AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Rues Humides [Solveig]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ásmundr Krönos
L'Arlaüd Ténébreux

L'Arlaüd Ténébreux
avatar

 Argent Argent : 20
Force Force : 45
Agilité Agilité : 35
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Arlaüd
RPs en cours : - Les Rues Humides : Solveig

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Dementör
Sexe : Masculin
Description:

MessageSujet: Les Rues Humides [Solveig]   Jeu 11 Oct - 13:40



Asmundr et Solveig


Les Rues Humides



Les épais nuages au-dessus de nos têtes laissaient présager un bien mauvais temps en perspective. Dementör et moi volions de retour d’une patrouille vers les régions sud où le climat n’avait pas encore prévu de cacher le soleil. Mais en remontant vers la capitale, tout avait rapidement changé. Le ciel s’était couvert, les cumulus poussés par de forts vents. Forts, mais pas assez pour déstabiliser le vol gracieux du Laüd. Planant sous la couche grisâtre du ciel, Dementör n’était nullement dérangé par les souffles d’air qui fouettaient nos visages. Les couleurs du royaume avaient bien changé avec l’arrivée de l’automne. Outre les pluies plus courantes et le ciel bien plus souvent voilé –qui ternissait le pays-, on y voyait une compensation devant les forêts d’or et de vermeil dont les feuilles aux milles teintes volaient joyeusement sous le vent et tapissaient les sols humides et parfumés d’humus. C’était une saison qui avait son charme.

Mais toutes les belles choses avaient également leurs petits défauts. Très vite, la pluie commença à tomber sous les nuages de plus en plus sombres, de plus en plus chargés d’eau. Au début, cela n’était guère dérangeant. Nous avions déjà voyagé sous pire temps. Mais petit à petit, l’averse se faisait de plus en plus forte et bien que, comme je viens de le dire, nous avions connu pire, ce n’était pas une raison pour subir une nouvelle fois. Aussi, la capitale étant en vue, je trouvais que c’était l’occasion idéale de s’y rendre. En plus de pouvoir m’assurer que tout se passait bien là-bas, je pourrais épargner à Dementör un vol sous les flots. Grâce aux nombreuses rues suspendues, la pluie passait difficilement dans certaines zones de la ville. Le Laüd bleu accéléra l’allure et nous atteignons rapidement la cité dont les rues étaient moins bondées que d’habitude à cause de l’averse.

Dementör se posa tranquillement dans une large avenue, sous les regards interloqués des habitants qui assistaient à son atterrissage avec ravissement. La créature n’y prêta guère attention, comme à son habitude. Nous aurions pu nous rendre chez mes parents, mais se trouvant dans le dernier quartier, au sommet de la ville, le Laüd n’aurait pas été aussi bien à l’abri de la pluie. Il ne l’était pas complètement ici, mais quelques rues qui s’entrecroisaient au-dessus de sa tête lui permettaient néanmoins d’en être un minimum protégé. Sautant de son dos avec souplesse, Dementör s’ébroua, projetant une seconde pluie sur tous ceux qui se trouvaient autour –moi y compris mais j’étais déjà mouillé de toute façon-. Je lui annonçais que nous reprendrons le trajet lorsque le temps sera plus calme. La créature s'assit, couvrant ainsi moins de place tandis que j'ôtais la capuche de ma cape qui avait jusque là couvert une partie de mon visage. La pluie ne m'atteignait pas là où je me trouvais mais je songeais néanmoins à éventuellement faire un tour dans une des tavernes ou auberge du coin, histoire de sécher mes vêtements. Mais je fis à peine un pas qu'un petit corps d'enfant croisa ma route sous le son de l'eau s'écoulant des gouttières et ruisselant à travers les pavés.
codage par LaxBilly


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig Leömir

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10

MessageSujet: Re: Les Rues Humides [Solveig]   Jeu 11 Oct - 23:03

Il avait commencé à pleuvoir dans le parc tandis que Solveig était tranquillement allongée sur un banc à dormir pendant les dernières chaleurs automnales. Prince, le chat d'Ebao (de son vrai nom Boubouille) était étendu sur le ventre de la fillette.
Elle faisait l'école buissonnière, le cour d'aujourd'hui était consacré à la broderie et Solveig s'était comme d'habitude échappée de la salle de classe. D'ordinaire elle allait voir les classes des garçons qui s’entraînaient aux armes et pensait toujours à faire des grimaces à Rou afin de le déconcentrer. Cependant, les garçons avaient une évaluation de mathématique cet après midi et Solveig avait du trouver autre chose à faire.
Elle était finalement tombée sur son chat et avait décidé de passer un peu de temps avec lui, ce qui n'avait pas semblé déplaire au plus gros matou d'Hantonael.

Les premières gouttes ne la réveillèrent pas. C'est quand elle entendit le chat grommeler et se lever sur son ventre (ce qui lui coupa légèrement la respiration vu le poids du félin) pour sauter par terre et aller se cacher sous le banc qu'elle se redressa d'un coup.
La fillette n'eut pas le temps de réfléchir plus longtemps. Elle sauta à terre, se baissa pour attraper le chat qui grommela au passage et partit en courant vers les rues les plus basses de la ville afin de se mettre à l'abris.
Elle parvint à trouver un coin sec sous une des rues les plus larges et finit par y déposer Prince Boubouille qui décidait de rester à côté de sa petite humaine.
Attendant que le temps s’éclaircisse et qu'elle puisse rentrée chez elle au sec, Solveig s'assit par terre et attendit tranquillement... Les gens passaient et rentraient chez eux mais l'ignoraient cordialement, ce qui lui allait...

C'est alors que l'impossible se produisit !!

C'était comme dans ses plus grands rêves !! Un énorme Laüd se posa juste devant elle ce qui provoqua une fuite du gros chat derrière des poubelles et qui encouragea Solveig à se lever. Il était magnifique ! Gigantesque avec des plumes aux reflets bleutés et l'air sage ! Un homme en armure se trouvait dessus et il descendit avec énormément de noblesse et Solveig se dit qu'elle voulait exactement être comme ça quand elle serait grande !!
La fillette s'approchait quand elle se prit soudain une énorme quantité d'eau en pleine face... Le Laüd venait de se secouer afin de se sécher, mais cela n'enleva en rien la joie de la petite fille qui s'essuyait le visage et arborait un large sourire.

L'homme vint vers elle ! Ca y est ! Il allait la recruter !

- Je suis prête ! Emmenez moi !...

Elle redressa la tête et prit un air solennel pendant quelques secondes avant de sembler hésiter de demander...

- Est-ce que j'ai le droit d'emmener mon chat au Panlaüd ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ásmundr Krönos
L'Arlaüd Ténébreux

L'Arlaüd Ténébreux
avatar

 Argent Argent : 20
Force Force : 45
Agilité Agilité : 35
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Arlaüd
RPs en cours : - Les Rues Humides : Solveig

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Dementör
Sexe : Masculin
Description:

MessageSujet: Re: Les Rues Humides [Solveig]   Ven 12 Oct - 8:27



Asmundr et Solveig


Les Rues Humides



Dementör avait commencé à lisser ses plumes avant qu'il ne remarque à son tour la présence de l'enfant. Peut-être l'avait-il remarquer avant moi d'ailleurs. Il avait redresser la tête envers la petite humaine qui se trouvait non loin de nous et qui venait de nous rejoindre. Nombreux étaient les enfants qui étaient émerveillés par la présence des Laüds et Dementör, une fois de plus, avait trop l'habitude de ça pour s'en soucier. Il restait néanmoins attentif et intrigué car l'enfant en question venait de m'interpeller et pas de la façon la plus discrète du monde.

Mon regard se baissa vers la petite fille qui venait de se faire arroser par le Laüd -bien malgré lui-. Cela n'avait pas eu l'air de la gêner. Je n'eus même pas l'impression qu'elle en tenait rigueur à vrai dire. Au lieu de ça, elle leva la tête sur ma haute silhouette et étira un grand sourire avant de m'annoncer qu'elle était prête et que je pouvais l'emmener. Je fus légèrement étonné et n'eus, de ce fait, pas le temps de répondre qu'elle enchaîna aussitôt pour me demander si elle pouvait ramener un chat au temple. Mais cette dernière phrase confirmait néanmoins mes soupçons. Cette petite pensait tout simplement que je venais la recruter pour être Gardienne.

J'eus un sourire en l'observant. Pour ainsi dire, la situation était assez amusante et pourtant relativement naturelle. Je savais que beaucoup d'enfants en rêvaient, du jour où les Arlaüds viendraient faire les sélections dans leur ville. J'avais, il y a bien longtemps, eut ce même rêve. Ce même enthousiasme. Cette même impatience. J'avais vu défiler pendant des années les Gardiens dans ma ville tout en rêvant du jour où se serait mon tour. Je m'étais toujours entraîné avec mon père en espérant que ça suffirait à convaincre les Arlaüds de me prendre, même si Mère n'avait jamais été d'accord à l'époque. Et le jour de mes dix ans, j'avais rejoint tous les enfants de mon âge qui prétendait à une place dans cette caste. Et de toute la ville, j'avais été finalement désigné. Ce qui avait été le plus beau jour de ma vie, je dois le reconnaître. Alors oui, je comprenais aisément ce que pouvait ressentir l'enfant face à moi. Et ce qui était amusant, c'était que j'avais l'impression de me revoir à son âge, bien que je n'aurais sûrement jamais osé demander le recrutement avant l'heure !

- Je crains ne pas être là pour ça, répondis-je alors doucement à cette dernière, comment vous appelez-vous, jeune demoiselle ?


codage par LaxBilly


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig Leömir

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10

MessageSujet: Re: Les Rues Humides [Solveig]   Ven 12 Oct - 21:38

Solveig avait vite relevé la tête, comme au garde à vous, quand elle avait remarqué l'air surpris de l'Arlaüd... Elle attendait qu'il lui dise de prendre ses affaires et son chat, chat qui était prudemment revenu se cacher derrière elle et observait l'énorme oiseau se demandant surement s'il avait le même goût que le canari d'Ebao que Solveig lui avait malencontreusement donné la semaine dernière..

L'arlaüd finit par répondre, avec une pointe d'amusement dans la voix, et les épaules de Solveig s’affaissèrent tandis qu'elle comprenait qu'il n'était pas là pour la recruter...

- Mais... Pourquoi vous êtes là alors ?

Pour recruter Rou ?! Non ce nul n'était même pas capable de faire la différence entre une épée et une dague ! Alors qu'il était le fils d'un chevalier !

- Parce que vous savez, si jamais vous cherchez un futur gardien je sais très bien me battre ! On m'a appris.

Elle sortit sa petite lame et fit quelques mouvements qu'Ebao lui avait enseigné quand il avait enfin fini par se rendre compte que laisser une gamine vagabonder seule dans la ville n'était pas l'idée la plus sécurisante du monde.

- Vous voyez ? Et yaa !! Mouvement à droite. Et yaaa ! Mouvement à gauche. Je peux même le lancer loin !

Et d'un geste furtif elle balança la lame qui atterri dans un panneau de bois au coin de la rue. Elle était toute fière d'elle et releva la tête avec une fierté retrouvée. Le lancer de couteau était son point fort.

- Et je suis Solveig Leömir ! Futur gardienne !! Elle se baissait pour saisir son énorme chat et le montrer à Asmundr avec entrain. Et ça c'est Prince Boubouille. Il pourra être utile, il chasse bien les souris.... Alors ? Vous ne voulez toujours pas me recruter ?

_________________



Dernière édition par Solveig Leömir le Ven 19 Oct - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ásmundr Krönos
L'Arlaüd Ténébreux

L'Arlaüd Ténébreux
avatar

 Argent Argent : 20
Force Force : 45
Agilité Agilité : 35
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Arlaüd
RPs en cours : - Les Rues Humides : Solveig

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Dementör
Sexe : Masculin
Description:

MessageSujet: Re: Les Rues Humides [Solveig]   Sam 13 Oct - 16:09



Asmundr et Solveig


Les Rues Humides



La petite s'était dressée tel un soldat devant son supérieur. Les enfants ont cette tendance à m'épater parfois. Et pourtant, en tant qu'Arlaüd, ce n'était pas la première fois que j'assiste à ce genre de manège venant d'enfants désireux de rejoindre les Gardiens. En revanche, j'avais tendance à le voir le jour J, pas au beau milieu d'une visite de la ville. Mais c'était sans doute parce que la majorité des enfants étaient accompagnés de leurs parents. Celle-ci était visiblement seule. Peut-être était-elle en train de rentrer chez elle en toute hâte à cause de la pluie. Ce fut que plus tard que je remarquais un chat venir vers elle et pu ainsi faire le lien avec la question qu'elle m'avait posé au départ. Un chat au Panlaüd, quelle idée tout de même ! Il ne ferait pas long feu. Même un bébé Laüd serait capable de le gober tout rond. Dementör croisa le regard du petit animal qui se cachait derrière l'humaine. Ca lui arrivait d'en voir vagabonder dans les villes mais comme beaucoup de choses, il avait tendance à les ignorer.

- Eh bien, de temps en temps, il m'arrive de faire un tour à la capitale. En visite, ou pour m'assurer que tout s'y passe bien. Mais en l’occurrence pour aujourd'hui, je ne pouvais pas me permettre de faire voler Dementör par un temps pareil. Nous avons fait un long voyage et il était préférable de faire une halte.

C'est alors que la jeune fille m'assura qu'elle savait se battre et qu'elle était prête à être recruter. Comme preuve, elle enchaîna des mouvements avec une dague tandis que je l'observais en silence. Bien que toujours assez amusé au fond de moi. Dementör pencha légèrement la tête sur le côté en observant la petite humaine qui s'amusait avec son poignard avant de le lancer au loin. Elle finit finalement par se présenter et même me présenter ce gros chat -non vraiment, j'avais connu l'élégance féline dans bien d'autres matous de cette ville !- Je souris avant de m'accroupir à la hauteur de la dénommée Solveig -parce que ça ne devait pas être évident pour être de rester le nez en l'air pour me voir-

- Ravi de vous rencontrer, Solveig Leömir. Mon nom est Àsmundr Kronös. Dites-moi, quel âge avez-vous jeune demoiselle ?

codage par LaxBilly


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig Leömir

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10

MessageSujet: Re: Les Rues Humides [Solveig]   Dim 14 Oct - 13:49

Solveig reposait son énorme matou à ses pieds quand elle vit le gardien se baisser pour être à sa hauteur.
Il n'était pas méchant et ne l'envoyait pas paître, Solveig l'aimait bien. Il lui donnait l'impression d'être un beau et grand prince volant sur un magnifique laüd bleuté...

- Vous venez voir votre famille quand vous êtes en visite ou vous venez dire bonjour au roi ? Vous avez le droit ? Parce que mon baba il m'a dit que quand on partait pour devenir gardien on pouvait pas voir notre famille pendant quelques temps.

Ebao n'était pas vraiment ravis face aux ambitions de sa pupille. Il lui racontait régulièrement que les jeunes recrues ne pouvaient pas souvent rentrer chez elle, qu'avoir des enfants était compliqué, qu'elle ne pourrait jamais quitter le pays et qu'elle serait obligée de vivre à l'écart du monde avec tous les autres gardiens. C'était en partie vrai, mais cela ne démoralisait pas la fillette qui imaginait ce métier comme étant le meilleurs du monde, peu importe les sacrifices dont elle ne prenait pas encore la mesure.
A vrai dire, elle avait beaucoup de questions...

- Vous revenez d'une mission importante ?

Elle aurait aimé qu'il lui raconte une petite aventure !

- J'ai neuf ans et demi Sir Krönos !

Il était rare pour elle d'être polie, mais elle savait comment s'adresser à un chevalier, ce devait être pareil pour un gardien. Il fallait qu'elle fasse bonne figure.

- Je pourrai presque être recrutée non ?


Elle aurait bientôt dix ans et pensait bien se présenter aux sélections cet été. Elle voulait vraiment vraiment être prise.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ásmundr Krönos
L'Arlaüd Ténébreux

L'Arlaüd Ténébreux
avatar

 Argent Argent : 20
Force Force : 45
Agilité Agilité : 35
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Arlaüd
RPs en cours : - Les Rues Humides : Solveig

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Dementör
Sexe : Masculin
Description:

MessageSujet: Re: Les Rues Humides [Solveig]   Lun 15 Oct - 13:52



Asmundr et Solveig


Les Rues Humides



Je gardais mon sourire face à la jeune demoiselle alors que je m'étais accroupi en face d'elle. J'étais déjà grand pour certains adultes alors je pouvais bien faire un effort pour une enfant. Dire bonjour au roi ? C'était de loin ce que je faisais sans doute le moins dans ma carrière. Même que je ne faisais d'ailleurs jamais. Quand il s'agissait d'aller voir le roi -pour une raison ou pour une autre-, c'était des Arlaüds plus expérimentés qui y allaient en général et le plus souvent pour des cas d'urgence. Cela faisait bien bien longtemps qu'on avait pas eu de contact avec la royauté à vrai dire. Aucun cas n'avait exigé qu'on ose se présenter au roi. Ce qui n'était pas plus mal parce que le roi, ces derniers temps, il valait mieux le laisser tranquille. Son mal ne cessait d'empirer d'après les dires et nul ne savait s'il résisterait longtemps à cette maladie qui le rongeait. Apparemment, il faiblissait de plus en plus et la vieillesse le rendait vulnérable. Je n'osais imaginer l'état du Prince actuellement qui devait, en plus de gérer le royaume si soudainement, faire face à cette situation et être terriblement inquiet pour son père.

- Ce n'est pas faux, répondis-je à l'enfant, moi j'ai la possibilité de retourner voir mes proches quand le temps me le permet. Ce qui reste assez rare. Quand on devient Gardien, nous avons vraiment moins de contact avec...Le reste du royaume. Voyez-vous, quand on s'engage chez les Gardiens, il faut être prêt à accepter tous les sacrifices.

Si elle comptait devenir Gardienne plus tard, autant répondre à ses questions. Qu'elle sache à quoi s'attendre. Généralement, les enfants ne se doutaient pas de toutes les contraintes qu'il y avait en faisant partie de la caste. Ils le vivaient bien néanmoins, car ils grandissaient dans ce nouvel univers et ça devenait normal pour eux. Ceux qui ne pouvaient l'accepter, le plus souvent, refusant tout bonnement de devenir Gardien. La petite avait l'air très curieuse. Dans son regard, je voyais briller mille et une question qui ne demandaient qu'à sortir de sa bouche et obtenir une réponse.

- Simple mission de patrouille, répondis-je alors avant qu'elle ne me donne son âge.

Ce qui signifiait qu'elle serait sans doute parmi les volontaires pour devenir Gardien dès l'été prochain. Si je faisais partie des Arlaüds descendu des monts pour faire le tour du royaume, j'avais de grande chance de la revoir le jour J. Mais j'ignorais encore si oui ou non, j'allais y participer. Ou du moins, si j'allais faire la ville d'Hàntonael.

- Presque. En effet, fis-je avec un sourire chaleureux, mais si vous connaissez beaucoup de choses sur les Gardiens, vous savez sûrement que le recrutement ne se fera pas avant la saison estivale, n'est-ce pas ? A ce moment là, je crois pouvoir aisément deviner que vous allez tenter votre chance. Mais n'ayez guère trop d'enthousiasme cela dit, il y a tant de volontaires et si peu de places. Mais ne désespérez pas. Qui sait ? Vous serez peut-être une chanceuse. Je suis persuadé que vous avez ce qui faut pour attirer les hauts regards qui passeront ce jour là. Qu'en pensez-vous ?

codage par LaxBilly


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig Leömir

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10

MessageSujet: Re: Les Rues Humides [Solveig]   Lun 15 Oct - 20:32

Alors Ebao ne mentait pas quand il disait que les gardiens voyaient rarement leurs familles ? Prévenaient-ils les autres enfants qui voulaient devenir des apprentis comme elle ? .. Ces enfants savaient-ils qu'ils quittaient leur famille et leurs amis pour de bon, pour en rejoindre une toute nouvelle totalement coupée du reste du royaume ?
Solveig eut un petit pincement au cœur et se pencha pour caresser la tête de son chat. C'était dur de se dire que c'était sa dernière année avec Boubouille, Ebao et Olrän. Elle aimait vivre avec eux, c'était la famille qu'elle avait choisit.

- Ce serait pas mieux de parler  d'avantages aux autres gens que de rester entre vous ? Il faut toujours connaître les gens qu'on veut protéger non ? Parce que c'est quand on les connaît qu'on veut les protéger et les aider, pas quand ce sont des inconnus.


Cela semblait important pour la fillette... Elle s'était toujours dis que l'architecture même d'Hantonael empêchaient les plus riches et les plus puissants de voir ceux qui avaient besoin d'aide, ceux qui étaient en bas... Comme sa mère et sa soeur... Ebao ne serait jamais aller leur parlé si Solveig n'avait pas fait l'effort de gravir les rues de la ville... Si on ne les voit pas, qu'on ne les connait pas, qu'on ne leur parle pas... Il est dur de ressentir de l'empathie pour les pauvres gens... Ils ne sont qu'un concept, que des gens dans la souffrance qu'on aide parfois plus par un devoir flou que par réelle compassion.

- Quand je serai gardienne, je deviendrai une des haut rang, et je rétablirai le contact
!

C'est qu'elle était ambitieuse la petite Solveig. Elle se voyait gardienne oui, mais aussi Arlaüd. Elle se disait que voir plus loin que son objectif l'aiderait forcément à atteindre ce dernier. D'ailleurs, elle sembla perplexe face à Asmundr quand il la prévint qu'il valait mieux ne pas être trop enthousiaste... Evidemment qu'il y avait du monde qui se présenterait ! Mais il n'y aurait qu'une seule Solveig !
Elle arbora un air fier et plaça ses poings sur ses hanches.

- Vous savez je m’entraîne depuis que j'ai quatre ans ! Je rate même les cours de couture à l'école des filles pour aller voir les entraînements des garçons ! Ils vont forcément me choisir ! J'aide tous les gens dans la rue ! Je m'occupe des animaux et même du cheval depuis un an !... Avant j'étais trop petite... Elle donna l'impression de maugréer avant de reprendre tout sourire. Je m'occupe des personnes âgés vous savez !? Je vais lire une histoire à la grand mère qui vit au bout de ma rue tous les deux jours !

Solveig eut un sourire assuré.

- Ils vont forcément me choisir moi.

Et peut-être Rou aussi. Rou n'était pas trop mauvais dans son genre.

_________________



Dernière édition par Solveig Leömir le Ven 19 Oct - 18:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ásmundr Krönos
L'Arlaüd Ténébreux

L'Arlaüd Ténébreux
avatar

 Argent Argent : 20
Force Force : 45
Agilité Agilité : 35
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Arlaüd
RPs en cours : - Les Rues Humides : Solveig

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Dementör
Sexe : Masculin
Description:

MessageSujet: Re: Les Rues Humides [Solveig]   Mar 16 Oct - 0:05



Asmundr et Solveig


Les Rues Humides



Les Arlaüds veillaient toujours à ce que les enfants savent bien dans quoi ils s'engageaient quand ils désiraient les suivre. Et effectivement, quand il était annoncé qu'ils vivraient ailleurs pour toujours, ça pouvaient en dissuader les plus hardis. Mais ainsi, on testait leur volonté. Certains, même à dix ans, étaient prêt à tout et n'importe quoi pour nous rejoindre. C'était un peu comme ceux qui envoyaient leurs enfants dans de grandes écoles loin d'eux pour les rejoindre juste des années plus tard. Sauf que là, ce n'était pas juste pour quelques années, mais toute la vie. Généralement, quand ils découvraient les Laüds, quand ils formaient un lien unique avec eux, ça scellait leur destin. Dementör m'avait permis de vivre loin de ma famille. J'étais passé d'un petit garçon qui vivait et était dorloté dans le luxe, à une vie de rude entraînement, de véritable guerrier. Ce n'était pas facile tout les jours. Et pourtant, en grandissant, on se rendait compte que c'était tellement mieux de vivre de grandes aventures, que de rester dans la richesse à attendre que le monde nous offre tout ce qu'on voulait. J'avais appris une autre façon de voir le monde et j'avais ouvert la pureté de mon coeur pour le protéger au mieux. Et le lien que j'avais avec Dementör était incassable. Je ne regrettais rien. Je n'avais jamais regretté mon choix. J'avais trouvé ma voie.

- Pas forcément, répondis-je à la jeune demoiselle, jusque là, ça ne nous a jamais empêcher de mener à bien notre mission.

Nous n'avions pas besoin de connaître les gens pour vouloir les protéger. Du moins, ne pas les connaître totalement. Nous savions tous que nous existons pour garder la paix à Hetenlaüd, pour défendre le pays contre les envahisseurs. Mais nous avions également un second objectif : protéger les Laüds. Mine de rien, il ne fallait pas l'oublier. Ils étaient les derniers de ce monde et notre rôle était autant d'être les gardiens du royaume que ceux des Laüds. Cela dit, la question de l'enfant était légitime. Je suis certain que si j'avais grandi dans ma famille, au sommet de la ville, je n'aurais probablement pas eu beaucoup de considération pour les habitants moins fortuné. Quoi que...Je ne savais pas trop en fait. Peut-être que si et que c'était la raison pour laquelle j'avais inspiré les Arlaüds de l'époque. Finalement, je ne le saurais jamais.

- Vous avez de l'ambition, c'est bien. Mais le plus important, c'est de ne pas brûler les étapes et de savoir se contenter du moment présent.

Dans mes débuts, je ne pensais pas du tout un jour finir en tant qu'Arlaüd à vrai dire. Surtout pas aussi jeune d'ailleurs. Je n'avais jamais vraiment voulu voir plus loin que le bout de mon nez, contrairement à cette jeune fille. La vie nous réservait parfois bien des surprises.

- Vous avez bon coeur, noble volonté et grande détermination, je dois le reconnaître. Mais ce n'est pas très correct de rater des cours qui vous sont destinés il me semble.

Si elle préférait la cadence des études masculines, je pouvais comprendre qu'elle s'ennuie en couture. Mais là encore, il fallait faire avec. Les enfants devaient apprendre très jeune à respecter les règles et les programmes imposés. Même dans l'apprentissage des Gardiens, certains cours pouvaient ne pas plaire, surtout à ceux qui pensaient que tout ne serait que baston et stratégie de combat !

- Si on veut devenir Gardien plus tard, on doit suivre ses cours et ne pas abandonner le règlement, ajoutais-je, faussement réprobateur, même si ça ne plaît pas.


codage par LaxBilly


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig Leömir

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10

MessageSujet: Re: Les Rues Humides [Solveig]   Mar 16 Oct - 21:18

Solveig haussa des épaules, toujours persuadée que d'aider les gens par devoir sans jamais ressentir de l'empathie pourrait un jour poser problème. Peut-être certains gardiens se pensaient-ils supérieurs à cause de ça ? Comme ce gardien dons lui avait parlé Ebao et qui avait dit qu'il n'était pas très talentueux dans son travail... Du moins c'est ce que Solveig en avait compris... Elle s'était alors jurée qu'elle, elle ne serait jamais comme ça même si les chevaliers étaient un peu inutile dans un pays déjà protégés par les gardiens (il faut bien l'avouer).

Elle écoutait l'Arlaüd, visiblement très sage lui expliquer qu'elle ne devait pas brûler les étapes mais fronça les sourcils quand il lui reprocha de sécher les cours.

- C'est facile pour vous de dire ça, vous êtes un homme !

Elle croisait les bras avec un air boudeur avant de se rendre compte qu'elle ferait mieux de justifier ce qu'elle venait de dire. Ou le gardien partirait avec une mauvaise impression d'elle.

- C'est jamais aux hommes à qui on impose de savoir recoudre un pantalon ou nettoyer une tâche de vin rouge !... Avec du sel, si vous vous posiez la question...


C'est vrai ça ! On lui apprenait à être une dame de la bonne société, à être une femme et une mère parfaite... Quand ses institutrices l'entendaient dire qu'elle voulait devenir gardienne elles riaient aux éclats en disant que "oui bien sûr certaines femmes deviennent gardienne, mais on a jamais vu une DAME devenir gardienne".... UNE DAME.
Solveig ne voulait PAS devenir un DAME. Les DAMES ne deviennent pas GARDIENNE. Elle avait bien fini par intégrer cette vérité..


- A l'école, ils nous apprennent juste à être des épouses. Et moi, j'ai pas envie de ça, je sais ce que je veux être et je ne veux pas être la dame d'un riche bougre, je veux être gardienne, ou rejoindre les chevaliers si je le peux. Et si un jour je me marie, hé bien je serai la pire des épouses, mais au moins je pourrai protéger ma famille toute seule !


Elle eut une moue hésitante, consciente de s'être énervée contre son école des hauts quartiers d'Hetenlaud préparant en effet n'importe quelle fillette à vivre dans la haute société... C'était un sujet sensible pour elle, un sujet récurant de dispute avec Rou.

- Est-ce que c'est mal de contourner un peu le règlement quand celui-ci est foncièrement injuste ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ásmundr Krönos
L'Arlaüd Ténébreux

L'Arlaüd Ténébreux
avatar

 Argent Argent : 20
Force Force : 45
Agilité Agilité : 35
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Arlaüd
RPs en cours : - Les Rues Humides : Solveig

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Dementör
Sexe : Masculin
Description:

MessageSujet: Re: Les Rues Humides [Solveig]   Mer 17 Oct - 11:16



Asmundr et Solveig


Les Rues Humides



Je ne m'étais jamais sentit supérieur par rapport aux autres. Même si je l'étais de par mes origines et mon rang d'Arlaüd. Mais étant de nature peu sociable, il était possible que l'écart que je m'imposais volontairement avec autrui puisse faire penser que j'étais juste bon à trôner comme un dieu au dessus des autres. Pourtant, nous autres Gardiens apprenions justement dans notre jeunesse à briser les frontières entre les classes sociables. Chaque vie était précieuse, qu'elle soit celle d'un mendiant ou d'un empereur. Et chaque mort que nous ne pouvions éviter était un drame, même si nous devons rester fort pour pouvoir sauver les autres, et le faire bien. Mais je devais bien reconnaître que, cachés dans les montagnes, nous restions méconnus. C'était un peu le but de cette vie d'ailleurs. C'était ainsi les termes du pacte que nos ancêtres avaient fait avec les derniers Laüds cachés. Et ne pas nous mettre sous l'autorité du roi étaient ceux du pacte de nos ancêtres avec le premier roi d'Hetenlaüd.

On avait tort de croire que le reste de l'armée du pays était inutile parce que nous étions présents. Nous étions présents, vrai, mais nous étions, en nombre, presque rien comparé aux soldats du pays. Eux étaient la véritable armée du royaume. Nous étions là en renfort. Nous nous occupions majoritairement des plus gros problèmes de ce dernier. Mais beaucoup nous échappaient et étaient pris en charge par l'autorité du pays. Nous étions une élite. Nous étions forts, certes, mais restreints. Il n'était pas recommandé de comparer nos missions, avec celle de la chevalerie. Chacun avait un rôle bien défini. En tout cas, l'enfant n'appréciait guère mes remarques. Elle semblait vouloir dire que moi au moins, je n'avais pas eu à apprendre la couture. Ah. Si elle savait !

- Vous croyez ça ? fis-je avec une petite mine amusée.

Que pensait-elle ? Que les Ars femmes étaient toutes chargées de faire la cuisine et la couture ? Que nous allions faire réparer nos tuniques dans le premier village venu ? Nous étions probablement les humains les plus polyvalents qui soient. L'indépendance devait être maître en nous. Nous ne pouvions pas nous permettre de compter sur d'autres. Même si certains d'entre nous avaient malgré tout leur domaine bien à eux, cela restait juste parce qu'ils aimaient ça, comme Eléazar et la forge, ou Alyanne et les soins. Moi, je n'avais pas particulièrement de domaine attitré. Et il y avait des choses que j'appréciais moins que d'autres. Comme la forge justement. Ce n'était pas pour cela pourtant que j'irais demandé à Eléazar de réparer mes armes -même si c'était un bon garçon et qu'il le ferait sûrement avec plaisir- Je le faisais moi-même, car on nous l'avait appris, comme bien d'autres choses.

- Vous savez, les futurs Gardiens n'apprennent peut-être pas à être des époux ou épouses, mais on apprend bien d'autres choses pour obtenir une indépendance totale. Il faudra bien un jour, que vous appreniez à prendre soin de vos vêtements également et de bien d'autres affaires.

Combien de jeunes adolescents j'avais vu faire la moue dans les cours théoriques, où ils devaient apprendre l'histoire du royaume, ou les noms des plus grands Gardiens ayant marqué l'histoire ? Ou encore les cours de méditation, ou de culture de la terre ? Par chance, ils finissaient toujours par se faire une raison et plutôt bien retenir leurs leçons, même si certains ne seront jamais experts en la matière.

- Le règlement n'est pas injuste. C'est juste qu'il ne vous plaît pas. Mais dans la vie, il y a bien des choses qui ne plaisent pas, mais auxquelles il faut tout de même s'y faire. Et apprendre une telle patience, le plus tôt sera le mieux. Alors, hm...Essayez de faire un petit effort. Vous en ressortirez grandi. Et cela sera fort appréciable. La patience est une vertu. Cette prise sur vous ne pourra qu'être bénéfique à l'avenir.


codage par LaxBilly


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig Leömir

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10

MessageSujet: Re: Les Rues Humides [Solveig]   Mer 17 Oct - 20:28

- Mais c'est injuste ! C'est injuste parce que seules les filles doivent apprendre à coudre dans mon école ! Et c'est injuste parce que ce n'est pas juste recoudre un bouton, mais aussi apprendre à faire de petites broderies... On vous a appris à broder des roses vous ?

Elle n'en revenait pas qu'il ne puisse pas voir l'injustice de la situation... C'était vraiment typique des garçons ça, tandis que les filles devaient apprendre des choses barbantes de dames, les garçons avaient l'impression que parce qu'on leur avait appris à recoudre le trou d'un pantalon, ils vivaient la même chose... Non, ce n'était pas le cas.

- Ce n'est pas apprendre à réparer ses affaires qui est le plus gênant, c'est surtout qu'on a dépassé depuis longtemps la simple réparation et que pendant ce temps, les garçons eux, ils apprennent à se battre.

Elle prit son chat dans ses bras. Comme une sorte d'automatisme l'énorme matou se mit à ronronner ce qui apaisa la fillette.
Ce serait surement différent quand elle serait apprentis, du moins d'après ce qu'en disait Sir Kronos, elle aurait surement les mêmes cours que les garçons et Rou serait obligé de coudre avec elle ou de se battre avec elle. Il n'y aurait pas de différence de traitement à ce moment là, mais pour le moment, ce n'était pas le cas, et Solveig refusait de retourner à ces cours qui ne lui apporteraient rien d'autre qu'une éducation de "dame"... Puis de toute façon Ebao s'en fichait pas mal qu'elle sèche les cours de broderie. C'est toujours ce qu'il disait aux institutrices "Vous savez nous, on a une bonne, si jamais nos vêtements sont troués ou que nous avons besoin d'une broderie, on le lui donne. C'est son travail.".

- Mais c'est pas grave si vous comprenez pas.

De toute façon, le bulletin scolaire n'entrait pas en compte au moment des sélections, il y avait peu de chances qu'ils sachent un jour que Solveig ne suivait pas les cours de la bonne petite maîtresse de maison.
Oui, et ils n'y prêteraient peut-être pas attention ? L'important serait de ne jamais sécher une fois arrivée à Panlaüd.

- Il vous est déjà arrivé d'oublier une ville ou de rater des enfants pendant une sélection ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ásmundr Krönos
L'Arlaüd Ténébreux

L'Arlaüd Ténébreux
avatar

 Argent Argent : 20
Force Force : 45
Agilité Agilité : 35
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Arlaüd
RPs en cours : - Les Rues Humides : Solveig

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Dementör
Sexe : Masculin
Description:

MessageSujet: Re: Les Rues Humides [Solveig]   Jeu 18 Oct - 10:28



Asmundr et Solveig


Les Rues Humides




Ah. Elle marquait un point ! Effectivement, je n'avais jamais appris à broder. Que ce soit des roses ou autre chose d'ailleurs. Peut-être que certaines Ars savaient le faire, mais je n'avais pas souvenir en avoir vu à l'oeuvre jusqu'à présent. Il fallait dire aussi que ça, ça ne faisait pas particulièrement partie des tâches les plus utiles au temple ! Et si des Ars brodaient effectivement, ce serait plus un loisir qu'une nécessité.

- Non, en effet, répondis-je simplement, m'avouant vaincu sur ce fait.

Mais que voulez-vous ? Ainsi était faite la scolarité du royaume. On ne pouvait pas changer cela. Mais heureusement, cela n'avait jamais empêcher des femmes de tenir des armes et même de finir dans l'armée du pays. Encore une chance. Mais les clichés étaient encore trop bien ancré pour que les programmes d'études changent. Chez les Gardiens, il n'y avait pas ce genre de problème. Tout le monde avait la même destiné et suivait les mêmes enseignements. Et il pouvait y avoir autant d'Arlaüds femmes, qu'hommes. Le fait étant qu'à Hetenlaüd, on préférait former des épouses afin de trouver un bon parti dont les familles pourront bénéficier. Tout n'était qu'une question d'intérêt finalement.

- Et si des enseignements au Panlaüd ne vous plaisent pas, vous comptez aussi passer à côté ? demandais-je alors.

Enfin, ce n'était pas comme si elle aurait le choix si jamais elle finissait nouvelle recrue. Tout enseignement au temple était naturellement obligatoire. On tenait toujours bien à informer les enfants avant de les emmener, histoire qu'ils se mettaient bien en tête qu'ils ne partaient pas en pique-nique. Les élèves et apprentis suivaient un rude apprentissage, et ce pendant des années et des années. Et comme le disait notre code, nous ne cessons jamais d'apprendre, même une fois affranchis.

- Les enfants en âge d'être choisi se mettent eux-même en valeurs pour se présenter candidat à notre arrivée, expliquais-je ensuite, donc non. Si tout le monde vient à l'heure, il n'y a pas d'oublie. L'oublie viendrait plutôt de leur part à eux dans ce cas.

Et impossible d'ignorer le passage des Gardiens dans les communes. Dès le début de l'été, les villes et villages étaient sur le qui-vive. Et dès notre arrivée, il y avait toujours une agitation pas possible. Les cloches sonnaient pour annoncer notre arrivée et nous nous posions toujours au même point de rendez-vous.

- Quand à nous, nous nous répartissons au mieux dans chaque communauté. Mais si nous obtenons le nombre d'enfants nécessaire avant d'être passé partout, il se peut que nous ne visitions pas toutes les villes et villages. Cela dépend du nombre de Laüds disponibles, ceux qui ont atteint l'âge de se lier à un jeune humain. Mais ce n'est, du coup, pas une question d'oubli.



codage par LaxBilly


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig Leömir

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10

MessageSujet: Re: Les Rues Humides [Solveig]   Ven 19 Oct - 18:42

Solveig fut étonnée par sa question. Elle lui avait bien dit que c'était injuste, et que c'était là la raison pour laquelle elle séchait. Elle ne voyait pas pourquoi elle devait apprendre à coudre des petites fleurs quand les garçons apprenaient à se battre... Mais si les garçons se retrouvaient également à coudre des petites fleurs, elle saurait prendre son mal en patience.

- Mais à Panlaud tous le monde aura les mêmes cours non ? Donc je suivrai..

Mais ce qui vint après était terriblement inquiétant. Solveig devint blanchâtre quand Asùundr lui expliqua qu'il était déjà arrivé qu'ils n'aillent pas dans certaines villes.
Elle sentit les battements de son cœur s'accélérer tandis qu'elle s'imaginait déjà tout ce qui pourrait mal tourner ce jour là !

Tout était clair dans son esprit : Ebao l’entraînant loin pour l'empêcher de rencontrer les Ars ou le casting des futurs apprentis étant déjà rempli et Hantonael étant rayé de la liste... Elle sentit la panique l'envahir tandis qu'elle se disait que tout se jouerait sur un jour de sa vie et que si jamais elle attrapait la grippe ce jour là, elle ne serait jamais gardienne ! Sans compter qu'il y avait tellement d'aléas, et quand votre propre tuteur refuse de vous imaginer au Panlaud cela ajoute encore plus d'aléas !

- Mais... Hantonael c'est pas un village pas vrai ? Vous passerez forcément à la capitale !

Et... Et s'ils gardaient la capitale pour la fin ?! NAN ! Solveig ne s'était jamais posée cette question les fois où elle était venue observer la sélection ! Cela lui paraissait évident que la capitale et sa mine sans fin d'enfants était le premier endroit visité !!

Elle secoua la tête, persuadée qu'ils viendraient à Hantonael, restait le soucis d'Ebao.

- Mais, quand les parents ne veulent pas que leurs enfants partent à Panlaud ? Il est déjà arrivé qu'ils les enferme ? Parce que ma famille serait capable de m'empêcher de sortir pendant la journée de sélection !... Si vous ne me voyez pas cet été ! C'est que je serai surement coincé quelque part. Il veut vraiment pas que je parte aussi longtemps...

Solveig essaierait évidement de casser les fenêtres ou de dormir chez Rou ce jour là... Mais restait la possibilité qu'Ebao l'attache à une chaise et passe la journée à lui dire qu'être Gardien n'est vraiment pas un métier aussi sympathique que les légendes veulent bien le faire croire... Cela paraissait serte un peu extrême, mais il ne fallait pas oublié qu'il s'agissait là de l'imaginaire d'une petite fille de neuf ans qui avait bien conscience que le chevalier connaissait de loin le monde des gardiens et savait qu'il ne reverrait pas sa pupille de dix ans pendant plusieurs années.

- Vous viendrez me sortir de chez moi si je suis coincée ?

Dans les faits, loin des fausses idées de la fillette, Ebao ne l'enfermerait pas, sachant bien que de toute façon la gamine parviendrait à sortir... Non, il allait surement l'accompagner et en effet passer sa journée à souligner à quel point le job de gardien était juste beaucoup trop fantasmé dans les légendes mais pas aussi génial dans la réalité...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ásmundr Krönos
L'Arlaüd Ténébreux

L'Arlaüd Ténébreux
avatar

 Argent Argent : 20
Force Force : 45
Agilité Agilité : 35
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Arlaüd
RPs en cours : - Les Rues Humides : Solveig

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Dementör
Sexe : Masculin
Description:

MessageSujet: Re: Les Rues Humides [Solveig]   Ven 19 Oct - 22:19



Asmundr et Solveig


Les Rues Humides




J'hochais la tête. Mais elle ne pourra pas toujours faire comme ça dans la vie, à choisir de passer ou non l'injustice. Le monde était couvert d'injustice et elle l'apprendra en grandissant, se rendant compte qu'à côté de faire juste de la couture ou non, il y avait des situations bien pire dont on pouvait juste espérer ne pas en être les victimes. Puis, je vis passer sur le visage de l'enfant une expression de profonde inquiétude et je devinais déjà ses pensées. Suite à mes paroles, et vu comment elle aspirait à rejoindre les Gardiens, elle devait craindre de ne pas nous voir arriver le jour J. Personnellement, ce n'était pas la plus grosse crainte des enfants de son âge. Qu'on arrive ou pas, ils y pensaient rarement. Généralement, ils priaient tous les Dieux possible surtout pour être choisi. Et en général, on ne prenait qu'un seul enfant par communes. Il fallait laisser le plus de chance possible aux autres d'ailleurs. Très rares étaient les fois où nous avions suffisamment de petits Laüds et pas assez d'enfants dignes dans les communes pour que nous soyons obligé d'en prendre plusieurs au même endroit. Rare mais pas impossible me diriez-vous.

- Vous avez raison. Les grandes villes sont parmi les premières à être visiter.

Certains enfants des bourgs alentours se rendaient exprès dans les villes les plus proches pour être certains de ne pas laisser échapper leur chance. La question qu'elle me posa par la suite était légitime. Il était courant que les parents les plus protecteurs refusent tout bonnement de voir partir leur rejeton comme ça. Ma mère avait été de ce genre là. Au départ, elle n'avait jamais approuvé que j'aille chez les Gardiens et seul mon père me soutenait. Par chance, elle n'avait jamais été réticente au point de m'enfermer au logis quand vint le jour J. Et avec le temps, elle avait fini par accepter ma destinée.

- C'est triste à dire mais je suppose que oui, ça existe des parents qui aillent jusque là. Mais vous savez, il faut les comprendre. Voir leur enfant partir à seulement dix ans, ce n'est pas facile. Et vous ? Seriez-vous capable de quitter soudainement votre famille ? Votre...chat ? Pour toujours ?

Malheureusement, nous ne pouvions aller à l'encontre des parents. Ce n'était pas à nous de dire si oui ou non, les enfants devaient partir. Nous, on se contentait de faire un choix. Libre à l'enfant d'accepter ou de refuser. Et nous ne pouvions pas non plus nous mêler de querelles familiales. Mieux vaut que parents et enfants soient au point avant notre arrivée.

- Je suis persuadé que vous saurez convaincre votre entourage de ne pas arriver à pareilles méthodes, répondis-je avec légèreté pour dédramatiser les faits.


codage par LaxBilly


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig Leömir

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 10
Agilité Agilité : 10

MessageSujet: Re: Les Rues Humides [Solveig]   Sam 20 Oct - 20:57

Solveig eut un soupire de soulagement. Asmundr venait en effet de confirmer que les grandes villes seraient visités en premier. Hantonael devait donc être en tête de liste, et les enfants s'y trouvant avaient plus de chances d'êtres sélectionnés.
Elle n'avait donc pas à s'en faire pour ça... Cependant, la suite de ce que dit Asmundr interpella la fillette qui leva subitement les yeux vers son interlocuteur.

- Comment ça pour toujours ?


On ne lui avait jamais dis que ce serait pour toujours ! On lui avait simplement expliqué que les apprentis gardiens ne voyaient pas leur famille pendant une longue période, pas qu'ils ne les reverraient jamais ! D'ailleurs c'était tout simplement grotesque ! L'arlaüd lui ayant confié plus tôt qu'il venait parfois à Hantonael pour visiter sa famille !

- Je les reverrai ! Dès que mon Laüd sera assez grand pour voyager !... Il faudra juste attendre un peu mais ce ne sera pas "pour toujours" ! En plus j'ai l'habitude d'écrire des lettres, j'en écris beaucoup à ma famille qui vient à Sinodine, ou à mon tuteur quand il part en mission !...


Mais le pire était dans ce qu'il avait jugé bon d'ajouter à la fin. L'énorme chat, Prince Boubouille, était toujours assit à côté de sa petite humaine et observait Asmundr et son Laüd sans vraiment comprendre ce qu'il se disait.

- Et... Je ne peux vraiment pas l'emmener à Panlaüd ?

C'est qu'elle l'aimait beaucoup son chat, il s'ennuierait sans elle, elle en était sûre... En plus, tous les autres avaient tendance à le sous alimenter en jugeant qu'il était gros, mais Boubouille n'était pas gros ! C'était ses poils qui donnaient cette impression !!!

En plus, un chat à Panlaüd ça devait être utile, pour manger les souris et autre animaux trop petits pour être dévorés par les Laüd. Sans compter qu'ils protégeaient ainsi les réserves de nourriture... De toute façon, un chat était toujours utile, et celui-ci serait capable de passer sa journée à l'intérieur sur le lit de la fillette. Il se faisait vieillissant et aimait rester au chaud...
Solveig espérait vraiment pouvoir emporter son chat avec elle, ce serait comme emporter un morceau de la maison avec elle. Il serait là à l'attendre le soir et elle aurait l'impression d'être encore à Hantonael avec Ebao et Olrän.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ásmundr Krönos
L'Arlaüd Ténébreux

L'Arlaüd Ténébreux
avatar

 Argent Argent : 20
Force Force : 45
Agilité Agilité : 35
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Arlaüd
RPs en cours : - Les Rues Humides : Solveig

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Dementör
Sexe : Masculin
Description:

MessageSujet: Re: Les Rues Humides [Solveig]   Hier à 15:46



Asmundr et Solveig


Les Rues Humides



La jeune fille semblait avoir mal compris mes paroles. Evidemment qu'elle pourra toujours revoir des proches quand elle le pourra, ce n'était pas vraiment le contraire que je voulais insinuer. Même si, dans un sens, le fait de pouvoir revoir ses proches était une chance qui ne pouvait s'accorder tous les jours non plus. Mais ça aussi, elle s'en rendra bien assez compte si jamais elle était choisi. Par ailleurs, les enfants ne quittaient pas le Panlaüd avant un bon moment et c'était sûrement durant cette période qui avaient le plus envie de revoir leur famille. Quand la chance leur était offerte, quand ils étaient plus grands, en général ce désir s'était amoindri avec le temps. Ils avaient grandi et étaient devenus indépendants.

- Non certes, je me suis mal exprimé. Je pensais avant tout au fait que vous ne pourrez plus vivre avec votre famille. Et cela prendra du temps effectivement avant que vous ne puissiez espérer faire une visite.

Les enfants qui voulaient partir avec nous ne se laissaient pas abattre par ce genre de nouvelles. En général, c'étaient des enfants qui cherchaient justement à se démarquer, à sortir de l'emprise familiale, qui savaient déjà quelle voie de leur existence ils voulaient prendre. J'hochais la tête quand Solveig parla des lettres. Moi aussi, j'avais beaucoup écrit les premiers instants au Panlaüd, histoire surtout de rassurer ma mère. C'était le seul contact que j'avais pu garder avec ma famille de tout le temps de mon apprentissage. En revanche, en observant le gros chat qu'elle espérait pouvoir emmener avec elle, en supposant bien évidemment qu'elle soit prise déjà, je niais d'un signe de tête.

- Je doute fortement que cela soit possible.

Les Monts Kresh n'étaient nullement un endroit pour des animaux domestiques, pensez-vous. A part les Laüds et les corbeaux messagers, il n'y avait que des animaux sauvages qui arpentaient librement les montagnes. De toute façon, si elle comptait partir chez les Gardiens, il faudra bien qu'elle apprenne à se détacher de tout ce qu'elle connaissait ici.

codage par LaxBilly


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Rues Humides [Solveig]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Rues Humides [Solveig]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» La realite des enfants des rues, article du Sun-Sentinel
» Garage des rues : véritable casse-tête !
» Un rp avec un gamin des rues ?
» Le canada dit à Martelly : enlever les fatras dans les rues de PAP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens d'Hetenlaüd ::  :: -
Sauter vers: