AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre Sous la Pluie (Dagmar)

Aller en bas 
AuteurMessage
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Rencontre Sous la Pluie (Dagmar)   Dim 21 Oct - 15:29





Rencontre Sous la Pluie

   


Le temps avait beaucoup changé depuis que Hyline avait quitté Mëkir. Elle était fatiguée de ce voyage mais n'était pas mécontente de savoir qu'elle était bientôt arrivé à destination. Normalement, c'était son père qui se chargeait de faire cette livraison à son vieil ami de la ville de Jar. Mais l'homme c'était fait mal juste avant le départ et avait du renoncer à prendre la route. C'est alors que Hyline s'était portée volontaire pour faire le voyage jusqu'à la ville voisine. Elle connaissait un peu l'ami de son père, alors ça ne l'inquiétait pas plus que ça. Mais le voyage était long à travers les plaines et elle n'était pas fâchée de se savoir proche de la fin. Sa jument de trait n'était pas habitué à pareil trajet et n'avançait pas très vite. Mais au moins, elle était endurante et pouvait rester longtemps en mouvement avant de se reposer. C'était là, l'avantage des chevaux de traits après tout.

Si le soleil avait beaucoup brillé durant les premiers jours de son voyage, il semblerait que cette chance ne touche à sa fin. En effet, alors que l'après-midi de ce nouveau jour venait à peine de s'entamer, d'imposants nuages s'étaient formés au dessus de la région. La monture d'Hyline était également plus agitée et devait sentir l'approche d'une averse. Hyline talonna l'animal pour accélérer la cadence. Si averse il devait y avoir, autant qu'elle s'assure de trouver un abri rapidement. Hélas, elle était encore sur le sentier lorsque les premières gouttes automnales tombèrent sur la lande. Hyline frissonna. Ce n'était vraiment pas de chance ! C'est alors qu'elle aperçu l'orée des Bois de Lumière à l'horizon. En cette saison, les arbres perdaient de plus en plus leurs feuilles, mais il devrait y en avoir encore assez pour épargner à Hyline de se retrouver trempée comme une soupe.

Elle poussa alors sa jument au galop. L'animal n'était guère ravi d'être ainsi pressé. Mais elle se consenti à obéir car la pluie ne lui disait rien non plus. Alors qu'il pleuvait de plus en plus fort sous un ciel gris et sombre, Hyline galopait à travers la plaine en direction de la forêt proche. Les lourds sabots de sa monture laissaient de profondes traces dans la terre meuble. Et très vite, les deux âmes trouvèrent refuge sous le couvert des arbres aux feuilles ambrées. Un tapis de feuilles mortes ou encore écarlates parcouraient le sol de ces bois. La pluie parvenait à passer et à rendre le sol boueux. Hyline se hâta alors de chercher un arbre assez gros et encore bien feuillu pour s'abriter en dessous. C'est alors qu'elle aperçu un vieux chêne au beau milieu d'une clairière. Son feuillage était encore dense et la pluie, à part deux ou trois gouttes peut-être, ne parvenait pas à mouiller le sol au dessus de ses racines.

Soulagée, Hyline amena sa monture sous le couvert protecteur de l'arbre. Elle mit pied à terre et laissa sa jument brouter l'herbe qui traînait dans les alentours. La jeune femme essora sa longue natte avant de resserrer un peu plus le col de son manteau qui cachait sa robe verte et marron. Autant voir le bon côté des choses, une petite pause n'était pas de refus après tout !


(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagmar Belströd

avatar

 Argent Argent : 10
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Serveuse
RPs en cours : -Rencontre sous la pluie

-Rencontre par une pluie battante

MessageSujet: Re: Rencontre Sous la Pluie (Dagmar)   Dim 21 Oct - 18:51

Plusieurs paysages avaient défilés sous les yeux de Dagmar, que ce soit les vastes plaines, les bois charmants où elle avait apprécié écouter les chants des oiseaux et les pas du cheval de son père faire craquer les brindilles et feuilles mortes sous ses sabots ; ou encore, les petits lacs et étangs où les canards qui barbotaient et les pêcheurs amateurs du matin somnolaient, bercés par les doux rayons du soleil se levant au loin. Il y avait eu aussi les imposants Monts Kresh qu'elle avait pu contempler à l'horizon des plaines et collines quelques jours auparavant.
Dagmar avait parcourut ces paysages depuis environ quatre jours déjà,le soleil avait été radieux et réchauffait les matinées ensoleillé après des nuits froides. Quatre jours déjà et Dagmar commençait à être fatiguée, même si elle aimait la nature et ses beautés, elle commençait à désirer une bonne journée de repos sans se poser sur son cheval pendant toute une journée avec quelques pauses pour manger et dormir.
Dans ses souvenirs, le voyage n'avait aucune partie pénibles comme celle la, mais la jeune brune ne regrettait pas de pouvoir être seule, contempler la faune et la flore ainsi que couper sa routine avec ces atmosphères qui la changeait complétement des bavardages animés habituels de sa taverne bien aimée. Certes les nouvelles rumeurs et les débats acharnés des habitués lui manquaient mais le voyage était parfois rafraichissant et lui rappelait à quel point elle aimait les beautés et singularités que la nature pouvait offrir à ses yeux. Son amour de la nature compensait même sa peur de l'inconnu qui revenait lorsqu'elle traversait les villes où elle retrouvait son caractère exécrable habituel, sèche, capricieuse et sans gêne, ainsi que son inhospitalité du à sa peur de l'inconnu.

La nature pardonnait presque sa mère de l'avoir embarqué dans une livraison pour sa tante à la dernière minute. En effet, il y a quelques jours, le matin, alors que Dagmar servait les clients de boissons et de gâteaux aux carottes avec son amabilité habituelle nulle, sa mère l'avait appelé dans la cuisine afin de "lui confier une mission de la plus haute importance".
Elle y avait préparé plusieurs plats dont un ou deux gâteaux aux carottes et les avait mit dans un vieux sac sur la table en bois usée au milieu de la pièce. A côté de ce sac, un paquet en tissu refermé à l'aide d'une ficelle en toile de jute, glissait légèrement, risquant de tomber à terre. Dagmar y avait reconnu la, le cadeau de sa mère pour l'anniversaire de sa tante. Sa mère avait frotté ses mains sales de cuisinière sur son tablier blanc et avait désigné le sac et le paquet à sa fille.

"Dagmar, avait-elle commencé,
il faut que tu ailles à Denatör livrer ce paquet à ta tante."

Dagmar avait lâché un petit grognement en s'approchant du paquet et l'avait prit dans ses mains afin de le soupeser. Le paquet était assez léger pour sa taille, un corbeau aurait pu facilement faire l'affaire pour envoyer cela à sa tante mais il fallait croire que sa mère craignait un accident durant le voyage. Ce que contenait ce paquet devait avoir une certaine valeur, mais, ce n'était pas pour autant que Dagmar allait quitter quelques jours son métier qu'elle aimait pour s'improviser livreuse et traverser le pays. Son mécontentement s'affichait déjà sur son visage, ses sourcils froncés, son nez remonté et ses lèvres pincées. La jeune femme aux cheveux rêches par la négligence allait se retourner vers sa mère pour refuser mais cette dernière reprit, décidée à l'envoyer à l'autre bout du pays.

"L'anniversaire de ta tante est dans quelques jours, elle était censée venir dans quelques mois mais elle a malheureusement eu un empêchement. Je ne sais pas quand nous pourrons la revoir alors je préfère ne pas prendre de risque à lui donner ce cadeau dans plusieurs années. Ton père et moi sommes occupés avec la taverne, puis un peu de voyage ne te fera pas de mal, ma fille !"


Sur ces mots, Dagmar avait cédé. Elle avait interrompu son service après avoir accepté la mission de sa mère. Elle dû partir l'après-midi même avec quelques affaires de rechanges, les plats de sa mère et le colis, tout cela dans un énorme sac à l'arrière du vieux cheval noir de son père qu'elle avait emprunté.

Le fait que, pas une pluie n'ait pointé son nez, arrangeait Dagmar, même si elle aimait la douce musique de la pluie tombante et qu'être trempée de la tête au pied ne la dérangeait que peu, cela l'empêcherait d'avancer et pourrait tremper le cadeau si précieux.
Quatrième jour de voyage vers Denatör et le matin même, le soleil avait brillé comme les jours précédents. Les doux rayons de soleil pointant avaient réveillé la jeune femme partie tôt de la ville de Jar où elle avait passé sa nuit, et le vent frais avait glissé le long de son visage et de ses cheveux décoiffés.
Pourtant, ce temps merveilleux avait été balayé l'après-midi même par des nuages  menaçants au dessus de la tête de la jeune brune. Le vieux cheval avait sentit qu'une averse allait tomber et s'était agité, stressé par le fait qu'il puisse être trempé. Cela avait alerté la jeune femme mais en plein milieu des plaines, les arbres pour s'abriter étaient rares. Superstitieuse et prudente, Dagmar augmenta la cadence des pas de son cheval par quelques petits coups afin de chercher un endroit pour éviter  l'averse et de tremper le paquet destiné à sa tante. Le vent se rafraichit considérablement et les premières gouttes tombèrent sur le crâne de Dagmar. C'est alors que la vue au loin du Bois de Lumière fut un soulagement pour elle et le vieux cheval qui se mit à galoper vers la forêt sous quelques coups de sa cavalière lui ordonnant de se presser. La terre devenait peu à peu boueuse et le cheval avait de plus en plus de mal à avancer. Fort heureusement, ils arrivèrent dans le bois au tapis de feuilles mortes craquantes et rougis par la saison en quelques temps, avant que le paquet fusse trempé. Mais cela ne suffisait pas, la pluie réussissait à passer entre les arbres et Dagmar se mit donc en quête d'un arbre assez épais pour être à l'abri.
Elle fit donc avancer son cheval entre les arbres, laissant quelques feuilles et brindilles craquer sous eux, il ne fut pas longtemps à la jeune femme pour percevoir un vieux chêne assez dense de son feuillage ayant possibilité d'être un abri convenable au beau milieu d'une clairière.
Mais Dagmar remarqua aussi que la place était déjà occupée par une femme à la longue natte brune et au long manteau au col. Une jument broutait non loin.
Dagmar grimaça en les voyant, son nez se retroussant par mécontentement, elle ne connaissait pas cette personne et son cheval et cela la dérangeait énormément. Elle jeta un rapide coup d’œil autour d'elle, au ciel et enfin au paquet. Le constat était rapide, la pluie n'était pas prête de s'arrêter avec un tel ciel gris, si elle ne s'abritait pas maintenant, le paquet allait être trempé et il n'y avait aucun autre abris aux alentours.
Une boule se forma dans son estomac et même pas un gâteau aux carottes aurait pu lui enlever. Elle allait devoir passer un moment sous cet arbre avec un personne qu'elle ne connaissait pas. Elle frissonna de froid mais aussi quelque peu de peur. Elle s'avança jusqu'au dessous du chêne et posa pied à terre, fixant le sol. Elle ne s'occupa pas de son apparence quelque peu trempé, son manteau vert laissait glisser des gouttes jusqu'au sol et son écharpe noire en laine lui couvrait la bouche, ses joues rosies par le froid de la pluie ressortaient ainsi que son nez. Ses cheveux étaient toujours rêches et décoiffés mais dorénavant trempés.
Elle vérifia tout de suite le paquet dans le sac, jetant un petit regard à la femme à la natte brune. Une fois le paquet vérifié, elle caressa le cheval noir lui aussi trempé.
Elle jeta de nouveau un regard à la femme inconnue et lâcha à contre cœur :

-Bonjour.

Sa salutation sèche, qui était accompagnée par un petit grognement et un regard fuyard, était presque étouffée par son énorme écharpe noire en laine qui descendait jusqu'à sous sa poitrine. Elle essayait de cacher sa peur de l'inconnue malgré sa boule qui grandissait dans son ventre. Son amour pour la nature ne compensait plus maintenant qu'elle devait attendre avec une inconnue. Mais rien ne l'obligeait à faire la conversation, non ? Enfin, elle saluait seulement pour essayer d'être polie...

Il fallait essayer de voir le bon coté des choses, au moins, elle avait trouvé un abri pour l'averse....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Re: Rencontre Sous la Pluie (Dagmar)   Lun 22 Oct - 14:11





Rencontre Sous la Pluie

   


Dos au tronc, Hyline regardait d'un air serein l'averse qui se déferlait dans la région. Elle n'était pas mécontente d'être enfin au sec. Sa jument devait penser la même chose, même si elle était bien plus occupé à brouter l'herbe qui cernait l'imposant chêne sous lequel les deux âmes avaient trouvé refuge. En tout cas, la pluie ne semblait pas prêt de s'arrêter. C'était bien parti pour un moment. Hyline espérait juste qu'elle ne serait pas obligée de passer la nuit dans les bois. Même si elle n'avait rien contre un petit camp à la belle étoile, il commençait à faire vraiment trop froid en ce moment pour se permettre ce genre de chose. Si la journée, ça pouvait passer, les nuits étaient fraîches et Hyline n'avait pas très envie d'attraper une pneumonie durant son voyage.

Au bout d'un moment, elle se frictionna les épaules. A force de rester immobile à attendre que le temps passe, elle commençait à se sentir transi de froid. Elle priait intérieurement pour ne pas s'enrhumer. Soudain, la jeune femme entendit des pas de cheval. Tiens ? Quelqu'un d'autre se baladait dans le coin sous une pluie pareille ? A cause du vacarme de l'eau qui dégringolait du ciel, Hyline avait bien du mal à déterminer d'où venait ces bruits distincts. Elle scrutait le rideau d'eau qui s'était formé aux abords du feuillage du gros chêne, cherchant en vain une silhouette mouvante à la lisière de la clairière, espérant la voir bientôt surgir d'entre les arbres espacés de la forêt. Nüma, la jument de trait, avait également perçu une présence tout près et avait cessé de brouter, se rendant compte que ça s'approchait de plus en plus. Elle n'avait pas peur. Elle avait redressé la tête, intriguée d'entendre un autre cheval venir dans le secteur. Les oreilles pointées en avant, elle termina de mâchonner la touffe d'herbe qu'elle avait dans sa bouche tout en fixant la direction d'où venait l'approche des bruits de sabots.

C'est alors que l'inconnue arriva finalement de derrière la végétation alentour. Montée sur un cheval, une jeune femme -de ce que pouvait en voir Hyline depuis son poste- apparue. Hyline se détacha du tronc en l'apercevant. Enfin quelqu'un ! Non pas qu'elle désespérait de manquer de compagnie, mais ce n'était pas plus mal si elle pouvait éviter de voir passer cette personne devant elle comme un fantôme de passage. L'inconnue avait cependant stoppé sa monture à l'orée de la clairière. Hyline se demandait alors si elle hésitait. Peut-être que la pluie ne la dérangeait pas, elle. Et peut-être était-elle intriguée par la présence d'une demoiselle coincée sous le feuillage d'un arbre, à bêtement attendre que le temps se calme.

- Bonjour ! s'exclama Hyline en agitant sa main à l'adresse de l'autre, venez donc vous abriter ! On est au sec ici !

Mais l'autre femme n'avait pas l'air encline à l'écouter. Son silence laissait pensait à Hyline qu'elle resterait seule. Mais contre toute attente, l'inconnue finit malgré tout par remettre sa monture en route, en direction du vieux chêne. Hyline sourit en la voyant arriver et la suivit du regard alors qu'elle débarqua enfin sous la sûreté de l'arbre. L'inconnue sauta à terre avant de jeter un oeil à ses affaires, probablement trempé hélas. Hyline remarqua rapidement son regard fuyant et son attitude renfrognée. Loin d'elle l'envie de déranger qui que ce soit, mais la personne ici présente n'avait pas l'air très sociable. Ou alors était-elle de mauvaise humeur, sans doute à cause de la pluie.

- Vous aussi, vous avez été surprise par l'averse ? demanda alors chaleureusement Hyline en gardant son sourire face à l'inconnue.

(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagmar Belströd

avatar

 Argent Argent : 10
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Serveuse
RPs en cours : -Rencontre sous la pluie

-Rencontre par une pluie battante

MessageSujet: Re: Rencontre Sous la Pluie (Dagmar)   Mar 23 Oct - 15:05

 Dagmar était bien contente d'être au sec, mais elle aurait été plus heureuse en étant seule et ses affaires moins humides, d'autant plus pour le cadeau de sa tante. Elle observait l'averse en fermant son sac de ses mains humides, pourquoi avoir caressé le cheval aussi ? Elle avait des poils pleins les mains maintenant.  
L'averse, elle trouvait aux gouttes glissantes sur les feuilles de l'arbre puis s’écrasant sur le sol boueux un spectacle fabuleux et reposant. Quelques flaques commençaient à se former un peu plus loin dans les creux de la terre et les traces des chevaux laissés entre les feuilles mortes et les brindilles tapissant le sol. Le son de la pluie avait pour habitude de détendre la jeune femme, cela lui rappelait ses souvenirs d'enfances lorsqu'elle partait sauter dans les flaques d'eau et revenait couverte de boue.
Mais là, non, sûrement pas, au diable ! Elle ne pouvait se détendre malgré la pluie lui rappelant ce doux souvenir boueux.
Même la musique reposante d'une averse ne pouvait la calmer, enfin, elle n'était pas énervée, mais sa tension et sa peur étaient tant qu'à elles bien réelles.
L'inconnue avait certes une voix chaleureuse et un sourire tout aussi pareil, mais là n'était pas le problème. Voilà que cette dernière engageait la conversation, et Dagmar n'avait pas très envie de discuter, même si cela voulait dire qu'elle devrait rester aux côtés de l'inconnue pendant tout l'averse dans le silence complet; ce ne serait pas un problème pour elle. Au contraire, cela lui permettrait de pouvoir observer la pluie tomber et se faire bercer par la douce musique de la pluie au point d'en dormir, après tout il faisait sec ici. Mais un courant d'air frais passa près des mains de la serveuse et la ramena à la réalité : il faisait bien trop froid pour cela.
Dagmar abaissa son écharpe pour dégager sa bouche, elle s'éloigna un peu du tronc afin d’essorer ses pauvres cheveux et de secouer légèrement ses habits afin qu'ils sèchent un peu plus vite malgré les quelques gouttes qui passaient à travers les feuilles. Être trempée ne la dérangeait pas mais elle n'adorait pas cela pour autant.

-Oui malheureusement. Il n'y a aucun autre abri aux alentours ? demanda Dagmar de son ton sec habituel.

Une fois un peu plus sèche, elle revint vers son cheval se reposant non loin. Il broutait quelques herbes qu'il trouvait, heureux d'être au sec. Elle lui caressa son museau blanchit par le temps en vérifiant qu'il allait bien, s'il ne s'était pas blessé ou autre durant leur voyage. Ne remarquant rien d'alarmant sur le vieil animal, Dagmar alla enfin se poser contre l'arbre et souffler. Cet abri lui plaisait, à elle et son cheval, ils y étaient au sec et ils avaient de quoi se réchauffer et manger s'ils devaient malheureusement rester ici pendant un bon moment. Mais la présence d'une autre personne dérangeait réellement Dagmar, sa boule au ventre était présente, ses lèvres sèches et gercées pincées, ses sourcils froncés et son nez remonté trahissaient son mal-être. Elle croisa les bras, mécontente de ne pas avoir son propre abri. Quelle était la probabilité qu'une personne s'abrite sous le même arbre, le même jour, pour la même averse dans un bois avec plusieurs arbres, certes espacés mais plusieurs arbres ? C'était ce qu'elle se demandait sans cesse à chaque fois qu'elle regardait aux alentours à la recherche d'un abri miraculeux.
Si elle avait demandé à l'inconnue un autre abri c'était bien pour être seule, tranquille, sans que personne ne la dérange avec des bavardages futiles. Pourtant, elle était presque sûre qu'il n'y avait aucun autre abri ou alors qu'il soit beaucoup trop loin. Son paquet était assez trempé comme ça et à part d'en rater un autre proche depuis son arrivée, elle allait devoir rester ici jusqu'à la fin de l'averse.
Cette femme ne lui paraissait pas méchante, bien au contraire, et si elles étaient là, ensemble, pour un moment, autant essayer d'y mettre un peu de sien, enfin, pas trop quand même !
Dagmar hésita, se redressa et fit peut-être bien quelque chose que jamais elle n'aurait fait en temps normal dans sa taverne, était-ce là la douce magie de la pluie et de la nature qui opérait ? Non ne rêvons pas, Dagmar n'était juste plus totalement fermée à l'idée de parler, cela ne voulait pas pour autant dire qu'elle était prête à être aimable pour si peu. Elle ajouta donc, comme pour manifester son acceptation et presque se faire pardonner de lui avoir demandé un autre abri :

-Nous avons quand même eu de la chance de trouver cet abri assez sec.

Mais comme attendu, son visage restait fermé et son ton restait sec tout comme l'abri. Seul son corps pouvait laisser supposer son changement, ses épaules moins tendues et ses bras décroisés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Re: Rencontre Sous la Pluie (Dagmar)   Mer 24 Oct - 10:05





Rencontre Sous la Pluie

   


Les deux jeunes femmes n'avaient échangé qu'un bref bonjour, surtout de la part de l'inconnu, et Hyline avait déjà le sentiment d'être de trop -même si elle avait été la première à trouver l'abri sous cet arbre- Pendant le temps qui se passa après ces brèves salutations, on entendait plus que le son de la pluie qui perlait du ciel. C'était loin, heureusement, d'être un véritable déluge. Mais l'averse était suffisamment forte pour dissuader quiconque à se mettre en dessous. Sauf les grenouilles à la limite. Grenouilles que l'on entendait pas d'ailleurs. Il n'y avait sans doute pas d'étang à proximité. Ou alors le bruit de l'eau sur le feuillage des arbres était assez fort pour couvrir tout autre son de la forêt. A son tour, l'inconnue avait décidé de se sécher un peu comme elle pouvait, à commencer à ôter le surplus d'eau qui s'était emmagasiné dans sa chevelure ébouriffée. Sous l'étonnement d'Hyline, l'inconnu demanda soudain s'il n'y avait pas un autre abri dans le coin. Sur le coup, la jeune femme ne se doutait pas qu'elle gênait à ce point. Elle supposait plutôt que l'inconnu lui demandait ça parce que le gros chêne laissait encore passer quelques gouttes sous son chapeau de feuilles brunies. En pensant cela, Hyline leva les yeux vers les branches avant de répondre :

- Non, pas que j'en sache. C'est vrai qu'une grotte ou quelque chose de plus imperméable aurait été mieux, mais je ne connais pas ces bois par coeur.

Elle avait bien sûr perçu le ton sec de l'inconnu -ce qui était la seule chose sèche ici à vrai dire- mais décida de ne pas lui en tenir rigueur. Comme dit, la pluie la mettait peut-être de mauvaise humeur. Ce n'était pas l'échange le plus agréable qui soit mais bon. Hyline comptait tout de même rester polie, aimable et souriante malgré tout. Elle retourna dos contre le tronc de l'arbre en observant l'inconnue passer en revue sa monture qui avait entreprit d'imiter la jument de la jeune fermière. Celle-ci se sentie ravie d'entendre l'inconnue poursuivre la conversation de son plein gré. C'était déjà une bonne évolution, et elle comptait bien en profiter.

- En effet. Par chance, cet arbre se voit de loin mais j'espère tout de même que l'averse ne durera pas trop longtemps. Vous venez de loin ?

(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagmar Belströd

avatar

 Argent Argent : 10
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Serveuse
RPs en cours : -Rencontre sous la pluie

-Rencontre par une pluie battante

MessageSujet: Re: Rencontre Sous la Pluie (Dagmar)   Ven 26 Oct - 15:25

Les branches et feuilles de l'arbre dansaient doucement au dessus des têtes des deux inconnues, entrainés par le vent frais. Tandis que quelques feuilles rougis par la saison tombaient, transportées par le même vent qui choisissait la trajectoire des gouttes de pluie. Dagmar reçu justement une goutte qui avait réussit à passer à travers les branches et feuilles de l'arbre. La goutte atterrit sur le crâne de la serveuse aux cheveux bruns rêches, la glaçant légèrement.
La jeune femme frissonna et resserra son écharpe noire avant de regarder l'inconnue qui avait su lui répondre toujours avec un ton assez agréable. Elle observait quelques instants la femme qui avait les yeux levés vers le branches. Elle suivit ensuite son regard pour contempler le doux mouvement de ces dernières et écouter les bruits de la pluie tomber sur les arbres de la forêt.
Dagmar en venait à se demander comment elle pouvait être toujours aussi aimable malgré le ton que la serveuse employait. Généralement, ses interlocuteurs lui répondait sur le même ton sec et cela mettait fin à la discussion ; cela énervait même parfois ses parents. Elle s'en voulait presque d'être aussi désagréable avec une personne complètement à l'opposée d'elle, comparé à Dagmar, cette inconnue n'était pas du tout désagréable dans sa façon de parler, bien au contraire. Mais pour l'adolescente brune, c'était parfois énervant et gênant de n'avoir aucune réaction de son interlocuteur et un simple ton doux et agréable. Dagmar baissa donc les yeux vers ses bottes noires pleines de boues, glissant ses mains dans les poches de son manteau.

-Je vois...


L'inconnue avait un don assez remarquable d'être toujours aussi souriante malgré l'envie communicative de Dagmar d'être seule et de la faire partir. Cela, la jeune femme ne comprenait pas encore. Elle ne pouvait se décider si c'était un comportement absurde ou non, mais elle l'intriguait. Peut-être que Dagmar pourrait faire de cette expérience une autre histoire à raconter à la taverne. Elle se voyait déjà à table crier à ses habitués qu'elle avait été piégée sous la pluie avec une inconnue au sourire imperturbable. Ils exclameraient les uns après les autres des questions et des remarques qui feraient rires aux éclats la jeune femme. A cette pensée, Dagmar sourit légèrement.

-Hantonael. Mes parents y sont taverniers mais je dois assurer une livraison pour ma tante. C'est assez loin quand on y pense. Et vous ?

Elle avait relevé sa tête vers l'inconnue, son sourire étant tombé et osant la regarder sans trop de problème ainsi qu'être submergée par son rejet de l'étranger. Elle remarqua en premier lieu sa natte brune, impressionnée par la longueur. Mais son sourire la mit assez mal à l'aise, contrastant avec le visage peu joyeux de Dagmar. Même si cette inconnue commençait à piquer sa curiosité, elle n'était toujours pas très à l'aise et heureuse de lui parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Re: Rencontre Sous la Pluie (Dagmar)   Sam 27 Oct - 17:43





Rencontre Sous la Pluie

   


L'automne était vraiment une belle saison. En dépit des températures qui chutaient de plus en plus et des pluies parfois pénible, ça restait une saison qui avait beaucoup de charme. Avec les arbres qui changeaient de couleur, des journées parfois encore très belles et agréable. L'automne avait ce on-ne-sait-quoi de spécial qui apaisait les coeurs. Hyline était du genre à positiver sur tout et à voir du bon en toute saison. L'hiver était froid et les cultures prendront cher mais avec le manteau blanc de la neige, les paysages n'en seront que plus beaux également. C'était la nature, un tel cycle, qu'elle aimait beaucoup. Dire qu'il y avait des pays comme Kartendark ou Laïos qui ne connaîtront jamais le plaisir de voir le renouveau du printemps et les tapis écarlates des forêts en plein automne. Au bout d'un moment, la jument d'Hyline cessa de brouter et s'avança à la rencontre du vieux cheval qui partageait l'abri des humaines. Comme sa maîtresse, l'animal n'était jamais contre une petite rencontre. Aussi, elle tendit l'encolure pour flairer son congénère. Hyline l'observa un moment, toujours souriante, même si elle préférait mettre toute son attention vers l'autre jeune femme. Bien que celle-ci n'ait pas l'air aussi loquace qu'elle.

Malgré cette supposition que se faisait Hyline, elle eut pour plaisir d'entendre une nouvelle réponse de l'autre jeune femme. Dire qu'elle craignait trop toucher à son intimité en lui demandant d'où elle venait. Visiblement, il y avait encore un peu de marge. L'inconnue n'était peut-être pas aussi réservée qu'elle ne le croyait. Tant mieux. Ca n'aurait pas été drôle de prendre un refus en pleine figure, si ce n'est pire. Mais ça pouvait encore venir si Hyline se montrait trop curieuse ou bavarde au goût de l'autre. Cette dernière l'informa donc qu'elle venait de la capitale, qu'elle était fille de taverniers et qu'elle était en mission de livraison. Hyline n'en demandait pas tant ! En plus, l'inconnue avait même porter un sourire à ses lèvres. Discret, mais bien présent néanmoins. Et il était tout naturel pour Hyline de répondre à son tour à cette dernière, puisqu'elle lui avait renvoyé sa question. La jeune femme glissa ses mains derrière son dos, toujours contre le tronc de l'arbre avant de se lancer.

- Oh Hàntonael ! Cela fait vraiment très longtemps que je n'y suis plus allé. Dis donc, ce n'est pas la porte à côté ! Vous êtes bien courageuse d'entreprendre un tel voyage. Pour ma part, je suis de Mëkir si vous connaissez. Mes parents y tiennent une petite ferme. C'est un peu de famille d'ailleurs que de s'en occuper de génération en génération. A vrai dire, moi aussi j'ai une petite livraison à faire. Je me rendais à Jar quand la pluie a commencer à tomber. Je ne voyage pas beaucoup d'habitude mais bon, je rends service à mon père qui n'a pas pu y aller.


Elle afficha un doux sourire à la jeune femme avant de poursuivre :

- Au fait, je m'appelle Hyline Lièn, enchantée de vous rencontrer.


(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagmar Belströd

avatar

 Argent Argent : 10
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Serveuse
RPs en cours : -Rencontre sous la pluie

-Rencontre par une pluie battante

MessageSujet: Re: Rencontre Sous la Pluie (Dagmar)   Lun 29 Oct - 20:49

Certains insectes n'avaient pas l'air de se plaindre de ce temps et la température de la saison. Par dessus les feuilles brunes et rousses au sol, on pouvait parfois apercevoir un escargot ou bien une araignée, bien que ces dernières ne soient certes pas des insectes. Quelques bousiers se frayaient aussi un chemin entre les différents obstacles du sol, un petit cailloux ou bien une brindille; alors que les araignées attendaient patiemment qu'une proie à la bonne taille vienne se coller à leurs toiles tissées avec attention entre les branches d'un arbre.  Mais plus rares étaient les lombrics qui sortaient de terre, se dandinant dans tous les sens pour se repérer. La pluie et le vent ne semblaient guère les déranger, leur vie continuait malgré le temps, même si certains préféraient rester sous les arbres et feuilles pour éviter les gouttes s'écrasant au sol.  Toute cette vie qui reposait sur le tapis forestier de brindilles, boues et feuilles ne pouvait se remarquer dès le premier coup d’œil.

Lorsque Dagmar était enfant, elle passait parfois des après-midi entières à observer la vie de ces insectes que la plupart qualifieraient de dégoutants. Elle avait même plusieurs fois attrapé certains d'entre eux pour les enfermer dans une boite en bois et essayer de les nourrir avec ce qu'elle trouvait. Quelques temps elle ramenait des feuilles et des morceaux d'herbes, d'autres fois des cailloux ou même, elle avait déjà essayé avec des restes d'un gâteau aux carottes de sa mère, en vain. Mais au bout de quelques jours, la petite prenait pitié et relâchait les insectes capturés.

Une fourmi montait justement sur un brin d'herbe, ses antennes bougeaient légèrement avant que le vieux cheval de Dagmar broute la touffe d'herbe où elle était. Le cheval noir sentit un souffle non loin de lui et souffla de son museau blanchit par le temps, agacé qu'on puisse le déranger durant son repas. Il se redressa et regarda la jument de ses yeux fatigués, mâchant la touffe d'herbe. Il était décidément gourmand. Le cheval finit par taper la terre de ses sabots impatient de la voir faire. Il se résigna alors à venir renifler la jument à son tour, il n'était pas très timide ou contre une rencontre même si cela interrompait son repas.
La serveuse n'y prêtait pas attention, quelques cheveux devant son visage, balayés par le vent. Cela l'agaçait autant, certains se prenant entre ses lèvres. Elle se battait avec pour les jeter vers l'arrière de sa tête. Elle jetait parfois des regards à l'inconnue qui lui lâchait une réponse qui l’assommait. Dagmar écouta jusqu'au bout, ce qui ne se passait pas toujours avec ses clients de la taverne, et lâcha un petit grognement discret. Comment pouvait-on parler autant ? C'est ce qu'elle se demandait. La brune se maudissait d'en avoir dit un peu plus que demandé, maintenant elle était presque submergée d'informations pour elle. Elle réfléchit un moment sur le nom de la ville avant d'enfin voir à peu près la localisation, elle en avait entendu parler via des récits de ses habitués.

-Mëkir ? Oui, je vois à peu prêt où cela se situe... Ce n'est pas non plus très proche.


Dagmar croisa de nouveau les bras et fut surprise que la femme se prénommant Hyline Lièn se présente. Cela la destabilisa et elle ne sut répondre sous le coup, ses yeux grands ouverts et sa bouche serrée. Elle se reprit après quelques secondes en balbutiant.

-Ah... Euh.... Da... Dagmar Belströd.

Elle attendit quelques secondes de plus en se demandant si elle devait rajouter quelque chose avant de comprendre que la moindre des politesses, était de lui retourner son enchantement. La serveuse fronça donc les sourcils et ajouta malgré elle.

-De même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Re: Rencontre Sous la Pluie (Dagmar)   Mer 31 Oct - 9:25





Rencontre Sous la Pluie

   


La jument d'Hyline était bien plus jeune que l'animal qui était la monture de la jeune femme qui tenait compagnie à Hyline sous la pluie. Elle était intriguée par son congénère mais ce dernier ne semblait pas avoir autant d'enthousiasme qu'elle à faire de nouvelles rencontres, sans pour autant y rechigner. Il accepta ce petit échange, après quoi, la jument se mit à brouter à ses côtés. Etant la seule de la maison d'Hyline, elle était toujours contente quand elle pouvait assurer son instinct grégaire avec un autre membre de son espèce. Du moins, c'était ce que se disait Hyline en les observant. Mais elle observait aussi beaucoup l'autre jeune femme. Elle avait un peu de mal à savoir ce qu'elle pouvait lire sur son visage. Etait-ce de l'ennui ? De l'agacement ? Ou rien de tout ça ? Elle avait bien comprit sur sa colocataire sous l'arbre n'était pas d'une langue bien déliée et d'une sociabilité à toute épreuve. Peut-être qu'elle parlait trop à son goût. Hyline n'avait pas l'intention de mal paraître à ses yeux. Si elle gênait, alors elle se devait de s'adapter pour ne plus le faire. A commencer par parler moins, ça serait sans doute pas mal.

Cependant, la jeune femme répondit qu'elle avait une idée d'où venait Hyline. Mëkir était un petit village mais il n'était pas non plus inconnu aux yeux du royaume. Il avait su se faire connaître malgré son retrait des terres. Ceux qui connaissaient son nom savaient qu'il se trouvait au bord de la mer. On connaissait ses moulins et ses cultures riches. C'était vraiment un bel endroit, très charismatique. Mais le mieux encore pour s'en rendre compte, c'était d'y être déjà allé. Hyline se présenta par la suite, espérant que sa camarade en fera autant. Et ce fut en effet ce qu'elle fit, mais en ayant bien du mal. Apparemment, elle ne s'attendait pas à devoir autant faire connaissance. Cette perspective avait l'air de l'inquiéter, étrangement. Hyline s'en voulait de la mettre aussi mal à l'aise. Loin d'elle était cette intention. Alors quand la dénommée Dagmar fit l'effort de se présenter, la jeune fermière se contenta de sourire, satisfaite. Après quoi, elle regarda à nouveau autour d'elle pour contempler l'averse toujours constante. Autant offrir à cette demoiselle le silence dont elle semblait rêver. Ceci dura un temps, jusqu'à ce que Hyline se permit de reprendre la conversation, d'un ton doucereux comme si elle n'avait jamais été interrompu :

- Au fait, où vous rendiez-vous avant cette averse ?


(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagmar Belströd

avatar

 Argent Argent : 10
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Serveuse
RPs en cours : -Rencontre sous la pluie

-Rencontre par une pluie battante

MessageSujet: Re: Rencontre Sous la Pluie (Dagmar)   Ven 2 Nov - 22:36

Le vieux cheval noir avait imité la jument en reprenant son repas. L'animal n'était plus à une rencontre prêt, il avait bien voyagé durant sa vie et avait donc fait de multiples de rencontre en dehors de son domicile. En effet, l'équidé au museau blanc et aux yeux tombant légèrement de fatigue était la propriété du père de Dagmar, Monsieur Pöhvin Belströd, qui partait parfois accompagner sa douce Delmhass voir la prêtresse à la ville la plus proche. Mais ce ne fut pas les seuls allés et retours que le cheval avait fait. Il partait parfois au nord afin de visiter la famille de la mère de son maître, ou encore il voyageait jusqu'à à la capitale afin de régler quelques affaires lorsqu'il habitait toujours à l'est. Mais tout changea lorsque les Belströd déménagèrent à Hàntonael.
La ville battit en hauteur ne plaisait pas vraiment au cheval; avec la jument de Delmhass, ils se retrouvèrent dans une petite et modeste écurie sombre qui sentait le foin et la bouse parfois mal nettoyée. Il y avait certes assez de place pour que les chevaux puissent dormir et manger mais loin de là le merveilleux enclos où avait grandi le cheval, là où il avait pu galoper à s'en épuiser et vivre pleinement aux côtés d'un bois et de toundras.
Dorénavant, en ville, les sorties se firent plus rares et bien souvent sur les pavés durs qui faisaient résonner ses sabots dans les rues. Les Belströd n'avaient plus vraiment le temps de sortir de la ville afin de faire brouter leurs chevaux de l'herbe fraiche et de les laisser retrouver le doux parfum de la nature d'Hetenlaüd.

Chaque seconde au milieu de la nature, le cheval les savourait. Il devenait presque fou et s'épuisait à galoper durant ses années plus jeunes à travers les paysages tels que les magnifiques plaines et les fleuves et rivières, ainsi que les saisons plus ou moins froides, on aurait dit que rien ne pouvait l'arrêter. Ses plus grands plaisirs étaient lorsqu'il repartait avec un membre de la famille au village d'Aldonael afin de rendre visite à la famille, il y retrouvait des paysages familiers et les chevaux du village qu'il connaissait ou parfois des connaissance de voyage..
Il avait donc été heureux lorsque la petite qu'il avait vu grandir était venue le chercher pour un voyage, il pouvait de nouveau sentir le vent souffler dans sa crinière et écouter la nature autour de lui pendant plusieurs jours de suite, même si cela voulait dire porter la jeune femme sur son dos durant une grande partie du voyage.
L'étalon d'antan, dit inarrêtable pouvait maintenant être rattrapé par l'âge et arrêté à cause de celui ci.


Lorsque Dagmar pensait à tout cela, un pincement au cœur, ce cheval avait tellement vécu et cela pouvait très bien être son dernier voyage. En l'emmenant, elle y avait songé et cette pensée l'avait rendu quelques peu mélancolique. Mais le cheval lui avait paru si heureux en sortant de la ville qu'elle n'y avait plus réfléchi.
Enfin, jusqu'à maintenant, car après que Dagmar se soit présentée, Hyline lui avait simplement répondu d'un simple sourire et s'était contenté de jeter son regard sur la pluie toujours aussi continue. Un silence s'était installé, laissant les bruits de la nature autour des deux jeunes femmes s'imposer. Dagmar avait observé cette femme à la natte et au doux sourire quelques secondes avant de tourner sa tête vers le cheval rabougri. Elle remit encore une fois ses cheveux plaqués contre son visage par le vent derrière son oreille avant de glisser de nouveau ses mains aux doigts glacés dans ses poches. Elle remit son nez rougit dans son énorme écharpe noire tandis qu'elle observait l'animal au museau blanc ruminer tel une vache. La pensée de son départ revint alors, le froid s'imposait de plus en plus alors que la nature s’engouffrait dans les saisons fraîches, c'était peut-être bien ce même froid qui abimerait la santé de l'équidé.
Dagmar baissa alors son regard à ses pieds, fermant les poings dans ses poches, elle essayait de ne pas y penser, elle n'avait certes pas une grande complicité avec l'animal mais pourtant, il avait toujours été là dans sa vie et ne voir plus que la jument de sa mère ou même aucun cheval dans l'écurie lui ferait drôle. En quelque sorte, elle y était attaché et encore plus durant ce voyage.
La serveuse fixa ses pieds cachés dans ses bottes pendant plusieurs minutes, faisant alors totalement abstraction de la nature, perdue dans ses souvenirs de voyage avec un regard tout aussi perdu. Ce fut une nouvelle goutte d'eau fraiche, qui avait elle aussi réussi à percer le manteau de l'arbre pour atterrir, cette fois ci, sur son bras gauche, qui sortit Dagmar de ses pensées.

Elle se rendit alors compte qu'Hyline lui avait laissé un silence, comme si cette dernière avait comprit que Dagmar n'était pas très à l'aise face à cette situation et qu'un silence était sûrement la seule chose qu'elle attendait. La serveuse se mit alors à profiter de ces instants, contemplant le Bois de Lumière sous cette pluie qui les avait réunit ici. Elle trouvait cela d'une beauté ne pouvant être reproduite et qui devait être préservée. La boule dans son ventre avait totalement disparu et Dagmar était même à l'aise sous l'arbre, ses yeux verts parcourant le paysage qui s'offrait, son regard précis, comme si elle contemplait un tableau. Elle en venait presque à en oublier la compagnie de la femme à ses côtés et des animaux qui partageaient l'abri avec elles.

Cet instant de paix et de contemplation pour l'adolescente fut interrompu lorsque la voix d'Hyline reprit d'une manière à en croire que ce silence n'avait jamais existé. Dagmar en vint quand même à s'en demander si elle avait été aussi communicative de son mal-être dans cette discussion et déglutit légèrement, une pointe de culpabilité qui s'en alla aussi vite qu'elle était venue, balayée par la question de la femme à la natte.

-Je me rendais à Denatör.
Avait-elle répondu d'un ton assez détendu par le silence précédent.

Dagmar ne chercha pas à en dire plus, il n'y avait rien de plus à dire après tout, elle devait juste répondre à la question d'après elle. Mais le goût de la culpabilité revint, cette rencontre, Hyline, avait déjà sentit le malaise de Dagmar et avait fait quelque chose, même si ce dernier était un simple silence, pour que la jeune serveuse soit satisfaite. Dagmar ne pouvait lui offrir de nouveau un silence alors que la jeune fermière venait de se taire pour elle et que décidément elle désirait parler et peut-être même faire connaissance. La brune se creusa alors la tête à la recherche de ce qu'elle pouvait ajouter ou bien demander à cette femme d'une douceur qui en devenait presque agaçante. Fermière, elle était fermière, mais comment Dagmar savait cela ? Elle se souvint alors de la présentation assommante que lui avait fait Hyline et elle ajouta donc, hésitante.

-Alors vous... Tenez une ferme ?  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Re: Rencontre Sous la Pluie (Dagmar)   Sam 3 Nov - 19:20





Rencontre Sous la Pluie

   


Hyline se mit à réfléchir un moment à la réponse de la jeune femme. Elle cherchait dans ses souvenirs où se trouvait son lieu de destination. Mais à vrai dire, la mémoire d'Hyline sur la géographie du royaume était un peu rouillée. Un comble pour celle qui devait se rendre à Jar. Mais là au moins, elle savait où se rendre et comment s'y rendre surtout. Elle maintenait son sourire en hochant la tête lorsque la dénommée Dagmar lui répondit. Visiblement, cette dernière avait l'air plus détendu qu'avant. Est-ce que c'était parce que Hyline lui avait accordé ce moment de silence ? Si tel était le cas, la jeune femme pouvait presque se vanter d'avoir eu cette idée. Elle essayait toujours de faire de son mieux pour s'adapter à ses interlocuteurs. Pour le moment, elle se débrouillait pas trop mal. Ce n'était pas comme si elle avait un besoin intempestif de parler. Elle aussi, pouvait prendre quelques agréables minutes à regarder la forêt autour d'elle et à écouter la pluie. Hyline pensait à nouveau que le silence reprendrait ses droits après ça. Car elle ne voulait pas non plus accabler sa camarade de questions. Mais à son grand étonnement, ce fut Dagmar qui la questionna. Ravie de ce revirement, Hyline reposa son regard sur elle, enthousiaste.

- En effet. Enfin, autrefois c'était vraiment une ferme que ma famille a toujours tenu sur des générations. Mais bon, maintenant on s'occupe surtout des cultures et nous n'avons plus tellement d'animaux.

Elle jeta un bref coup d'oeil à sa jument qui était un peu l'exception qui confirmait la règle.

- Alors maintenant, on entretient notre potager et on s'en sort pas trop mal avec ça. Le climat de Mëkir est idéal pour les cultures. Et vous ? Vous tenez la taverne avec vos parents ou bien vous travaillez dans un autre domaine ?


Hyline avait décidé de se risquer à retourner la question à Dagmar. Elle espérait que ça ne lui poserait pas trop de problème car jusqu'à présent, elle s'était toujours contentée de réponses courtes. Etre tavernier dans la capitale avait son avantage car ce n'était pas les clients qui manquaient. En revanche, ce n'était sans doute pas les concurrents qui manquaient également.
(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagmar Belströd

avatar

 Argent Argent : 10
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Serveuse
RPs en cours : -Rencontre sous la pluie

-Rencontre par une pluie battante

MessageSujet: Re: Rencontre Sous la Pluie (Dagmar)   Sam 3 Nov - 21:37

Le regard et l'allure entousiaste de la fermière effraya presque Dagmar, comparant en son for intérieur cette frayeur à celle d'un voyageur solitaire qui croiserait un loup au beau milieu d'une forêt, alors que la ville la plus proche se situe à plusieurs heures de marche. Tandis que le voyageur pouvait lancer son repas au loup pour s'enfuir, Dagmar ne pouvait rien faire, on ne s'enfuyait pas devant les gens, on leur grimaçait et on leur lançait un regard froid pour leur faire comprendre que cela les mettait mal à l'aise, nuance. Même si Dagmar aurait fait cela avec n'importe quel client qui s'improvisait dans sa taverne, elle ne pouvait le faire avec cette femme. Elle lui était en quelque sorte reconnaissante de lui avoir offert un moment de paix et de silence, la laissant juste seule, elle et la nature. C'était presque comme si Dagmar avait oublié qu'elle avait désirait la pousser à partir sous la pluie pour être seule et tranquille sous l'arbre protecteur juste avant.

Plus Hyline lâchait des réponses, certes assommantes pour la serveuse, moins Dagmar la craignait, à sa grande surprise. La jeune serveuse aurait pu en tirer la conclusion que pour combattre sa crainte de l'inconnu, il lui suffisait de parler et d'être un peu plus aimable pour apprendre à connaitre ce qu'elle craignait; mais elle préférait justifier cela comme étant juste le fruit du silence et le fait qu'elles soient au beau milieu de la nature. Elle n'aurait jamais fait de tels efforts dans sa tanière, euh, taverne; à part peut-être bien avec un client qui commençait à se fidéliser, mais le rapprochement demanderait des jours, des semaines voir des mois de services de la jeune adolescente qui aurait tout d'abord pesté sur l'inconnu, ce qui faisait parfois fuir des clients.
Mais visiblement, Hyline, elle, était décidée et heureuse de pouvoir échanger. Dagmar écoutait attentivement ses explications sur l'évolution de sa ferme familiale, devenant plutôt des agriculteurs comme les parents pendant l'enfance de Dagmar. Mais Dagmar préférait largement sa vie à la capitale avec sa taverne, oui, si elle le pouvait, elle ne quitterait jamais la capitale et ferait tout pour que "Le Gâteau aux Carottes" soit une taverne de renom et respectée de tous. Alors que l'on s’intéresse à sa taverne chérie plaisait à la jeune Belströd, c'était le moment d'en lâcher un peu plus et peut-être bien transmettre son adoration pour ce lieu singulier.

Elle baissa de nouveau son énorme écharpe sous son menton, ce qui la grattait légèrement mais elle n'en tint pas compte. Ses lèvres esquissèrent un petit sourire malicieux très discret, elle allait pouvoir parler de sa taverne et de son travail.
Ses ongles rongés retournèrent dans sa poche alors qu'elle imaginait de nouveau l'ambiance de la taverne, les boissons s’entrechoquant, les bavardages et rires bruyants, les chaises en bois qui raclaient le sol et ses pas pressés alors qu'elle slalomais entre les tables en bois avec son plateau, la sueur au front. La taverne lui manquait. Elle et ses chaises et tables en bois parfois entaillées, la douce odeur de gâteau aux carottes qui émanait de la cuisine, les rires des habitués, les rumeurs sur les connaissances et les récits de voyages d'antan. Parfois, cela pouvait être une réelle mine d'information qui dormait sur les pavés beiges de cette taverne; ou alors, parfois des disputes s'ensuivaient, les clients frappant sur les tables.

-J'aide mes parents à la taverne, je suis serveuse. La plupart de nos clients sont des habitués et quand on s'y habitue, l'ambiance est très plaisante.

Ses cheveux rêches continuaient à se balader sur son visage à cause du vent tandis qu'elle fermait les yeux pour totalement entrer dans son univers, ses épaules et son visage détendu.

-Il y a de la concurrence, certes, nos rivales nous mènent parfois la vie dure. Pourtant, nous avons quand même de fidèles habitués et des voyageurs ou clients occasionnels qui nous aident à vivre. Si un jour, il vous prend de passer par la capitale, n'hésitez pas à venir à la taverne "Le Gâteau aux Carottes", je doute que vous le regretterez.  

Une pointe de publicité ne faisait pas tant de mal après tout, même les rencontres hasardeuses sous la pluie pourraient se révéler être un jour des clients potentiels, et puis Dagmar était si fière de sa taverne qu'elle ne pouvait se contenter d'en parler sans en lâcher le nom inspiré de la spécialité de la famille de sa mère. Un gâteau aux carottes n'est jamais de refus.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Re: Rencontre Sous la Pluie (Dagmar)   Dim 4 Nov - 21:15





Rencontre Sous la Pluie

   


Si Hyline avait conscience qu'elle inspirait sans doute du malaise envers l'autre jeune femme, elle ne se doutait pas qu'elle était capable d'inspirer également de la crainte. Si tel était le cas, elle n'aurait pas autant insisté à essayer de faire connaissance avec elle. Mais jamais encore on avait eu peur d'elle. Pourquoi diable d'ailleurs ? Elle faisait généralement tout pour que ça n'arrive pas. Elle ne pensait pas que ses réponses étaient trop longues pour Dagmar. Pour Hyline, c'était tout naturellement de donner le plus de détails possible, si déjà on lui demandait quelque chose. Aussi parce qu'elle aimait bien parler, certes, mais aussi pour satisfaire au mieux les interrogations des autres. De plus, c'était toujours plus sympa que de répondre par trois mots à chaque fois. En tout cas, Hyline semblait avoir touché le gros lot avec sa question qu'elle croyait déjà trop indiscrète. Visiblement, c'était tout le contraire car elle pu déceler dans le regard de Dagmar un plaisir à répondre qu'elle n'avait encore jamais vu jusqu'à présent.

Pendant un moment, Hyline s'imaginait serveuse dans une taverne. De loin, ça lui paraissait difficile comme métier. Du moins physiquement. Faire sans arrêt des aller retour, servir plein de monde...Mais d'un autre côté, en imaginant une taverne où on pouvait sympathiser avec la clientèle, Hyline se disait que ça pouvait avoir son charme. Surtout les soirs d'hiver, être bien au chaud à entendre mille et une conversation, parfois venues de voyageurs qui parlaient avec plaisir des dernières nouvelles des régions les plus éloignées. La jeune femme ne fréquentait pas les tavernes en général. Pas même celle de son village. Ce n'était pas trop son truc et comme elle voyageait peu, elle en avait pas souvent l'occasion non plus. Et rien qu'à entendre les mots de Dagmar, la jeune fermière savait que la jeune femme aimait ce qu'elle faisait. Il y avait de la passion dans ses paroles. Elle semblait même regretter d'être si loin de sa taverne en ce jour pluvieux. Hyline sourit de plus belle, conquise par l'attachement qu'avait la jeune femme pour son travail.

- Rien que le nom me met en appétit ! Dois-je comprendre que vous faites ce genre de gâteau ? Je suis certaine que c'est très bon. En tout cas, j'en prends note et je n'hésiterais pas la prochaine fois que je revois Hàntonael.


(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagmar Belströd

avatar

 Argent Argent : 10
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Serveuse
RPs en cours : -Rencontre sous la pluie

-Rencontre par une pluie battante

MessageSujet: Re: Rencontre Sous la Pluie (Dagmar)   Mer 7 Nov - 21:11

De la passion, ça, Dagmar en avait, au dépit d'un sourire accueillant. Habituellement, Dagmar restait à grimacer, une grimace parfois étrangement naturelle et rassurante pour certains clients habituels de la taverne. Cela devenait un élément de décor du quotidien qui restait tel quel malgré le temps, l'heure et l'actualité. Pour ceux qui n'aimaient pas le changement, la grimace et l'inhospitalité de la serveuse étaient très agréables. Mais, pour les clients occasionnels, la plupart lui rendait simplement sa grimace en la voyant tandis que les autres évitaient de la regarder, se contentant de répondre timidement à ses questions. Elle préférait nettement ce genre de comportement que de les voir sourire avec insistance, comme pour l'inciter à en faire de même. Généralement elle les ignorait simplement, même si ces derniers lâchaient une remarque.
Pourtant, face à une personne si souriante et entousiaste sans réelle raison apparente pour l'adolescente, la serveuse était troublée et arrivait même à en avoir peur, ne sachant comment réagir et pourquoi la fermière souriait. Était-ce une habitude chez les gens de sa région ? Pourquoi être aussi entousiaste pour une simple discussion sous une pluie ? Tant de question que Dagmar se posait et dont elle n'avait aucune réponse; le seul moment où elle pouvait comprendre la femme était simplement quand le sujet avait dérivé sur sa taverne bien aimée. La douce odeur de gâteau aux carottes flottante pouvait suffire à la rendre de bonne humeur et lui faire oublier la pluie qui s'abattait au dessus de leur abri. Même si bonne humeur ne rimait pas forcément à un grand sourire pour elle, le simple fait de ne pas faire la tête et grimacer était déjà quelque chose de grandiose. Cela aurait pu inquiéter les clients habituels adorant leur routine de percevoir le petit sourire discret qui s'était glissé sur son visage. Mais là était le fruit de plusieurs jours passés loin de ce lieu qu'elle aimait tant.

Qui ne pouvait pas aimer "Le Gâteau aux Carottes" de la capitale où parfois des rires gras raisonnaient entre les murs ? Personne. Même si l'ambiance pouvait être étrange à ceux ui ne sont pas habitués à cet univers, on ne pouvait pas rester éternellement froid face à l'allure de cette taverne paradisiaque. Enfin d'après la serveuse, alors, le fait que Hyline apprécie le nom de la taverne et complimente la spécialité sans même avoir goûté était très gratifiant pour celle dévouée à son travail. On ne pouvait soupçonner toute la joie que mettait sa mère à mettre la main à la pâte tous les jours afin de satisfaire le plus exigeant des clients et ceux venant avec la triste idée de ne pas aimer cette œuvre culinaire. Tout l'amour que la mère de Dagmar y mettait était ne ne pouvait rendre la spécialité que meilleure. Dagmar ne cuisinait pas vraiment avec elle, non qu'elle n'aimait pas cela mais n'étant pas une très bonne cuisinière. Parfois elle se demandait comment elle aller faire lorsqu'elle devra reprendre la taverne, ne sachant cuisiner les gâteaux aussi bien que sa mère, même en y mettant toute sa passion. Ce jour là sera sûrement un jour difficile pour la taverne.  Mais pour le moment, elle devait donner le meilleur d'elle même afin d'aider ses parents et ne penser qu'au jour présent. Elle rouvrit les yeux et contempla de nouveau les gouttes tomber au sol, son petit sourire discret étant tombé assez rapidement pour revenir à la face habituelle de l'adolescente : son nez légèrement remonté et ses lèvres tombantes.

-Oui, le gâteau aux carottes est une spécialité de la famille de ma mère. Je ne sais pas vraiment le faire et c'est l'une des raisons pour laquelle je fais le service...

Dagmar jeta de nouveau un regard à Hyline, ses doigts dans ses poches refermés sur eux mêmes. A en juger par le sourire de la femme en face d'elle, Dagmar avait pu lui communiqué son adoration pour son travail. Peut-être bien que cela lui avait réellement donné envie de venir dans ce merveilleux lieu ou encore de s'essayer à la profession de la jeune brune, ce qui n'était absolument pas surprenant d'après elle.

"Ce n'est sûrement pas le travail de fermier ou même d'agriculteur qui concurrence ceux de la taverne." pensa la serveuse avec un pétillement fier dans ses yeux verts.  

Mais même si elle aurait aimé parler de sa belle taverne à en décrire le moindre recoin fabuleux et inestimable de sa taverne adorée, ou encore expliquer le nom, la devanture de la taverne, la disposition des tables, la spécialité et même les chaises en bois qui étaient pour la plupart abimées, elle se devait de reposer une question pour relancer la discussion. Dagmar n'avait pas oublié le silence que lui avait offert la jeune femme quelques temps avant, et même si parfois les efforts étaient difficiles, elle devait lui offrir le peu de conversation que pouvait avoir l'adolescente en échange. Elle réfléchit un moment, lâchant un petit soupire de ses lèvres abimées et gercées par le froid avant de rebondir sur la capitale d'un ton morne. On s'éloignait de la passion qui l'animait.

-Cela fait combien de temps que vous n'êtes pas allé à Hàntonael ?


Loin de là que cela l'intéressait ou lui était utile, mais une fois cette discussion et pluie finit, Dagmar se promettait de savourer le moindre instant seule en silence de ce voyage, tout en comptant la moindre seconde qui la séparait de son retour à la capitale.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Re: Rencontre Sous la Pluie (Dagmar)   Jeu 8 Nov - 11:29





Rencontre Sous la Pluie

   


C'était important de faire dans la vie quelque chose qui passionnait. Hyline ne pouvait pas vraiment dire qu'elle était passionnée de cultiver des légumes, mais ça ne lui déplaisait pas pour autant. C'était un travail parfois difficile, parfois non. Mais il restait agréable à faire malgré tout. La jeune femme n'était pas certaine d'être capable de vivre en pleine ville comme Dagmar. C'était une fille de la campagne, qui aimait son air pur et sa quiétude. C'était aussi un plus pour Hyline dans sa capacité à rester toujours de bonne humeur, et sourire au monde qui l'entourait.

- Je vois, répondit-elle à la jeune femme, mais je suppose qu'avec un peu d'entraînement, vous pourriez réussir à faire de bons gâteaux aussi, non ?

Elle-même aimait bien de temps en temps se mettre aux fourneaux et cuisiner de quoi faire plaisir à toute sa famille. Toutefois, il est vrai qu'elle n'avait encore jamais songé à faire un gâteau aux carottes. Faudrait qu'elle y pense un de ces jours, même si elle doutait en faire d'aussi bons que ceux dont Dagmar vantait la réputation. En tout cas, elle prenait note de cette taverne pour la prochaine fois, même si elle ne savait pas du tout quand est-ce qu'elle repassera à la capitale. Elle devait bien reconnaître qu'en ce moment même, sous la pluie, elle était bien tenté de manger une part de ce fameux gâteau !

- Oh, plusieurs années tout de même, fit-elle à la question de la serveuse, je n'ai jamais pris l'habitude d'y aller souvent. C'est loin quand même ! Qui plus est, les grandes villes sont belles mais je ne m'y sens jamais à ma place. Alors le peu de fois où j'y vais, je ne m'y attarde pas en général.


(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre Sous la Pluie (Dagmar)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre Sous la Pluie (Dagmar)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Voir Nice Sous la Pluie
» Une balade sous la pluie
» Sur le sol, sous la pluie... ♪ [PV Yasushi]
» Sous la pluie, tous les Cruenturs sont gris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens d'Hetenlaüd ::  ::  :: Le Bois de Lumière-
Sauter vers: