AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé]Un après-midi d'automne

Aller en bas 
AuteurMessage
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 65
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: [Terminé]Un après-midi d'automne   Lun 12 Nov - 21:58

Ebao sentit le regard gris d’Olrän se posait sur lui. Il était suspicieux et semblait chercher à lire dans les pensées de son frère… Mais le chevalier se retint de laisser échapper la moindre information, relevant ses yeux bleus du jeu pour les planter dans le regard de son petit frère, imperturbable.

-Alors ? Tu te décides à jouer ? demanda Ebao

Fronçant de nouveau les sourcils, Olrän s’agita légèrement, hésita puis se décida finalement à bouger une pièce avant de lancer un regard interrogateur au chevalier… En voyant un sourire vicieux s’étaler sur le visage d’Ebao il comprit son erreur.

- Attends ! Je veux reprendre ce coup !! Ce n'est pas bon !!

- TROP TARD  !! HA HA !! Echec et mat !

Un mouvement du cavalier et s'en était fini. Comment Olrän n’avait pas pu voir ça ?! Il poussa un grognement désespéré.

- Tu es trop fort pour moi j’abandonne.

- Non, hors de question, on recommence ! protesta le chevalier

- Quoi ?! Mais cela fait trois fois que je pers !?

- Et alors ?! C’est ma seule occupation Olrän ! Donc tu vas rester jouer ici et perdre tant que je te le voudrai !

-As-tu jamais songé à lire un livre ?! Cela t'occuperait plus que de jouer aux échecs toutes la journée...

- Les livres c’est juste bon à lancer un feu de cheminée

- EBBY ! J'ESPÈRE QUE TU NE BRÛLES PAS RÉELLEMENT CES PAUVRES LIVRES ?!

Une voix féminine et outrée provenait de l’entrée du salon et les deux frères sursautèrent d’un même mouvement en l’entendant. Elle était issue d’une petite femme, aux cheveux blonds, aux yeux gris et aux bras croisés. Son visage était faussement sévère et son expression dessinait des ridules aux coins de ses yeux. En observant l’allure étonnée des deux jeunes hommes, son expression s’adoucit.

- Maman ? Tu n’étais pas à Sinodine ? demanda alors Olrän

Olea Kuza ignora sa question pour aller serrer ses deux rejetons dans ses bras.

- Mon Ebby ! Ne t’en fais pas, je vais rester ici le temps que tu ailles mieux !


Ebao ne savait pas s’il devait en être spécialement heureux ou pas et lança un regard interloqué à son petit frère qui lui renvoya le même. Oh pas que les fils Kuza n’aiment pas leur mère (loin de là) mais c’est que les deux jeunes hommes avaient pris leurs petites habitudes de vie loin de cette dernière.


_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy


Dernière édition par Ebao Kuza le Lun 12 Nov - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Solveig Leömir

avatar

 Argent Argent : 55
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10

MessageSujet: Re: [Terminé]Un après-midi d'automne   Lun 12 Nov - 22:03

- “Oh quelle demeure originale... !”

-“Je vous remercie j’ai fais moi même la décoration !”

-“Voilà quelque chose dont je ne doute pas une seconde !”

-“Venez vous asseoir Dame Lapeste ! Nous allons prendre un thé !”

-“Oh mais quels ravissants napperons !”

-“Je les ai cousu moi même pour occuper mes longues et ennuyeuses journées de Dames”

-“Oh que je vous comprend, qu’il est ennuyeux d’être une dame !”

-“Ne m’en parlez pas ! Je passe mon temps à me demander pourquoi je n’ai pas décidé de faire autre chose de ma vie qu’être une pot….

Dame Lagentille s’arrêta de bouger. Elle était grande blonde, et portait une très belle robe cousue main d’un rose pétant. Quelques dorures étaient observables et elle aurait presque pu en faire pâlir de jalousie Dame Lapeste également blonde mais vêtue d’une robe identique et bleue. Les deux femmes avaient  un visage figé dans un sourire mielleu et des yeux peints sur de la porcelaine.

Derrière elles, Solveig venait de relever la tête et tendait l’oreille. Elle avait entendu des voix, autre que celles d’Olrän et Ebao qui pouvaient se disputer. Elle se redressa d’un bond en identifiant assurément un timbre féminin et posa vivement ses deux poupées dans sa petite maison en bois avant de sortir en toute vitesse de sa chambre et débouler dans les escaliers suivi par un énorme chat roux.

-Mamie Olea !! hurla la fillette tandis qu’elle allait serré la mère d’Ebao dans ses bras.

Celle ci concéda enfin à lâcher ses deux fils pour se saisir de la petite fille et la soulever dans les air.

-Tu as encore grandis ! Regarde comme tu es belle ! Je ne pourrais bientôt plus te porter !!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 65
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: Re: [Terminé]Un après-midi d'automne   Lun 12 Nov - 22:09

-Il y a des chances… Si elle se fait recruter par la sectes aux oiseaux tu la verras plus pendant un moment ! Alors la porter ce sera compliqué... maugréa Ebao à la remarque de sa mère. Elle venait de le lâche pour s'occuper de Solveig et Ebao ne pouvait s'empêcher d'imaginer le temps qu'il passait avec la fillette comme régit par un insupportable compte à rebours.

- Roooh ! Ne dis pas ça Ebby !  Ce n’est pas une secte ! Ils vivent juste loin de tout pour…


-Vivre entre eux, enlever les enfants des autres, croire que leurs grands oiseaux ont créé le monde et laver le cerveaux de pauvres gamins ! Comme si Ebao allait lâcher le morceau aussi facilement. C'était mal le connaître.

- EBBY ! S’énerva réellement Oléa tandis qu’elle bouchait les oreilles pourtant habituées à ce discours de Solveig. Ma puce, va chercher ma valise dans le hall.

Elle attendit que l’enfant sorte de la pièce pour lancer un regard sévère à son fils aîné. Elle comprenait bien qu’il redoutait le départ de la petite fille, et personnes n’était assez dupe ici pour penser que Solveig ne serait pas sélectionnée.

-Ne dis pas ça devant elle ! protesta Olea

-Il le fait tout le temps ! Jugea bon de cafter Olrän sous le regard noir de son frère. Mais tu sais maman, même avec ça elle change pas d’avis.

- Et elle changera pas d’avis avant d’être enfermé là bas toute seule et de se rendre compte qu’elle aurait été plus utile et plus libre en temps que chevalier ! Tu sais je les connais moi les gardiens ! Et leurs chefs sont les pires, ils sont persuadés de mieux savoir faire le travail de chevalier que les chevaliers eux mêmes ! Et aucun de leurs subalternes ne peut rien y redire ! Ca ne conviendra pas à Solveig ! Elle finira forcément par dire quelque chose qui ne plaira pas !

Olea soupira en observant son fils, elle le connaissait par cœur son discours.

-Hé bien si ça ne change rien. Garde les pour toi tes pensées !

- En plus, on sait que tu détestes pas tous les gardiens. Dit soudain Olrän avec un air à son tour agacé rien qu’à cette pensée.

Ebao et Olea lancèrent un regard étonné vers le dernier des Kuza et celui-ci haussa des épaules, avant de juger bons de répondre.

- Bas quoi ! Si tu crois que j’ai pas remarqué que tu lui écris maintenant à cet Eléazar !


Tout se passa en une fraction de seconde, Ebao attrapa son frère pour lui mettre sa main sur la bouche et le faire taire, le visage d’Olea s’illumina en intégrant ce que venait de dire son cadet et Solveig poussa un cri dans le hall.

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Solveig Leömir

avatar

 Argent Argent : 55
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10

MessageSujet: Re: [Terminé]Un après-midi d'automne   Lun 12 Nov - 22:15

Aller chercher une valise ?! Soleig n’était pas la bonne ! Ce n’était pas son rôle ! Et s’ils pensaient qu’elle n’avait pas compris qu’ils faisaient ça juste pour la garder à l’écart le temps qu’ils discutent, ils se mettaient le doigt dans l’oeil et se l’enfonçaient bien profondément. A peine sortie, Solveig collait son oreille sur la porte pour entendre la voix d’Ebao maudire les gardiens.

La fillette ne le disait pas vraiment, mais elle commençait à redouter son départ. Elle se demandait ce qu’il adviendrait de son tuteur quand elle ne serait plus là parce qu’il n’était clairement pas prêt à la laisser partir… Sans compter qu’elle avait peur, parce qu’elle se doutait bien que tous les reproches exagérés d’Ebao avaient quelque part un fond de vérité. Elle serait loin de sa famille pendant longtemps et ce serait le plus dur, surtout quand on a dix ans.

La fillette se détachait de la porte quand elle entendit un bruit provenant de l’entrée. C’est alors qu’elle la vit, toute vieille et appuyée sur sa canne, lui faisant mine de se taire mais Solveig ne put se retenir et poussa un cri de joie avant d’ouvrir en grand la porte du salon :

- Elle est là !! Grand-mère Kuza est là !!

La petite fille courait vers la vieille femme et lui prit la main, l’entrainant avec elle vers le salon et l’aidant à s’asseoir entre Olrän et Ebao.

-Oui oui je suis là. Je voulais vous faire une surprise et attendre un peu avant d’arriver tu as tout gâché Solveig !


Solveig éclata de rire et posa ses mains sur les genoux de la vieille femme.

- C’est quand même une surprise grand-mère Kuza… On est contents de te voir !

La vieille dame eut un sourire affectueux et fouilla dans sa poche pour en une sortir une petite poupée de porcelaine. Solveig la prit à deux mains et l’observa avec un léger sourire avant d’embrasser la grand mère sur la joue.

- Merci

- Elle pourra prendre le thé avec les deux autres comme ça.


La fillette acquiesça et alla s’asseoir sur les genoux d’Ebao. Obnubilée par son nouveau jouet.

- Bon alors ? Qu’est-ce que vous racontiez de beau ? demanda la vieille femme au reste de la famille.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 65
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: Re: [Terminé]Un après-midi d'automne   Lun 12 Nov - 22:19

Grand mère Kuza était là, et évidemment Ebao l’avait serré avec affection dans ses bras. Cette femme était parfaite. Forte, franche et un peu vulgaire, elle avait rapidement adopté Ebao comme son réel petit fils et le gamin qu’il était à l’époque en avait fait de même. Ils avaient passés de nombreuses heures à se parler tous les deux ou à s’amuser à mettre trop de sel dans le plat qui serait servi à Méléandre. La vieille femme elle même ne comprenait pas comment elle avait pu avoir un fils comme ça, persuadée que la part molle de la famille venait forcément de son défunt amant (ce qui était plausible quand on connaissait la vieille dame). Oh bien sûr elle aimait Méléandre (c’était son fils unique tout de même) mais ne pouvait s’empêcher de louer tous les dieux que son rejetons se soit trouvé une femme comme Oléa capable de lui donner des enfants bien plus vigoureux qu’il ne l’aurait jamais été.

En rencontrant Ebao, elle s’était dit qu’il était de bon augure pour ses futurs petits enfants. Olrän n’était pas décevant. Serte très scolaire, curieux et amoureux des plantes mais Grand mère Kuza n’avait cessé de répéter qu’il aurait pu devenir gardien s’il l’avait voulu.. Pourtant le gamin ne l’avait jamais voulu. Ce qui était une preuve de fort caractères. Seuls deux types d’enfants étaient vraiment intéressants pour l’avenir : ceux qui voulaient absolument devenir Gardien et ceux qui savaient parfaitement qu’ils ne le deviendraient jamais. Les autres se laissaient juste porter par le courant.

Ebao l’admirait. Tout son être lui répétait que s’il avait été une femme, il aurait voulu devenir comme elle. Sa force de caractère et ses talents de cuisinière la rendait supérieur à toutes les autres grand mère du pays. Le chevalier en était convaincu.

- On parlait du chéri d’Ebao. Se contenta de dire Olrän, provoquant par la même occasion une admirable douche froide pour son frère qui se rappela soudain de quoi il était question avant l’arrivée de la diva des Kuza.

- Ah oui, le petit Wilrem. Qui devait bien la dépasser de trois têtes, mais tout le monde est petit quand vous êtes aussi vieille qu’elle... Et puis comment pouvait-elle savoir que c'était lui ?!

- Et si on parlait d’au- mais Ebao fut coupé par la voix rêveuse d’une Olea toujours aussi romantique… Sa mère devait lire beaucoup trop de romans d’amour pour son propre bien, le chevalier en était convaincu.

- Oh lala… Je n’en reviens pas que tu sois encore amoureux de lui mon Ebby ! Je me souviens quand vous étiez enfants, vous étiez tellement mignons à vous coller partout et à vous regarder avec amour ! C’est comme si Bormi lui même vous avait lié ! Et puis tu étais tellement triste quand il ne revenait pas tous les ans… ! Oh mon coeur… J’espère qu’il est gentil avec toi dans ses lettres !

Ebao se dit qu’il n’y avait pas plus ridicule comme moment dans sa vie que ce qu’il était en train de vivre en ce moment.

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Solveig Leömir

avatar

 Argent Argent : 55
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10

MessageSujet: Re: [Terminé]Un après-midi d'automne   Lun 12 Nov - 22:24

Solveig sortit enfin de la contemplation de sa nouvelle poupée quand elle entendit le mot "chéri". Sa grimace fut à peu près similaire à celle d’Ebao mais c’est surtout parce qu’elle cru d’abord qu’on parlait de son petit amoureux à elle.

Si jamais quelqu’un disait à Rou Elban qu’elle en pinçait pour lui, ce quelqu’un serait étripé sur le champ ! Plutôt mourir que de dire à ce sale vantard qu’elle l’aimait bien !

Mais finalement il était question d’Ebao. Même si le chevalier n’avait jamais vraiment eu de copain (du moins pas dans la mémoire de Solveig) ses préférences n’avaient jamais été un secret pour personnes. Et Solveig se souvenait de la matrone de la maison de passe refouler  le chevalier à l’entrée (alors qu’il venait parler à la mère de Solveig) parce qu’ils n’auraient malheureusement personnes qui l’intéresserait à l’intérieur (la matrone détestait refouler les clients qui semblaient riches).

- T’as un chéri toi ? demanda alors la fillette pas vraiment au courant des histoires de cœur d’Ebao.

Olrän se pencha alors vers elle pour lui dire :

- Et c’est un gardien !

- QUOI ?! Tu es amoureux d’un gardien ? Mais tu dis qu’ils sont des membres de sectes !

- Ce serait bien qu’il pense pareil pour celui-ci, soupira alors Olrän

- OLRY ! s’indigna Olea qui adorait toutes les histoires d’amour du monde (Solveig le savait bien, elle savait aussi qu’elle avait une statuette du dieu Bormi et disait que c’était le dieu le plus important de tous les dieux !)

-Moi aussi j’aimais un gardien quand j’étais jeune.

Et le silence tomba.

La révélation stoppa les regard courroucés d’Olea, l’air agacé d’Olrän et le malaise d’Ebao.

Ils se contentèrent tous de se tourner vers la vieille femme qui venait de prononcer ces mots... toujours assise entre les deux jeunes hommes elle semblait repenser au passé avec un air rêveur. Solveig explosa d’un coup. Passant du mode “enfant normale” à celui de “DIS MOI TOUT !!”

- C’EST VRAI ?! Comment il s’appelait dit ? Pourquoi tu l’as pas épousé ? C’est lui le papa de Méléandre ? Pourquoi tu m’en avais jamais parlé ?! Il avait un Laüd ? Tu l’as déjà vu ? Comment tu l’as rencontré dis Grand mère Kuza ?

- Oh mon dieu ? C’était romantique ? Un amour défendu ? Interdit ! J’imagine qu’il a du retourner à Panlaüd et que ça t’as brisé le coeur ! mamie Olea était également passé de “femme tout à fait normale” à “RACONTE MOI CETTE HISTOIRE D’AMOUR”

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 65
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: Re: [Terminé]Un après-midi d'automne   Lun 12 Nov - 22:32

Le plus important dans toute cette affaire, c’est qu’ils avaient enfin changé de sujets… Du moins, les filles avaient changé de sujet. Au regard que lui lança Olrän, Ebao comprit que son petit frère n’avait pas dit tout ce qu’il avait sur le cœur… Ce qui n’était pas vraiment dur à deviner étant donné que malgré tous les efforts d'Ebao le jeune homme était le lecteur numéro un du journal intime du chevalier (oui il avait un journal intime, et alors ? Qu’est-ce que ça peut vous faire ? Il y écrivait plus par habitude maintenant mais ça l’avait vraiment aidé à une époque !)... Bref. Il était clair qu’Olrän n’aimait pas vraiment qu’Ebao se fasse encore de faux espoirs, et le chevalier allait devoir assurer à son petit frère que ce n’était pas le cas. Bon, c’était clairement le cas et Olrän n’était pas assez idiot pour se laisser berner, mais au moins Ebao tenterait quelque chose.

Le chevalier vit alors son frère se lever et s'ébouriffer les cheveux.

- Je vais nous faire une tisane, lança-t-il avant de sortir de la pièce. Visiblement il n’avait pas envie d’écouter les histoires d’amour passées de sa grand mère… Hé bien ce n’était pas le cas d’Ebao qui se permit de tendre l’oreille. Lui ? Romantique ? N’importe quoi ! Il était juste curieux !

- Mon père était un ancien gardien dons le Laüd était mort,
expliqua la vieille femme. Ça Ebao le savait. Les anciens Kuza étaient d’une autre trempe que les Kuza moderne… Du moins, d’une autre trempe que Méléandre et ses deux cousins. Ils avaient brûlés son tatouage et il avait reçu des terres proche de Sinodine, grâce à un ami. Il a pu s’y installer et monter un comptoir. C’est là qu’il a rencontré ma mère.

Une Kylaos. Ebao le savait aussi. Sinodine était proche de la frontière et des mélanges de population arrivaient de temps en temps. C’était l’une des raisons qui expliquait que Grand-mère Kuza soit païenne et qu’elle ait accepté Olea comme la belle fille providentielle.
Oui Ebao savait tout ça… Pourquoi il n’était pas au courant de ce fameux gardien ?!

- Mon frère et moi sommes nés peu après.

Ils étaient jumeaux. Mais Grand-mère Kuza était la seule des deux encore vivantes.

- Comme mon père était un ancien gardien et qu’il sortait du pays pour faire du commerce, ses anciens camarades lui rendaient souvent visite, pour savoir comment c’était à l’extérieur. C’est là que je l’ai rencontré, il était jeune et beau. Moi aussi j’étais jeune et belle d’ailleurs. Je suis tout de suite tombée amoureuse…

- Awwww, dit Olea fondant littéralement devant cette histoire. Comme Ebby et son gardien.

- Maman !


- C’est vrai que tu y étais bien accro au fils des voisins, soupira la grand mère Kuza

-Grand mère !

- Quoi ?! Je dis ce que je pense !. Bref, il revenait souvent me voir et il a même été question de l’épouser un jour !

- Que s’est-il passé ? demanda Olea qui semblait déjà détruite par l’idée d’un amour contrariée… Elle en faisait trop parfois, à l’humble avis du pas du tout romantique Ebao Kuza qui écoutait l’histoire avec une certaine appréhension.

- Rien. Je suis tombée enceinte de Méléandre et il est mort à la bataille de Phékarön


C’eût le dons de jeter un blanc seulement interrompu par les sanglots étouffés d’Olea (de toute évidence c’était trop pour elle. Et en plus de se dire que son tendre époux était le fruit d’un amour si fort !). Il fallut quelques secondes avant de comprendre à Ebao que toute sa vie était un mensonge.

- Quoi ?! Mais tu m’as dis que la mollesse de Méléandre venait surement de son père ! Et là j’apprends que c’était un gardien mort au combat ?

Pour les plus attentifs des lecteurs qui auront fait le calculs, l’auteur de ces lignes tient en effet à préciser qu’Ebao et Méléandre n’ont que onze ans et demis d’écart, et qu’il s’agit en effet là d’une raison pour laquelle Ebao a toujours considéré son beau père comme un moins que rien. Et si vous vous posez la question, Olea n’a que cinq ans (et demis) de plus que Méléandre. Elle aura eu son fils aîné assez jeune mais n’aura en rien été une mauvaise mère.

- Ebby !! Je ne te permet pas ! Mely est courageux et il fait de grands voyages pour gagner sa vie ! C’est toi qui est trop borné pour le voir ! Comme d’habitude !!!


- Moi ?! BORNE !!? Je ne suis pas borné maman ! Mais tu admettras que Méléandre est… N’est pas… Enfin...

- Mely est très bien ! Tu es assez âgé pour ouvrir les yeux maintenant ! Tu n’as plus dix ans Ebby !

Ebao fit une moue agacée. Se sentant trahis au plus profond de son être. Comment Méléandre pouvait avoir des ancêtres aussi cools ?!

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Solveig Leömir

avatar

 Argent Argent : 55
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10

MessageSujet: Re: [Terminé]Un après-midi d'automne   Lun 12 Nov - 22:38

Solveig avait écouté l’histoire avec beaucoup d’intérêt. Elle se disait que plus tard, quand elle et Rou seraient gardiens, se serait plus pratique parce qu’ils seraient tous les deux à Panlaud. Et d'ici là Rou serait moins bêtes. C'est Olea qui lui avait dit une fois que les garçons devenaient moins bêtes en grandissants ! Ce serait le meilleurs amoureux possible à ce moment là !! .... Mais l’histoire de Grand-mère Kuza était quand même un peu triste.

- Mais pourquoi tu l’as jamais raconté à personnes ?
demanda finalement la fillette.

- Je suis pas vraiment sûre que ce soit lui le père. J’avais une vie active à l’époque.


Solveig vit les regards interloqués d’Olea et Ebao (les deux gros romantiques de la famille) qui semblaient choqués qu’on puisse tromper son grand amour et qu’elle puisse en parler si librement devant Solveig. Solveig qui n’avait pas tout comprit mais qui avait saisit la substance. Elle était née dans une maison de passe tout de même.

- Hé bien quoi ? Il était jamais là ! Toujours dans les airs à vivre en autarcie avec ses oiseaux et sans jamais de temps pour venir me voir alors qu’il devait bien s’ennuyer là haut ! J’allais pas rester là à attendre sagement qu’il redescende une fois tous les trois mois de sa montagne !

- Et son Laüd ?! Il était comment son Laüd ?! demanda Solveig soudain plus intéressée par l’animal que les déboirs romantiques de la Grand-mère Kuza.

- Je sais plus. Gris je crois.


- C’est trop cool de savoir que peut-être Méléandre est le fils d’un gardien !

- Ou d’un banquier.


- Ça aurait été trop bien que Olrän devienne gardien lui aussi ! Comme ton papa grand mère ! ET son peut-être grand père !


- Si on suit ta logique, Olrän aurait pu aussi devenir livreur de lait...


- Olrän est mieux avec nous ! assura Olea. Finalement bien heureuse que son fils ne se soit jamais présenté aux sélections.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 65
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: Re: [Terminé]Un après-midi d'automne   Lun 12 Nov - 22:43

- Je parie que c’est le fils du banquier maugréa Ebao à sa mère.

- Ebby !

- Quoique le livreur de lait est une théorie tout à fait plausible...

Ebao eut un sourire amusé et décida de ne plus rien dire, avant d’écouter Solveig toujours assise sur ses genoux parler des Laüds et des gardiens, encore. Le jeune homme hésita un peu avant de couvrir la fillette de ses bras, la serrant un peu contre lui, tandis qu’elle imaginait Olrän en gardien (la bonne blague. Et il aurait fait quoi ? Il serait devenu le jardinier de la secte ?).

- Tu sais poucinette. Quand tu vas partir tu vas nous manquer à nous tous. dit Ebao avec un ton qui frisait la résignation.

La fillette s’arrêta de parler pour voir les regards soudains sérieux des deux grands mères et de son baba. Elle put également voir Olrän à l’entrée du salon, un petit plateau avec cinq tasses dessus.
Le chevalier avait conscience que c’était un peu du chantage affectif que de toujours dire “tu vas nous manquer” “tu ne nous verras plus”... Mais c’était la vérité, la stricte vérité ! Il ne voulait pas qu’on lui enlève la pupille, il y était trop attaché. Et il savait que si elle partait il ne la reverrait pas pour de bon.

- Ceci dit quand tu y seras, si tu pouvais ne pas oublier que les Laüds n’ont pas créé le monde, tu ferais plaisir à mamie. Précisa Olea, toujours aussi pieuse et convaincue que seuls les rites païens étaient cohérents. Et dis leur à l’occasion de c’est idiot de penser comme ça. Ce sont des forces et des dieux qui ont créé le monde, pas des animaux ! Comment auraient-ils pu apparaître s’il n’y avait pas de monde ?!

- On se le demande, acquiesça Ebao, bien d’accord avec sa mère. Ils étaient toujours d’accord sur les questions de religions. Oui Poucinette, si tu vas là bas, continue de croire aux vrais dieux d’accord ?

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Solveig Leömir

avatar

 Argent Argent : 55
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10

MessageSujet: Re: [Terminé]Un après-midi d'automne   Lun 12 Nov - 22:49

- D’accord !

Dit simplement Solveig avant de rendre son étreinte à Ebao. Avant d’arriver chez les Kuza on ne l’avait jamais vraiment initié à aucun culte, mais en débarquant chez eux, elle avait appris toutes les légendes Kylaos et y croyait elle aussi. Ebao et  Olea en semblaient tellement convaincus quand ils en discutaient qu’une fillette de moins de dix ans ne pouvait remettre en question leur bonne foi. Le monde avait été créé par un dieu qui avait attrapé les forces. C'était pourtant évident ! C'était la possibilité la plus logique, même Olrän lui avait déjà dis une fois que les autres cultes disaient n'importe quoi !

Elle sentit soudain une tape sur son épaule et vit justement Olrän lui tendre une tasse de tisane. Elle sourit et la but tranquillement en compagnie de sa famille, toujours en train de vanter les mérites de la vraie religion.

- Combien de temps vous allez rester ? finit-elle par demander

- Oooh, une ou deux semaines, le temps qu’Ebby se remette et le temps de profiter de vous tous, dit Olea avec un sourire chaleureux.

- Allez vous venir au mariage ? demanda Olrän en s'asseyant à côté de sa mère

- Non, nous serons surement repartis d’ici là. Par contre nous pouvons vous aider à trouver des tenues convenables… Quoique pour toi je ne me fasse pas de soucis mon Olry, tu es toujours bien habillé.


C’était une vérité universelle. Olrän Kuza était toujours bien habillé.

- Moi je voudrai être habillée comme une princesse mais pas comme une dame. Je m’imagine bien avec une fausse épée à la ceinture.

Et tandis que la conversation biffurquait sur la couleur de la ceinture tenant l’épée de cérémonie de Solveig (Ebao avait dit oui de toute façon, il serait donc impossible d'enlever l'épée du programme) la fillette savoura ce moment en famille.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé]Un après-midi d'automne   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé]Un après-midi d'automne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après-midi tranquille.
» Un bel après-midi de printemps [a archiver]
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Un samedi après-midi qui s'annonçait des plus ennuyeux ? Peut-être pas... | ft. Loïse A. Langel & Perle Duval [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens d'Hetenlaüd :: Hors-RPG :: Les Recueils d'Hetenlaüd :: RPs Terminés-
Sauter vers: