AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé] La Croisée du Destin [Ermaëlle]

Aller en bas 
AuteurMessage
P.N.J.

avatar

 Argent Argent : 0
RPs en cours : - Attaque de loups : Quête
- Sous la Tempête : Quête


MessageSujet: [Terminé] La Croisée du Destin [Ermaëlle]   Sam 15 Déc - 14:58


Lùciores Zinneiros

La Croisée du Destin






Une aube nouvelle se lève sur le Royaume d'Hetenlaüd. Une aube pâle, qui se perdait dans les brumes glacées du matin. Il faisait froid et sec. Les plaines étaient clairsemées de givre. Le soleil était insignifiant, petit et frêle à l'horizon, comme s'il peinait à se lever, comme si lui-même était engourdi par l'hiver. Un hiver qui plaisait à au moins un homme ici bas. Un homme qui avait pénétré récemment l'imposante capitale du pays. Un homme qui, enveloppé dans sa cape épaisse, ne laissait voir ni les traits de son visage, ni le moindre signe de ses véritables origines. Un homme qui arpentait les rues, en quête de quelque chose de bien précis. Le froid de ce matin ne le gênait nullement. Contrairement aux autres habitants qu'il croisait, il n'avait nul besoin du réconfort d'une quelconque chaleur pour apprécier un minimum sa sortie en extérieur. Pourtant, il conservait de chauds habits et cette cape protectrice, afin que nul ne soupçonne cette résistance au climat hivernal. Faible détail pour des personnes aussi aveugles que les Hetenlaüdors, se disait-il. Mais que voulez-vous ? Il était perfectionniste et prudent.

Il avait cherché longtemps. Il avait cherché à ses risques et périls. Mais il y était enfin parvenu. Après tant de temps en cavale dans ce royaume, il avait enfin trouvé ce qu'il voulait. Les choses furent bien plus facile au sein de la ville. Malgré la taille de cette dernière, il lui avait simplement suffit d'ouvrir l'oeil. Avec patience et détermination, il avait localisé sa proie, tel un loup à l'affût. Et il l'avait longtemps guetté, observé, analysé. Il ne lui manquait plus que le bon moment pour passer à l'action. Le bon moment était arrivé ce matin même, aux premières lueurs de l'aurore. Non loin de chez elle, il avait surveillé les allées et venues des résidents qui hébergeaient actuellement la jeune esclave en fuite. Il connaissait par coeur leur routine désormais. Et dès qu'il savait la maison délaissée de toute présence, il entama son plan. Se glissant dans la rue la moins fréquentée qui entourait la maison, il s'assura d'être bien à l'abri de tout regard et de toute ouïe avant de forcer la première fenêtre à sa hauteur, lui permettant de s'engouffrer à l'intérieur du logis.

Au dehors, la ville s'animait peu à peu de son quotidien. L'hiver ne décourageait personne à vivre son ordinaire. Tout paraissait si serein, si normal, alors que personne ne se doutait du loup qui venait d'entrer dans la bergerie. Ce dernier était prêt maintenant. Il n'avait plus qu'à attendre le retour de sa proie. Il savait que c'était elle qui serait la prochaine à passer la porte, dès lors qu'elle aurait achevé son entraînement du matin. Cet entraînement ne lui servira, hélas, pas à grand chose face au meilleur des hommes de l'Empereur. Ce dernier avait guetté discrètement aux fenêtres le retour de la jeune femme. Il finit enfin par l'apercevoir au bout de la rue. Son regard de glace se plissa légèrement. Elle n'avait aucune chance. L'homme dégaina sa lame affûtée, longue et fine, avant de se dissimuler dans une des pièces de la maison, attendant désormais le moment propice où il agira. Le loup blanc tapi dans la neige attendait patiemment que le lièvre s'approche de lui-même jusqu'à lui.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 170
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [Terminé] La Croisée du Destin [Ermaëlle]   Sam 15 Déc - 23:03

Comme à son habitude, Ermaëlle n'avait pas quitté la demeure des Krönos dès la fin de son entraînement. Elle n'avait prit congé qu'après avoir échangé quelques mots avec les habitants des lieux. Mais à présent, la jeune femme déambulait dans les rues, enveloppée dans sa longue et épaisse cape sombre. Il ne s'agissait là que d'une précaution, d'un simple confort, au cas où le froid se révélerait plus intense qu'à l'accoutumée. L'enlumineuse avait bien fait de conserver les vêtements qu'elle s'était procurée alors qu'elle se trouvait encore sur les terres de l'Empire. S'ils se révélaient encombrants à d'autres moments de l'année, ils étaient des plus adaptés quand la saison froide finissait par arriver.

Les pas de l'enlumineuse la ramenèrent à ce logis qu'elle connaissait si bien, à présent. Se faufilant à l'intérieur et refermant doucement la porte derrière elle, Ermaëlle ne tarda pas à ôter son épaisse cape sombre, la déposant sur une chaise toute proche, tandis que ses gants se retrouvaient sur la table. La jeune femme les rangerait plus tard, quand elle aurait besoin de monter jusqu'à sa chambre. Pour le moment, le plus important était de réchauffer la demeure de ses amis. Si l'étrangère était habituée au froid, la température des lieux était même tout à fait convenable à son humble avis, elle savait que ce n'était pas le cas des deux propriétaires des lieux. Aussi, l'enlumineuse faisait toujours en sorte de raviver le feu, lorsqu'elle revenait en première. Ainsi, la température convenait au plus grand nombre, et cela permettait également d'entamer les préparatifs du prochain repas, bien que la jeune femme ne soit pas une experte en la matière.

Se rapprochant de l'âtre, l'ancienne esclave s'agenouilla afin d'en ôter les cendres du feu précédent. Une fois le nettoyage achevé, Ermaëlle disposa un peu de combustible sur les dalles qui composaient le sol de la cheminée. Tout en s'activant autour de l'âtre, l'enlumineuse fredonnait l'une de ces comptines qu'elle avait répété mainte et mainte fois dans son adolescence. Au départ, il ne s'agissait que d'exercices de diction, et celle de la jeune femme était des plus mauvaises, à son arrivée auprès de Maître Dyarm. Par la suite, les choses s'étaient améliorées, fort heureusement. Aujourd'hui, la diction de l'enlumineuse n'avait rien à envier à celles de certaines Dames de la noblesse. Toujours est-il que les comptines et les poèmes avaient été un moyen d'améliorer ce problème, et aujourd'hui encore, Ermaëlle se souvenait parfaitement de certains vers ou de certaines mélodies.

« Sous le vent violent du nord,
Je me sens légère,
Tandis que le froid si fort,
Venait m'enlacer.
Mon cœur gelé s'est égaré,
Entre les pattes de l'Ours Blanc. »


Avec l'arrivée de l'hiver, l'enlumineuse avait l'impression de revivre. Le froid avait fait partie de sa vie depuis sa naissance, de même que la neige. A son arrivée à Hetenlaüd, la jeune femme s'était sentie faible, démunie. Où étaient les flocons et le froid qu'elle connaissait si bien ? Ce froid qui endurcissait aussi bien qu'il pouvait détruire ? Ce froid familier ? Les gens de ce pays ne connaissaient donc jamais la neige ? De part ses lectures, et les récits de Maître Dyarm, Ermaëlle savait bien que ces éléments, pourtant si omniprésents sur les terres de l'Empire, n'étaient visibles qu'une partie de l'année de l'autre côté des montagnes. Et quand les premiers flocons étaient tombés, l'année de son arrivée dans ce pays inconnu, la jeune femme qu'elle était pourtant avait poussé un cri de joie digne de celui d'une enfant. Si les phénix renaissaient de leurs cendres, Ermaëlle renaissait à la vue de la neige !

« Il est si fort,
Que le froid m'emporte,
Insensé, j'ai rêvé,
D'être une ourse blanche,
Au gré du vent. »


Ermaëlle finit par se relever, non sans une grimace. S'il arrivait à la jeune femme d'oublier ses jambes lésées, la douleur finissait toujours par se rappeler à elle. L'ancienne esclave poussa un petit soupir, frottant ses mains entre elles pour en ôter la suie. Ensuite, l'enlumineuse chassa les plis présents sur son habituelle tunique grise. Se rapprochant du meuble le plus proche, l'enlumineuse ouvrit un premier tiroir, recherchant le briquet dont elle se servait habituellement. Cependant, la petite lame recourbée ne s'y trouvait pas. Pensive, Ermaëlle referma le tiroir, ouvrant le suivant. Une nouvelle fois, ses recherches se révélèrent infructueuses. Où pouvait bien être passé l'objet ? La jeune femme était pourtant certaine de l'avoir rangé dans le premier tiroir, la veille. En y repensant... Farban avait dû rallumer le feu, hier soir. Peut-être n'avait-il pas pensé à remettre le briquet à sa place.

« Sous le vent glacé du nord,
Des plaines enneigées,
Dans mon âme et dans mon corps,
Je suis fascinée,
Son œil d'argent m'a épargné,
Il a quitté les terres gelées. »


Tout en fredonnant, Ermaëlle se rendit dans la cuisine. Ouvrant de nouveaux tiroirs, la jeune femme finit par remettre la main sur le briquet. Il s'agissait d'un outil d'acier assez simple de part sa forme. Il ne s'agissait que d'une boucle, dont une partie était légèrement plus épaisse. C'était sur cette partie qu'il fallait frapper, pour créer des étincelles. Et pour cela, il fallait une pierre adéquate. Pierre sur laquelle l'ancienne esclave ne tarda pas à mettre la main, celle-ci se trouvant dans le même tiroir que le briquet. A présent, elle avait tout ce qu'il lui fallait pour mener sa tâche à bien.

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J.

avatar

 Argent Argent : 0
RPs en cours : - Attaque de loups : Quête
- Sous la Tempête : Quête


MessageSujet: Re: [Terminé] La Croisée du Destin [Ermaëlle]   Dim 16 Déc - 19:24


Lùciores Zinneiros

La Croisée du Destin






Le son de la porte s'ouvrant dans la maison ne tarda pas, comme il l'avait prévu. Sa vigilance redoubla tandis qu'il entendait distinctement les pas de sa victime. Des pas toujours aussi mal cadencé à cause de sa faiblesse au niveau des jambes. Depuis le temps qu'il l'observait, il avait rapidement deviner ce point faible. Ce n'était pas le premier, ni le dernier de cette femme. Les yeux bleus de l'homme fixaient la pénombre de la pièce où il se trouvait. Il n'était rien de plus qu'une araignée qui attendait que l'on tombe dans sa toile. Patient, il écoutait les bruits de la maison sans vraiment chercher à deviner de quoi il s'agissait. La femme allait et venait parmi les couloirs et les pièces, c'est tout ce qu'il savait. Plus encore, il l'entendait même chantonner quelque chose. Un air lointain des plaines du nord. Et très vite, il entendait la voix se rapprocher de plus en plus. L'homme cala la lame de son épée contre son torse, afin que sa pointe ou le moindre reflet d'argent ne puisse être vu alors qu'entrait la jeune femme dans la pièce où il se trouvait. Fouillant des tiroirs tout en récitant la comptine, elle cherchait visiblement quelque chose, sans se soucier de l'ombre qui s'était glissée derrière elle.

- L'ours n'est pas le seul à avoir quitté les terres gelées aujourd'hui, fit-il finalement d'une voix étonnamment calme, et pourtant d'un fond sinistre, alors que sa main libre claqua la porte derrière lui et que l'autre brandissait la lame de son sabre vers la rouquine.

Dommage. Elle y était presque. Elle avait trouvé ce qu'elle voulait, mais c'était là ce qui l'avait conduit dans ce piège visiblement. Là n'était pas de sa faute. Un moment où un autre, ça serait arrivé. Lùciores y aurait veillé. L'homme rabattit en arrière le capuchon de sa cape, laissant apparaître enfin à sa victime son visage, les marques qui s'y trouvaient ainsi que sa longue chevelure blanche comme la neige de la lointaine toundra. Bien qu'on le voyait mal, sous sa cape se trouvait toujours des habits bien de chez lui, des vêtements épais du nord, clairs et parsemés de ci, de là de fourrure d'ours polaire, qu'il parvenait sans mal à dissimuler devant cette saugrenue cape qui le fondait si bien dans la foule de la grande ville. Bien des miséreux de la capitale portaient le même genre de parure. Le Kartendarkor esquissa un sourire.

- L'Empire te rend t-il si nostalgique, esclave ? demanda t-il d'une voix à la voix doucereuse et menaçante, dans ce cas, il ne fallait pas le quitter. Tu te doutais bien qu'un jour ou l'autre...Quelqu'un viendrait. Je me demande si tu sais encore qui je suis..






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 170
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [Terminé] La Croisée du Destin [Ermaëlle]   Dim 16 Déc - 21:06

En entendant une voix derrière elle, Ermaëlle fit volte-face, lâchant par la même occasion la pierre et le briquet. La lame fut la première chose que la jeune femme remarqua. Un brigand, ici ?! Comment était-ce possible ?! Comment était-il entré ?! La porte était pourtant fermée à double tour, lorsque l'ancienne esclave était arrivée ! C'est alors que l'inconnu ôta sa capuche, dévoilant sa longue chevelure blanche. L'enlumineuse poussa un cri. Non, c'était impossible ! Ce visage, ces marques, ce blanc polaire... Non, non, non ! C'était impossible !

Ermaëlle recula d'un pas, son dos touchant le meuble se trouvant derrière elle. Ses pensées n'avait plus aucun sens. Tout lui revenait d'un coup d'un seul. Sa fuite, l'homme qui avait réussi à la capturer, la manière dont elle avait passé la frontière, sa vie depuis qu'elle avait posé les pieds en Hetenlaüd. Comment cet homme avait-il pu la rejoindre ?! Comment ?! Passer la frontière était presque impossible ! Ermaëlle n'avait eu cette chance que parce que Fyrn avait accepté de taire sa venue ! Et quant bien même l'autre nordique aurait réussi cet exploit ! La jeune femme était arrivée au sein de ce Royaume il y a un an ! Comment avait-il su qu'elle se trouvait ici, et pas sur l'une des îles de l'Archipel ? Ou qu'elle n'avait pas passé les Kyls pour rejoindre Viteneul ?! Ou qu'elle n'avait pas trépassé pour une raison ou une autre ?! Tout cela n'avait pas de sens ! C'était impossible !

Et pourtant... Lùciores Zinneiros se trouvait là. Devant elle. Le Prince sans couronne, l'ombre de l'Empereur.  Était-ce lui qui l'avait dépêché en ces lieux ? A cette pensée, pâle comme la neige, Ermaëlle se sentit nauséeuse. Cet horrible diable ne sortait guère de sa boîte, à moins d'en recevoir l'ordre direct... Mais pourquoi ? Pourquoi ? La jeune femme n'avait que ce mot aux pensées. La mort de Dame Nyama ? Pourquoi envoyer une telle créature à sa recherche ? Un chasseur de primes n'aurait pas pu se charger de cette besogne ? Pourquoi ? Pourquoi...

« … Lùci... Lùciores... Zin... Zinneiros... » bredouilla l'ancienne esclave.

Ce furent là les seuls mots qu'Ermaëlle prononça. La jeune femme avait comme une boule d'angoisse dans la gorge, qui l'empêchait aussi bien de parler que de respirer convenablement. Tremblante, l'ancienne esclave prit appui sur le meuble qui se trouvait derrière elle, ses mains s'accrochant au bois comme s'il s'agissait là d'un rocher au sein d'une tempête déchaînée. Les yeux brillants, la jeune femme ressassait les paroles de l'homme... Quelqu'un viendrait... Quelqu'un viendrait... Les beaux mots de toutes ces personnes libres n'avaient été qu'un simple réconfort, et pas une vérité absolue... Personne ne pouvait la protéger de l'Empire, pas même ces imposantes montagnes qui servaient pourtant de frontières... Quelqu'un viendrait... Ermaëlle l'avait toujours su, au fond d'elle... Quelqu'un viendrait... L'ancienne esclave n'avait fait que repousser une bien funeste échéance... Quelqu'un viendrait...

Quelqu'un était venu...

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J.

avatar

 Argent Argent : 0
RPs en cours : - Attaque de loups : Quête
- Sous la Tempête : Quête


MessageSujet: Re: [Terminé] La Croisée du Destin [Ermaëlle]   Dim 16 Déc - 21:48


Lùciores Zinneiros

La Croisée du Destin






Fier de la réaction qu'il venait de susciter chez la jeune femme, l'homme ne pu s'empêcher un discret sourire. C'était précisément ce qu'il attendait d'elle. D'une esclave. Craignez les nobles lignées. Craignez la main de l'Empereur qui s'abat sur vous. Où qu'elle aille, elle ne pouvait s'en échapper réellement, elle venait de s'en rendre compte. A son cri, il n'y avait aucun doute que la jeune femme avait reconnu la personne qu'elle avait en face d'elle alors que pourtant il lui était si éloigné, même à l'époque où elle habitait encore l'Empire. Cet homme aussi intouchable que l'Empereur lui faisait le grand honneur de venir en personne. Peut-être qu'il était normal de se demander pourquoi lui et pas un autre. La réponse était bien simple. Un autre aurait probablement échoué. Lùciores n'était pas un homme des plus banals et l'Empereur avait confiance en lui. Un autre aurait pu échoué, ou aurait pu essayé de doubler son propre chef ? Non. Autant laisser cette besogne a quelqu'un de fiable. Oh, il s'en serait passé volontiers de devoir ainsi fureter dans ce royaume. Mais une telle confiance, on ne la refusait pas. Pas pour une mission plus importante qu'elle ne le laissait croire. Et les capacités de l'homme n'étaient plus à douter, puisqu'il venait de les prouver en retrouvant la trace de l'esclave en fuite, ici, à Hetenlaüd, malgré toutes les autres possibilités qu'elle aurait pu prendre.

- C'est cela, répondit sagement l'homme face au bégaiement de la nordique, tu dois donc savoir qu'avec moi, il vaut mieux être sage si tu ne veux pas que des choses dramatiques se produisent.

Il s'approcha, l'épée toujours en avant, et la jeune femme ne pouvant fuir, prise au piège, acculée dans la pièce. Lorsque l'homme fut assez près d'elle, la pointe de sa lame effleurait à peine la gorge de sa proie. Et le prédateur resta un moment silencieux à la contempler dans son angoisse, sa frayeur. C'était si plaisant à constater, le simple effet qu'il était capable de déclencher, sans parfois avoir besoin d'ouvrir la bouche.

- Je sais ce que tu penses. Tu aurais aimé que jamais ce jour n'arrive. Oh bien sûr, nous avons bien mieux à faire que de courir après les esclaves en fuite. Aussi, je vais être bref. Je ne suis pas venu pour toi. Espère autant que tu le veux que ce royaume accepte réellement ta présence, cela m'est égal. Alors maintenant, tu vas gentiment me donner ce que tu as volé le jour de ta fuite.

Tendant un peu plus le bras, la pointe de l'épée piqua légèrement le cou de la rouquine.

- Et ne joue pas au fait que tu ne vois pas de quoi je parle. Dis-moi donc où tu as caché le précieux ouvrage que tu as tant tenu à emmener avec toi.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 170
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [Terminé] La Croisée du Destin [Ermaëlle]   Dim 16 Déc - 22:33

Ermaëlle doutait que l'homme la laisse en vie à la fin de cette rencontre... Elle était déjà le témoin gênant d'une attaque, qui avait vu mourir une importante femme de la noblesse, et était recherchée sur ses terres de naissance... Lùciores n'avait aucune raison de la laisser en vie... Dès qu'il aurait eu ce qu'il désirait... L'ancienne esclave ne voulait pas y penser, même si elle ne savait que trop bien ce qui se produirait... Et si son but était de lui prendre la vie, il n'hésiterait pas un instant... Elle n'avait fait que repousser une terrible échéance... En voyant la lame s'approcher de son cou, Ermaëlle ferma les yeux. Cependant, rien ne se produisit. Prudemment, l'enlumineuse rouvrit les yeux. La pointe de l'épée ne frôlait qu'à peine sa gorge.

Loin de se réjouir de cette situation, Ermaëlle peinait à comprendre la raison de la venue de l'homme. Son esprit était comme embrumé, et la présente situation n'arrangeait en rien les choses. Ce... Ce qu'elle avait volé le jour de sa fuite ? Quand la pointe de la lame entra en contact de sa chair, Ermaëlle sentit des larmes lui monter aux yeux. Bientôt, la jeune femme sentit un liquide chaud lui couler sur la peau. Du sang, sans doute... Ce maudit livre... Ainsi, l'Empereur était au courant de son existence... La jeune femme ne savait pas quoi penser de tout cela. Mais un fait était clair comme de l'eau de roche. L'ancienne esclave n'avait plus l'ouvrage en sa possession. Il était à l'abri, dans un lieu que l'autre nordique ne pourrait jamais atteindre, et avec une personne à qui cette ombre ne pourrait jamais faire de mal. Ermaëlle n'aurait pas pu protéger ce livre, pas plus qu'il n'aurait pu la protéger... Elle ne devait sa vie qu'à la chance, au hasard... Et ce dernier venait de tourner en sa défaveur...

« Je... Je... Je ne l'ai plus... De... Depuis... Lon... Longtemps... » bredouilla la jeune femme, des larmes coulant sur ses joues.

Ce n'était là que la stricte vérité. Cela faisait déjà plusieurs mois qu'Ásmundr avait l'ouvrage en sa possession, au Panlaüd. Ermaëlle n'avait guère plus que ses notes, et cela n'était qu'une bien maigre production, en comparaison avec le livre original. Il ne s'agissait que d'interprétations, rien de plus. Et les mots n'avaient pas de réels sens, qui plus est. L'ancienne esclave n'avait jamais maîtrisé la clef de lecture qui rendrait l'ouvrage intelligible au plus grand  nombre. Et si elle s'en était approchée, l'enlumineuse ne s'en était jamais rendue compte...

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J.

avatar

 Argent Argent : 0
RPs en cours : - Attaque de loups : Quête
- Sous la Tempête : Quête


MessageSujet: Re: [Terminé] La Croisée du Destin [Ermaëlle]   Dim 16 Déc - 23:01


Lùciores Zinneiros

La Croisée du Destin






La jeune femme était tout bonnement tétanisée par l'homme qui la menaçait avec le plus grand des calmes, et un plaisir que lui seul pouvait comprendre. La tuer ne lui poserait effectivement pas le moindre problème. Il la tenait. Elle était en sa possession. Il pouvait dès lors en faire ce qu'il voulait. Mais il n'avait nullement reçu l'ordre de l'abattre, car il n'était pas ici pour ça. Il attendait autre chose d'elle. Quelque chose qu'elle devait sûrement tout autant redouter que la venue de cet homme en ces lieux. Une lueur rouge apparu finalement à la gorge de la nordique, même si Lùciores n'appuyait pas assez fort pour que cela ait une quelconque importance sur la vie de la jeune femme. Il cherchait simplement à intimider, à montrer qu'il était capable d'appuyer plus fort si elle venait à opposer la moindre résistance. Ce qui serait idiot de sa part. L'esclave savait très bien ce qu'elle risquait, que ce soit avec lui ou un tout autre homme qui aurait été envoyé pour elle depuis l'Empire. L'homme tendit l'oreille pour à nouveau recevoir la difficile réponse de la fuyarde. Mais il nia d'un signe de tête sans la lâcher de ses prunelles d'acier.

- Ce n'est pas ce que j'ai demandé.

Il joua à nouveau sur la pression qu'il exerçait sur sa lame. Celle-ci pouvait se sentir d'avantage pressé contre la peau de la jeune femme déjà percée.

- Essayons encore. Où est le livre ?

Le Kartendarkor gardait un visage un peu plus neutre cette fois-ci, et parlait d'une voix toujours aussi calme, comme si rien de dangereux ne pourrait arriver en cet instant. Une telle plénitude était effrayante. Sa propre aura était empli de noirceur à elle seule. Mais l'homme n'avait pas l'intention de perdre son temps en ces lieux, dans ce royaume qui n'était pas le sien. Il n'apprécierait guère que la jeune femme décide de se jouer de lui. Elle n'était rien à ses yeux après tout. Rien qu'une esclave, ce qui n'était pas grand chose pour un homme comme lui.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 170
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [Terminé] La Croisée du Destin [Ermaëlle]   Lun 17 Déc - 22:01

Plus les minutes s'écoulaient et plus Ermaëlle peinait à trouver son souffle. La pression de la pointe de l'épée sur sa gorge n'arrangeait en rien ce fait. L'ancienne esclave ne faisait que dire la vérité, pourtant ! Elle n'était pas en état de commettre la moindre ruse, de mettre en place la moindre mesquinerie ! En réalité, la jeune femme doutait d'en être capable, même avec les idées plus claires... Maître Dyarm avait beau dire que la plume était toujours plus forte de l'épée, force était de constater que ce n'était pas le cas actuellement... Face à la lame de ce monstre, pensées et mots n'auraient que peu d'effet, à moins de lui dire exactement ce qu'il semblait attendre...

Mais que voulait-il entendre, en réalité ? Ermaëlle n'avait plus le livre en sa possession depuis un long moment... Qui sait où il pouvait se trouver exactement, à présent... Ásmundr pouvait tout à fait l'avoir dissimulé au Panlaüd, confié à l'une de ses connaissances ou même mit en sécurité dans un tout autre endroit... Le fait était que l'ouvrage, et sa destinée, avaient échappé à la jeune femme au moment même où elle l'avait confié à l'Arlaüd...

« … Il... Il... Il n'est... Il n'est plus à la capitale depuis... depuis très longtemps... Je... Je l'ai confié à quelqu'un d'autre... Au... Au... Au Panlaüd... »

Une fois encore, il ne s'agissait que de la stricte vérité. Ermaëlle savait mieux que quiconque que le mensonge n'était pas envisageable, dans une telle situation. Cet homme n'était pas n'importe qui, c'était un fait... La jeune femme savait bien qu'elle n'avait aucune chance face à lui. Elle était née et avait vécu de trop nombreuses années enchaînée pour trouver la force de se rebeller, de cracher au visage de cette ombre qu'elle ne lui dirait rien, et que l'ouvrage ne tomberait jamais entre ses griffes... Et de mourir bien plus dignement que le sort qui semblait l'attendre... Mais l'enlumineuse n'était pas une telle personne. Elle n'était pas une renarde. Elle n'était qu'un écureuil... Un minuscule écureuil bien loin de tout refuge sûr...

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J.

avatar

 Argent Argent : 0
RPs en cours : - Attaque de loups : Quête
- Sous la Tempête : Quête


MessageSujet: Re: [Terminé] La Croisée du Destin [Ermaëlle]   Lun 17 Déc - 22:46


Lùciores Zinneiros

La Croisée du Destin






L'homme retira l'épée de la gorge de la jeune femme. Il n'avait pas besoin d'être un génie ou particulièrement perspicace pour voir que la rouquine ne mentait pas. Le Panlaüd ? Plutôt audacieux et ingénieux de la part de cette sotte d'esclave. Jamais il n'aurait cru qu'elle aurait été capable de confier ce livre à quelqu'un, pire encore à la haute caste de ces maudits Gardiens. Ce livre, elle l'avait tout ce temps gardé avec elle, même au péril de sa vie et Lùciores étant convaincu qu'elle n'était pas parvenu à en percer les secrets de ces pages, elle devait avoir une grande confiance aux Gardiens pour leur avoir confié un mystère pareil. C'était donc ainsi qu'elle avait espéré continuer à vivre ? Larguant son fardeau à d'autres et se pelotonner au sein de la capitale en croyant que rien ne lui arriverait plus et qu'elle pourrait ainsi découvrir la vie d'une femme libre ?

- Vraiment ? fit-il, tu as osé t'en débarrasser ainsi...Tu espérais que cela ôte l'épée de Damoclès qui pendait au dessus de ta tête ? Plutôt habile, pour une esclave...Ainsi donc, toi aussi tu crois ces Gardiens si intouchables, si...invincibles ? Je me demande quel intérêt tu peux porter à ce livre pour ainsi le mettre si loin de toi.

Le récupérer n'allait pas être un jeu d'enfant cela dit, et ça, l'homme s'en rendait bien compte. Comment faire ? Il l'ignorait encore, mais il ne comptait pas abandonner pour autant. Il avait une mission à faire, et il la fera. Les risques et les difficultés s'en trouvaient juste un peu plus grands. Au lieu de lutter face à une simple esclave, il allait devoir se décarcasser pour récupérer un objet dans ce temple où l'accès serait tout sauf aisé. Il lui faudra rusé. Grandement rusé. Hélas, il était seul dans ce grand royaume et ne pouvait se permettre de demander du renfort. Le fait d'être seul était ce qui lui avait permis d'être aussi discret, insaisissable même. Et pourtant, il ne pouvait songer à décevoir son Empereur. Retournant son attention sur la jeune femme, il gardait sa lame vers elle bien que cette dernière ne la touchait plus.

- A qui l'as-tu confié ? Je veux un nom.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 170
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [Terminé] La Croisée du Destin [Ermaëlle]   Mar 18 Déc - 22:34

Si l'homme écarta la pointe de sa lame de la gorge de la jeune femme, cette dernière ne baissa pas sa garde pour autant. Malgré les larmes qui coulaient toujours sur ses joues, Ermaëlle faisait en sorte de rester lucide. Non... L'enlumineuse n'avait jamais pensé une chose pareille... Il était impossible pour elle d'oublier son fardeau. D'oublier le fait qu'elle avait fuit ses terres de naissance, et qu'elle n'était en aucun cas libre pour les habitants de l'Empire. Qu'elle n'était qu'une étrangère dans ce Royaume. Chaque nuit, à chaque fois que ses pensées n'étaient plus absorbées par une quelconque tâche, ces faits lui revenaient à l'esprit. Et ses cauchemars n'enrayaient en rien ce processus. Au contraire... C'était quand l'enlumineuse s'éveillait après l'un d'eux que de sombres pensées se glissaient dans son esprit, comme un mal insidieux...

La jeune femme n'avait jamais porté aucun intérêt à ce maudit ouvrage. Dame Nyama s'était montrée bien plus curieuse à ce propos... Si sa maîtresse ne lui avait pas demandé de se pencher sur le livre, Ermaëlle ne l'aurait jamais fait de son plein gré. L'ancienne esclave aurait voulu que les choses se passent autrement, et que ce livre ne se retrouve jamais en la possession de l'autre jeune femme. Qu'elles vivent encore en paix, à Karn. Si seulement les choses s'étaient passées de la sorte... Si seulement...

« Ásmundr... Ásmundr Krönos... C'est... Il... Il voulait m'ai... m'aider... » bégaya la jeune femme.

Ermaëlle se maudissait pour ses faiblesses. Il avait fallu que le livre se retrouve entre ses mains... Si seulement elle avait pu le protéger par elle-même, ou qu'elle avait eu la force de le brûler lorsqu'elle en avait encore l'occasion... L'ancienne esclave ne savait même pas pourquoi elle avait épargné ce fardeau... Elle ne s'en souvenait plus... Un seul fait semblait clair dans son esprit... La jeune femme venait de mettre Ásmundr en danger... Arlaüd ou pas, cette terrible ombre n'hésiterait pas à s'en prendre à lui si c'était nécessaire... La seule chose qu'Ermaëlle avait tout fait pour éviter était en train de se produire... Quelqu'un était en danger à cause d'elle... A cause d'elle, et de sa lâcheté...

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J.

avatar

 Argent Argent : 0
RPs en cours : - Attaque de loups : Quête
- Sous la Tempête : Quête


MessageSujet: Re: [Terminé] La Croisée du Destin [Ermaëlle]   Mer 19 Déc - 19:13


Lùciores Zinneiros

La Croisée du Destin






Parfaitement conscient de la terreur qu'il infligeait sans effort à la jeune femme, Lùciores ne craignait aucunement que l'absence de lame à sa gorge ne lui permette de retrouver courage. Au contraire, même après l'avoir retirée, sa victime ne changea en rien son attitude et demeurait tout autant paralysée d'effroi. Entre les deux personnes qui se trouvaient dans cette pièce, c'était le jour et la nuit. L'une totalement désespérée, anéanti, et l'autre ô combien serein et confiant. Même sans arme, on pouvait aisément deviné qu'il aurait tout autant eu le dessus sur l'ancienne esclave. Celle-ci ne pouvait que se réjouir de ne pas être le principal intérêt du Kartendarkor. Il n'était pas là pour elle, mais uniquement pour les informations qu'elle possédait sur son réel but. Cela la préservait pour le moment de la mort. Mais pour combien de temps ? Tant que l'homme la jugera utile, il ne comptait pas l'abattre sans ordre direct de l'Empereur.

- Mais quelle charmante intention, commenta l'homme avec sarcasme lorsque la rouquine lui répondit à nouveau avec le plus grand des maux.

Ah ces Gardiens. Toujours à s'occuper de choses qui ne les regardaient pas. Ce n'était pas bon signe de savoir que ce livre était entre leurs mains. Avaient-ils déjà réussi à en percer les secrets ? L'homme espérait que non. Si tel était le cas, ce livre n'en serait que d'avantage protéger, voire même carrément détruit. Les Gardiens ne laisseraient pas une telle chose intacte. Lùciores n'avait pas d'autre choix que de se risquer pour le récupérer, tout en souhaitant que ce livre soit toujours là-bas. Ce n'était, certes, pas l'endroit idéal pour le retrouver. Mais au moins, il savait où il était et n'avait pas franchement envie de lui courir après encore longtemps.

- Très aimable à lui, poursuivit l'homme, toujours aussi sarcastique, mais il est grand temps que des personnes plus avisées prennent le relais, tu ne crois pas ? Il est temps que cet ouvrage retourne à sa place et elle n'est pas ici.

Contre toute attente, Lùciores rengaina son épée dans son fourreau encore caché derrière les pans de sa sombres cape. Chose faite, il s'approcha à nouveau de l'ancienne esclave, jusqu'à n'être qu'à quelques centimètres à peine d'elle, notant ainsi la différence de taille des deux individus, la jeune femme s'en trouva être bien plus petite que lui et sa silhouette élancée, gonflée d'apparence uniquement grâce à ses cols de fourrure laiteux. Ces paroles, toujours aussi calme, étaient d'une intensité déjà moindre, mais sur un ton d'avantage sinistre et menaçant, d'un débit lent et profond pour que chacun de ses mots prenne bien le temps de s'ancrer dans l'esprit de sa proie.

- Je te conseille de faire profil bas. Je n'ai pas encore reçu l'ordre de t'éliminer, mais cela peut encore changer. Aussi, il vaut mieux pour toi que tu ne cherches pas à nouveau à nous filer entre les doigts. Nous te retrouverons toujours. Où que tu ailles, JE te retrouverais toujours...Et ce, après avoir bien évidemment mutilé jusqu'au dernier souffle de vie tous ceux qui t'importe un minimum en ce monde, histoire que tu retiennes bien la leçon d'une telle désobéissance. Nous sommes d'accord ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 170
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [Terminé] La Croisée du Destin [Ermaëlle]   Mer 19 Déc - 21:04

La place de ce maudit ouvrage n'était que dans un brasier, et non pas entre des griffes qui pourraient en user pour de sombres desseins. Ermaëlle n'avait jamais eu de bons pressentiments à son égard. Et la suite des événements n'avait fait que renforcer ses ressentiments. Pourtant, Maître Dyarm lui avait appris à respecter les ouvrages, de part leur prix de production, mais aussi à cause de leur symbolique et des connaissances qu'ils contenaient. Mais si la propagation de connaissances était réellement le but de l'auteur de cet ouvrage, pourquoi le coder ? Pour agir ainsi, c'est qu'il avait quelque chose à cacher... Et ce secret semblait être d'une grande ampleur... Si seulement la jeune femme avait eu le courage de le brûler... Si seulement...

Quand le monstre rengaina son épée, l'ancienne esclave ne put s'empêcher de frisonner. Que comptait-il faire d'elle, au juste ? Au moment où l'homme se rapprocha d'elle, Ermaëlle voulu se reculer d'avantage. Mais cela lui était tout bonnement impossible. Fuir... Si seulement l'enlumineuse l'avait fait quand elle en avait encore l'occasion... A présent, elle était piégée... Tout bonnement piégée... Et elle n'était pas seule... Les personnes qu'elle avait pourtant tenté de protéger se retrouvaient en très mauvaise posture sans même le savoir... Vivre seule, n'être qu'un fantôme, aurait sans doute été la meilleure chose à faire. Pourquoi avait-il fallu qu'elle se lie avec certaines personnes ? Une esclave ne pouvait entretenir de pareilles relations... Un objet n'en avait pas le droit... Elle n'était qu'un objet qui venait peut-être de sceller le sort des quelques personnes qui étaient chères à son cœur, désormais...

« … C'est... C'est... Clair... Clair comme de l'eau de roche... » bredouilla la jeune femme.

Baissant les yeux, Ermaëlle voulu serrer les poings. Mais elle n'en avait même pas la force... Même ce simple geste se révélait être impossible pour elle... Désobéissante... Elle n'avait pourtant fait que sauver sa vie, sa simple existence... La jeune femme n'avait fait que suivre son instinct... Aucune loi ne pouvait aller contre le fait de fuir pour sa vie, même si cette simple action pouvait être réprimé dans le sang... Mais à présent, l'enlumineuse ne pouvait plus fuir... Qu'importe l'endroit où ses pas la conduiraient, elle finirait toujours par se heurter à un mur... Elle était libre aux yeux de tous, mais à ceux de ses poursuivants, elle n'était qu'une petite esclave en fuite... Une petite chose dont il serait aisé de se débarrasser le moment venu...

Et cette pensée ne la rendait que plus nauséeuse encore...

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J.

avatar

 Argent Argent : 0
RPs en cours : - Attaque de loups : Quête
- Sous la Tempête : Quête


MessageSujet: Re: [Terminé] La Croisée du Destin [Ermaëlle]   Mer 19 Déc - 21:21


Lùciores Zinneiros

La Croisée du Destin






Elle répondit positivement, mais uniquement parce qu'elle savait très bien qu'elle ne pouvait pas répondre autrement. Est-ce que cet homme lui faisait assez peur pour qu'elle obéisse malgré tout, ou bien lui faisait-il trop peur pour qu'elle décide néanmoins à essayer une nouvelle échappatoire ? Lùciores n'avait pas la réponse à cela. Mais peu lui importait car il n'hésiterait pas à mettre sa menace à exécution selon les actions désormais surveillées de cette jeune femme. Il aimait à croire qu'elle se tiendrait effectivement tranquille. Il voyait clairement dans son regard la peur qu'elle avait désormais pour ses proches. Elle n'oserait sans doute pas risquer leur vie et elle regrettait déjà amèrement de l'avoir fait en restant en vie elle-même. Elle pourrait regrettait autant que bon lui semblera. Ce n'était pas ça qui allait arrangé la situation. Qu'est-ce qui le pourrait ? L'homme sourit.

- Bien. Ravi de voir que nous avons pu nous entendre dans ce cas. J'ose espérer que tu seras une gentille fille qui ne me décevra pas.

Il se recula d'elle et s'en éloigna jusqu'à la porte qu'il avait claqué quelque instant plus tôt. Il l'ouvrit avant de se tourner une dernière fois vers l'ancienne esclave, un sourire toujours aussi mauvais sur le visage et son regard de glace qui semblait toujours capable de congeler sur place quiconque le croiserait. Mais il n'ajouta rien malgré tout et se contenta finalement de quitter la pièce. Arrivé à la porte d'entrée de la maison, il s'emmitoufla à nouveau de sa cape pour passer inaperçu à l'extérieur. Enfin, il ouvrit le battant et se faufila au dehors tel un fantôme qui ne faisait que passer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 170
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [Terminé] La Croisée du Destin [Ermaëlle]   Jeu 20 Déc - 19:12

Telle une ombre, le monstre s'en était allé. Quand il eut quitté les lieux, Ermaëlle se laissa glisser sur le sol, se recroquevillant sur elle-même. Bientôt, la jeune femme se laissa aller aux larmes et aux sanglots, prostrée. Bientôt, ses larmes se mêlèrent au sang qui perlait toujours légèrement de sa gorge. Si la jeune femme avait conscience d'être en vie, elle savait aussi parfaitement que cette dernière ne tenait qu'à un fil. Un fil ténu, qui serait aisé de trancher une fois qu'elle serait devenue inutile à ce monstre...

A cette pensée, les pleurs de l'ancienne esclave redoublèrent. Une nouvelle échéance... Une de plus... Une parmi tant d'autres... Peut-être serait-elle celle qui viendrait clore le dernier chapitre de son existence... Ou qui verrait disparaître ses proches... Tout ça à cause de sa lâcheté... Ermaëlle le savait. Elle aurait du mourir le même jour que toutes ces autres pauvres âmes... Le même jour que cette pauvre femme qu'elle avait pourtant promis de ne jamais abandonner... Cela aurait évité tant de problèmes à ces personnes qui n'avaient pourtant rien demandé... Qui lui avaient juste tendu la main alors qu'elle ne pouvait plus se relever par elle-même...

A la fois de rage et de désespoir, Ermaëlle poussa un profond cri, tapant du poing sur le sol. Immédiatement, une vive douleur lui traversa la main, remontant son bras. Mais la jeune femme n'en avait cure. Elle aurait du tenir tête à ce monstre ! Elle aurait du ! Il avait besoin d'elle ! L'ancienne esclave était la seule à savoir où se trouvait le livre, à l'heure actuelle ! Pourquoi avait-elle cédé aussi facilement ?! Pourquoi ?! Au sein de ce Royaume, elle n'était plus considérée comme une esclave ! Ce monstre n'avait aucun droit sur elle, pas plus que Maître Herzok ! Sa vie lui appartenait !

L'enlumineuse ne sut pas combien de temps elle resta ainsi, recroquevillée dans un coin de la pièce. Ses larmes ne semblaient pas vouloir se tarir. Si leur flot s'était fait moins important, elles ruisselaient toujours sur ses joues. De sombres pensées dansaient dans son esprit, l'envahissant comme pouvaient le faire ses cauchemars. Devait-elle mettre fin à ses jours par elle-même ? Il est vrai qu'en agissant ainsi, Ermaëlle conserverait le peu d'emprise qu'elle pouvait encore avoir sur son existence... L'enlumineuse secoua la tête, forçant cette pensée morbide à la quitter. Non... Son histoire ne pouvait pas finir ainsi... Non... Non... Non !

« … Ermaëlle ? » s'enquit alors une voix, bien familière aux oreilles de l'ancienne esclave.

Ismelle se tenait là, à l'entrée de la cuisine, emmitouflée dans sa cape. L'ancienne esclave leva les yeux dans la direction de la nouvelle venue, mais se garda bien de se redresser. Ermaëlle n'en avait même pas la force. Ce fut donc l'autre jeune femme qui se rapprocha, à pas mesurés. Finalement, Ismelle s'agenouilla auprès de son amie, remarquant immédiatement la blessure qui ornait sa gorge. Songeant que son amie devait se poser de nombreuses questions, l'enlumineuse ne lui laissa pas le temps de les formuler. Brusquement, l'ancienne esclave attira son amie contre elle, l'étreignant. Surprise, Ismelle se laissa faire, finissant même par rendre cette étreinte inattendue.

« … Ismelle ? bredouilla Ermaëlle, après de longues minutes passées dans le silence.
- … Oui ?
- … Va me chercher ma plume et un feuillet, je te prie...
- Vas-tu me dire ce qu'il s'est passé ? s'enquit l'autre jeune femme, inquiète.
- Chaque chose en son temps... Tu sauras tout, tu as ma parole... Mais d'abord, j'ai une affaire urgente à régler... »

Ermaëlle s'écarta délicatement de l'étreinte, tendant sa main à Ismelle. Cette dernière s'en saisit, puis les deux jeunes femmes se redressèrent ensemble. L'enlumineuse porta ensuite sa main à sa gorge. La plaie n'était pas très profonde. Elle n'en garderait sans doute pas de cicatrice, ou cette dernière serait très discrète. La jeune femme chassa les plis présents sur ses vêtements, dans le silence le plus total. Si Ermaëlle n'avait pas d'épée, elle avait une toute autre arme... Une arme dont elle pourrait se servir, à présent qu'elle se trouvait en relative sécurité. Ce monstre avait voulu l'épargner ? Quelle grossière erreur... L'ancienne esclave allait lui prouver... Ses mots seraient aussi tranchants que le fil de son épée... Quant à Ismelle, elle observait son amie sans réellement comprendre ce qui était en train de se produire. Mais une chose était sûre. Le regard pâle de l'ancienne esclave s'était fait glacial...

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] La Croisée du Destin [Ermaëlle]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] La Croisée du Destin [Ermaëlle]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liés par le destin. [Linvala, RP Court.] [Terminé]
» [Terminé] Le destin est un farceur, il noue des liens où il veut. [Nowaki A. Shakespeare / Kanon Utsukushi]
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» FLOP mâle croisé caniche-yorkshire 2 ans SPA DOUAI 59
» Trouvé croisé caniche/griffon à Bruay la Buissière (62)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens d'Hetenlaüd ::  :: -
Sauter vers: