AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 [Terminé] Pensées persistantes. [ Rp en solo. ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
Ermaëlle Fyrnam

 Argent Argent : 156
Force Force : 30
Agilité Agilité : 40
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

[Terminé] Pensées persistantes. [ Rp en solo. ] Empty
MessageSujet: [Terminé] Pensées persistantes. [ Rp en solo. ]   [Terminé] Pensées persistantes. [ Rp en solo. ] EmptyDim 30 Déc - 19:26

« Je te conseille de faire profil bas. »

Le coude posé sur la table et main contre la joue, Ermaëlle lisait avec attention un épais ouvrage. Ce dernier traitait de certains pans de la législation d'Hantonael et d'Hetenlaüd. Cela faisait un moment que la jeune femme avait entamé sa lecture, et il lui faudrait sûrement encore une journée ou deux, peut-être d'avantage, pour en venir à bout. Mais l'enlumineuse avait l'habitude de pareils ouvrages, et la patience n'était pas un problème pour elle. Malgré sa concentration, la jeune femme ne pouvait s'empêcher de songer aux mots de ce monstre... Ils hantaient toujours son esprit, se répercutant jusque dans ses cauchemars... Cauchemars qui tenaient éveillée l'ancienne esclave, une fois de plus... Ermaëlle savait qu'elle devait lutter contre eux... Mais comment faire ? Il n'y avait guère que l'attente, pour vaincre de telles créatures... Attendre... Toujours attendre... C'était là le seul remède... Elle devait attendre... Il le fallait...

Faire profil bas... Le pouvait-elle ? Ermaëlle avait l'impression que cela ne préserverait personne des ordres de l'Empereur... Une fois que ce maudit livre serait en sa possession, il ne s'encombrerait pas de témoins... C'était une certitude... Sa vie et celles de ses proches ne tenaient qu'à un fil... L'ancienne esclave devait trouver une solution... Elle devait empêcher à tout prix que la Mort se saisisse des siens. Pas alors qu'elle avait tout fait jusque-là pour éviter qu'une pareille chose ne puisse se produire... Il fallait capturer ce monstre, le mettre hors d'état de nuire. Définitivement. Il le fallait.

« Nous te retrouverons toujours. »

Ermaëlle n'avait aucun doute à ce propos... Aucun... Ces mots étaient gravés dans son esprit. Jamais elle ne les avait oublié. Jamais. S'ils s'étaient parfois retrouvés enfouis au plus profond de sa mémoire, ce n'était que pour mieux reparaître par la suite... Hetenlaüd pouvait bien considérer tous ses habitants comme libres, de l'autre côté des montagnes, la jeune femme restait une esclave. Si par malheur elle remettait un pied sur ces terres qu'elle connaissait si bien, son ancienne vie ici n'aurait aucun impact sur sa nouvelle condition. La liberté ne pouvait venir que de l'affranchissement, pas de la fuite... L'ancienne esclave devait rester à Hetenlaüd... Hélas, il le fallait...

« Après avoir bien évidemment mutilé jusqu'au dernier souffle de vie tous ceux qui t'importe un minimum en ce monde. »

Si l'idée de fuir lui avait effleuré de nombreuses fois l'esprit, la jeune femme savait que cela serait inutile... Elle vivrait peut-être quelques années de quiétude, avant de devoir courir à nouveau, avec du sang sur les mains... Celui des personnes qui avaient accepté de lui offrir leur aide, leur toit. Des personnes qui avaient accepté de partager leur feu et leur nourriture avec elle... Ermaëlle ne pouvait accepter que ces gens deviennent les proies de cet horrible monstre venu du Nord... C'était inconcevable... Tout simplement inconcevable... Elle devait trouver un moyen de les protéger. Il le fallait... Il le fallait...

« J'ose espérer que tu seras une gentille fille qui ne me décevra pas. »

Comme à l'accoutumée, l'entraînement avait été rude, et l'état d'Ermaëlle n'arrangeait en rien cette situation. Ses jambes étaient toujours douloureuses, malgré les soins qu'elle pouvait leur apporter, et la fatigue se faisait d'avantage sentir, la jeune femme ne pouvant fermer l’œil de la nuit... Mais malgré cela, l'ancienne esclave faisait en sorte de tenir la cadence. Elle était comme emplie d'un feu nouveau. Bien sûr, l'enlumineuse ne se faisait pas de faux espoirs pour autant. Le loup aurait raison d'elle, quoi qu'il puisse se produire. Il était impossible d'apprendre autant en quelques mois que ce qu'un guerrier accompli avait pris des années à assimiler. Et pourtant, il le fallait...


« Je te conseille de faire profil bas. »

Ermaëlle marchait avec un certain apaisement, malgré le froid hivernal. Si la plupart des habitants de la capitale le fuyait, la jeune femme savait qu'elle n'avait rien à craindre de lui. Il ne ressemblait en rien à celui qu'elle avait connu durant toute son existence et pendant sa fuite. S'il était puissant, il n'en restait pas moins bien plus faible que celui que supportaient les habitants de l'Empire des premiers instants de leur vie jusqu'à leur trépas. L'ancienne esclave jeta un regard derrière elle. Peu à peu, la demeure des Krönos disparaissait de son champ de vision. L'enlumineuse détourna le regard, reprenant son chemin. Il lui restait encore quelques heures avant de devoir rejoindre son lieu de travail. Cela serait sans doute suffisant pour espérer adresser la parole aux autorités compétentes au sujet de ce monstre venu du Nord...

« Nous te retrouverons toujours. »

Les pas de la jeune femme l'avaient mené jusqu'aux rues qui abritaient l'un des nombreux marchés de la ville. Même en hiver, les marchands, les commerçants et les artisans ne manquaient pas. Bien sûr, la saison froide rendait certains produits bien plus rares, tandis que les marchands de tissus ou de fourrures attiraient sans mal le chaland. S'il ne s'agissait pas forcément de fourrures exceptionnelles, ces dernières étant réservées aux plus riches, elles permettraient tout de même aux habitants de la ville de passer l'hiver plus sereinement. Le regard de l'ancienne esclave se détacha assez rapidement de ces fourrures, dont elle n'avait guère l'utilité. Certaines personnes s'étaient massées non loin de certains ateliers de forgeron, sans doute dans l'espoir d'y trouver un peu de chaleur. Ermaëlle se rapprocha quelque peu de ces ateliers. Son but n'était pas de réchauffer cependant. Il s'agissait plutôt d'observer les objets mis en vente par les artisans. Les lames présentées étaient courtes et semblaient assez proches de ce que l'enlumineuse possédait déjà. Sa dague se trouvait d'ailleurs à sa ceinture, masquée par sa longue et épaisse cape sombre. L'ancienne esclave ne quittait plus son arme, depuis l'agression dont elle avait été la victime. Un réconfort dérisoire, mais qui restait un réconfort...  

« Après avoir bien évidemment mutilé jusqu'au dernier souffle de vie tous ceux qui t'importe un minimum en ce monde.
- … J'ai une autre arme pour nous protéger... » songea l'ancienne esclave, avant de se détourner des lames.

Sa voix, sa plume, ses livres, ses mots. Voilà les armes dont elle disposait. Savoir et pouvoir étaient intimement liés. Il suffisait juste de savoir se servir de ces épées intangibles et invisibles. C'était là toute leur dangerosité. Elles pouvaient aussi bien blesser l'adversaire... Que se retourner contre la personne qui les avait forgé. Ermaëlle avait bien conscience qu'elle devait faire preuve de prudence. Parler semblait être une folie. Mais même si elle n'était pas écoutée, une rumeur se répandrait sans doute. Et si ce n'était pas le cas, l'ancienne esclave n'aurait pas dit son dernier mot. La jeune femme était bien placée pour savoir qu'une capture ne pouvait pas se faire en un jour.

« J'ose espérer que tu seras une gentille fille qui ne me décevra pas. »

Ermaëlle avait fait en sorte d'expliquer à la situation aux autorités. Si au début, on s'était montré attentif, cette attention avait décliné au fil du temps. Sans doute l'accent de l'ancienne esclave y était-il pour quelque chose, étant donné le regard noir qu'on lui avait lancé alors qu'elle avait expliqué ce qu'elle savait... Une Kartendarkor qui dénonce un autre Kartendarkor… Réfléxion faite, il est vrai que ce fait pouvait se révéler des plus étonnants... Toujours est-il que l'enlumineuse avait été remerciée presque aussi rapidement qu'elle avait été conviée à parler. Si on lui avait dit que des recherches seraient faites, Ermaëlle n'y croyait pas un seul instant... Après tout, qui pouvait croire en sa bonne foi ? L'enlumineuse chassa cette pensée de son esprit. Elle ferait entendre sa voix.

Il le fallait.

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

[Terminé] Pensées persistantes. [ Rp en solo. ] Li39
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Terminé] Pensées persistantes. [ Rp en solo. ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Seul et sage pensée!
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens d'Hetenlaüd ::  :: -
Sauter vers: