AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé] Pour une lettre perdue. [ PV Solveig Leömir. ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 145
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: [Terminé] Pour une lettre perdue. [ PV Solveig Leömir. ]   Mar 13 Nov - 23:24

Bien que le ciel fusse nuageux, il ne pleuvait pas en cet fin après-midi, à Hantonael. Jetant un regard par la fenêtre, Ermaëlle se demandait dans combien de temps la relève arriverait. Elle était seule, ce jour-là. Un fait des plus étranges. En temps normal, il y avait toujours au moins deux écrivains publics en ces lieux, afin de pouvoir gérer toutes les personnes qui venaient chercher un peu d'aide. Mais le collègue avec qui l'ancienne esclave aurait du travailler s'était révélé être absent, pour une raison qu'Ermaëlle ignorait. Aussi, la jeune femme s'était occupée des quelques passants seule. D'un autre côté, ce fait n'avait rien de gênant pour elle. Si le temps était plus clément qu'à l'accoutumée, il restait changeant. Les gens évitaient donc de mettre le nez dehors à moins d'y être obligés.

Et le manque à gagner, dans tout cela ? Les autres jours s'étaient révélés plus productifs que le petit groupe ne l'avait imaginé. Aussi, les salaires s'étaient équilibrés d'eux-même. Et si cela n'avait pas été le cas, Ermaëlle ne s'inquiétait pas pour ses collègues pour autant. Ce lieu n'était pas le seul dans lequel ils travaillaient. Ils s'installaient aussi sur les marchés ou donnaient parfois quelques cours particuliers. Tout dépendait des domaines de prédilection de chacun. Pour ce qui était de la jeune femme, ses enluminures lui permettaient de vivre décemment. S'il y avait bien une chose de laquelle Ermaëlle n'avait pas à se plaindre, c'était bien de son travail !

C'est alors que quelqu'un frappa à la porte, tirant l'ancienne esclave de ses rêveries. Prudemment, la jeune femme se leva. Après un bref regard par la fenêtre, l'ancienne esclave se dirigea vers la porte, ouvrant aux deux nouveaux-venus. Il s'agissait de deux jeunes hommes qui avaient rejoins leur petit groupe il y a peu de temps. Ermaëlle les salua avant de rassembler ses affaires afin de leur laisser la possibilité de s'installer à leur tour. Puis, après une brève discussion, l'ancienne esclave quitta les lieux, à l'aide de son bâton de marche.

Les temps de travail se faisaient de quatre heures en quatre heures. Six enlumineurs, au  moins, travaillaient donc sur une journée et effectuaient des roulements. Avec ses entraînements, Ermaëlle était obligée de ne travailler que l'après-midi, ou alors jusqu'au début de la soirée. Certaines personnes attendaient de quitter leur emploi pour quérir les conseils ou l'aide d'un écrivain public. Mais cette fois-ci, ce créneau avait été confié aux personnes qui avaient rejoins leur groupe dernièrement. D'un autre côté, cela ne dérangeait pas la jeune femme. Ses recherches se soldant toujours par des échecs, Ermaëlle avait décidé de les mettre de côté pour le moment. Mais ce n'était pas pour autant que la jeune femme comptait rester inactive. Ismelle l'avait chargé de remettre une lettre à Ebao. Il s'agissait d'une lettre d’Éléazar qui s'était retrouvée chez son aînée à cause d'une étourderie de la part d'un corbeau messager. Aussi, Ismelle ayant fort à faire, l'enlumineuse s'était chargée de régler ce petit problème.

Il fallut un certain temps à Ermaëlle pour rejoindre la rue où Ebao vivait. La jeune femme avait l'impression que les entraînements se faisaient de plus en plus rudes... Ses jambes peinaient à se remettre des chutes, de même que ses avant bras. Heureusement, la saison faisait que sa peau lésée était toujours dissimulées sous de longues pièces de tissu. Cela lui évitait de répondre à certaines questions. D'un autre côté, peu de personnes étaient au courant des entraînements qu'elle suivait. Et c'était sans doute mieux ainsi...

C'est avec de nombreuses peines qu'Ermaëlle finit par arriver sur le seuil de la demeure des Kuza. Avant de frapper, la jeune femme fit une pause quelques instants, tentant d'oublier la lancinante douleur qui lui enserrait les jambes. Puis, l'enlumineuse frappa à la porte plusieurs fois, faisant ainsi part de sa présence. Ermaëlle espérait ne pas être venue trop tôt. Après tout, peut-être que la maison était vide, à cette heure-ci...

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig Leömir

avatar

 Argent Argent : 55
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10

MessageSujet: Re: [Terminé] Pour une lettre perdue. [ PV Solveig Leömir. ]   Jeu 15 Nov - 0:55

Assise sur une chaise de la cuisine, Solveig observait la servante de la famille s'occuper de préparer le repas. Evidemment, elle préférait quand Ebao cuisinait, mais elle n'allait pas faire la fine bouche. Olrän était dans le salon, occupé à réviser et la fillette attendait simplement qu'on lui serve son repas en s'appliquant à rédiger une lettre qu'elle enverrait à son tuteur demain matin. Elle y mettait du cœur à expliquer à quel point le cours de broderie avait été affreux aujourd'hui et qu'elle devait surement faire une allergie au tissus. Elle allait de toute évidence devoir continuer de faire l'école buissonnière.

Ebao était enfin rétabli (après trois bonnes semaines de repos) et avait été envoyé à l'est du pays pour deux semaines, aussi, quand la petite fille entendit frapper à la porte à cette heure-ci elle sursauta et sortit de la cuisine pour aller jeter un coup d'œil au couloir…

Peut-être était-ce Farban ? Il venait de temps en temps, mais rarement quand Ebao n'était pas là… Ou une des petites amies d'Olrän ? Il avait beaucoup de succès avec les filles de bonnes familles et régulièrement plusieurs d'entre elles faisaient mine de se perdre dans leur rue juste pour croiser le bel Olrän Kuza. Peut-être était-ce une fille un peu plus courageuse que les autres et qu'elle avait osé frapper à la porte ?

Au final, il n'y avait qu'une seule façon de le savoir.

Jetant un dernier coup d'œil à la bonne toujours occupée à cuisiner, Solveig alla ouvrir la porte et se retrouva bientôt face à une femme rousse qui n'était clairement pas si jeune que ça… Ca devait expliquer son courage… Ou son désespoir ? Frapper à la porte pour séduire un adolescent alors que vous êtes en âge d'avoir vos propres enfants était en effet particulièrement étrange.

Solveig la détaillait avec un regard critique et finit par dire :

- Vous êtes un peu vieille pour Olrän quand même. Vous devriez abandonner, je pense que vous n'avez aucune chance.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 145
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [Terminé] Pour une lettre perdue. [ PV Solveig Leömir. ]   Jeu 15 Nov - 23:58

Au bout de quelques minutes, Ermaëlle se demanda s'il n'était pas judicieux de frapper à nouveau. Après tout, la demeure était sûrement assez vaste. Il n'y aurait rien eu d'étonnant quant au fait qu'on ne l'ait pas entendu frapper. Cependant, la jeune femme n'eut pas le temps de mettre son idée à exécution. La porte s'ouvrit, laissant apparaître une petite fille à la peau sombre et aux cheveux bruns. Pour la mettre en confiance, l'ancienne esclave lui adressa un discret sourire. Sans doute s'agissait-il de Solveig. Ismelle lui avait parlé plusieurs fois de la petite. Mais l'enlumineuse ne l'avait encore jamais rencontrée jusqu'à aujourd'hui. Du moins, s'il s'agissait bien de l'enfant. Après tout, il pouvait très bien s'agir de l'une de ses amies.

La jeune femme n'eut pas le temps de se poser d'avantage de questions que la petite lui adressa la parole, non sans lui avoir lancé un regard aiguisé. Ermaëlle ne répondit pas immédiatement à l'enfant, perdant son sourire. L'ancienne esclave était comme abasourdie. Olrän ? Le petit frère d'Ebao ? Mais ils devaient avoir dix ans de différence, si ce n'est plus ! Comment la petite pouvait-elle être arrivée à une telle conclusion ?! C'était tout bonnement absurde !  

« … Je... Je crois qu'il y a erreur... commenta la jeune femme, encore sous le coup de la surprise. Je suis Ermaëlle, et je suis ici pour Ebao. Un corbeau a fait des siennes, et une lettre lui étant destinée s'est retrouvée chez Ismelle. Je suis juste venue lui apporter... »

En disant cela, l'ancienne esclave avait plongé sa main libre dans sa sacoche, en sortant un feuillet scellé à la cire verte quelques instants plus tard. Sur ce dernier, on pouvait discerner avec précision le nom du destinataire. En guise de bonne foi, Ermaëlle tendit la missive à l'enfant, pour qu'elle puisse s'assurer elle-même du bien-fondé de ses propos. L'enfant lui semblait être assez âgée pour avoir appris à lire, bien que la jeune femme était bien placée pour savoir qu'il existait de nombreuses exceptions. Mais s'il s'agissait bien de Solveig, le fait qu'elle sache lire ne faisait plus aucun doute, pour ce que l'enlumineuse en savait.

Il n'empêche, la jeune femme ne comprenait toujours pas comment la petite avait pu penser qu'elle était ici pour Olrän. Il devait se passer énormément de choses étranges en ces lieux, pour que l'enfant en arrive aussi facilement à cette idée... D'un autre côté, les enfants avaient toujours énormément d'imagination. Le moindre détail pouvait se retrouver déformé à l'extrême ! Mais ce n'était pas pour autant qu'Ermaëlle s'attendait à une telle franchise, à une telle fermeté, dans les propos d'une si jeune personne !

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig Leömir

avatar

 Argent Argent : 55
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10

MessageSujet: Re: [Terminé] Pour une lettre perdue. [ PV Solveig Leömir. ]   Ven 16 Nov - 23:52

La femme sembla surprise que Solveig ait vu si claire dans son jeu ! Mais on ne la fait pas à Solveig ! Evidemment qu'elle avait compris ce que voulait cette femme !
Cependant, ce que dit Ermaëlle sembla faire douter la fillette.

- Pour Ebao ?... Mais... vous êtes une femme ?

Finement observé, et Solveig était toujours persuadée que l'enlumineuse était bien ici pour demander au moins un des deux frères Kuza en mariage (quoi d'autre ?). Là encore, ses certitudes volèrent en éclat quand elle vit la lettre que lui tendait la jeune femme... Ooooh, c'était juste une messagère ? Elle donnait vraiment l'impression d'être une dame en recherche d'un bon parti pourtant. Si elle cherchait vraiment à faire un bon mariage, Solveig pourrait lui présenter Sir Krönos à la rigueur ? Quoi de mieux qu'un Arlaüd pour monter dans l'échelle sociale ?

- Oh je m'excuse, j'ai cru que vous étiez une de ces filles de bonnes familles qui court après Olrän. C'est vrai qu'il est beau mais j'avoue que je vous trouvez vraiment trop vieille pour lui.... Et je trouvais vraiment bizarre que vous soyez intéressé par mon baba... Par contre je peux vous présenter d'autre Sirs de bonne famille si vous cherchez à faire un bon mariage !

Mais finalement, ce qui l'intéressa bien plus fut la missive qu'elle tenait entre les mains. Le nom d'Ebao y était finement écrit et si cela venait de chez Ismelle, c'était surement le fameux Eléazar dons les frères Kuza parlaient de temps en temps ces temps-ci (rarement paisiblement il est vrai).

Elle l'aurait bien ouverte, cette lettre.

- Dites ? Vous connaissez un moyen d'ouvrir un courrier sans que ça se voit ?


Tant qu'à faire, elle avait l'air d'être adulte et devait surement connaître des techniques pour savoir ce que disait ce courrier ! Et évidemment que Solveig voulait savoir ce que pouvait raconter cet Eléazar à son Baba ! On lui disait jamais rien à elle !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 145
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: Pour une lettre perdue. [ PV Solveig Leömir. ]   Dim 18 Nov - 1:13

Décidément, cette conversation était de plus en plus étrange ! A quoi pouvait bien penser cette petite ? Qu'elle était venue dans le but d'avouer ses sentiments à Ebao ? En voilà une situation des plus absurdes ! Et oui, aussi étrange que cela pouvait paraître aux yeux de la petite, l'enlumineuse était bien une femme ! Certes, ses vêtements masculins ne lui rendaient pas forcément service, mais ses formes féminines n'en restaient pas moins légèrement visibles ! L'ancienne esclave ne comprenait pas cet étonnement chez la petite !

A moins que ce constat ne concerne plutôt Ebao. La jeune femme connaissait très bien les déboires amoureux du chevalier, et la dernière fois qu'il avait essayé de conclure avec une servante, cela ne s'était pas passé comme il l'avait imaginé ! La réaction de la petite était peut-être issue de ce fait. Elle n'était pas la bonne femme, voilà tout. Ebao devait sûrement côtoyer quelqu'un d'autre. Toujours est-il que cela ne concernait pas Ermaëlle. Si son ami voulait lui en parler, elle lui prêterait une oreille attentive. Dans le cas contraire, l'ancienne esclave ne chercherait pas à en savoir plus. La dernière fois qu'elle avait voulu aider Ebao, cela n'avait rien donné de très concluant !

Toujours est-il que l'enlumineuse n'osa pas répondre. Il n'y avait rien à ajouter à un tel constat ! Cela ne ferait que soulever d'avantage de questions et d'embarras ! Ermaëlle secoua légèrement la tête, chassant ses pensées de son esprit. C'est alors que la petite s'excusa, s'expliquant par la même occasion. Le plus jeune des Kuza semblait avoir un certain succès auprès de la gente féminine de son âge, si l'ancienne esclave en croyait les dires de l'enfant. La jeune femme n'eut pas le temps de relever les propos de la petite sur son âge cependant. Ermaëlle rêvait où l'enfant lui cherchait un époux ?!

« … Le mariage n'est pas dans mes projets... » finit par avouer la jeune femme, sans réellement savoir sur quel pied danser.

Ermaëlle n'ajouta pas un mot de plus, la petite ayant déjà changé de sujet. Ouvrir le courrier d'Ebao ?! Même Ismelle n'y avait pas pensé, même si elle avait énormément spéculé sur son contenu, se demandant ce que son frère cadet pouvait bien raconter au chevalier ! La jeune femme ne pouvait pas se permettre de jouer un tel tour à son ami ! Heureusement, elle n'en avait pas les capacités ! La cire portait un sceau. Un sceau propre à Éléazar, sans nul doute. Même en faisant fondre la cire, il serait impossible de reconstituer le sceau par la suite.

« Aimerais-tu qu'Ebao fouille dans tes affaires et lise tes lettres ? s'enquit la jeune femme. Pourquoi ne pas demander à Ebao de quoi il en retourne ? N'est-ce pas plus judicieux ? »

L'ancienne esclave préférait modérer les intentions de la petite. Ou tout du moins, essayer de le faire. Elle-même n'appréciait guère qu'on mette le nez dans ses lettres ou dans son Ouvrage sans sa permission. Aussi, mieux valait éviter à son ami une pareille déconvenue, surtout de la part d'un de ses proches. Après tout, les correspondances étaient faites pour restées privées, pas pour être exposées au monde entier.

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^



Dernière édition par Ermaëlle Fyrnam le Mer 21 Nov - 0:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig Leömir

avatar

 Argent Argent : 55
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10

MessageSujet: Re: [Terminé] Pour une lettre perdue. [ PV Solveig Leömir. ]   Dim 18 Nov - 23:13

Solveig n'avait rien d'une dame mais son école faisait tout pour l'élever tel quel et elle avait certains code. L'un des principaux code était qu'une femme devait impérativement se marier. C'était moins grave pour les hommes, mais les femmes n'étaient vraiment considérée qu'une fois mariée. Donc cette femme devait forcément mentir, elle était trop belle et bien habillée pour ne pas avoir envie de se marier.

Avec Ebao ?

Peut-être que Solveig devait la prévenir non ?

La fillette secoua la tête, si la femme devant elle n'était pas capable de le voir par elle même, c'était son problème !

- Oooh vraiment ?... Dommage. Oui la femme devant elle était belle. Assez belle pour Sir Krönos même ! Et si c'était une amie de son tuteur, c'est qu'elle n'était pas bête (juste aveugle au sujet d'Ebao). Je connais un Sir qui est très noble et qui n'a pas d'épouse ! Si vous le souhaitez je vous présenterai ! Enfin... Je comprends que ce ne soit pas dans vos projets, mais parfois les projets arrivent avec la bonne personnes !

Oui, cette dame serait parfaite pour Sir Krönos ! Solveig allait s'assurer qu'ils se rencontrent et tombent follement amoureux ! OOh ! Peut-être serait-elle même demoiselle d'honneur ?!

Mais rapidement, la dame, aussi belle soit elle, ne voulu pas aider Solveig à ouvrir la lettre d'Ebao, elle lui fit même la morale ! Solveig baissa la tête.

- Mais Baba me dit jamais ce que son amoureux lui écrit ! Même quand je demande ! En plus je suis sûre qu'il parle de moi des fois, j'ai le droit de savoir... Je n'aurai qu'à dire que c'est Ismelle qui l'a ouverte non ?

_________________



Dernière édition par Solveig Leömir le Mer 21 Nov - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ermaëlle Fyrnam
La Renarde Érudite

La Renarde Érudite
avatar

 Argent Argent : 145
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael.
Métier / rôle / rang : Enlumineuse / Ecrivain public.

MessageSujet: Re: [Terminé] Pour une lettre perdue. [ PV Solveig Leömir. ]   Mer 21 Nov - 0:37

Ermaëlle ne pensait pas épouser un noble, si un jour le mariage entrait dans ses idées. Son sang était des plus troubles. Elle pouvait aussi bien être la bâtarde d'un noble de Karn, que la fille d'un couple de paysans ou d'esclaves. Aussi, la jeune femme était on ne peut plus éloignée de la notion de noblesse de sang. Et quand bien même l'autre personne n'était pas noble. Qui voudrait d'une étrangère comme femme, alors qu'il pouvait tout à fait s'unir à une personne de sa propre communauté ? Il s'agirait d'un acte des plus étranges et des plus incompréhensibles.

« Très noble ? Tu m'en diras tant. Il est étrange que sa famille ne lui ait pas trouvé un très bon parti afin de perpétuer leur lignée, dans ce cas. Et quand bien même il ne s'agirait que d'une noblesse d'âme, je ne pense pas être dans les choix d'une telle personne. » remarqua la jeune femme, songeuse.

Une situation pareille était en effet des plus rares. Les familles les plus nobles n'attendaient pas bien longtemps avant de fiancer certains des leurs dans le but de faire les meilleures alliances possibles. Certains étaient même fiancés dès l'enfance, bien que cette situation se révélait être assez rare, pour ce que l'ancienne esclave en savait. Dans tous les cas, qu'un jeune homme de son âge se retrouve encore célibataire était un fait des plus étranges et cachait souvent quelque chose.

Attirer des ennuis à Ismelle ? Ermaëlle n'en croyait pas ses oreilles ! S'il y avait bien une personne que la jeune femme respectait, c'était son frère cadet et Ermaëlle était certaine que son amie n'irait pas ouvrir l'une de ses lettres, à moins d'y être obligée. Ebao devait sûrement le savoir. L'excuse de l'enfant serait rapidement mise à mal, c'était un fait ! Et même si Ismelle avait décidé d'ouvrir le courrier de son frère, elle n'était pas idiote pour autant. Elle aurait trouvé un moyen de refermer la lettre avant de demander à ce que quelqu'un la porte à son réel destinataire.

« Jamais Ebao ne croirait une chose pareille, je pense. Il connaît Ismelle depuis bien avant ta naissance. Et même, imaginons un instant qu'il pense que c'est son fait. Tu te doutes bien qu'il ira lui demander des explications et qu'il se rendra rapidement compte de la supercherie. Tu ferais mieux d'essayer de le convaincre de te parler du contenu des lettres, plutôt que d'essayer de les lire par toi-même. » lui fit remarquer Ermaëlle, sur un ton réfléchi.

La ruse serait très rapidement découverte, c'était un fait. Farban était là quand Ismelle lui avait confié la lettre. Il pourrait tout à fait affirmer que le sceau était entier à ce moment. Et Ebao ne remettrait sûrement pas en cause la bonne foi de son meilleur ami. Si la jeune femme ne connaissait pas la manière dont son ami élevait la petite, elle doutait que le mensonge y soit toléré, de même que le fait de s'intéresser d'un peu trop près aux affaires d'une autre personne. Si l'ancienne esclave pouvait comprendre que l'enfant trouvait injuste le fait d'être laissée dans le flou, elle n'avait pas à remettre en cause les choix d'Ebao à ce propos. Il avait sûrement une raison d'agir de la sorte.

_________________
Merci à notre chère fonda pour cette magnifique image et pour cet avatar. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig Leömir

avatar

 Argent Argent : 55
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10

MessageSujet: Re: [Terminé] Pour une lettre perdue. [ PV Solveig Leömir. ]   Mer 21 Nov - 21:50

Solveig ne savait pas vraiment si Asmundr était un "noble" noble ! Elle savait seulement qu'il était grand d'âme, gentil, droit et surtout gardien (c'était clairement ça le plus important pour l'enfant !). Elle ne pouvait donc pas juger de la qualité de partie que représentait Erma, elle se disait simplement que c'était une belle femme qui semblait instruite et qui était amie avec Ebao. C'était forcément quelqu'un de bien !

- Vous savez, c'est un homme qui a préféré se concentrer sur sa carrière comme beaucoup de ses semblables. On attends d'un homme qu'il soit professionnellement accomplis et on peut leur permettre de se marier bien plus tard qu'une femme.

Introductions aux règles de bonne conduites chapitre 1. Solveig détestait ses cours, mais elle avait bien du en ingurgiter quelques échantillons pour réussir ses examens. Le monde était injuste, un homme pouvait se marier bien plus vieux qu'une femme parce qu'il y avait cette fausse idée qu'une femme avait une date de péremption ! Comprenez l'horreur de la situation si elle ne pouvait plus procréer ! Cela dépassait Solveig, elle n'envisageait pas spécialement d'avoir d'enfants, elle voulait juste se marier avec Rou un jour. Et elle espérait bien que celui ci ne lui préfère pas une fille dix ans plus jeune qu'elle le moment venu !

- Je lui écrirai pour l'inviter à prendre le thé. Vous pourrez le rencontrer comme ça !

Si Solveig ne devenait pas Gardienne ou chevalier, elle se fit la réflexion que marieuse n'était pas si mal que ça !
Hélas, la jeune femme ne sembla pas participer à son complot pour ouvrir le courrier d'Ebao et continua même de lui faire la morale... Solveig devait donc se débrouiller seul et faire appelle à la technique ultime : Olrän Kuza !
Elle laisserait la lettre traîner sur la table, comme par hasard, et la curiosité maladive d'Olrän ferait le reste ! Evidemment la fillette irait ensuite lui tirer les vers du né en lui promettant de rependre la rumeur qu'il était (en plus de toutes ses qualités) également un champion de joute ! C'était faux, mais Solveig savait qu'Olrän appréciait toute cette attention féminine dont il faisait l'objet.

- Oui, vous avez raison. Je demanderai à Ebao.

Heureusement qu'elle ne pouvait pas lire dans les pensée. Solveig fit une petite courbette (introduction aux règles de bonne conduite chapitre 3) et sourit à la jeune femme.

- Je vous remercie d'être passée en tout cas, je suppose que nous nous reverrons au mariage, je vous dirai si le Sir veut bien vous rencontrer !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] Pour une lettre perdue. [ PV Solveig Leömir. ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Pour une lettre perdue. [ PV Solveig Leömir. ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettres au Père Noël
» [Terminé] Pour un flirt, avec toi, je ferais n'importe quoi ! [LILY & WILLIAM]
» S'il ne venait pas, elle le savait, alors cela voudrait dire que c'était terminé, pour de bon. [WooHyun Kim / Kelly Johnson]
» lettre perdue et retrouvée.......37 ans plus tard
» Une lettre pour sa cousine...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens d'Hetenlaüd :: Hors-RPG :: Les Recueils d'Hetenlaüd :: RPs Terminés-
Sauter vers: