AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Révélations [Ermaëlle]

Aller en bas 
AuteurMessage
Naïa Mùenë
L'Enfant des Bois

L'Enfant des Bois
avatar

 Argent Argent : 30
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Lieu de résidence : Lamü - Pays de Viteneül
Métier / rôle / rang : Eleveur de lièvres

MessageSujet: Révélations [Ermaëlle]   Sam 12 Jan - 15:08

Révélations  Naïa et Ermaëlle

Elle avait accepté son rendez-vous. Naïa n'en avait jamais douté. Ermaëlle avait toujours été là pour l'aider, alors qu'ils ne s'étaient vu qu'une seule fois. A l'aide de corbeaux qu'il espérait ne jamais voir tomber entre de mauvaises mains, le jeune Vitenëulor avait convenu avec Ermaëlle qu'ils se revoient dans les alentours de la capitale. Par chance, il avait déniché un petit bosquet suffisamment dense pour que même des personnes passant à côté ne puissent pas voir ce qui s'y cachait au fond. Les routes qui conduisaient à la capitale étaient assez éloignée également. Ce serait vraiment un coup de malchance qu'il se fasse repérer par ici. Il était obligé de se cacher, depuis le temps qu'il était revenu dans ce pays d'où on l'avait chassé. Il laissait toujours son cerf caché quelque part pour se rendre dans des endroits habités à pied et ainsi ne pas laisser de soupçons sur lui, le tout en cachant son visage sous une cape pour dissimuler son identité. Des précautions qu'il avait tout intérêt à prendre désormais.

Et c'était dans l'ombre de cette cape qu'il guettait depuis les premiers arbres une quelconque venue dans sa direction. Il attendait Ermaëlle avec impatience. La capitale n'était pas loin d'ici, cachée par une petite colline blanchie par la neige. Qu'est-ce qu'il faisait froid dans ce pays ! Au moins, à Vitenëul, les nombreuses forêts empêchaient la neige de trop atteindre le sol et le vent de trop envahir les villes et villages. On y était bien mieux protégé. Ne voyant aucun signe de la jeune fille mais se doutant bien qu'elle n'allait pas tarder, Naïa retourna dans les profondeurs du bosquet pour préparer sa venue. Il laissa son cerf, Karätõn, bien en évidence attaché à un arbre pour que l'ancienne esclave puisse facilement le repérer et savoir qu'elle était au bon endroit. Pendant ce temps là, le garçon s'enfonça d'avantage au loin dans les bois pour chercher quelque chose.



©️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 170
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: Révélations [Ermaëlle]   Sam 12 Jan - 17:06

Une nuit encore, Ermaëlle n'avait pas réussi à trouver le sommeil plus de quelques heures. Cependant, ses cauchemars n'étaient pas la raison de cette nouvelle nuit pour le moins difficile. La jeune femme avait longuement réfléchi à la situation, la questionnant sous tous les angles. Pourquoi Naïa était-il revenu ? Pourquoi avait-il pris tous ces risques, juste pour lui parler ? C'était insensé... L'ancienne esclave, alors assise dans son lit, se rallongea quelques instants, les mains posées en-dessous de sa poitrine. Pourquoi ? Pourquoi ? Toutes ces interrogations tournaient dans son esprit, sans jamais cesser leur folle danse...

Jetant un regard dans la direction de la fenêtre, la jeune femme poussa un soupir. Entre les rideaux, la nuit était toujours visible. Mais au loin, au-dessus des toits, une fine bande lumineuse s'étirait. Le début de l'aube... D'ici quelques heures, l'aurore prendrait sa place, puis le jour... Une nouvelle journée hivernale commencerait... Sans bruit, Ermaëlle se leva. S'occupant de ses ecchymoses et de ses jambes comme à l'accoutumée, la jeune femme ôta ensuite sa chemise de nuit, la remplaçant par d'épais vêtements, bien plus adaptés à la rudesse de l'hiver de l'Empire qu'à celui d'Hetenlaüd. Il s'agissait d'une longue et épaisse tunique grise, la seconde que l'enlumineuse  avait emmené avec elle, ainsi qu'un pantalon légèrement plus clair mais tout aussi adapté au froid. L'autre tunique était noire, aussi noire que son habituelle cape. Ces couleurs n'étaient pas adaptées à la couleur pâle de la neige. Le but n'était pas de se camoufler, pour une esclave, mais plutôt d'être aperçue, en cas de fuite...

Ses vêtements enfilés, sa cape sombre sur les épaules et les mains gantées de noir, Ermaëlle récupéra sa dague, qui se trouvait cachée entre son matelas et le mur présent derrière le lit. Glissant son arme à sa ceinture, la jeune femme se rapprocha ensuite de la table qui lui servait de bureau. Sa sacoche se trouvait là, posée sur la chaise qui était placée devant le meuble. Mettant son sac en bandoulière, la jeune femme se rapprocha de la porte de sa chambre, saisissant d'une main ses bottes et de l'autre, son bâton de marche. Ensuite, l'ancienne esclave quitta les lieux, descendant les escaliers en faisant en sorte de faire le moins de bruit possible. Arrivée au rez-de-chaussée l'enlumineuse s'assit quelques instants sur l'une des dernières marches de l'escalier, se chaussant.

Il était temps de partir, de mettre toute cette situation au clair. Ermaëlle prit une grande inspiration, avant de se lever. Grimaçant quelques instants à cause de ses jambes douloureuses, la jeune femme se saisit ensuite de son bâton de marche, mais n'osa pas en user alors qu'elle était toujours à l'intérieur. Mieux valait ne pas réveiller les autres habitants des lieux. Même pour son entraînement, l'enlumineuse ne se levait pas si tôt. Entraînement que la jeune femme avait du reporter à un peu plus tard dans la journée, prétextant une livraison d'enluminures des plus urgentes à l'un de ses clients, avant que ce dernier ne soit dans l'obligation de quitter la capitale. La jeune femme chassa ses pensées de son esprit, ouvrant doucement la porte et se faufilant rapidement à l'extérieur.

L'aube était froide, la nuit n'ayant pas encore réellement ôté son long manteau sombre des cieux. Ermaëlle se mit en marche, faisant attention à ne pas glisser sur les pavés couverts de givre. Sa cape sombre lui permettait de se dissimuler dans l'obscurité ambiante, et sa capuche masquait parfaitement ses traits ainsi que sa longue chevelure rousse. Si peu de personnes s'éveillaient à une pareille heure, la jeune femme préférait prendre ses précautions. Les rumeurs ne prenaient pas énormément de temps pour se répandre, et l'ancienne esclave préférait éviter les questions de la part de ses proches. Quand elle passa les portes de la ville, personne ne l'arrêta, les gardes étant trop occupés à contrôler un chariot de marchandises qui devait quitter la capitale.

Ermaëlle marcha un moment, ne quittant la route qu'une fois certaine d'être seule. Avant cela, la jeune femme glissa son bâton de marche dans son dos, le maintenant en place à l'aide de la sangle de sa sacoche. Prenant bien garde à ce que sa canne ne traîne pas sur le sol, la jeune femme posa ensuite un premier pied dans la neige fraîche, la faisant crisser. Sans s'en rendre réellement compte, l'ancienne esclave esquissa un petit sourire. Son autre pied ne tarda pas à rejoindre le premier, et l'enlumineuse continua ensuite son chemin. La jeune femme ne fit qu'une unique pause, sortant de son sac une étoffe aussi blanche que la neige qui couvrait le sol. L'enlumineuse préférait prendre toutes les précautions possibles, avant d'aller à la rencontre de Naïa. Le tissu noué de manière à protéger sa bouche et son nez, Ermaëlle se remit ensuite en marche.

Où pouvait bien se trouver Naïa ? Cela faisait un moment que la jeune femme marchait, et elle n'avait toujours pas vu le moindre signe de vie... C'est alors qu'un cerf apparut, non loin d'un bosquet. Perdue dans ses pensées, Ermaëlle n'aperçut pas l'animal immédiatement, cependant. Quand l'ancienne esclave remarqua la créature, elle s'arrêta net. Un tel cervidé, aussi proche de la capitale ? Voilà qui était étrange... Intriguée, l'enlumineuse s'approcha de quelques pas, comprenant par la même occasion que la créature était en réalité attachée à l'un des arbres présents.

« … Il y a quelqu'un ? » hasarda la jeune femme, en scrutant les alentours.

Arrivée à la lisière du bosquet, Ermaëlle jeta un regard dans la direction de la créature, qui ne semblait pas réellement dérangée par sa présence. Le cerf semblait habitué aux Humains... Si la jeune femme avait eu l'occasion de rencontrer des rennes domestiqués, alors qu'elle vivait encore sur les terres de l'Empire, elle ne pensait pas que d'autres peuplades aient fait de même avec leurs propres cervidés...

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mùenë
L'Enfant des Bois

L'Enfant des Bois
avatar

 Argent Argent : 30
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Lieu de résidence : Lamü - Pays de Viteneül
Métier / rôle / rang : Eleveur de lièvres

MessageSujet: Re: Révélations [Ermaëlle]   Sam 12 Jan - 18:26

Révélations  Naïa et Ermaëlle


Le cerf avait vu la jeune fille venir de loin. De tout le temps que dura sa trajectoire, l'animal ne l'avait pas quitté des yeux, les oreilles dressées vers elle. Quand elle le dépassa finalement pour pénétrer le bosquet, le cervidé se remit à brouter le peu de pousse qu'il parvenait à trouver dessous la neige. A l'orée du bois, celle-ci avait moins atteint le sol, protégé par les arbres, et avait épargné un peu d'herbe gelée. Le cerf devait s'en contenter, comme bien des animaux sauvages herbivores.

Il était vrai que l'ancienne esclave n'avait jamais rencontré la monture du jeune garçon auparavant. Cependant, l'animal était tel qu'il était facile de faire le rapprochement avec son propriétaire. Qui plus est, c'était bien ici qu'ils avaient rendez-vous et pas ailleurs. Et alors que le Vitenëulor s'était éloigné dans la végétation du bosquet, il avait enfin trouvé ce qu'il cherchait, ce qu'il avait mit de côté pour quand la jeune femme serait enfin présente. A peine il se baissa pour le ramasser qu'il entendit une voix familière qui appelait quelque part. Familière et pourtant si peu entendu. Ermaëlle était finalement venue. Il n'en avait jamais douté, mais il n'était pas plus enthousiaste que ça de son arrivée. En effet, alors qu'il se redressa des fourrés, il souleva avec lui une lourde branche d'arbre jusque là rester au sol.

Ermaëlle n'était pas loin et il le savait. Les pas du garçon étaient digne d'un habitant des forêts, silencieux et se déplaçant avec aisance parmi la végétation. Et le garçon avançait ainsi en silence, discret et passant derrière les arbres pour ne pas être vu, lorsque finalement, la silhouette d'Ermaëlle à sa recherche lui apparu. A ce moment là, l'enfant sentit une boule se former douloureusement dans sa gorge. Il remarqua que la jeune femme s'était couverte le visage comme il lui avait conseillé, puisque le doute planait toujours sur lui.

Tandis que ses mains tenant la branche tremblèrent légèrement, son coeur tambourinait dans sa poitrine. Il attendit finalement que l'ancienne habitante du nord soit de dos pour s'approcher à nouveau d'elle comme un prédateur à l'affût. Ses mains se refermèrent avec plus d'assurance sur leur prise qu'il finit par lever au dessus de sa tête. D'un coup sec et avec force, Naïa rabattit la branche sur le crâne de la jeune femme pour la plonger dans l'inconscience, son coeur battant si fort qu'il avait l'impression qu'il allait bondir hors de sa poitrine.




©️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 170
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: Révélations [Ermaëlle]   Sam 12 Jan - 23:59

Pas de réponse. Pas la moindre réponse. En voilà une étrange situation... Ermaëlle ne savait que trop bien que le silence pouvait être trompeur. Après tout, n'était-ce pas le propre de certains prédateurs, de se déplacer sans bruit afin d'atteindre leur proie plus facilement ? La jeune femme savait que si un brigand se cachait en ces lieux, elle serait une proie facile. Le jour se levait à peine, et l'ancienne esclave avait bien remarqué que très peu d'habitants quittaient la ville, à une heure pareille. Même si elle appelait au secours, personne ne l'entendrait...

Calmement, l'enlumineuse se saisit de sa dague, qui se trouvait toujours à sa ceinture. Sa cape lui avait permit d'effectuer ce simple geste sans que celui-ci ne puisse être visible. Resserrant sa prise sur son arme, Ermaëlle scrutait les alentours, tendant l'oreille, à la recherche du moindre mouvement, du moindre bruit qui pourrait l'informer de la présence d'une autre personne en ces lieux. Maître Kronös avait été très clair. L'ancienne esclave devait utiliser tous ses sens et ne pas se contenter uniquement de sa vue, pour appréhender une situation. Dans le meilleur des cas, l'enlumineuse aurait fait erreur et personne ne se trouvait à proximité, et dans la pire des situations, elle serait prête...

De longues minutes passèrent ainsi, sans qu'Ermaëlle ne se sente assez en sécurité pour baisser sa garde. Plus l'appréhension lui tordait l'estomac et plus la jeune femme avait l'impression que quelque chose clochait. Le cerf avait été attaché bien évidence... Si une autre personne avait décidé d'emprunter le même chemin qu'elle, il n'aurait pas manqué la créature et aurait immédiatement fait le rapprochement avec Naïa. Si l'animal était seul, il n'y avait pas énormément d'explications à ce fait. L'enfant s'était peut-être éloigné de sa monture pour partir à la recherche d'un peu de nourriture. D'un autre côté, Naïa savait très bien qu'ils devaient se rencontrer le plus tôt possible... Cela rendait ce comportement pour le moins étrange... Il y avait bien d'autres possibilités, mais ces dernières ne firent que renforcer la méfiance de la jeune femme. Elle avait parfaitement conscience que part une telle saison, les bandits manquaient sans doute de ressources. La faim pouvait tout à fait les pousser jusqu'aux abords de la capitale. Que l'un de ces dangereux personnages ait décidé de s'en prendre à un enfant était, hélas, une possibilité...

C'est alors que quelque chose déchira l'air, créant comme un bruit étouffé. Sans aucune hésitation, la jeune femme bondit sur le côté, avant de se retourner prestement. Son intuition ne l'avait pas trompée ! Il y avait bien quelqu'un d'autre, et cette personne ne semblait pas lui vouloir du bien ! Tenant ce qui semblait être une branche, désormais pointée vers le sol, l'individu se trouvait désormais à quelques mètres d'elle. L'autre personne, d'assez petite taille, était vêtue d'une cape à capuche, qui masquait les traits de son visage. D'un mouvement de sa main droite, Ermaëlle écarta l'un des pans de sa propre cape, laissant ainsi entrevoir sa lame. Malgré l'appréhension que ressentait toujours l'ancienne esclave, sans main ne tremblait pas. Son regard était porté sur le nouveau-venu, se préparant à passer à l'offensive si cela se révélait nécessaire. L'individu avait osé l'attaquer dans le dos ! Quelle infamie !

« … Je n'ai rien sur moi... Pas la moindre pièce, pas le moindre quignon de pain... lança la jeune femme, sur un ton glacial. Si tu oses à nouveau t'en prendre à moi, je peux t'assurer que tu le regretteras amèrement... »

Si Ermaëlle avait trouvé son arme étonnamment lourde la première fois qu'elle s'en était saisie, aujourd'hui, la dague lui semblait aussi légère qu'un flocon de neige. La jeune femme modifia légèrement sa position, trouvant de meilleurs appuis pour une potentielle riposte. Si ses jambes étaient douloureuses, l'enlumineuse n'y prêta pas la moindre attention. Son cœur battait la chamade. Son premier combat réel... Dans un pareil cas, ni l'inconnu, ni elle, ne s'arrêteraient... Le perdant serait le premier à fuir, sans doute... L'enlumineuse ne voulait pas songer à une autre possibilité... Toujours est-il que l'ancienne esclave ne connaissait pas les compétences de son adversaire. Mieux valait le laisser faire le premier pas, s'il souhaitait vraiment l'attaquer à nouveau...

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mùenë
L'Enfant des Bois

L'Enfant des Bois
avatar

 Argent Argent : 30
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Lieu de résidence : Lamü - Pays de Viteneül
Métier / rôle / rang : Eleveur de lièvres

MessageSujet: Re: Révélations [Ermaëlle]   Dim 13 Jan - 0:27

Révélations  Naïa et Ermaëlle

Une contre-attaque ! Jamais il ne l'aurait cru ! Voilà qui perturbait les plans de l'enfant, lui, avec sa simple branche. Ermaëlle était armée d'une lame, elle luisait malgré le peu de lumière en cet aube d'hiver et à demi-caché par les arbres. L'ancienne esclave émit une menace. Elle savait se défendre. Naïa l'avait sous-estimer. Mais par chance, elle ne l'avait pas encore reconnu. Heureusement qu'il avait gardé sa capuche sur la tête. Il avait encore une chance de l'avoir sans être démasqué. Mais comment ? Elle avait une dague et semblait savoir s'en servir. Elle était également probablement plus forte que lui, d'où l'importance d'avoir tenté l'attaque par surprise. Mais ça n'avait pas marché, il allait devoir utiliser autre chose. Une chose dont il aurait aimé se passer volontiers contre elle.

L'enfant observa un moment la jeune femme dans l'ombre de sa capuche. Il ne pouvait pas lui parler, lui répondre. Son accent de Vitenëul serait immédiatement découvert, tout comme elle possédait l'accent du nord. D'un autre côté, il n'avait rien à lui répondre pour le moment, car ce n'était certainement pas pour la dépouiller qu'il agissait ainsi. Si tel était le cas, les choses auraient bien plus simples. Naïa laissa tomber sa branche à terre. Deuxième option. Depuis l'intérieur de sa cape, il s'empara d'un arc qu'il banda d'une flèche avant de viser la jeune femme. Il ne comptait pas la blesser, quoi qu'il serait peut-être obligé de le faire ? La mort n'était pas non plus le résultat attendu. Il voulait juste la soumettre à sa volonté car il savait que sa dernière demande lui serait de toute évidence refuser par la jeune femme. Il n'avait pas réfléchit plus longtemps en l'imaginant et avait d'or et déjà décidé d'utiliser la manière forte.



©️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 170
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: Révélations [Ermaëlle]   Lun 14 Jan - 0:12

Au moment où son agresseur se saisit de son arc et y encocha une flèche, Ermaëlle recula d'un pas, resserrant instinctivement sa main sur son arme. Voilà qui complexifiait bien les choses... Une arme de trait... Sa dague ne lui donnait pas l'avantage dans une telle situation... L'allonge ne serait jamais assez importante... Il ne lui restait guère que son bâton de marche pour espérer prendre l'avantage... Une arme de circonstances... L'ancienne esclave espérait que cela suffirait, si la situation venait à empirer... Si cela se révélait nécessaire, l'enlumineuse se défendrait avec toutes les forces qu'elle possédait... Mais était-ce là la seule solution ?

« … As-tu bien conscience de ce que tu comptes faire ? s'enquit Ermaëlle, sur un ton étonnamment calme. Le sang humain a une étrange faculté, pour ne rien te cacher. Il s'imprègne des chairs du meurtrier. L'eau ne peut l'ôter, le temps ne peut l'effacer. Il colle à la chair, à l'âme. Il hante les rêves, les changeant en cauchemars. L'esprit de la victime ne connaît point le repos, poursuivant inlassablement celui qui a osé lui faire la peau. La Mort n'est pas à prendre à la légère. La donner n'est pas une si simple affaire. Tu en subiras les conséquences quoiqu'il advienne. »

Menacer autrui était si simple. Il suffisait de pointer une flèche ou une lame dans sa direction. Oser le blesser, faire couler le sang, était une toute autre histoire. Voir la vie s'échapper d'un corps était affreux. Ermaëlle ne le savait que trop bien... Cette situation était pire encore lorsqu'il s'agissait d'une personne chère à son cœur et à son âme... Aujourd'hui encore, cet acte horrible auquel l'enlumineuse avait assisté hantait ses pensées, empêchant le sommeil de lui parvenir... La plupart des brigands évitaient d'en arriver à une telle extrémité... Assommer pour dépouiller était bien plus simple, tout en permettant de garder un esprit exempt, ou presque, de la moindre souillure...

Le cœur serré par ses précédentes pensées, la jeune femme observait toujours l'autre personne. Son regard gris n'était pas froid. Il s'était quelque peu terni, rien de plus... Mais l'ancienne esclave n'en restait pas moins vigilante. Elle avait essayé de raisonner son adversaire. Les mots avant l'attaque. Les mots avant les larmes. De simples mots pour repousser la souffrance au loin... Si l'inconnu ne voulait rien entendre... Ermaëlle craignait que ne vienne son tour de faire couler le sang... Non pas par plaisir, ou par simple vengeance... Simplement pour sa propre défense...

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mùenë
L'Enfant des Bois

L'Enfant des Bois
avatar

 Argent Argent : 30
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Lieu de résidence : Lamü - Pays de Viteneül
Métier / rôle / rang : Eleveur de lièvres

MessageSujet: Re: Révélations [Ermaëlle]   Lun 14 Jan - 2:01

Révélations  Naïa et Ermaëlle


La jeune femme s'était figée, et avait même reculée. Si la branche ne lui avait pas fait peur, l'arc semblait avoir plus de prise sur elle. Naïa aurait aimé ne pas en arrivé là, mais peut-être était-ce la seule façon de se faire entendre. Peut-être aurait-il dû le sortir plus tôt, histoire d'éviter de passer pour une brute épaisse avec une branche. Quoi que passer pour un tordu avec une flèche, ce n'était pas forcément mieux...Dans quelle situation s'était-il donc mise ? L'arc était son seul atout, car jamais il n'aurait pu se servir d'une lame quelconque. Il ne l'avait jamais fait d'ailleurs. En revanche, il avait appris à chasser dans les bois, et quand il s'agissait de viser, il ne s'en sortait pas trop mal. Au fond de lui, Naïa n'avait pas particulièrement peur que Ermaëlle le blesse. Pour ainsi dire, c'était le cadet de ses soucis. L'inverse l'inquiétait d'avantage, qu'il fasse trop de mal à Ermaëlle sans le vouloir. C'était bien pour cela qu'il bandait son arc avec force, mais sans la volonté de laisser partir la flèche.

Mais tout à coup, la jeune femme prit la parole, figeant l'enfant qui n'avait pas bouger de sa place, la flèche toujours vers elle, tout comme son regard caché par l'ombre de sa capuche. Etant donné qu'elle ne savait pas à qui elle s'adressait, il était surprenant pour lui de voir ce qu'elle était capable de dire à un inconnu qui lui voulait du mal. Pourtant, il peinait de croire qu'un brigand mal intentionné l'écoute d'une quelconque manière. N'étant pas un brigand de ce genre, Naïa avait gardé le silence et l'écoute envers la nordique de tout le temps qu'elle parlait. A vrai dire, s'il ne s'agissait pas d'elle, il s'en moquerait sûrement. Il n'y avait qu'à sa vie à elle qu'il tenait alors pour lui, il était clair qu'il ne voulait pas s'imprégner de son sang. Après le discours de la jeune femme, Naïa poussa un soupire.

- Vous ne croyez pas si bien dire...osa t-il enfin dire non sans s'être légèrement reculé à son tour, non loin de sa monture, afin de baisser son arc et d'ôter sa capuche, ...Dame Ermaëlle.

Il avait libéré sa main de sa flèche pour pouvoir se dévoiler. Mais une fois chose faite, il agrippa à nouveau cette part de son arme, comme prête à tirer, bien que la corde restait détendu et que l'arc ne visait rien d'autre que le sol pour le moment.


©️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 170
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: Révélations [Ermaëlle]   Lun 14 Jan - 18:41

Non... Non... Pas lui.... Pas Naïa... Naïa avait tenté de l'attaquer... Et il s'en était fallu de peu pour qu'il parvienne à son but... Ermaëlle ne savait pas quoi penser de cette situation... Elle l'avait aidé... Elle avait mentit à ses proches pour lui, pour soulager les souffrances de sa mère... Était-ce ainsi que les Vitenëulors remerciaient leurs amis ? A cette pensée, la jeune femme se sentit trahie, flouée. L'ancienne esclave avait mis sa propre vie en danger pour ce garçon ! Que se serait-il passé si Farban avait lu une de ses lettres par mégarde ?! Ou que quelqu'un avait appris la vérité d'une manière ou d'une autre ?! L'enlumineuse savait qu'elle n'était pas forcément la bienvenue, sur ces terres ! Moins encore depuis qu'un Kartendarkor, qu'elle ne connaissait que trop bien, avait franchit la frontière à son tour ! Tous les risques qu'elle avait pris s'étaient révélés inutiles ! Ce petit l'avait menacée ! Peut-être même l'aurait-il blessée s'il en avait eu l'occasion, ou la folie !

A cette pensée, Ermaëlle serra le poing. Elle avait donné de sa personne, rencontrant autant de médecins que possible, lisant tous les livres médicaux qui lui tombaient sous la main, au  point d'en avoir parfois la nausée ! Et ce petit effronté la remerciait ainsi ?! Alors qu'elle avait accepté de venir à sa rencontre, de discuter avec lui malgré tous les risques qui pesaient sur sa personne ?! Et tout cela pour quoi ? Pour se faire menacer par l'enfant qu'elle avait pourtant protégé quand cela s'était révélé nécessaire ! Pour l'enfant donc elle avait tout fait pour sauver la mère, allait jusqu'à sacrifier ses propres deniers dans sa mission !

« … Tu me dois des explications, Naïa... lança l'ancienne esclave, sur un ton glacial. Et j'espère pour toi qu'elles seront convaincantes... Après tout ce que j'ai fais pour toi... Est-ce ainsi que vous remerciez autrui, dans ton pays ? »

Ermaëlle était écœurée... Tout bonnement écœurée... L'amertume se glissait dans chacune de ses veines, tel un perfide venin... Le regard terne de la jeune femme s'était fait aussi glacial que son ton. Une colère froide. Une colère d'esclave... Une colère polaire, qui ne demandait qu'à éclater au grand jour... Mais l'ancienne esclave préféra la conserver enfouie, faisant tous les efforts pour en arriver au résultat attendu. Naïa ne méritait pas sa rage... Il ne méritait rien de plus que son mépris le plus profond, son dégoût le plus véhément...

Naïa ne quittant pas son arc, l'enlumineuse jugea bon d'agir de manière semblable, gardant sa dague en main. Ermaëlle n'avait aucune raison de faire usage de sa lame, cependant. Blesser Naïa ne reviendrait qu'à s'abaisser à son niveau... L'ancienne esclave refusait cela... Elle n'attaquerait pas. Elle ne ferait que défendre sa vie si cela se révélait nécessaire, rien de plus... Toujours est-il que l'enlumineuse ne baissait pas sa garde. Naïa avait essayé de s'en prendre à elle une fois, deux en comptant l'arc. Rien n'assurait à la jeune femme qu'il ne tenterait pas sa chance une troisième fois...

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mùenë
L'Enfant des Bois

L'Enfant des Bois
avatar

 Argent Argent : 30
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Lieu de résidence : Lamü - Pays de Viteneül
Métier / rôle / rang : Eleveur de lièvres

MessageSujet: Re: Révélations [Ermaëlle]   Lun 14 Jan - 20:43

Révélations  Naïa et Ermaëlle


Il s'y était préparé. Il s'y était longuement préparé, à subir la haine, la colère et tout un tas d'autres sentiments négatifs qui traverseraient la jeune femme le jour où elle aurait découvert la vérité. Il s'y était préparé depuis le début et pourtant, à la voir ainsi, pétrifié d'un tel trouble et méprisante désormais face à lui, il ne pouvait pas nier que ça ne lui faisait rien. Il tentait au mieux de conserver ses expressions au fond de lui. Il n'était pas fier d'une telle trahison et il ne le serait jamais. Mais ce qui était fait était fait et il ne pouvait pas revenir en arrière, depuis longtemps. Il n'aurait pas pu se cacher bien longtemps à elle de toute façon. Un jour ou l'autre, il aurait été obligé de retirer cette capuche. Un jour ou l'autre, il aurait été obligé de subir la colère de la nordique. Ca faisait mal au coeur. Mais pas autant qu'elle, pensait-il.

- Dame Ermaëlle...commença t-il, je vous ai toujours remercier pour tout ce que vous avez fait et cela ne change pas, même aujourd'hui.

Il déglutit. Les explications ne vont pas être évidentes à donner et il doutait fortement que cela pouvait la convaincre. Il en était même certain puisque c'était par cette certitude qu'il avait décidé d'opter pour la force avant la discussion. Elle ne lâchait pas sa lame et il ne lâchait pas son arc. A vrai dire, il pouvait lire tant de chose dans le regard de glace de la jeune femme qu'il craignait presque qu'elle se mette à l'attaquer. Il demeurait sur le qui-vive ainsi tout en poursuivant malgré tout risque ce qu'il devait raconter à la nordique.

- Je ne vous demande pas votre pardon. Je mérite même votre haine, et bien plus encore...Je voulais pas en arriver là et croyez-le ou non, si je l'ai fait, c'est pour vous !

Il marqua une pause, et soupira avant de poursuivre :

- Oui...Je savais que ma demande cette fois-ci, vous ne l'auriez pas accepté...C'est pourquoi j'ai décidé de vous forcer la main directement parce que...Parce que tout ceci, c'est pour vous préserver et que vous comptez énormément pour moi et que j'ai voulu vous sauver malgré vous ! Vous emmenez loin...Bien loin d'ici.


©️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 170
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: Révélations [Ermaëlle]   Mar 15 Jan - 21:11

Malgré l'ire qui l'animait, malgré le dégoût le plus intense qu'elle ressentait, Ermaëlle écoutait toujours avec attention les propos de Naïa. Au plus profond d'elle-même, la jeune femme espérait sans doute qu'il ne s'agissait que d'une erreur. Que l'enfant ne s'en était pris à elle que par erreur. Non. L'ancienne esclave n'arrivait même pas à se persuader d'un tel fait... Naïa s'en était pris à elle de manière totalement volontaire... Voilà la triste, la douloureuse, vérité... Et tous les beaux mots du Vitenëulor ne pouvaient pas ôter cette pensée de l'esprit de l'enlumineuse... Il lui était reconnaissant pour l'aide qu'elle lui avait apporté ? Ermaëlle n'arrivait plus à y croire... Il ne voulait pas en arriver-là ? Sottises...

Pourquoi lui accorder de l'attention, alors ? Ne valait-il pas mieux tourner les talons, et quitter ce lieu ? Ermaëlle ne pouvait pas se résoudre à cela. Naïa était toujours armé. Rien ne lui assurait qu'il ne tenterait pas de la retenir avec ses paroles et que, voyant que cela n'avait aucun effet, qu'il ne tenterait pas de la ralentir à l'aide d'une flèche... Aussi, la jeune femme observait toujours le garçon, s'attendant à tout de sa part. Le tout dans le plus grand des silences. Elle était venue ici pour discuter avec Naïa... S'il voulait la prévenir d'un quelconque danger, il n'était pas obligé d'en arriver-là... La violence ne faisait qu'appeler d'avantage de violence... Le sang pour le sang... La colère pour la colère... Les choses étaient ainsi faites...

« … Tu l'as fait pour moi ? répéta Ermaëlle, qui n'en croyait pas le moindre mot. Tu t'en es pris à moi, Naïa. T'en rends-tu compte ? Te rends-tu compte à quel point il m'est difficile de croire tes paroles ? Je suis venue pour parler, Naïa. Malgré les risques, j'ai accepté de venir jusqu'ici... Je t'aurai écouté, comme je l'ai toujours fais depuis notre première rencontre... »

Si Ermaëlle avait pris la décision de s'intéresser au maniement des armes, ce n'était pas dans le but de faire couler le sang inutilement. La jeune femme ne pouvait se résoudre à une pareille chose... Cela l’écœurait et l'effrayait au plus haut point... Les mots avaient un pouvoir d'une force semblable, si ce n'est plus grande encore, à une lame, si les circonstances s'y prêtaient. L'ancienne esclave n'était pas venue en ces lieux pour combattre... Si sa dague avait quitté son fourreau, c'était uniquement car la situation avait forcé l'enlumineuse à agir ainsi... L'arme n'aurait sans doute jamais quitté la ceinture de la jeune femme, si la rencontre s'était déroulée dans le calme...

« … Comment peux-tu te vanter d'avoir la connaissance de la moindre de mes pensées ? répliqua l'enlumineuse, froidement. Pourquoi n'as-tu pas accepté d'entendre mes arguments, si vraiment j'avais refusé ta proposition ? Tu rends-tu compte de tes propres mots, Naïa ? Te rends-tu comptes de leur sens ? Penses-tu réellement que ma disparition serait passée inaperçue ? Je suis comme toi, Naïa. J'ai une famille. Elle n'est pas de mon sang, mais ses membres tiennent à moi autant que je tiens à eux. Ils se seraient mis à ma recherche dès que mon absence leur aurait semblé étrange... »

Ermaëlle ne pouvait plus fuir... Lùciores avait été très clair à ce sujet... Il la retrouverait quoiqu'il advienne, et s'en prendrait à ses proches... Et la jeune femme ne pouvait pas permettre qu'une pareille chose se produise... Si l'enlumineuse avait imaginé ne pas s'attacher à d'autres personnes le temps de sa présence sur les terres de ce Royaume, il fallait avouer qu'elle s'était lourdement trompée... Elle ne pouvait pas accepter que les siens soient blessés par sa faute, par sa lâcheté ! Ermaëlle n'avait que trop fui ! Sa vie de femme libre ne pouvait pas se composer de cet unique fait !

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mùenë
L'Enfant des Bois

L'Enfant des Bois
avatar

 Argent Argent : 30
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Lieu de résidence : Lamü - Pays de Viteneül
Métier / rôle / rang : Eleveur de lièvres

MessageSujet: Re: Révélations [Ermaëlle]   Mar 15 Jan - 21:50

Révélations  Naïa et Ermaëlle


Elle ne le croyait pas. Ca aussi, il aurait pu s'en douter. Pourtant, lui seul savait que c'était bien la vérité. Il avait bien essayé, au risque de perdre son amitié avec elle, d'agir ainsi pour la sécurité. Il s'était dit que son amitié avec elle était un prix à payer qui en valait la peine, si c'était pour lui sauver la vie malgré elle. Seulement voilà, il avait échoué. Il n'avait pas réussi à l'emmener, à la préserver de ce pays et désormais, vu au point où il en était, il se disait qu'il n'y parviendrait plus. Seule Ermaëlle avait le choix de vivre ou de mourir, si elle choisissait de rester. Pendant un moment, le garçon cru que la jeune femme allait s'en aller malgré tout. Il s'attendait dès lors à ce qu'elle ne veuille même plus entendre ce qu'il avait à dire, et qu'elle se sauve immédiatement. Mais ce ne fut pas le cas. Elle resta. Elle lui reprocha et avoua qu'elle ne pouvait pas le croire. Naïa soupira.

- Très bien, ne me croyez-pas si vous le souhaitez,
répondit-il, si vous préférez croire que j'ai agis ainsi par pur plaisir, vous vous trompez !

S'il aurait pu l'éviter, il l'aurait fait. Mais la vérité étant qu'en dépit de ce que pouvait dire Ermaëlle, le garçon restait convaincu qu'elle aurait refusé de le suivre, qu'il le lui demande ou non. Et d'ailleurs, la nordique ne fit que confirmer tout ça par la suite. Oui, la jeune femme l'aurait écouté, et ils auraient parlés, comme ils l'avaient toujours fait depuis le début. Ca, le jeune homme n'en avait jamais douté. Mais entre écouté et accepté, il y avait une grande différence.

- Vos arguments, je l'ai ai deviné à l'avance, répondit-il, je vous connais, Dame Ermaëlle. Vous êtes généreuse, pleine de bonté, de compassion...Jamais, oui, jamais vous n'auriez abandonné vos proches pour partir vers l'inconnu, quand bien même le danger vous guettait. Osez dire que j'ai tort. Je voulais juste éviter que vous ne disparaissiez. Vous ne méritez pas ça.

Naïa, dépité, tira sur la corde de sa monture pour la détacher de l'arbre. Tant pis si des gens seraient parti à la recherche d'Ermaëlle, ça n'aurait pas eu beaucoup d'importance dans l'état actuelle des choses. Le jeune Vitenëulor caressa un peu son grand cerf en soupirant, puis se retourna vers la jeune femme, la scrutant de son regard verdoyant.

- Je regrette de m'en être pris à vous. J'ai simplement jugé bon de le faire. Mais je n'ai pas réussi. Je ne peux faire plus qu'une seule chose, vous laissez le choix. Vous seule pouvez choisir de vivre ou de mourir et je ne peux qu'espérer que vous fassiez le bon...Dame Ermaëlle, écoutez-moi. La maladie est en train d'envahir le pays entier comme un incendie de forêt qui ne s'arrêtera que lorsqu'il aura tout consumer. Une nouvelle vague de la maladie va se répandre très bientôt dans la capitale. Je vous en conjure de fuir tant que vous le pouvez encore...


©️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 170
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: Révélations [Ermaëlle]   Ven 18 Jan - 23:37

Elle n'aurait jamais abandonné ses proches ? Si seulement cela pouvait être l'entière vérité... Si seulement... Hélas, Ermaëlle n'avait que trop conscience que ce n'était pas le cas... Elle avait déjà abandonné les siens une fois, et les conséquences avaient été désastreuses... Une pauvre jeune femme et de nombreux innocents avaient péri... Tout cela à cause de sa fuite... Tout cela à cause d'un livre qu'elle avait protégé malgré elle... L'enlumineuse aurait tant voulu échanger ce maudit livre contre la vie de sa pauvre maîtresse... Mais c'était impossible... La jeune femme ne voulait pas revivre une pareille chose... Elle savait qu'elle ne le supporterait pas...

« … Tu n'as pas tort... concéda la jeune femme, avec un soupir. Je ne peux pas fuir. Je ne peux pas et je ne le veux pas. Je ne peux abandonner les miens... Pas après tout ce qu'ils ont fait pour moi.... Pas avec toute l'affection que je leur porte... Cela me serait impossible... Tout simplement impossible... »

Une deuxième vague ? Ermaëlle ne voyait pas où Naïa voulait en venir... Pouvait-on réellement parler d'une deuxième vague, dans le cas d'Hantonael ? En avait-il eu une première auparavant ? Si le décès du Roi pouvait être imputé à cet étrange mal qui rongeait le pays, ce n'était pas la seule hypothèse possible... N'était-il pas âgé, au moment de son décès ? Peut-être souffrait-il pas d'un autre mal auparavant ? La jeune femme n'en savait rien. Toujours est-il que si le mal avait été remarqué à l'échelle de la capitale, nul doute que des décisions auraient été prises en conséquence... Que se passait-il donc, au juste ?! Comment Naïa avait-il pu en arriver à une telle conclusion ?!

« Naïa, où veux-tu en venir ? commença Ermaëlle, pour le moins troublée. Comment peux-tu être au courant de tout cela ? Une nouvelle vague ? Comment est-ce possible ? »

Pour ce qu'Ermaëlle en savait, certaines villes du Royaume avaient été mises en quarantaine. Cela n'avait-il donc pas suffit ? La jeune femme n'avait que très peu de connaissances au sujet des épidémies. S'il lui était arrivé de lire certaines récits à leur sujet, l'ancienne esclave devait avouer qu'elle ne voyait pas ce que les autorités pouvaient faire de plus, pour enrayer ce fléau... Dans ce cas, fuir ne servirait sans doute à rien, si ce n'est à répandre la maladie ailleurs... Personne ne pouvait savoir avec certitude qui était atteint et qui ne l'était pas... Sans remède connu, il ne restait plus qu'une chose à faire... Attendre que le mal s'éteigne de lui-même et soulager les souffrances des malades autant que possible, quitte à les arrêter définitivement...

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mùenë
L'Enfant des Bois

L'Enfant des Bois
avatar

 Argent Argent : 30
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10
Lieu de résidence : Lamü - Pays de Viteneül
Métier / rôle / rang : Eleveur de lièvres

MessageSujet: Re: Révélations [Ermaëlle]   Sam 19 Jan - 1:11

Révélations  Naïa et Ermaëlle


Naïa soupira. Il aurait aimé avoir tort sur ce coup là, ne pas avoir su que Ermaëlle aurait refusé de sauver sa vie au lieu de rester et prendre bêtement le risque de tomber malade à son tour. Mais Ermaëlle n'était pas de cette trempe là, et le jeune garçon le savait. L'ennui, c'était qu'elle ne gagnerait pourtant rien à prendre un tel risque, si ce n'est mourir avec tous les autres. Que pouvait faire l'enfant ? C'était trop tard. Elle savait désormais qu'il avait tenté de l'enlever contre son gré. Elle ne s'était pas laissé faire et ne le fera jamais. Naïa n'avait pas d'autre choix que de l'abandonner à son sort. Que d'accepter son choix. Pour les détails, Naïa ne savait rien de l'ancienne vie d'Ermaëlle si ce n'est que son ancienne condition d'esclave. Il ignorait qu'elle l'avait déjà fait : abandonner les siens. Enfin, s'il savait que la première fois, c'était à cause d'un livre, il aurait trouvé ça un peu bête.

Naïa scruta la jeune femme qui avoua qu'il avait vu juste. Elle refusait de fuir. C'était tout de même compréhensible bien sûr de ne pas vouloir abandonner ceux qu'on aimait. Mais Naïa aurait aimé qu'elle s'accorde la vie. Il fronça légèrement les sourcils en baissant le regard, dans un mélange de déception combiné à ce qu'il savait déjà sur le fait que la nordique choisirait de rester à la capitale. Enfin, il ne pouvait rien faire de plus. Elle ne pouvait pas dire qu'il ne l'avait pas prévenu en tout cas. Dans le pire des cas, si elle souhaitait changer d'avis, elle pourra toujours fuir de son côté. Mais ce qui devait arrivé arriva finalement. Ermaëlle fut naturellement intriguée par les propos de Naïa qui prévoyait la maladie se répandant dans la capitale, tout comme aux précédentes villes. Naïa redressa son regard verdoyant sur l'ancienne esclave troublée qui s'interrogeait sur cette nouvelle vague dont il parlait et surtout de la manière dont il savait cela. Naïa ne répondit pas tout de suite. Pendant un temps, il se demandait s'il devait répondre ou non, jusqu'à ce qu'il se dise qu'au point où il en était, ça ne changerait plus grand chose.

- Je le sais parce que...commença t-il d'un ton plus assuré sans quitter la jeune femme des yeux, je veillerais personnellement à ce que cela arrive.


©️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Révélations [Ermaëlle]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Révélations [Ermaëlle]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» Enfer et révélations {Tenzouzouille}
» Le temps des révélations
» Révélations | Léo - TERMINE!
» 7 - La Grande Révélation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens d'Hetenlaüd ::  :: -
Sauter vers: