pays de Viteneül
Métier / rôle / rang : /
RPs en cours : Rencontre hasardeuse : Azul

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Ven 6 Juil - 10:52

Ermaëlle rassura une fois de plus le jeune homme sur le fait que l'aide qu'elle lui apportait ne lui posait aucun problème et ne lui faisait nullement perdre du temps. Après, elle pouvait toujours dire ça par pure politesse ou parce que l'enfant lui faisait pitié. Pour les détails, Naïa aura bien du mal à discerner l'exact vérité. Mais puisque ça l'arrangeait et que la jeune femme était certaine de ce qu'elle avançait, Naïa lui fit confiance pour ça. Aussi, le jeune homme se décida de ne plus l'embêter avec ce genre de doutes. Mais à présent, il allait devoir en dire un peu à l'ancienne esclave s'il voulait espérer faire avancer les choses. Non pas qu'il avait des choses à cacher, ou que sa situation nécessitait qu'il se taise sur le sujet, juste que ça ne restait pas facile à évoquer. Parce que à part les gens de son village et ceux qu'il avait pu voir avant Hetenlaüd en espérant trouvé une solution, Ermaëlle allait être la première de ce pays à connaître les détails du voyage du jeune garçon.

La jeune femme avait l'air étonnée de la réponse de l'enfant vis à vis de son aide. Elle avait sans doute supposer que le garçon avait plus de dignité que ça pour demander ou accepter de l'aide. Il était vrai que Naïa était plutôt indépendant et qu'il disposait d'une certaine fierté. Mais il n'était pas égoïste non plus. Tout ce qui pourrait le faire avancer dans sa quête était bon à prendre. Il ne pouvait pas mettre la vie de sa mère en jeu pour une simple question d'honneur ou de doute. Par chance, Ermaëlle avait l'air d'avoir une idée précise de l'endroit où ils pourraient discuter tranquillement à l'abri de regards ou oreilles curieux et indiscrets. Une bibliothèque ? Pourquoi pas. C'est vrai que ce genre de lieu était plutôt tranquille mais était-ce une bonne chose d'y aller pour parler alors qu'il fallait s'y montrer silencieux ? Naïa ne les fréquentait pas d'ordinaire, mais il savait un minimum sur le sujet.

- D'accord, je vous suis, répondit Naïa.

Et en effet, il suivit la jeune femme qui ne perdit pas de temps à se mettre en route. Ils arrivèrent très vite au lieu indiqué par Ermaëlle. Un petit bâtiment qui s'avérait être effectivement assez discret pour une bibliothèque. A l'intérieur, tout était calme et il n'y avait pas âme qui vive. Mais d'un simple regard, il n'était pas possible de déterminer si le bâtiment était vide ou non. Peu importe. Ce qui comptait, c'était qu'il l'était toujours plus que les rues actuellement. L'enfant alla donc se trouver une place, pour lui et la jeune femme, dans un coin de la pièce. Il lui laissa le temps de s'installer avant de passer aux choses sérieuses. C'est à dire les explications qu'elle attendait dans le seul but de pouvoir l'aider.

- Voilà...commença t-il, je suis venu dans ce pays pour essayer de trouver un remède pour un mal que je ne trouve pas ailleurs. Enfin, que les guérisseurs de mon pays ne sont pas parvenus à guérir.

Il marqua une courte pause avant de reprendre :

- Ma mère est vraiment malade. De quelque chose qui a déjà emmené mon frère il y a quelques années. Mais personne n'a d'idée sur ce qu'elle a, ou d'un traitement nécessaire...Je me suis dis qu'ici, à Hetenlaüd, il y aurait peut-être plus de connaissance sur le sujet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 120
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Lun 9 Juil - 23:02

Ermaëlle posa son bâton contre le mur le plus proche avant de s'installer devant Naïa. Alors que l'enfant commençait à lui expliquer la situation, la jeune femme sortit un feuillet et un morceau de fusain de son sac avant de les poser juste devant elle. Il allait falloir qu'elle prenne des notes, afin de pouvoir expliquer le plus précisément possible la situation au praticien le moment venu. L'ancienne esclave espérait juste que l'enfant ne prendrait pas mal la chose.

Ainsi, c'était la mère du petit qui était souffrante... Ermaëlle ne pouvait qu'imaginer la douleur que cela pouvait être, surtout si Naïa avait perdu son frère auparavant. Ce petit allait sûrement tout perdre, s'il ne trouvait pas un moyen de sauver sa mère. Avait-il encore de la famille ailleurs ? Un père ou d'autres personnes qui prendraient soin de lui si le pire se produisait ? … Il ne fallait pas penser au pire. Pas maintenant alors que les choses pouvaient sûrement encore s'arranger. La jeune femme avait promis son aide à Naïa et ne comptait pas échouer. Pas avant d'avoir joué toutes ses cartes.

« Je suis désolée d'apprendre tout cela, Naïa. La situation ne doit vraiment pas être simple pour toi. Je suis vraiment navrée de te demander ça mais... Il me faut tous les détails que tu as en ta possession. Plus j'en saurai, et plus je pourrai en dire aux personnes compétentes. Je ne veux pas te rappeler de mauvais souvenirs, mais toutes les informations que tu me donneras seront utiles. Je suis certaine que ta mère peut encore être sauvée. Nous allons tout faire pour, tu as ma parole.J'espère que tu ne verras pas d'inconvénients à ce que je prenne des notes. Ma mémoire n'est pas mauvaise, mais je veux être sûre de ne pas modifier tes propos sans m'en apercevoir. »

Ermaëlle savait ce que cela faisait, de perdre une personne à laquelle on était profondément attaché. Qu'importe ce que pouvaient penser certaines personnes, sa maîtresse avait été une présence rassurante, réconfortante même. Contrairement à d'autres personnes, elle ne s'était jamais montrée menaçante ou brutale envers elle. C'était même tout le contraire. Sa mort en était plus atroce encore. Et Ermaëlle n'avait rien pu faire pour elle. C'était même tout le contraire. Elle s'était enfuie lâchement. Fuir était devenu une habitude, pour l'ancienne esclave. Mais Ermaëlle avait l'impression qu'elle pouvait se racheter en aidant Naïa.

Chassant ces pensées de son esprit, la jeune femme se saisit du morceau de fusain qui reposait toujours sur la table. Prenant le temps de vérifier la pointe qu'elle avait taillé dans le bâtonnet, Ermaëlle l'essaya en griffonnant quelques secondes sur un coin du feuillet. Ensuite, l'ancienne esclave releva les yeux vers le garçon, attendant les informations qu'il avait en sa possession.

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mùenë
L'Enfant des Bois

L'Enfant des Bois
avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Lieu de résidence : Lamü - Pays de Viteneül
Métier / rôle / rang : /
RPs en cours : Rencontre hasardeuse : Azul

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Lun 16 Juil - 23:28

Il était temps de passer aux choses sérieuses. Enfin, même si pour Naïa, ça avait commencé dès le début de son périple. Disons pour ainsi dire que c'était maintenant qu'Ermaëlle allait vraiment être impliqué dans son histoire et l'enfant ignorait encore si c'était une bonne chose ou non. Bah, qu'importait. Si cela pouvait lui donner plus de chances pour sauver sa mère, il était prêt jusqu'à son propre sacrifice si besoin. Le jeune garçon vit alors l'ancienne esclave sortir un feuillet et un bout de fusain qu'elle posa sur la table. Avait-elle l'intention de prendre des notes ? Naïa espérait parvenir à être assez clair pour que les choses soient compréhensibles autant pour la jeune femme que pour le médecin à qui ces notes allaient sûrement revenir.

L'enfant, malgré tout ce flot d'émotion qui se nouait au fond de sa gorge, faisait tout pour garder les idées claires, et rester fort face à l'ardeur de sa tâche qu'était la quête d'un remède. En vérité, se concentrer sur une telle mission l'aidait justement à ne pas trop penser à la tragédie qui se déroulait chez lui durant toute son absence. Il gardait autant d'espoir qu'il pouvait, autant de courage qu'il fallait. De toute façon, il ne s'arrêtera pas tant qu'il pourra encore faire quelque chose pour inverser la tendance. Naïa resta silencieux durant les paroles de la jeune femme. Il s'attendait bien à ce qu'elle lui demande tout ce qu'il savait sur la situation. C'était normal après tout. Si ça n'avait pas été elle, ça aurait été le médecin. C'était du pareil au même. Quoi qu'il avait acquis confiance auprès d'Ermaëlle, tant et si bien que les choses seront peut-être plus facile à dire avec elle.

Mauvais souvenirs ? Il n'était pas encore à ce stade là. Les mauvais souvenirs ne seront vraiment là que lorsqu'il n'aura plus la possibilité de les effacer par des bons souvenirs par dessus. Pour le moment, c'était le présent qui comptait. Même si les souvenirs se rapportant à son frère étaient, eux, bels et biens loin d'être les mieux terminés. S'il ne trouvait pas de solution, les souvenirs qu'il avait de sa mère rejoindrons ceux de son frère disparu. En tout cas, Ermaëlle semblait croire tout comme lui qu'il y avait encore moyen de sauver la situation. Naïa hocha la tête, tout autant persuadé qu'elle. Quand elle posa son regard sur lui, le jeune garçon comprit qu'il devait se lancer à présent.

- Eh bien...Ca a commencé par de la fièvre. Juste un peu, au début. On pensait que ça ne serait que passager mais après ma mère s'est plainte de douleurs musculaires et de maux de tête. Ensuite, elle s'est mise à tousser beaucoup et sa fièvre a beaucoup grimpé...Et maintenant je sais qu'elle a beaucoup de mal à respirer et que ça lui fait mal quand elle tousse. Les guérisseurs que j'ai pu faire venir dans mon village et ceux qui ont tenté de sauver mon frère parviennent à calmer un peu tous ces maux avec quelques remèdes contre des maladies respiratoires, mais sans plus. Au bout d'un moment, ils ne sont plus arrivé à soulager tout ça et l'état de mon frère s'est aggravé jusqu'à ce que...Enfin voilà.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 120
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Jeu 19 Juil - 21:33

Fièvre, douleurs musculaires, maux de tête, toux, difficultés à respirer... Ermaëlle ne savait pas quoi penser de tout cela. Certains de ces symptômes pouvaient s'apparenter à des maladies assez communes, comme beaucoup d'esclaves pouvaient en contracter pendant leur vie à cause de leurs conditions de vie, mais d'autres... En réalité, ce n'était pas les symptômes en eux-mêmes qui inquiétaient la jeune femme, mais plutôt leur cadence d'apparition. Sur un corps affaiblit, ils devaient faire des ravages.

La liste des symptômes écrite, Ermaëlle prit le temps de se relire. Ce n'était pas dans les habitudes de la jeune femme de faire des fautes, elle se souvenait très bien des lignes d'écriture qu'elle avait du faire alors qu'elle n'était encore qu'une apprentie qui avait encore tout à apprendre, mais cela ne la dispensait pas d'une relecture. Une fois cela fait, l'ancienne esclave reposa son morceau de fusain. Elle espérait que le tout serait suffisamment clair pour que le praticien puisse aider Naïa sans faire une erreur de diagnostic.

« Je comprends, n'en dis pas plus. avoua Ermaëlle, compatissante. Tu as déjà fais beaucoup, d'après ce que j'ai entendu. Tes efforts ne seront pas vains, j'en suis certaine. Je vais répéter ce que je viens d'écrire. Si tu as l'impression que j'ai oublié quelque chose ou qu'il manque certains détails, fais-moi part des choses qu'il faut ajouter. Donc... Tout a commencé avec une fièvre, qui a beaucoup augmenté par la suite. A cela, il faut ajouter des douleurs musculaires, des maux de tête ainsi que des difficultés à respirer... Sans oublier une très mauvaise toux. Ai-je oublié quelque chose ? »

Certains des symptômes présents dans la liste rappelaient quelques souvenirs à la jeune femme. Beaucoup d'esclaves souffraient de problèmes respiratoires ou encore de toux. Et que dire des douleurs musculaires... Elles étaient des plus fréquentes pour les esclaves qui accomplissaient des tâches physiques des plus éreintantes. Douleurs qui ne s'arrangeaient pas avec l'âge. Du moins, quand les esclaves atteignaient un âge vénérable, ce qui était quelque chose d'assez rares, surtout pour ceux et celles qui avaient les pires conditions de travail. Cependant, ces symptômes n'avaient rien à voir avec la maladie décrite par Naïa. Si sur le long terme, ces troubles pouvaient être mortels pour ceux qui en souffraient, il était possible d'y survivre un moment. Ce qui n'était pas le cas du frère de Naïa, hélas...

Discrètement, Ermaëlle jeta un regard sur les nombreux rayonnages présents dans la pièce. Elle risquait de passer la plupart de son temps libre ici, après le départ de Naïa. Cela ne dérangeait pas l'ancienne esclave. Elle n'avait pas de famille, contrairement au garçon. Contrairement à lui, elle n'avait plus grand chose à perdre, si ce n'est sa propre vie. De sa possible famille, il ne lui restait que quelques bribes floues qu'elle n'avait jamais réussi à interpréter. Si elle pouvait l'aider à garder sa mère en vie, la jeune femme trouvait le sacrifice de son temps libre des plus dérisoires. Les livres de médecine et la rencontre avec le praticien seraient ses priorités à partir de maintenant.

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mùenë
L'Enfant des Bois

L'Enfant des Bois
avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Lieu de résidence : Lamü - Pays de Viteneül
Métier / rôle / rang : /
RPs en cours : Rencontre hasardeuse : Azul

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Ven 20 Juil - 16:55

Naïa hocha la tête à chaque point que Ermaëlle avait décidé de lui répéter pour s'assurer de n'avoir rien oublié de ses paroles. Elle avait écrit les grandes lignes. C'était plus ou moins ça. Après avoir raconté tout ça à la jeune femme, le jeune garçon parvenait à ressentir un poids qui se retirait de lui. Comme si le fait d'être soudain à plusieurs pour offrir plus de chance de survie à sa mère le rassurait. Ce qui était le cas, certes, même si Naïa devait à présent néanmoins se séparer d'Ermaëlle pour continuer sa quête de son côté. C'était là, le but même de cette entraide. En se séparant, ils auraient plus de chance de trouver une solution au problème.

- Non, tout est là, répondit-il, je pense qu'il n'est pas nécessaire de préciser la faiblesse générale.

Pour ainsi dire, sa mère ne pouvait plus se permettre de quitter le lit. Par chance, des voisins du village avaient acceptés de prendre soin d'elle et de l'élevage jusqu'au retour de l'enfant. A Vitenëul, on était toujours sûr de pouvoir compter les uns sur les autres. Mais Naïa avait une autre vision d'Hetenlaüd. Il avait l'impression que ce pays était trop ancré dans sa prestance pour se permettre de venir en aide aux plus démunis. Un défaut de la richesse, sans nul doute.

- Encore merci pour votre aide, ajouta le jeune homme, vous avez encore besoin de savoir quelque chose ?

Car il lui faudrait partir rapidement pour que le voyage vers Sinòdine soit plus aisé avant la tombée de la nuit. Il lui faudrait encore trouvé de quoi se nourrir car la pomme d'Ermaëlle, bien que revigorante, ne remplira pas l'estomac bien longtemps et Naïa ne se sentait plus d'idée de retourner voler au marché de cette vaste cité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 120
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Lun 23 Juil - 21:44

Si Ermaëlle se doutait qu'avec ce qu'endurait la mère du garçon, cette dernière ne devait plus pouvoir se déplacer ou encore travailler, la jeune femme jugea tout de même bon d'ajouter ce que venait de lui dire l'enfant à sa liste. C'était sûrement une précision inutile, mais l'ancienne esclave voulait être sûre d'avoir toutes les cartes en main pour la suite. Tous les détails comptaient, même les plus insignifiants.

« Je préfère tout de même l'ajouter, même s'il semble logique que de tels symptômes mènent à une fatigue assez conséquente. » avoua Ermaëlle, en posant son morceau de fusain à côté de son feuillet.

L'ancienne esclave espérait que la mère du garçon était bien entourée, malgré son état. La pauvre devait sûrement être très inquiète de savoir son fils sur les routes, même si c'était pour lui sauver la vie. Ermaëlle n'avait pas eu l'occasion d'avoir des enfants, contrairement à d'autres esclaves. De toute façon, elle n'aurait pas eu le droit de les élever elle-même. Mais elle avait conscience de l'inquiétude que pouvait ressentir une mère quand son enfant se trouvait loin d'elle et dans une situation qui pouvait se révéler périlleuse...

« C'est tout naturel. affirma la jeune femme. Je pense que j'ai toutes les informations qu'il me faut ou qu'il faudra à Messire Yllahorn quand je le rencontrerai. Il reste un détail dont je voudrai m'entretenir avec toi avant ton départ. Penses-tu revenir à la capitale d'ici quelques temps ou préfères-tu que je t'informe de ce que m'aura dit le médecin par lettre ? »

Ermaëlle ne savait pas si l'enfant accepterait que ses lettres soient lues par quelqu'un d'autre. Après tout, tout le monde n'était pas obligé de savoir que sa mère était souffrante, ni ce qu'en pensait les personnes compétentes pour la soigner. Certaines personnes ne se souciaient pas réellement de cela. Dans le cas contraire, la jeune femme n'aurait plus beaucoup de travail. En effet, la plupart du temps son travail consistait à lire pour d'autres personnes. Les nouvelles n'étaient pas forcément bonnes et les réponses n'étaient pas des plus simples à formuler...

« … Pour ce qui est de ton départ, veux-tu que je te raccompagne à l'extérieur de la ville ? Nous nous sommes beaucoup éloignés du marché et il te faudra sûrement un certain temps pour retrouver ton chemin. commença Ermaëlle. Bien sûr, si tu ne veux pas que je te raccompagne, ce n'est pas un problème. » se pressa d'ajouter la jeune femme.

Après tout, Naïa avait encore du temps avant que les portes de la ville ne soient fermées pour la nuit. Mais la jeune femme savait l'enfant pressé de reprendre sa route. Plus tôt il quitterait la capitale et mieux cela serait pour lui et ses recherches. De plus, avec les récents événements, il était plus judicieux pour le garçon de quitter la capitale au plus vite. Il fallait qu'il évite à tout prix de retomber sur le garde avec qui il avait eu une altercation.

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mùenë
L'Enfant des Bois

L'Enfant des Bois
avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Lieu de résidence : Lamü - Pays de Viteneül
Métier / rôle / rang : /
RPs en cours : Rencontre hasardeuse : Azul

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Mar 24 Juil - 1:54

Il devait lui manquer terriblement, à sa mère. Tout comme elle lui manquait atrocement. Et Naïa craignait de perdre les derniers instants de vie qu'elle avait à parcourir le monde pour rien au lieu de profiter et de rester auprès d'elle. C'était les deux choix qu'il lui avait été possible. Partir en essayant de trouver un remède, ou rester avec elle jusqu'à la fin. Il espérait ne pas avoir fait le mauvais. Mais l'espoir qu'avait Ermaëlle pour sa quête avait au moins de quoi lui donner un peu plus de courage pour la poursuivre. Maintenant qu'il avait commencé, il ne pouvait plus faire marche arrière.

Ce n'était pas non plus comme s'il avait laissé le choix à sa mère. Celle-ci, lorsqu'il lui apprit la nouvelle, avait bien entendu été contre le départ de son dernier enfant. Mais Naïa avait insisté et elle n'avait pas tellement eu la force de le retenir de toute manière. Elle n'avait pas eu d'autres choix que de lui faire confiance. Est-ce que Naïa avait usé de courage pour entreprendre cette quête ? Pas vraiment à vrai dire. Il n'avait toujours eu que la volonté de trouver le remède miracle. Une simple détermination de sauver une vie. Mais en vérité, il n'avait pas du tout réfléchi aux conséquences, aux risques durant ce voyage qu'il pourrait rencontrer. Ce qui lui avait valu quelques ennuis comme tout à l'heure au marché.

- Je ne sais pas, répondit le jeune garçon à Ermaëlle, peut-être si je suis dans une impasse à Sinòdine, je reviendrais mais sinon je continuerais d'avancer. Le mieux serait le courrier dans ce cas si jamais vous avancez plus vite que moi.

La route jusqu'à la prochaine ville sera assez longue et Naïa ne savait pas de quoi demain sera fait. Il était assez difficile pour lui d'établir un plan à l'avance et de signaler à la jeune femme ses étapes prochaines.

- Je veux bien que vous me raccompagnez, répondit-il à la proposition de l'ancienne esclave, j'avoue que je ne saurais pas retrouver mon chemin dans votre grande ville. Ou alors, je mettrais beaucoup de temps à le faire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 120
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Jeu 26 Juil - 19:52

Si Naïa préférait les lettres, Ermaëlle respectait son choix. Au vu de sa profession, écrire une missive ne lui prendrait pas beaucoup de temps. La jeune femme pourrait même y ajouter des écrits qui pourraient se révéler intéressants au vu de la situation. Pour ce qui était de la faire parvenir, la tâche risquait d'être plus ardue... Si quelques corbeaux messagers avaient été prêtés en même temps que le local où Ermaëlle et ses collègues exerçaient leur activité, la jeune femme n'avait pas le droit d'utiliser l'un des oiseaux pour son usage personnel. Plusieurs fois, Azam lui avait donc proposé l'un de ses propres corvidés et l'ancienne esclave lui en était très reconnaissante.

« Qu'il en soit ainsi. Tu seras informé de tout ce que je pourrai trouver par écrit. assura la jeune femme, tout en rangeant ses quelques effets personnels. Il ne nous faudra pas longtemps pour rejoindre les portes. Tu pourras te remettre en route dès ce soir. »

Calmement, Ermaëlle attrapa son bâton de marche et s'en servit pour se redresser. Ensuite, la jeune femme se saisit de sa sacoche et la glissa sur l'une de ses épaules. Une fois cela fait l'ancienne esclave se rapprocha de la porte, non sans jeter un regard dans la direction du comptoir derrière lequel se trouvait Azam habituellement. La vieille femme l'avait rejoint, mais Ermaëlle ne prit pas la peine de la saluer. Plongée dans son registre comme elle l'était, Azam ne l'aurait même pas remarquée. Bien sûr, la jeune femme aurait pu se rapprocher du comptoir. Mais elle savait par expérience qu'il ne fallait pas déranger la propriétaire des lieux quand elle semblait aussi occupée.

Une fois de retour dans la rue, la jeune femme réfléchit à l'itinéraire le plus rapide pour rejoindre les portes. Elle savait Naïa pressé, et si elle pouvait lui permettre de quitter la ville rapidement, l'ancienne esclave ne devait pas hésiter. Finalement, Ermaëlle se mit à en marche, faisait signe au garçon de la suivre. Si tout se passait bien, ils auraient rejoint les portes en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire !

« Il semblerait que nos chemins se séparent ici. remarqua Ermaëlle, en s'arrêtant quelques instants. J'espère que tu trouveras des réponses à tes questions à Sinòdine. En attendant, sois prudent. Les routes ne sont pas forcément des plus sûres. »

Le regard de la jeune femme se posa quelques instants sur les imposantes portes qui se trouvaient non loin. Ermaëlle se souvenait très bien de son arrivée à Hantonael, il y a quelques mois de ça. Elle s'était sentie minuscule, insignifiante même. Aujourd'hui, ce sentiment l'avait quitté. Du moins, l'ancienne esclave l'espérait. La ville restait immense et s'y sentir à sa place n'avait rien de simple. Mais contrairement à Naïa qui pourrait rejoindre son foyer sa quête achevée, Ermaëlle n'avait pas d'autre chose que de rester ici. Et ça, la jeune femme avait encore beaucoup de mal à l'accepter, même si elle y mettait toute sa volonté.

« … Et si un jour tu es de passage à la capitale et que tu ne sais pas où aller... Je serais là. affirma la jeune femme. Azam saura t'indiquer à quelle porte frapper. »

Ermaëlle espérait avoir son propre foyer d'ici quelques temps. Elle ne se voyait pas rester éternellement aux côtés d'Ismelle. Ce n'était pas là un projet de vie pour la jeune femme. Il fallait qu'elle se construise une vie normale... Ou tout du moins, elle devait essayer. Et si son projet se concrétisait, l'ancienne esclave serait ravie d'accueillir Naïa de temps à autre. Si cela lui évitait de passer des nuits inutiles à la belle étoile ou en très mauvaise compagnie, c'était toujours un bon point. Mais pour le moment, ils n'en étaient pas encore là. La jeune femme espérait sincèrement que Naïa trouverait son bonheur à Sinòdine. Dans le cas contraire, leurs chemins risquaient fort de se recroiser.

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mùenë
L'Enfant des Bois

L'Enfant des Bois
avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Lieu de résidence : Lamü - Pays de Viteneül
Métier / rôle / rang : /
RPs en cours : Rencontre hasardeuse : Azul

MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   Jeu 26 Juil - 21:34

Le courrier, c'était ce qui était le mieux pour le moment. Naïa n'avait pas l'intention de rester en place très longtemps et il serait plus simple que la communication entre lui et l'ancienne esclave se fasse sans que le jeune garçon ait besoin de revenir sur ses pas, notamment à la capitale. Ermaëlle se mit d'accord sur le principe avant de quitter les lieux pour guider le Viteneülor jusqu'aux portes de la ville. Il était temps pour Naïa de quitter les alentours de la capitale et de trouver sa route vers la ville de Sinòdine. L'enfant quitta la bibliothèque sur les pas de l'ancienne esclave et entreprit le chemin inverse au coeur de la ville pour retourner à son point de départ.

- Je n'oublierais jamais votre aide. Qu'elle ait des résultats ou non.

Par ailleurs, Naïa s'engageait naturellement à tenir Ermaëlle au courant d'une éventuelle réussite à Sinòdine, afin que la jeune femme ne fasse pas d'effort pour rien si le problème à été résolu en cours de route. Naïa n'avait pas vraiment prévu de repasser par la capitale, sauf en cas de besoin bien sûr. Mais rien que pour revenir voir Ermaëlle et faire honneur à ces quelques heures passées ensemble, Naïa refera sûrement un jour le trajet jusqu'à Hàntonael.

- Merci encore pour tout Ermaëlle, fit-il non loin des portes de la ville, peut-être que nos chemins se recroiseront rapidement.

Il salua la jeune femme d'un signe de la main avant de prendre son envol hors de la ville. Il traversa les lourdes portes de cette dernière et s'en éloigna rapidement. Au loin, au bosquet où Karätõn l'attendait, Naïa siffla le cerf qui, l'ayant attendu tout ce temps, quitta l'abri des taillis au galop jusqu'à la rencontre de son jeune maître. Ce dernier lui fit une caresse avant de bondir sur son dos et de tracer sa route vers la prochaine étape de sa quête : Sinòdine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[TERMINE] Un tour au marché [Ermaëlle]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens d'Hetenlaüd ::  :: -
Sauter vers: