AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 65
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Mer 3 Oct - 22:36

Visiblement l'idée de la chèvre ne plaisait pas à Farban. A chaque fois qu'Ebao avait voulu aborder le sujet, son ami n'avait cessé de lui faire remarquer qu'ils vivaient en ville... Alors qu'Ebao comptait bien leur prendre un petit jardin ou un place dans une étable voisine ! Il ne comprenait même pas pourquoi son ami semblait à se point s'hérisser quand il était question de cet animal !

Dans tous les cas, le blondinet avait fini par se faire une raison quand Olrän lui avait dit qu'offrir une chèvre était une attitude de pécore mais qu'aucun de ses amis n'oseraient lui dire en face avant qu'Ismelle ne s'en charge. Ce qui avait agacé le jeune homme. Il avait donc lancé un "Va te muscler au lieu de dire des âneries pareilles !" et était sortie en trombe de chez lui.
C'était le weekend, et régulièrement Olrän sortait de son internat pour venir rendre visite à son frère, ce qui n'enchantait (officiellement) pas vraiment ce dernier. Ebao était actuellement affecté à l'entraînement des jeunes recrues. Trois mois à apprendre aux écuyers quelques techniques de combat et il devait admettre que rester à la capitale était le meilleurs moyen d'être envoyé en renfort au moindre problème. Il s'en accommodait donc. Surtout qu'il n'avait pas à arrêter un stupide voleur et qu'enseigner n'était pas ce qu'il y a de plus déplaisant.

Arrivé au grand marché, Ebao prit donc sur lui de devoir trouver un autre cadeau... Quelque chose de moins poilu ou odorant qu'une chèvre, de toute évidence... Pourtant c'est si pratique une chèvre ! Tout le monde devrait en avoir une !
Passant devant les différents étales il se demandait ce qui pourrait plaire à ses amis... Pour Farban ce n'était pas compliqué il aimait le même genre de choses que lui, la musique en plus. Pour Ismelle... Pour Ismelle c'était plus difficile étant donné qu'elle essayait maintenant de se faire passer pour une dame (alors que ce n'était pas la dernière pour faire des batailles de boues dans leur enfance !) et qu'Ebao était nul pour trouver quelque chose de plaisant pour les dames ! Il faisait à chaque fois choux blanc...

Peut-être était-ce là une piste de réflexion ? Qu'est-ce qu'il n'aimait pas ? La mode, les livres, les attrapes poussières décoratifs et toutes ces soit disant oeuvre d'art ! Inculte ? Nooon voyons, où allez vous chercher ça ?

Il s'était négligemment arrêté devant un homme qui faisait la promotion de ses casseroles en fonte qui permettaient de bien répartir la chaleur dans tout le plat !... Ebao n'était pas mauvais en cuisine, mais de là à cuisiner par plaisir... Peut-être qu'Ismelle apprécierait des casseroles ? C'était parfait pour une femme mariée non ? Elle ferait de bons petits plats pour Farban, c'était après tout ce que fond les femmes, non ? Il se le demandait vraiment, il n'avait jamais vu sa mère faire quoi que ce soit vu que Méléandre était assez riche pour se payer des serviteurs.

Peut-être qu'Ismelle le prendrait mal... Mais quoi alors... ? Il se retournait quand il fut soudain capté par ce maudit regard vert. En un dixième de seconde il l'avait reconnu (en même temps il ne passait pas inaperçu au milieu de la foule)... Et cette fois, Farban n'était pas là pour faire le garde fou...

Oh non ? Est-ce qu'il l'avait vu rêvasser devant le stand des casseroles ?!

Il déglutit.

- Euuh... Je cherche un cadeau, pour le mariage..

Bien ! Bien Ebao ! Toujours aussi doué pour commencer les conversations apparemment !!

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 110
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Jeu 4 Oct - 21:06

Éléazar était arrivé assez tôt à la capitale, ce jour-là. Et pour cause, il avait fort à faire pour trouver un présent pour son aînée. D'un autre côté, trouver n'était pas le mot juste. Le jeune homme était surtout venu chercher conseil auprès de certains orfèvres de la ville, afin de pouvoir façonner lui-même ce qu'il comptait offrir à Ismelle. A cela, il fallait ajouter que le forgeron avait besoin de se procurer quelques matériaux, aussi bien pour l'épée de Farban que pour son autre projet.

En effet, Éléazar avait déjà commencé à forger la lame destinée à son futur beau-frère, quand il s'était rendu compte qu'il n'avait pas prévu de fourreau. L'un de ses amis avait accepté de l'aider à régler ce problème, à la condition qu'il ramène les matériaux nécessaires à la création. Mais le fait était que le cuir que l'Ar avait eu l'occasion de voir n'était pas de très bonne qualité ou alors bien trop fin. A quoi bon avoir une très bonne épée si c'était pour la mettre dans un fourreau qui ne pourrait même pas la protéger convenablement ? C'était tout bonnement inutile, il fallait l'avouer.

Alors que le jeune homme s'intéressait de loin au travail d'un des forgerons de la capitale, quelque chose le détourna de sa contemplation. S'était-il trompé ? Éléazar se rapprocha de quelques pas. Non, il s'agissait bien d'Ebao. Le chevalier se trouvait non loin d'un étal où était disposés quelques articles de fonte, des casseroles en grande majorité. Que pouvait-il bien faire en ces lieux ? Peut-être que l'autre jeune homme était en mission, ou de garde ici. D'un bon pas, l'Ar se rapprocha du chevalier, afin de le saluer. Chose dont il n'eut pas le temps, Ebao annonçant immédiatement la raison pour laquelle se trouvait près de cet étal.

« Si c'est le cas, tu ne tiens pas à la vie, il semblerait ! commenta Éléazar, en jetant un regard dans la direction des casseroles. Un conseil, trouve autre chose si tu veux rester dans les bonnes grâces de ma sœur ! »

Le jeune homme ne put s'empêcher de rire. Ismelle n'était pas une mauvaise cuisinière, là n'était pas le problème. C'était juste que son aînée n'était pas une femme qui appréciait passer du temps derrière les fourneaux ! Comme Ermaëlle, d'ailleurs. La première trouvait ça ennuyeux et la seconde n'était encore que peu habituée à ce type de besogne. Bien évidemment, il fallait bien que quelqu'un se dévoue pour préparer les repas. Et le forgeron se demandait bien comment les deux amies faisaient pour savoir qui ferait la cuisine. Connaissant Ismelle, elles devaient bien avoir trouvé un moyen de se départager, aussi étrange puisse-t-il être !

« Tu veux un peu d'aide, peut-être ? proposa spontanément l'Ar. Je dois aussi faire quelques emplettes, pour ne rien te cacher. Nous aurons peut-être plus de chance de trouver le cadeau parfait ensemble ! »

Éléazar trouvait plus agréable le fait de faire des emplettes à plusieurs, surtout dans ce cas précis. Ebao risquait d'avoir besoin d'aide pour trouver un cadeau convenable pour sa sœur. L'espace d'un instant, l'Ar se demanda s'il avait déjà trouvé quelque chose pour Farban. D'un autre côté, si ce n'était pas le cas, il serait toujours temps de s'en occuper dès à présent. Même si le mariage n'était pas encore pour tout de suite, mieux valait régler cette histoire au plus vite, avant d'être pris de court pour une raison ou pour une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 65
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Jeu 4 Oct - 23:05

Ebao était actuellement en train de se maudire, incapable de savoir quelle était la bonne conduite à adopter dans ces circonstance... Il était divisé en deux et on pouvait nommer ces deux parties :

  • Évitons Eléazar
  • Bon sang qu'il est canon

Les deux se battaient encore et encore dans son fort intérieur.... Aussi, tandis qu'il ne pouvait s'empêcher d'être happé par le vert des yeux de son interlocuteur (et ce sourire chaleureux), une part de lui même l'incitait à abréger la conversation au risque d'encore tomber amoureux et d'encore avoir le cœur brisé ! Il n'était vraiment pas bon de rester près de l'Ar, mais Ebao ne pouvait s'empêcher d'être en partie ravis de cette rencontre.

Malgré lui un sourire se dessina à la commissure de ses lèvres quand El se mit à rire et le chevalier eut un haussement d'épaule.

- Je ne suis pas vraiment doué pour les cadeaux... Si je suis ici c'est parce que mon frère m'a fait comprendre que ma première idée était la plus minable du monde. Je voulais leur offrir une chèvre. Il se souvint soudain du mot "Pécore" prononcé par Olrän et se sentit soudain obligé de justifier. C'est une tradition dans les Kyls... d'en offrir aux jeunes mariées...

Bon sang... Et voilà que l'opinion qu'Eléazar se faisait de lui semblait lui importer ! Il ne voulait pas paraître pour le campagnard sortie de sa montagne ! Alors que d'habitude ça ne le dérangeait pas le moins du monde ! Mais là, allez savoir pourquoi, il voulait juste paraître pour un homme beau, cool et civilisé.

Cependant, Ebao n'était pas au bout de ses peines... Rapidement la partie "Evitons Eléazar" sembla se mettre en alerte rouge avec l'idée saugrenue que tout ça était en train de se transformer en rencard ! Il ne fallait absolument pas qu'El l'accompagne ! Ils allaient discuter ! Rire ensemble ! Se mettre à flirter doucement mais surement et s'en serait fini d'Ebao !! IL ALLAIT RETOMBER !! ET IL NE DEVAIT PAS RETOMBER !!! Tout ça, ça ne rimerait à rien, ça ne serait que du faux et il ne devait pas se laisser dupper ! Ces sourires ce soit disant "Flirt"... Ebao prendrait tout pour du vrai alors qu'Eleazar ferait juste ça pour être poli et qu'il ne doit pas avoir conscience que c'est du flirt !.....

Mais en même temps... Un petit tête à tête avec le beau gardien...

- Euh d'accord. Oui. Jeveuxdire... Pourquoi pas je... suis d'accord.

Il rougit, et mince. MINCE. C'était pas prévu au programme ! Est-ce qu'il était encore temps de s'enfuir ? C'était impoli mais au moins il sauverait ce qu'il y avait à sauver !! Il partirait loin de là et reviendrait plus tard pour acheter des casseroles parce qu'il n'avait pas d'autre fichue idée !!

...

Ce serait dommage quand même... Il regretterait surement de ne pas avoir profité de ce moment... Même si ça ne débouchait à rien... Il appréciait la compagnie de l'Ar et qui sait... Peut être qu'El évoluerait dans sa manière de le voir ?

- Désolé... Ah ah... Je réfléchissais en même temps à ce qui serait mieux que des casseroles ou une chèvre...


Oh non... Pire que tout... La partie "Bon sang qu'il est canon" était en train de se transformer à "Et si j'avais encore une micro-chance ?"...

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 110
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Ven 5 Oct - 23:44

Offrir une chèvre... C'était bien la première fois qu'Éléazar entendait parler d'une pareille coutume ! D'un autre côté, le jeune homme devait avouer qu'il ne s'était jamais réellement intéressé aux traditions des Kyls. Mais s'il s'agissait d'une coutume aussi importante aux yeux d'Ebao, l'Ar se promit de trouver un moyen d'offrir un pareil animal au chevalier s'il venait à se marier ! Et pour ce qui était du présent à offrir à Ismelle et Farban... Le forgeron avait sa petite idée sur la question !

« Si cette tradition est aussi importante à tes yeux... Je crois que j'ai une solution qui mettrait tout le monde d'accord ! commenta Éléazar, avec un grand sourire. Et ni Farban, ni Ismelle n'y trouveront quelque chose à redire, tu peux me croire ! »

Son idée était bien maigre, certes, et il faudrait sûrement un petit complément pour créer un cadeau de mariage digne de ce nom. Mais au moins, Ebao pourrait respecter cette tradition qui semblait vraiment lui tenir à cœur, sans que les futurs mariés n'en pâtissent d'une manière ou d'une autre... Ou qu'une pauvre chèvre entre dans leur vie et n'en souffre également ! Si Ismelle appréciait les animaux, de même que Farban, une chèvre n'était sûrement pas la créature qui leur convenait le mieux !

« Bien ! Suis-moi que je te fasse part de mon idée ! Tu verras, tu ne le regretteras pas ! »

Ebao avait accepté son offre ! L'Ar ne pensait pas que les choses se passeraient aussi bien ! C'était rassurant ! Très rassurant même ! Pendant le voyage pour retourner à Valkëol, le forgeron n'avait pas eu l'occasion de discuter avec le chevalier et son beau-frère, comme il l'avait pourtant tant espéré. Cette promenade et ces quelques emplettes allaient permettre à Éléazar d'enfin arranger cette situation ! D'un petit signe de main, le jeune homme fit signe au chevalier de le suivre, avant de le guider entre les différents étals. Tout en avançant, le forgeron n'oubliait pas de s'assurer que le cuir qu'il recherchait n'était pas vendu par un quelconque marchand. Plus tôt il aurait ce matériau en sa possession, et mieux cela serait.

« Si tu vois du cuir d'assez bonne qualité, fais-moi signe. Pour ne rien te cacher, j'en ai besoin pour le cadeau que je dois fabriquer pour Farban. C'est la seule chose qui me manque, et je tiens à ce que tout soit en ordre aussi vite que possible ! » avoua Éléazar.

Avec le cadeau d'Ismelle, l'Ar aurait encore du travail pendant un bon moment, c'était un fait. Aussi, il devait terminer la lame de Farban dans les plus brefs délais. Et pour cela, il lui fallait ce fourreau. L'épée en elle-même était presque terminée, bien qu'Éléazar savait qu'il lui restait encore des heures de travail avant que son ouvrage ne soit achevé. Ce n'est qu'après qu'il pourrait s'occuper du présent pour son aînée. Et l'Ar espérait sincèrement avoir le temps de mener à bien ses différentes missions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 65
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Sam 6 Oct - 18:08

Le soucis avec Eléazar Wilrem, c'est que même quand on veut le détester, c'est impossible. Tandis que Farban était trop occupé à souligner l'étroitesse de leur maison, qu'Olrän l'appeler le pécore aux traditions ridicules et que Solveig était plus intéressée de savoir si eux pourraient avoir une chèvre; Eléazar était... Compréhensif ?
Il ne le ridiculisait pas et semblait vraiment respecter ses pauvres petites coutumes de "pécores"... Oh non... N'aurait-il pas pu être un goujat à le ridiculiser et se moquer de lui ? Ça aurait été plus facile de rester loin du pire des crétins... Là il sentit seulement un petit pincement au cœur comme une once de soulagement et un élan d'affection qu'il refréna très très rapidement et boucla au plus profond de lui même comme si cela n'avait jamais existé.

- Tu attises ma curiosité ! J'ai hâte de voir ça...

NON ! NON IL NE DEVAIT AVOIR HÂTE DE RIEN DU TOUT !!

A peine était-il en train de digérer qu'El avait une idée qui pourrait lui permettre de se rapprocher d'un cadeau aussi merveilleux qu'une chèvre que celui ci lui fit un signe de la main de le suivre.

Comme lorsqu'ils étaient enfants.

Ebao le suivit sans vraiment plus réfléchir que ça conscient que les deux parties de lui même se livraient le combat le plus acharné de leur vie.
Il était évident qu'il ferait mieux de rester loin d'Eléazar, chaque regard ou sourire de ce dernier le faisant craquer un petit peu plus. Ça n'apporterait rien de bon de se rapprocher comme ça. Il était clair qu'El ne voyait qu'en lui un ami d'enfance avec qui il avait "malheureusement" commis un petit ecart tout à fait anormal en l'embrassant.

- Du cuir ? Le chevalier finit-il par demander avec un sourire amusé. Tu comptes faire une paire de botte à Farban ? Tu n'étais pas sensé être un forgeron dernièrement ?

Et voilà qu'il le taquinait gentiment, de pire en pire Ebao... Même si cela n'avait rien à voir avec des bottes, il se doutait que le cadeau que préparer El devait être un objet en métal, bien aboutis... Comme une épée...

- Tu en as besoin pour anse de l'épée ou de la dague que tu comptes lui faire ?
demanda-t-il, suposant seulement qu'il s'agissait d'une arme...

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 110
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Dim 7 Oct - 0:01

Éléazar espérait qu'Ebao ne serait pas déçu de son idée ! Le jeune homme l'avait eu à l'instant et espérait sincèrement que cela suffirait au jeune homme pour qu'il considère que sa tradition était respectée. Le plus compliqué était de trouver le juste milieu, en réalité. Le juste milieu entre ce qui plairait aux futurs mariés et ce qui conviendrait aux yeux du chevalier. Et si l'idée qu'il avait eu n'était pas considérée comme bonne... Eh bien l'Ar se creuserait d'avantage la tête ! Il avait promis son aide à Ebao et comptait mener sa mission à bien !

« J'espère que ça te conviendra ! Et si ce n'est vraiment pas le cas... Nous trouverons une autre solution, tu verras ! Avec un peu d'astuce, rien n'est impossible ! » s'exclama l'Ar, sur un ton déterminé.

Si l'Ar ne se trompait pas, le marchand qu'il cherchait n'était plus très loin. Mais ses propres recherches perturbaient quelque peu leur avancement au sein du marché. Hélas, rien ne convenait au forgeron. Le cuir était soit trop fin, soit trop grossier. Bien sûr, son ami pouvait arranger ça, mais  Éléazar tenait à ramener la meilleure matière première possible. Cela donnerait toujours moins de travail à son camarade et réduirait le temps de fabrication du fourreau, ce qui était toujours bon à prendre, au vu de la situation. Bien sûr, avant toute chose, le jeune homme devait terminer l'épée. Mais Éléazar ne se faisait pas réellement de souci à ce propos. Il allait y arriver. Il le devait.

« Eh bien figure-toi que je pense sérieusement à une reconversion dans la cordonnerie ! » ironisa  Éléazar.

A cette idée, l'Ar ne put s'empêcher de rire. Lui, cordonnier ! S'il n'avait rien contre ce métier, le jeune homme devait avouer qu'il n'était pas assez physique pour lui ! Pour le reste, Ebao n'avait pas tout à fait tort, si ce n'est que le forgeron avait encore suffisamment de cuir pour couvrir et protéger la garde de l'épée. Mais le cuir pour le fourreau se devait être plus fin que celui qu'il possédait, et même si Éléazar avait quelques pièces dans sa réserve, ce n'était en aucun cas suffisant pour créer un fourreau.

« Je suppose que tu tiendras ta langue, alors... commença le forgeron, songeur. Soit. Ismelle m'a demandé de forger une épée pour Farban. Elle est presque terminée, mais je dois encore penser au fourreau. Et pour ça, il me faut du cuir de bonne qualité et en grande quantité, comme tu dois t'en douter. »

Éléazar savait qu'il pouvait faire confiance au chevalier. Ebao n'avait pas de raison de vendre la mèche, de toute façon. Aussi, cela ne dérangeait pas l'Ar de parler de son projet à l'autre jeune homme. De plus, ce dernier avait presque découvert la vérité par lui-même. Autant ne pas lui cacher le reste plus longtemps. Ismelle ne lui en voudrait pas, le forgeron en était certain. Il la préviendrait dès que possible, voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 65
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Lun 8 Oct - 0:20

Ebao eut un sourire en coin en constatant qu'il était parvenu à faire rire Eléazar... Dans le fond, ce ne devait pas être bien compliqué, mais le jeune homme se surprenait à être fier de lui même.
...
Que c'était pitoyable.. Se réjouir de quelque chose d'aussi puéril tout simplement parce que la part la plus minable de lui même espérait vraiment qu'il restait une infime petite chance qu'un jour El s'intéresse à lui... C'était déplorable, voir même risible.
Il devait se ressaisir et se comporter en homme, pas en Méléandre !!

Cependant, même la pensée de son père adoptif ne put l'empêcher d'avoir un sourire amusé.

- C'est un beau cadeau ça... Ismelle a vraiment de bonnes idées... Je vais t'aider à trouver le cuir parfait, ne t'en fais pas.


Et tout d'un coup, cela devint vraiment important de trouver le fameux cuir pour Eléazar, comme si toute sa vie en dépendait (quand même pas, mais cela revêtait un caractère très important pour le chevalier). C'était comme si trouver ce cuir allait lui permettre de remonter dans l'estime de l'Ar !

..

STOP !

Non mais... Remonter dans l'estime ? Quelque chose d'important ?!! La seule chose importante ici et maintenant était de trouver une alternative potable à une chèvre !! Le cuir était le CADET de ses soucis, Eléazar voulait l'aider et c'était bien aimable à lui, mais Ebao devait s'occuper de sa propre personnes, faire ses propres recherches et ne pas simplement penser à plaire à son camarade d'emplettes !
Et puis de toute façon ! Tout le monde avec deux neurones sait que RIEN ne vaut le cuir de chèvre ! Et que si El cherchait à faire un bon fourreau, il lui fallait du cuir de chèvre ! Ce qui serait parfaitement en adéquation avec les traditions du mariage ! (en plus !!).

Chèvre

Il reconnu le mot, alors qu'il avançait aux côtés de l'Ar. Un stand sur sa droite était bondé et il avait réussi à capter le mot "chèvre" comme un sixième sens hérité de sa lignée Kylaos. Mieux encore !
Du "Cuir de chèvre !"
Un stand de tanneur !

- Là !

Les meilleurs tanneurs vendaient du cuir de chèvre. Ebao se fraya tant bien que mal un chemin parmis les nombreux clients et arriva devant l'étale, un large sourire aux lèvres...
Il passa la main sur le cuir et jugea, à son humble avis pas du tout biaisé par ses origines, que ce cuir était de très bonne qualité.

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 110
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Lun 8 Oct - 21:42

Éléazar savait très bien d'où venait l'idée de son aînée. Malgré tout ce que pouvait dire sur la jeune femme, et sur ses réelles capacités à vivre seule sans réellement dépendre d'un homme, l'Ar savait que sa sœur tenait profondément à Farban et qu'elle supporterait difficilement de le voir disparaître. Faire partie de l'armée n'était jamais de tout repos et Ismelle voulait être certaine que celui qui allait devenir son époux serait capable de se défendre. Et pour cela, il lui fallait la meilleure arme qui soit ! L'Ar était d'ailleurs étonné que son aînée n'ait jamais songé à prendre des cours d'escrime ou d'un tout autre Art militaire. Il était pourtant certain qu'elle n'aurait eu aucun mal à se faire une place dans un pareil monde !

« Je te remercie par avance pour ton aide, même si tu n'y es vraiment pas obligé ! C'est moi qui suis censé t'aider, si je me rappelle bien ! » lui fit remarquer l'Ar, sur un ton amusé.

D'un autre côté, Éléazar n'était pas mécontent d'avoir un peu d'aide. Avec tous les marchands présents, il n'était pas impossible que l'Ar passe à côté du cuir qu'il lui fallait. Et si cela ne dérangeait pas Ebao, le jeune homme ne voyait pas de raison valable de refuser son aide ! A eux deux, ils ne tarderaient pas à trouver les présents parfaits pour les futurs mariés ! C'était là la seule chose qui comptait !

Alors que le regard du forgeron s'était porté sur un stand se trouvant non loin d'eux, Ebao sembla remarquer quelque chose et se rapprocha d'un autre étal. Si le chevalier n'eut aucun mal à se frayer un chemin parmi les personnes déjà présentes, il fallut d'avantage de temps à l'Ar pour le rejoindre. L'autre jeune homme semblait déjà s'être intéressé à une pièce de cuir en particulier. Mais avant de faire de même, Éléazar observa les autres produits proposés par le tanneur. Il y avait là des cuirs de toutes sortes, certains étant même déjà teintés. Les différentes pièces semblaient être de bonne qualité. Du moins, aux premiers abords. Pour confirmer sa première impression, le forgeron tâta délicatement certaines pièces, s'assurant ainsi de la qualité du travail fourni. Ne remarquant rien d'étrange, Éléazar décida de s'intéresser à la pièce sélectionnée par Ebao.  

Dans un premier temps, l'Ar s'assura de l'épaisseur du cuir. La matière devait être suffisamment épaisse pour supporter le poids d'une épée, tout en restant assez flexible afin de permettre la création du fourreau. Ne trouvant rien à redire à ce propos, le forgeron s'intéressa ensuite à la qualité du cuir. Bien que l'Ar qui lui avait proposé son aide pouvait toujours travailler le cuir pour le rendre moins sensible aux caprices du temps et du climat, si Éléazar pouvait lui éviter du travail supplémentaire, ils seraient tout deux gagnants !

« … Tu as l’œil, il semblerait ! finit par dire l'Ar, à l'intention du chevalier. Je pense que cela conviendra parfaitement pour le fourreau ! Oryas ne devrait avoir aucun mal à travailler une telle matière ! »

De plus, la tradition d'Ebao serait respectée, d'une certaine façon ! Comme quoi, la situation n'était pas aussi désespérée que pouvait le croire le chevalier ! Il suffisait juste de faire preuve d'un peu d'ingéniosité et le tour était joué ! Mais ce n'était pas pour autant que le forgeron comptait garder sa première idée pour lui. Qui sait, elle conviendrait peut-être aussi à Ebao, qui pourrait partir sur de bonnes bases pour le cadeau de mariage qu'il comptait offrir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 65
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Mar 9 Oct - 22:56

Ebao était toujours en train de tester la qualité du cuir de chèvre quand il sentit quelqu'un venir juste à côté de lui. Il eut un petit sourire en coin et jeta un coup d’œil au beau gardien qui laissait son propre regard aller de cuir en cuir.
Il était tellement consciencieux, Ebao le trouvait adorable. Et c'était mal... Il en avait bien conscience, ce n'est pas qu'il ignorait la partie "Anti-El" de son esprit, mais il était évident que tout le reste de sa tête était totalement obnubilé par sa proximité avec l'Ar, par sa gentillesse, ses yeux et son sourire... Il s'avait bien qu'il risquait de retomber amoureux, comme une éternelle rengaine... Comme si c'était inévitable.. Il était terriblement attiré par Eléazar, ça avait toujours été le cas, et ça l'était d'autant plus aujourd'hui.
Et Ebao savait que c'était mal, et qu'il ne pourrait rien faire pour l'empêcher. Il savait aussi que ce ne serait jamais réciproque, que même si ses sentiments devenaient à devenir vraiment forts, ça ne changerait rien. Il serait juste là à aimer dans le vide et en être triste.

Oui il le savait tout ça.

Mais même en le sachant il ne pouvait s'empêcher de regarder El inspecter les cuirs avec un léger sourire sur les lèvres, comme s'il était vraiment heureux de passer ce moment avec lui, tradition de chèvre ou pas.

Il fut surpris quand il vit le regard vert se planter dans ses yeux et il sentit son rythme cardiaque s'accélérer. Il n'était pas contre ce compliment, même s'il ne savait pas qui était cet Oryas et qu'il espérait que ce ne soit pas quelqu'un de trop important pour l'Ar. Son sourire se mua en un moue de satisfaction et il ne quittait pas du regard les yeux de son interlocuteurs.

- Je suis content que cela t'aille, au moins la tradition sera presque respectée...


Il savait bien qu'il n'était qu'un idiot. A retomber dans les bras de son premier amour mais bon, il ne pouvait rien faire contre... Par contre, il pouvait se préserver, ne pas parler de ce qu'il ressentait, et ne pas trop espérer... Juste accepter que tout ça, n'étaient que des sentiments qui ne mèneraient à rien...
C'était déprimant...

- C'est toujours toi qui choisi le cuir des fourreaux d'ordinaire ?

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 110
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Mer 10 Oct - 23:38

Oui, la tradition serait respectée, d'une certaine façon. Éléazar était certain qu'Oryas ferait de l'excellent travail ! Si avec ça, les Dieux d'Ebao n'étaient pas satisfaits, ils ne pourraient jamais l'être ! Mais le jeune homme préférait montrer le fourreau au chevalier quand il serait terminé. Au moins, il pourrait s'assurer par lui-même de la qualité des créations de l'autre Ar ! Mais  le forgeron ne se faisait pas de souci. Il avait l'habitude de travailler avec son camarade et n'avait jamais été déçu !  

« Tout dépend de la situation. Parfois, Oryas m'accompagne. C'est lui qui m'a apprit à différencier le bon cuir du mauvais. C'est un très bon tanneur, tu sais, ainsi qu'un artisan très doué ! Quand je forge une épée, c'est toujours lui qui s'occupe du fourreau ! Il s'est d'ailleurs occupé de mes lames ! » répondit Éléazar, en indiquant les deux fourreaux qui pendaient à sa ceinture.

Les fourreaux d'Éléazar ne dataient pas de la même période, de même que les épées qu'ils protégeaient. La lame à l'effigie de Zelfyne était moins récente, et son fourreau datait de la même époque et semblait légèrement moins abouti que celui protégeant l'épée la plus récente. Le seul point commun des deux étuis étaient leur couleur ainsi que la bonne qualité du cuir les composant. L'Ar avait demandé à ce que le cuir soit teinté en noir, et Oryas avait fait en sorte que la teinte soit identique, pour ainsi dire. Pour le reste, le cuir était légèrement entaillé par endroits, créant ainsi quelques motifs évoquant des Laüds en vol.

Toujours est-il que l'Ar avait fait son choix. Aussi, le jeune homme héla le tanneur qui tenait l'étal, et une fois que ce dernier se fut rapproché, le forgeron lui indiqua le cuir qui l'intéressait. Puis, les négociations commencèrent. Malgré la qualité du produit, Éléazar trouvait le prix un peu trop élevé. Aussi, il discuta pendant plusieurs minutes avec le vendeur, avant qu'ils ne parviennent à se mettre d'accord sur un autre tarif. L'espace de quelques instants, l'Ar ne put s'empêcher de penser que son père serait sûrement fier de lui. Comme quoi, les finances et les négociations portant sur le domaine financier n'étaient pas totalement inconnues au forgeron !

Après avoir remis la somme due au tanneur, Éléazar rangea son nouveau bien dans le sac qu'il avait emporté avec lui. Et une mission accomplie ! A présent, le forgeron devait encore guider le chevalier jusqu'à l'étal qu'il avait remarqué un peu plus tôt dans la journée. Aussi, l'Ar salua le tanneur sur un ton jovial avant de faire signe à l'autre jeune homme de le suivre. Si Éléazar ne se trompait pas, l'étal n'était plus très loin.

« Ah, nous y voilà ! » s'exclama le jeune homme, en se rapprochant d'un des marchands.

Éléazar avait repéré cet étal alors qu'il se rendait à la boutique d'un des orfèvres de la ville. Il s'agissait d'un marchand d'objets en bois. S'il vendait quelques ustensiles de cuisine, on trouvait aussi de nombreux animaux de bois de toutes tailles parmi les objets mis en vente. Si certains étaient juste vernis, dans d'autres cas, les petites bêtes de bois étaient peintes dans des couleurs rappelant celles d'animaux réels. Le forgeron ne savait pas si son idée était bonne, mais une petite chèvre de bois serait parfaite pour symboliser la chèvre qu'aurait voulu offrir Ebao aux futurs mariés ! Et qui sait, peut-être trouverait-elle grâce aux yeux d'un petit Arkam, ou d'un petit Wilrem, par la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 65
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Jeu 11 Oct - 22:17

Ebao acquiesça à son explication tandis que son cerveau ingérait ces informations et tentait de ne pas bêtement sur-réagir comme il en avait l'habitude.
Si Eléazar avait eu quelqu'un, tanneur ou pas, Ismelle se serait chargée de le faire savoir au chevalier d'une manière ou d'une autre. Elle avait toujours cette tendance à glisser des informations qu'elle voulait soit disant anodine sur son frère dans ses lettres ou dans leurs conversations, elle n'aurait pas manqué de lui dire ça....

Cet Oryas était donc juste un ami et pas un heureux élu. Il n'y avait donc aucune raison d'être triste ou de pleurer la défaite... Ni de crier victoire d'ailleurs. Ce n'était même pas un combat d'ailleurs, et Ebao finit par s'en souvenir, décochant un sourire par la même occasion.

- Ça a l'air d'être de belles pièces. Il faudra que tu songes à m'en faire une.

Il avait dit ça sans vraiment y penser. Il s'avait bien que l'Ar était occupé, avec ses missions de gardien et son rôle de forgeron. Il ne voulait pas lui ajouter plus de travail, il semblait juste que cela se disait pour témoigner du talent du jeune homme, comme une marque de politesse.
Dans tous les cas, Eléazar semblait parfaitement satisfait du cuir de chèvre (évidemment, qui ne l'est pas ?) et entama alors les négociations avec le vendeur. Ebao ne put s'empêcher de rire en le voyant faire et se fit la promesse de ne jamais négocier quoi que ce soit avec le gardien au risque de se faire plumer.
Mais il n'eut pas le temps de penser plus que ça que le géant s'éloignait de l'étale en lui faisant signe. Ebao le suivit avec un sourire amusé aux lèvres et les deux hommes se frayèrent un chemin parmi la foule du marché.

Soudain, Eléazar s'arrêta et Ebao manqua de se cogner contre lui. Il leva la tête et observa le stand que l'Ar semblait désigner... Des... Sculptures en bois ?

Hum... C'est vrai que c'était de la déco, le genre de choses qu'Ebao n'aimait pas forcément mais que les dames devaient apprécier (de toute évidence, si on suit son raisonnement), et qui plairait donc à Ismelle la fausse dame !
D'abord hésitant, Ebao s'approcha du stand et passa ses doigts sur les différentes sculptures déjà présentes... L'une d'entre elle, de la taille d'une main, représentait un bouc avec de longues cornes arrondies, comme les boucs de son enfance. Il resta quelques secondes à l'observer et le prit dans ses mains l'agitant légèrement donnant l'impression à la petite sculpture de bouger. Son mouvement vint s'achever contre Eleazar qui était juste à côté de lui. En effet, avec un sourire malicieux Ebao avait mimé un bouc en train de charger et avait "attaqué" l'Ar avec la sculpture.

Le chevalier se mit à rire :

- La tradition fonctionnerait presque... Et ça ne prendrait pas trop de place, parfait pour eux je suppose. Merci pour l'idée El.

Il se tournait vers le vendeur qui le regardait avec un air hésitant... Allait-il acheter ou pas cet hurluberlu ?!

- Vous pourriez me sculpter un chèvre également. Je vous les prendrai en paire, dit Ebao en reposant le bouc sur l'étale.

- Je pourrai faire ça, vous devrais repasser un peu plus tard. demanda le vendeur

- Mettez moi ça de côté dans ce c...

Il fut interrompu par un cri. En effet, tandis qu'il observait le stand du sculpteur, un homme de très petite taille suivit d'une énorme masse de muscle avaient délimité une zone de plusieurs mètres avec du charbon. L'homme de très petite taille était ensuite monté sur une caisse tandis que son collègue c'était placé au milieu du cercle.
C'était à ce moment qu'Ebao avait été interrompu.

- MESDAMES !! MESSIEURS !! POUR VOUS AUJOURD'HUI A HANTONAEL !! L'HOMME LE PLUS FORT DU MONDE !!! SAUREZ VOUS LE BATTRE ?!

D'un geste vif, Ebao s'était retourné vers le duo. Encore eux !

C'était l'heure de la revanche !

Il remontait ses manches et ignorant le stand derrière lui et le beau gardien à ses côtés, il fila vers l'homme le plus fort du monde et son acolyte l'homme le plus braillard du monde !

- OH ! MAIS JE TE RECONNAIS !! TU ES LE FAMEUX CHEVALIER QUE GUSTO A ASSOMMÉ D'UN COUP DE POING ET QUI EST RESTÉ ÉVANOUIS TOUTE LA JOURNÉE !! cria le nain en voyant Ebao. ON TE FERA UN PRIX D'AMI, DISONS CINQ PIÈCES POUR PARTICIPER! ÉVITE DE FINIR AVEC UN ŒIL AU BEURRE NOIR CETTE FOIS !

Le public éclata de rire.

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy


Dernière édition par Ebao Kuza le Dim 14 Oct - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 110
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Sam 13 Oct - 23:48

Ainsi, Ebao semblait être intéressé par son travail et par celui d'Oryas. Le forgeron devait avouer que cela le flattait, d'une certaine manière. Si le chevalier avait besoin d'une nouvelle épée un jour, et qu'il en avait le temps, l'Ar se ferait une joie de l'aider ! Du moins, si la lame qu'il destinait à Farban était convenable. Dans le cas contraire, Éléazar se sentirait obliger de la reforger jusqu'à temps d'obtenir le résultat idéal !

« Si mon marteau peut t'être utile, fais-moi signe ! » se contenta de dire l'Ar, sur un ton jovial.

Éléazar esquissa un sourire amusé en voyant le chevalier s'amuser avec la petite sculpture. Ainsi, il ne s'était pas trompé ! Son idée semblait plaire à Ebao ! En voilà une bonne nouvelle ! Les pensées du forgeron se confirmèrent quand le chevalier lui affirma que cela conviendrait tout à fait à Ismelle et Farban et que sa tradition n'était pas mise de côté pour autant, avant de le remercier.  L'Ar était heureux d'avoir mené sa mission à bien ! Il n'y avait pas de raison que les futurs mariés refusent un tel présent !  

« Pas besoin de me remercier ! commença Éléazar, sur un ton des plus chaleureux. Tu m'as aidé à trouver le cuir qu'il me fallait, je t'en devais bien une ! » termina-t-il, amusé.

Alors que le regard du jeune homme s'était posé sur les autres petites statuettes présentes sur l'étal, un cri le sortit de sa contemplation. Cherchant la provenance de cet éclat de voix, qui fut rapidement suivit par un second, l'Ar remarqua rapidement la présence d'un colosse et d'un autre homme, beaucoup plus petit, non loin d'eux. Eh bien, c'était bien la première fois qu'Éléazar voyait quelqu'un dont la corpulence et la taille se rapprochaient autant de sa propre carrure ! Et son acolyte le désignait comme étant l'homme le plus fort du monde... Le forgeron avait hâte de voir de quoi le colosse était capable !

C'est alors qu'Ebao remonta ses manches, et, abandonnant la transaction en cours, se rapprocha du petit homme. Éléazar le regarda faire, quelque peu étonné. Quelle mouche pouvait bien l'avoir piqué ? Cependant, le jeune homme chassa rapidement cette pensée de son esprit, et se sentit obligé de déposer quelques piécettes sur l'étal du vendeur, afin de lui payer une avance, pour qu'il leur réserve le bouc et qu'il puisse fabriquer la chèvre. Ebao n'aurait qu'à le rembourser plus tard. D'un autre côté, ce n'était pas très important. Après tout, c'était un présent pour Ismelle et Farban ! L'Ar pouvait bien se permettre de participer un peu !

Une fois la transaction achevée, l'Ar se rapprocha un peu à son tour. Le tout petit homme semblait avoir reconnu Ebao. Ce n'était donc pas la première fois que le chevalier tentait sa chance contre le colosse ? Éléazar en apprenait tous les jours ! Les propos du petit homme ne tardèrent pas à confirmer les hypothèses du forgeron. Ainsi, c'était contre ce géant qu'Ebao avait écopé de son œil au beurre noir ? Cela ne lui avait donc pas servit de leçon ? Si cet homme n'était sûrement pas le plus fort du monde, le forgeron sachant très bien que certains de ses camarades pourraient très certainement le défaire d'une manière ou d'une autre, il semblait tout de même être un adversaire pour le moins coriace...

Aussi, quand le public éclata de rire, Éléazar ne fit pas de même, trop occupé à observer celui qui deviendrait sûrement l'adversaire du chevalier. Si c'était la force brute qui primait en général dans ce type d'affrontement, de pareils colosses n'avaient pas réellement d'entraînements tactiques. Ils se contentaient de leur force pour neutraliser la plupart de leurs adversaires, ce qui n'était pas forcément illogique. En dehors des chevaliers et des soldats, peu de personnes pouvaient se vanter d'avoir suivi un entraînement militaire de qualité. Aussi, une bonne partie des adversaires que le dénommé Gusto avait affronté par le passé n'étaient sûrement pas des guerriers de profession. Ce qu'était Ebao. Alors comment s'était-il fait avoir la dernière fois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 65
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Dim 14 Oct - 12:56

Les rires du public avaient renforcé le côté renfrogné d'Ebao. Le jeune chevalier lançait un regard noir au nain sur sa caisse qui en échange lui accordait le plus goguenard de ses sourires. C'est toujours dans l'hilarité la plus générale qu'il dit :

- Alors ces cinq pièces ?

Agacé Ebao fouilla dans sa poche et tendit cinq pièces au nain qui lui fit un clin d’œil.

- Évite de rêvasser cette fois. C'était drôle de te voir tomber comme une loque juste parce que tu pensais à autre chose..

- Ça n'arrivera pas, répondit sèchement Ebao.

Il retirait la ceinture maintenant sa tunique et se retournait pour la tendre à Eléazar. Il n'osait pas croiser son regard et ne voulait pas lire une once de jugement dans ses yeux. Clairement, ce petit coup d'éclat n'arriverait certainement pas à le séduire, ce qui plaisait particulièrement à la part "Restons loin d'El" du cerveau d'Ebao.

- Je suis désolé de t'embarquer dans cette histoire, mais je dois régler ça.

Le nain arqua un sourcil en le voyant discuter avec un géant de la taille de Gusto. Il ne pu s'empêcher de parler un peu plus fort pour alpaguer le publique autour de lui.

- OH MAIS QUE VOIS-JE ? EST-CE TON AMI ? TU DEVRAIS LUI DEMANDER DE SE BATTRE A TA PLACE ! LA IL Y AURAIT DU CHALLENGE !!

Pour toute réponse, c'est avec un regard noir qu'Ebao donna un coup de pied dans la caisse servant de support au tout petit homme...  Le nain tituba avec la caisse et fini par tomber par terre sous les rires du public tandis qu'Ebao, la certitude que le nain l'avait bien mérité, allait face à l'énorme armoire à glace.

Il attendait que le combat soit lancé.

Grommelant et maudissant Ebao, le nain se redressa, s'épousseta et retourna sur sa caisse :

- MESDAMES MESSIEURS ! JE NE PRENDS MÊME PAS LES PARIES SUR CE COMBAT ! NOUS SAVONS BIEN QUE CE CHEVALIER DE PACOTILLE N'A AUCUNE CHANCE ET QU'IL SUCCOMBERA DES QUE J'AURAI LANCE LE COMBAT !! COMME LA DERNIÈRE FOIS !!! ALLEZ ! QUE LE COMBAT COMMENCE !

Cette fois, le regard vert ne lui fit rien du tout, il s'y attendait, l'élément de surprise était passé et il pouvait sentir les yeux d'Eléazar sur lui... Déjà que tout ce combat n'avait rien de glamour, autant ne pas se ridiculiser devant lui.

Comme la première fois, l'homme le plus fort du monde fila vers le chevalier avec une vitesse déconcertante et arma son bras droit pour fracasser un énorme poing sur le visage d'Ebao. Sauf que cette fois, ce dernier pu esquiver et passer derrière lui donnant un coup de pied dans le dos qui fit tituber l'homme le plus fort du monde... Ceci dit, il resta debout et se retourna avec un air féroce.

Le combat allait être plus long que le premier du genre.

- QUELLE SURPRISE ! ON DIRAIT FINALEMENT QU'ON APPRENDS AUX CHEVALIERS A SE BATTRE A HENTENLAUD ! ET MOI QUI CRAIGNAIS POUR LA SÉCURITÉ DE MA PAUVRE MAMAN ! ME VOILA RASSURE, NOUS SOMMES FINALEMENT PROTÉGÉS !

Et le public éclata de nouveau de rire

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 110
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Dim 14 Oct - 21:12

Quand Ebao lui tendit sa ceinture, Éléazar s'en saisit machinalement et l'enroula soigneusement afin de ne pas l'abîmer. Si Ebao pensait avoir des comptes à régler, soit. L'Ar pouvait le comprendre, même s'il ne savait pas réellement comment et pourquoi le chevalier en était arrivé à devoir, ou vouloir, affronter '' l'Homme le plus fort du monde '' et surtout à perdre face à lui. Aussi, le forgeron espérait qu'il ne se blesserait pas à nouveau. Le chevalier en sortirait sûrement aussi marqué intérieurement qu'extérieurement...

« Ne t'en fais pas pour moi. commença l'Ar, à voix basse. Si tu penses avoir des comptes à régler, soit. Sois juste prudent. Le jeune homme marqua une pause, avant de reprendre, avec une pointe d'amusement. Ismelle ne marquera pas de te rappeler jusqu'à la fin de tes jours ton imprudence, dans le cas contraire. »

C'est alors que le tout petit homme l'interpella et que l'attention du public se porta sur lui. Nullement dérangé d'être dans une telle situation, Éléazar se contenta d'esquisser un simple sourire. Il savait que sa taille et sa carrure n'étaient pas des plus communes. On le lui avait assez répété pour cela, et l'Ar était pleinement conscient que cela pouvait lui conférer quelques avantages quand il s'agissait de combattre au corps-à-corps. Mais il s'agissait du combat d'Ebao. Un combat qui semblait important à ses yeux. Aussi, le forgeron ne voulait pas s'imposer. Mais cela ne l'empêcherait pas de tenter sa chance une autre fois, que le colosse comprenne ce que cela faisait de combattre contre un adversaire à sa mesure physiquement !

Quand Ebao passa non loin de la caisse et donna un coup de pied contre cette dernière, Éléazar eut quelques difficultés à contenir son rire. Aussi, sachant que cela ne ferait guère sérieux, le jeune homme fit mine de tousser. Mais l'amusement du forgeron retomba bien vite quand il entendit la remarque du tout petit homme au sujet du chevalier. Soit, Ebao ne s'était sûrement pas illustré de la meilleure des façons la dernière fois. Mais il restait un chevalier et avait droit à un certain respect de ce fait !

Alors que le colosse s'apprêtait à porter un coup à Ebao, celui-ci l'esquiva, se retrouvant derrière lui et pouvant ainsi lui asséner un premier coup dans le dos. Eh bien, le nabot s'était donc trompé ! A cette pensée, Éléazar retrouva le sourire. Le combat ne faisait que commencer et le chevalier ne semblait pas être en mauvaise posture. Il fallait que la suite se passe tout aussi bien. Mais Ebao semblait déterminé. Aussi, l'Ar ne se faisait pas trop de souci. Le chevalier lui semblait déterminé à faire en sorte que l'issue de ce combat soit différente de celle du précédent. Bien sûr, son adversaire ne semblait pas de cet avis. Sûrement ne s'attendait-il pas à ce que le chevalier soit capable de riposter ! Mais Ebao n'était pas chevalier pour rien, après tout !

Quand les rires retentirent à nouveau, le forgeron dut se retenir de lever les yeux au ciel. Si rire ne lui avait jamais posé de problème, le jeune homme préférait ne pas se joindre au reste du public. Il ne trouvait pas la plaisanterie drôle et ne voulait pas déconcentrer Ebao. Le chevalier n'avait pas besoin de ça. Encore moins avec un géant enragé en guise d'adversaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 65
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Dim 14 Oct - 22:27

Les rires du public passèrent au dessus d'Ebao. Il ne s'en souciait pas vraiment, tant qu'Eléazar ne se moquait pas ouvertement de lui, il vivrait parfaitement bien ce combat. A vrai dire, Ebao n'avait conscience que de deux choses, la présence très nette du tas de muscle et celle un peu plus floue du gardien. Le public et la voix du nain n'étaient qu'un décor.

Légèrement penché vers l'avant, les jambes écartées prêtes à le propulser d'un côté ou de l'autre de la zone de combat, Ebao vit le mouvement lent et précis de l'homme le plus fort du monde se retourner pour lui faire face... Il était vraiment grand, et même si le chevalier n'était pas petit, il sentait le poids des centimètres entre eux comme une menace de plus. Chacun de ses muscles étaient saillants et il en était presque fascinant de le voir se mouvoir tellement on pouvait admirer l'action de chacun d'entre eux.

Tout se joua dans le regard, Ebao comprit qu'il allait de nouveau l'attaquer. Cette fois, l'homme ouvrit grand ses bras comme pour attraper le chevalier et lui briser chacun de ses os. Ceci dit, il laissait apparaître là une ouverture et Ebao en profita pour foncer et lui donner un coup de poing dans la mâchoire. Le tas de muscle recula se frottant cette dernière tandis que le blondinet fonçait pour lui asséner un second coup de poing dans les tempes.
Le coup réussi, mais le tas de muscle donna un coup de genoux dans le ventre d'Ebao pour faire reculer ce dernier...

Haletants, les deux hommes s'observaient en chien de faïence. Le chevalier se retenait de grimacer, la douleur au ventre était là, le souffle en était saccadé, mais il devait garder une attitude confiante..

De son côté, le nain commentait chacun des mouvements, non sans ironie et moquerie. Ebao était en permanence rabaissé et son talent remis en question au profit de l'homme le plus fort du monde... Cependant, le visage du petit homme se faisait de plus en plus dur... Cela ne se profilait pas bien. Le chevalier avait l'avantage même s'il clamait l'inverse.

- MAIS REGARDEZ MOI CA ! CA A À PEINE EFFLEURÉ GUSTO ! OU AS TU APPRIS A TE BATTRE COMME CA L’ÉCUYER ?! AU CORPS DE BALAIS D'HETENLAUD ?!

Rire du public, mais clairement pas du nain.

Cela ne pouvait pas se passer comme ça, l'homme le plus fort du monde ne POUVAIT PAS perdre. Il en allait de leur gagne pain... Personnes ne voudrait tenter sa chance contre le deuxième homme le plus fort du monde... Ça non..

Discrètement, tandis que toute l'attention du public se focalisait sur les deux combattants qui se lançaient dans une nouvelle phase de leur combat (C'est Ebao qui l'initiait cette fois, certain de son avantage il se propulsait vers l'homme le plus fort du monde comme près à lui donner un nouveau coup de poing. L'homme avait alors monté sa garde, près à recevoir le chevalier qui avait bifurqué au dernier moment pour lui asséner un coup de pied dans les côtes)... BREF. Le nain profitait de l’inattention générale pour faire signe à un enfant bien plus petit que la moyenne, son propre fils.

L'homme le plus fort du monde n'avait jamais perdu car il était toujours parvenu à tricher face aux adversaires les plus sérieux... Le nain ne s'attendait pas à devoir faire usage de son stratagème face au chevalier le plus minable d'Hetenlaud, mais il refusait encore plus que Gusto perde face à lui.
Le gamin, ignoré de tous grâce à sa si petite taille et placé au premier rang se plaça derrière Ebao et se pencha comme pour ramasser quelque chose...

A vrai dire, il s'agissait d'un fil, relié à la caisse de son père. Le fil était des plus durs et des plus fins. Les pêcheurs en produisaient à partir du fil d'une araignée vivant de l'autre côté du monde... Ça valait très cher, c'était quasiment invisible mais le jeu en valait la chandelle.

Gusto remarqua le petit garçon, contrairement à la foule qui riait de la dernière remarque du nain.

- ALLONS GUSTO... ARRÊTES DE LUI LAISSER DE L'ESPOIR, IL VA FINIR PAR CROIRE QU'IL PEUT GAGNER... MASSACRE LE !!!

Le géant ne se le fit pas répéter, sans crier gare il bondit et courut vers Ebao qui par surprise fit un pas sur le côté. Sauf qu'il perdit appuis, le gamin avait tiré le fil et le chevalier se sentait trébucher. Il comptait se retenir avec ses bras quand il sentit un poids énorme se jeter sur lui et l'étaler au sol. Il en eut le souffle coupé, une douleur au bras et il gémissait légèrement en sentant que le géant écrasait chacun de ses organes avec l'intention d'en faire de la bouillie.

- OH BAS ALORS ? ON VOUS APPRENDS PAS A TENIR DEBOUT AU CORPS DE BALAIS D'HETENLAUD ?

Rire du public et du nain.

Ebao avait cru entendre un craquement au moment où il avait été réduit en crêpe, il était maintenant certain d'avoir un os de cassé. Il se retenait de gémir et respirait fort tandis que le tas de muscle se redressait légèrement.
Ebao leva les yeux vers lui et croisa son regard vert. Il le vit bouger le bras droit et le nain confirma ses soupçons.

- ET MAINTENANT ! LE COUP FINAL !


Bon sang... C'était peut-être vraiment l'homme le plus fort du monde finalement ?... Ebao aurait tout le temps d'y penser pendant qu'il serait inconscient.

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 110
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Mer 17 Oct - 21:51

Éléazar suivait le combat dans un silence presque religieux. Quand le coup d'Ebao atteignit la mâchoire du géant, un sourire reparu sur les lèvres de l'Ar. Il n'aurait pas fait mieux ! Le coup sembla causer quelques déconvenues au colosse. Le chevalier en profita pour lui asséner un nouveau coup, qui s'il atteignit sa cible, permit également au géant de contre-attaquer. Les deux hommes semblaient être à égalité, à présent. Et ce, malgré leur différence de gabarit !

Ce fut au tour d'Ebao d'initier le prochain assaut. Esquivant un coup de poing, le chevalier réussit à  décocher un coup de pied dans les côtes du géant ! Ainsi, l'Homme le plus fort du monde allait-il perdre son titre ? A cette pensée, l'Ar dut se retenir de rire. Si c'était le cas, Ebao risquait de rappeler longtemps, et souvent, sa réussite à Farban ! Et le forgeron plaignait d'avance son futur beau-frère !

Sur les directives du tout petit homme, le géant fonça sur Ebao pour se saisir de lui, forçant le chevalier à s'écarter. C'est alors que l'autre jeune homme vacilla, cherchant à se rattraper avec ses bras afin que la chute ne soit pas trop dure à encaisser. Mais le colosse ne lui en laissa pas le temps,  le maintenant au sol et l'écrasant de tout son poids. A cet instant, Éléazar cru entendre un craquement. Mais comment en être sûr ? Avec les rires du public et du nabot, ce bruit pouvait très bien provenir d'ailleurs comme n'avoir jamais existé !

Le colosse finit par se redresser, laissant Ebao sur le sol. Le chevalier semblait être dans un sale état. Était-il blessé ? Cela n'aurait rien d'étonnant, au vu de ce qui venait de se produire ! Aussi, l'Ar se rapprocha quelque peu, afin de s'assurer de l'état de l'autre jeune homme avec plus de précision. Sur son passage, quelques personnes se plaignirent du fait que cet autre colosse leur masquait la vue. Mais Éléazar n'avait que faire de leurs plaintes. L'un de ses amis était sûrement blessé ! C'était la seule chose qu'il avait à l'esprit actuellement !

Quand le nabot ordonna au colosse de donner le coup de grâce, Éléazar se figea. Ce coup n'allait rien arranger ! Jetant la ceinture sur le sol, l'Ar se précipita vers la zone destinée au combat, bousculant au passage d'autres personnes. Le forgeron s'excuserait plus tard ! En quelques instants, le jeune homme se retrouva à proximité de l'autre colosse, dont il saisit le bras sans la moindre hésitation, l'empêchant de continuer sa trajectoire.

« Je vous déconseille de commettre un tel acte ! » s'exclama le forgeron, visiblement déterminé à mettre fin à ce duel déloyal.

Par Vaïud, que l'autre homme était fort ! Éléazar sentait qu'il essayait de lui faire lâcher prise, afin d'asséner son coup. Mais le jeune homme ne perdit pas son sourire à peine retrouvé. Ce colosse était peut-être fort, mais lui l'était d'avantage encore ! Et si l'autre géant ne renonçait pas à ce combat, le forgeron se ferait un plaisir de lui prouver qui était le plus fort entre eux deux ! Et la réponse était toute trouvée aux yeux de l'Ar ! Il ne se laisserait pas vaincre si facilement ! Il ne faisait pas partie des Gardiens pour rien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 65
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Mer 17 Oct - 23:36

Ebao était en train de se faire la remarque qu'il y avait pire que de perdre contre le véritable homme le plus fort du monde quand il vit une ombre passer au dessus de son visage...

C'était Eléazar, qui venait le secourir tel le héro des histoires de chevaliers racontées au coin du feu... Ce qui faisait d'Ebao la demoiselle en détresse ? Une demoiselle qui l'avait bien cherché et qui n'appelait pas spécialement au secours puisqu'il avait accepté son sort de vivre les deux prochaines semaines avec un nouvel œil au beurre noir (et les remarques de son entourage)... Mais la part "Et si on avait encore une petite chance ?" d'Ebao sembla fondre comme du caramel...  El était venu l'aider... Lui, Ebao, le type à qui il avait déjà mis un râteau...  Il avait stoppé l'homme le plus fort du monde juste pour lui ! L'idée était grisante, comme si lui, Ebao, était spécial !!... alors qu'El avait juste toutes les qualités d'un bon Saint Bernard et qu'il aurait fait pareil pour Farban... D'ailleurs... Combien de temps tiendrait Farban face à l'homme le plus fort du monde ?...  ...

Non, Ebao devait arrêter de se poser des questions sans intérêt, il devait se poser la véritable question: Est-ce qu'Eléazar Wilrem pouvait être un peu moins parfait quand Ebao s'évertuait à ne pas retomber sous son charme ?

Parce que là, c'était compliqué de ne pas se dire que c'était l'homme le plus prévenant du monde et qu'il était assez génial pour prendre sa défense contre le véritable homme le plus fort du monde !!! Sans compter qu'il arrivait à lui tenir tête !!... Evidemment, Ebao avait bien compris qu'il allait forcément retomber, mais El ne faisait rien pour le retenir. C'était comme si le gardien se baladait partout où il allait avec une pancarte "Retombe amoureux de moi je suis ton homme idéal" et qu'il la secouait sous le nez d'Ebao à chacune de ses actions...

Le chevalier ne put s'empêcher de lancer un regard un peu trop tendre au gardien, regard qui n'aurait berné personnes ayant deux neurones connectés. Ce qui était le cas du nain, qui avait un cerveau en parfait état de marche et des neurones plus que fonctionnels.

- OOOh ! MAIS ON DIRAIT QUE LE GRAND COPAIN DU PLUS MINABLE DES CHEVALIERS EST VENU LUI SAUVER LES MICHES !! HAHA QUE C'EST ADORABLE ! TU DEVRAIS PLUTÔT LE REMPLACER DANS L’ARÈNE LE GÉANT, ON AURAIT ENFIN DU SPECTACLE ! ET LE DÉPLORABLE COMBAT DE TON COPAIN SERAIT VITE OUBLIÉ !


Il avait bondit de sa caisse et s'était approché de Gusto pour lui tapoter l'épaule... Comme si ce simple geste faisait office d'ordre, le tas de muscle s'était écarté et avait dégagé son bras de l'emprise d'Eléazar non sans un regard noir.

Officiellement, le nain avait évidemment proposé à El de participer pour s'assurer d'un bon combat, mais si ce géant était de la trempe du chevalier (quand ce dernier était réveillé), il avait fort à parier que ce n'était pas bon pour son business. Tricher une fois passait, deux fois de suite ça devenait voyant... Aussi il se pencha vers le gardien (du moins il se mit sur la pointe des pieds) et lui murmura.

- Bon, déguerpissez tous les deux. Vous n'êtes pas bons pour les affaires.

Ebao leva les yeux au ciel et se redressa avec une grimasse furtive... Oula. Quelque chose était cassé, quelque chose était forcément cassé .. Cependant le chevalier refusait de montrer qu'il avait mal au duo de forains (et au public qui riaient encore de ses déconvenues), aussi il retrouva rapidement la même expression stoïque qu'il arborait depuis l'enfance à chaque fois qu'il vivait une défaite cuisante dans une joute.

Le nain fit un geste de la main, comme s'il balayait l'air ambiante.

- Allez, au revoir, et ne reviens pas tenter ta chance, tu rateras à nouveau.

- J'aurais au moins eu la satisfaction de vraiment me battre cette fois. répondit Ebao

- C'est ça... MESDAMES MESSIEURS !!! QUI ?! QUI SERA ASSEZ FOU POUR RELEVER LE DÉFI TENTER SA CHANCE CONTRE L'HOMME LE PLUS FORT DU MONDE ?! Le nain était déjà passé à autre chose.

Ebao fit un pas, puis un autre et se tourna pour jeter un coup d’œil à El, espérant au fond de lui qu'il ne défierait pas Gusto (Ebao resterait ainsi le second homme le plus fort du monde sans son estime personnelle).

- Merci pour tout à l'heure.. On dirait que tu as décidé de passer ta journée à me sauver la mise.

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 110
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Ven 19 Oct - 20:29

Éléazar ne prit même pas la peine de répondre au nain quand celui-ci argua le fait que le duel serait plus intéressant s'il remplaçait Ebao. Il sentait que le colosse souhaitait se défaire de son emprise. Mais l'Ar ne comptait pas lâcher prise aussi facilement. Cependant, l'autre géant finit tout de même par dégager son bras au moment où le nabot décréta que le combat était terminé. En voyant le regard noir de l'autre colosse, le forgeron se contenta d'esquisser un sourire un brin moqueur. Il voulait sa revanche ? Le jeune homme se ferait un plaisir de lui montrer l'ampleur de ses propres compétences !

Mais le nain en décida autrement, décrétant qu'Ebao et lui étaient mauvais pour son commerce. D'un autre côté, baser ses affaires sur une chose facilement contestable n'était pas forcément l'idée du siècle, même si Éléazar se demandait comment le duo faisait pour éviter à chaque fois les défaites du colosse. Si le forgeron concevait tout à fait que certains adversaires devaient être très faciles à défaire pour l'autre géant, que dire des personnes plus compétentes ? D'un autre côté, l'Ar voyait mal un général ou un maître d'armes réputé s'abaisser à ce type d'amusements. Et si le nain sélectionnait aussi les adversaires de son champion d'une manière ou d'une autre... Cela expliquait sans doute que le colosse n'ait encore jamais été détrôné. Et même si c'était le cas, il suffisait juste au duo de quitter la ville pour une autre, où ils n'étaient pas encore connus, et les affaires reprenaient !

« Comme c'est dommage ! Mais bon, soit ! A une prochaine fois... Peut-être ! » ironisa Éléazar, avant d'emboîter le pas à Ebao, non sans adresser un dernier sourire moqueur à l'autre géant.

A peine les deux jeunes gens éloignés de quelques pas que le nain cherchait déjà un nouvel adversaire pour son champion. Eh bien, cette presque défaite ne semblait pas avoir ébranlé les convictions du petit homme ! Éléazar chassa cette pensée de son esprit. Il voyait bien qu'Ebao n'allait pas bien et qu'il n'était pas sortit indemne du duel. Après, le forgeron pouvait se tromper. Mais si ses soupçons se confirmaient, le chevalier aurait tout intérêt à aller voir un médecin au plus vite !

« Allons, ne me remercie pas pour ça ! commença le jeune homme, avec un sourire amical. Personne n'a le droit de laisser un camarade à terre dans une pareille situation ! Tu aurais sûrement fait de même pour moi, si je m'étais retrouvé en difficultés pendant un combat ! » termina-t-il, sûr de ses propos.

Pendant son apprentissage, l'Ar avait apprit à compter sur ses semblables et à leur faire confiance quand il s'agissait de combattre. Bien sûr, il savait qu'il pouvait se défendre seul dans la plupart des situations. Mais se savoir bien accompagné était toujours réconfortant, au cas où les choses tourneraient vraiment mal. Certes, Ebao n'était pas Ar comme lui l'était. Mais il le connaissait assez bien et le chevalier faisait partie de la famille, en quelque sorte ! Farban le considérait comme un frère, Ismelle l'appréciait et le montrait à sa façon... Autant dire que les Arkam-Wilrem l'avait tout simplement adopté ! Rien que pour cette raison, le forgeron n'aurait pas pu le laisser seul, dans une telle situation, face à ce colosse ! Pas alors qu'il savait qu'il avait la capacité d'agir !

« Pour le reste... reprit l'Ar, sur un ton dans lequel on pouvait sentir une pointe d'inquiétude. J'ai comme l'impression que cet homme n'y est pas allé de main morte avec toi. Si tu es blessé, il faudrait que tu ailles voir un médecin au plus vite. Sinon, tu risques de rester au repos pendant un moment, et tu pourras dire adieux aux combats ! Il se tut quelques instants. Et qui veillera sur Farban jusqu'au mariage si tu n'es pas là pour t'en charger ? » termina-t-il, sur une note plus légère.

Éléazar était bien placé pour savoir à quel point une convalescence pouvait se révéler frustrante ! Surtout dans son cas, ou dans celui d'Ebao. Leurs fonctions étaient intimement liées au combat ou l'usage des armes, et donc, à leur santé d'une certaine manière ! Si leur corps leur faisait défaut, ils étaient bons pour abandonner les entraînements jusqu'à nouvel ordre ! Et l'Ar doutait que le chevalier souhaite en arriver là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J.

avatar

 Argent Argent : 0
RPs en cours : - Attaque de loups : Quête
- La Croisée du Destin : Ermaëlle

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Sam 20 Oct - 17:38



[INTERVENTION SURPRISE GAGNEE PAR ELEAZAR]
CAPRA AEGAGRUS HIRCUS





La capitale d'Hàntonael ne cessait jamais d'être animée. Il y avait toujours foule et il y avait toujours des choses à faire. De ça, de là, bon nombre de boutiques attiraient les gens, plus ou moins riches. Dans les grandes avenues, des fiacres passaient et repassaient. Les enfants couraient et jouaient, dérangeant souvent les adultes occupés à faire la conversation à leur voisin, à faire leurs livraisons, ou à se hâter d'aller où eux seuls le savaient. Bref, une journée comme une autre à Hàntonael. Si ce n'est qu'aujourd'hui, dans les champs cernant la ville, des éleveurs avaient parqués leurs animaux dans divers enclos pour attirer d'éventuels acheteurs. C'était la Foire aux Bestiaux. On y trouvait autant de magnifiques chevaux, que du simple bétail. Mais chaque éleveur était formel : voici ici présent leurs plus belles bêtes ! Et tout aurait pu bien se passer, sous le doux soleil d'automne, si un petit garnement de la ville n'était pas venu mettre son grain de sel. Car outre un grain de sel, c'était avant tout un grain de roche qu'il avait ramassé et glisser dans son lance-pierre avant de viser, juste pour s'amuser, la croupe d'un énorme taureau dans l'enclos d'un éleveur de ses imposantes créatures pouvant servir pour maints usages. C'étaient tous de très beaux spécimens, noirs, fauves, blancs...au poil brillant, aux cornes bien pointues, à la musculature impressionnante. C'était un tout noir justement, qui se prit le caillou de l'enfant et en devint fou de colère. Ruant, cabrant, il chargea la clôture qu'il brisa de sa force, suivit par tout son troupeau. Il fonça dans toute personne qu'il tentait d'encorner avant de suivre la foule à l'intérieur de la cité, créant une véritable panique général. Le troupeau de taureaux dévalait les rues, les gens s'écartaient et hurlaient à leur passage, sans parvenir à stopper la charge enragée des créatures hargneuses. Et très vite, cette masse mouvante et dangereuse apparu à l'angle de la rue où un Gardien et un Chevalier se trouvaient, bondissant toutes cornes en avant à leur rencontre...






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 65
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Sam 20 Oct - 18:13

(.... J'étais en train d'écrire ma réponse et j'ai validé... Puis je suis directement retournée sur la page d'accueil sans faire attention au traditionnel message "Votre réponse a bien été envoyé"... Et là j'ai vu que le pnj avait répondu et j'ai compris que j'avais perdu ma réponse parce que le message devait plutôt un un truc du genre "Une autre réponse a été posté entre temps"....)

- Oui, tu as raison, j'aurais donné un bon coup de poing à ce géant pour qu'il te laisse tranquille...

Ebao eut un sourire en coin... Si le chevalier aurait fait pareil ? Il y a de fortes chances qu'en effet il se soit jeté sur Gusto pour sortir son beau gardien du pétrin... Est-ce qu'il l'aurait fait pour un "camarade"... ? Il aurait très certainement réagit moins vivement pour Farban, malgré toute l'affection fraternelle qu'il avait pour lui... A vrai dire il aurait certainement bien rit avec le public et aurait aidé son comparse à se relever avec une rengaine du type "Tu vois que c'est l'homme le plus fort du monde !"...  Ebao n'aurait donc pas fait ça pour n'importe quel "camarade". Le fait qu'il considère Farban comme son frère était l'une des raisons, on est toujours un peu vache avec son frère... Peut-être se serait-il jeté sur Gusto après coup, pour défendre l'honneur de Farban et le résultat du combat aurait été de les retrouver tous les deux évanouis... A y penser il aurait réagit de la même manière pour Olrän... Il n'aurait même pas défendu l'honneur de Méléandre, et Ismelle ou Oléa n'étaient pas du genre à se battre de cette manière. Il se serait battu à la place de Sir Elban ou un autre de ses supérieurs mais ne serait pas intervenu s'ils avaient insisté pour se battre, par preuve de respect pour leur "force"...  Grand Mère Kuza aurait gagné haut la main contre Gusto et PERSONNES NE TOUCHE A UN CHEVEUX DE SOLVEIG...

Donc, si l'on devait résumer, Ebao aurait réagit comme ça pour deux personnes, Eléazar (qu'il refusait de voir blessé d'une quelconque façon... Surtout s'il était en mesure d'intervenir) et Solveig (sa pupille de dix ans). Il était donc évident qu'El n'était pas un quelconque camarade, mais il était aussi évident qu'El ne raisonnait pas de la même manière. Il aurait empêché le dénouement de ce combat pour n'importe qui, et pas seulement parce qu'il se souciait plus précisément du bien-être d'Ebao.

Le chevalier en avait bien conscience.

Il n'était qu'un camarade parmi d'autre.

Même si c'était décevant...

Le ton de la voix de son beau gardien vint pourtant lui mettre le doute... El était inquiet ?
Ebao eut du mal à cacher sa satisfaction et son sourire joyeux (paradoxal pour un homme ayant surement une ou deux côtes fêlées). Finalement, c'était mieux que rien un Eléazar qui s'inquiétait et se souciait de lui... Même s'il aurait fait la même chose pour n'importe qui...

Mais la bonne surprise retomba comme un soufflet.

Evidemment, il s'inquiétait de savoir Ebao en assez bonne constitution pour veiller sur Farban avant le mariage... Comme si son frère d'arme risquait de s'enfuir on ne sait où alors qu'il avait décidé qu'il épouserait Ismelle au moment même où il l'avait vu pour la première fois. S'il y avait bien un homme pour qui il ne fallait pas s'inquiéter actuellement c'était Farban Arkam... Leur mission de trois mois à la capitale n'avait rien de dangereux et permettait surtout d'avoir des chevaliers expérimentés en ville (proche de la famille royale... au cas où le pire venait à se produire et que certains nobles se voyaient pousser des ailes par exemple...) mais également disponibles pour être envoyés en renfort au cas où il n'y aurait pas qu'un seul intrus... Ils passaient leurs journées à entraîner écuyers et troupes tandis Farban nageait dans le bonheur d'être proche de sa dulcinée et parfaitement en sécurité avant son mariage...

Le blondinet eut un rire et un sourire forcé.

- Ah ah... Oui. Qui veillerait sur lui hein ? Il faut que je sois en bonne santé juste pour ça...


Ça aurait été trop beau de croire qu'Eléazar refusait de voir le chevalier souffrir à causes de ses blessures !...

Mais Ebao ne pouvait pas se laisser aller à l’amertume... Ce n'était pas de la faute du gardien. Il avait été clair il y a six ans de ça, et Ebao savait parfaitement à quoi s'attendre en retombant encore sous le charme de ces beaux yeux verts : l'indifférence.
Il retombait en connaissance de cause, tant pis pour lui.

Le chevalier baissait la tête sur son torse et passa sa main droite au niveau de ses côtes.

- Je crois avoir entendu quelque chose craquer quand il m'est tombé dessus... A quoi bon minimiser ? Mieux valait être honnête non ? Aussi il ajouta.. Enfin... Je crois et je sens aussi...

Il leva les yeux vers Eléazar et lui décocha un sourire. Il ne voulait pas jouer la victime. Il avait bien cherché ce qui lui arrivait.

- Mais je vais bien, je pourrai même courir un cent mètres !

Il ne fallait pas en demander tant car le dieu Péhenne Jy, toujours soucieux des infortunes des pauvres mortels choisit ce moment précis pour mettre son grain de sel dans le petit "rencard" (que voulez vous, ce mot brillait toujours dans la tête d'Ebao) improvisé.

Les cris furent la première chose que le chevalier entendit. Le mouvement de la foule vint en second. Ebao se tournait vers l'angle de la rue d'où déboulaient des gens qui les bousculèrent au passage en semblant fuir quelque chose.
Le nain fut plus prompte à réagir et Ebao put entendre un "C'EST FINI POUR AUJOURD'HUI ! ON SE RETROUVE DEMAIN A LA MEME HEURE !!" avant de le voir déguerpir avec Gusto et son petit garçon... Dommage, l'homme le plus fort du monde aurait vraiment été utile FACE A CE TROUPEAU DE TAUREAU !

- PAR PEHENNE JY ! jura Ebao en voyant les énormes bêtes débouler au coin de la rue. Il sentit la panique le gagner avant d'attraper le bras du gardien et de l'entraîner sur le côté pour éviter de se faire piétiner par le bétail. ON DOIT TROUVER UN MOYEN DE LES ARRÊTER AVANT QU'IL Y AIT UN MORT !!

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 110
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Lun 22 Oct - 21:02

Le rire du chevalier ne semblait pas franc. Cela ne fit que renforcer l'inquiétude de l'Ar. Il y avait quelque chose qu'il ne savait pas ? C'est alors que l'autre jeune homme porta sa main à ses côtes. Au vu du combat, Éléazar ne serait pas étonné d'apprendre qu'Ebao ait une ou plusieurs côtes lésées ! Le colosse n'y avait pas été de main morte, c'était un fait ! Heureusement que le chevalier n'était pas de trop faible constitution !

« Ah oui ? Je te parie le contraire ! Tu ne serais même pas arrivé à la moitié de la rue que tu ne pourrais pas faire un pas de plus ! » ironisa l'Ar.

Éléazar n'eut pas le temps de penser d'avantage à cette idée, des cris le sortant de sa réflexion. Une foule en panique ne tarda pas à inonder les rues ! Une foule en panique, poursuivit par des taureaux ! Des taureaux en liberté ?! A Hantonael ?! Mais qui était le fou qui avait trouvé judicieux le fait de les laisser s'échapper ?! Instinctivement, l'Ar posa sa main sur droite sur la garde de l'épée se trouvant de ce même côté. Et pourtant, le forgeron savait que son arme serait inutile, face à autant de bêtes en furie ! Dans le cas présent, il n'y avait aucune seule chose à faire ! Fuir vite, et trouver un abri !

Du moins, pour ceux qui le pourraient ! Mais qu'en serait-il des enfants et des autres personnes plus fragiles ?! Elles ne tiendraient jamais la cadence avec de telles créatures à leurs trousses ! Éléazar n'eut pas le temps de poursuivre sa pensée. Ebao venait de lui attraper le bras, pour le tirer sur le côté. Le chevalier avait raison, ils devaient faire quelque chose ! Mais quoi ?! L'espace de quelques instants, l'Ar regretta que Zelfyne soit restée au Jardin Suspendu, comme elle en avait l'habitude. Une Laüd aurait pu leur être utile, au vu de la situation ! D'un autre côté, Zelfyne aurait pu leur être d'une grande aide, tout en effrayant d'avantage les bestiaux ! Et l'Ar ne tenait pas particulièrement à faire plus de blessés qu'il ne risquait d'en avoir, ou que sa Laüd elle-même finisse avec quelques blessures !

« Je veux bien, mais comment veux-tu arrêter un troupeau entier ?! Un taureau, c'est une chose ! On peut le maîtriser ! Mais là, ils sont bien trop nombreux pour nous deux ! Il nous faut des renforts ! s'exclama l'Ar. Et même en plus grand nombre, rien ne dit que nous pourrons les arrêter pour autant ! Il faudrait les enfermer quelque part, ou les coincer dans un endroit où ils ne feront de mal à personne ! Je ne vois pas d'autre solution ! »

Si l'Ar ne voyait aucun problème quant au fait d'arrêter la folle course de ces créatures, et éviter à certaines personnes de finir blessées ou pire, il fallait bien avouer qu'à eux-deux, les choses risquaient d'être assez complexes ! Ils risquaient se faire encorner avant même d'avoir pu réellement agir ! Les taureaux ne se laisseraient pas faire, c'était un fait indéniable ! Il allait falloir ruser ! Mais comment ?! A part à l'extérieur de la ville ou dans le Parc Suspendu, il n'y avait aucun endroit où mettre ces bêtes ! S'ils voulaient éviter qu'il y ait des blessés ici, ce n'était pas pour en faire ailleurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 65
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Mar 23 Oct - 23:51

El avait raison. Ils étaient trop nombreux, ils ne pourraient jamais les arrêter tous les deux... Surtout qu'Ebao était en mauvais état et que le gardien ne s'était pas laissé berné par ses vantardises. Ils avaient en effet besoin de renfort, mais le chevalier doutait qu'il y ait beaucoup de soldats dans le coin et il était plutôt certains qu'ils s'étaient chargés d'évacuer la population. Il fallait trouver un moyen de limiter le carnage, sans les stopper, parce que stopper un taureau qui charge serait compliqué (alors imaginez un troupeau).

- Il faudrait qu'on les fasse sortir de la ville.

C'était déjà plus dans leurs cordes en effet. Faire sortir les taureaux, il faudrait parvenir à détourner leur attention et faire en sorte qu'il les charge eux. Puis il faudrait ensuite sortir de la ville en courant... Sauf qu'Eb était blessé, et qu'il allait devoir faire reposer tout ça sur les épaules d'Eléazar...

Bon sang... Si son grand am- HUM HUM... Oui, pardon. Son amour de jeunesse dont il n'était pas encore tout à fait retombé amoureux (insérez ici une petite dose de déni) mourrait piétiné par un troupeau de taureaux enragé à cause d'une de ses idées à la noix, il s'en voudrait pour toujours.

L'élaboration de ce plan prit une demi-seconde à germer dans son esprit, et ce fut la seule qui parvint à se former en si peu de temps. Il n'y avait que cette solution, et Ebao pouvait voir les taureaux se rapprocher. S'ils étaient hors de leur sillage, ils devaient tout de même réagir vite. Aussi le chevalier planta une expression sérieuse sur son visage et fixa les yeux d'Eléazar.

- El écoute, il faut que tu prennes ce tissus rouge là-bas.
Il désigna un stand de tissus déserté un peu plus loin. Que tu attires leur attention et que tu les fasses sortir de la ville... Une fois dehors, lance le tissus dans la direction opposée à celle dans laquelle tu cours ils suivront le tissus.

C'est alors qu'il se rendit compte que dans le feu de l'action, il n'avait pas vraiment lâché le bras du gardien, aussi il se dépêcha de reprendre ses distances et de détourner le regard. Et mince. Ce n'était clairement pas le moment de se prendre la tête avec ce genre de choses et pourtant il se sentit obligé de s'excuser.

- Jeee... Désolé...


Mais il y avait plus important à dire.

- C'est la seule idée que j'ai.. Désolé de t'embarquer là dedans mais tu as raison : je ne peux pas vraiment courir un cent mètre. Par contre, toi, tu pourras les faire sortir de la ville, j'ai confiance en toi.

Ebao espérait vraiment que toute cette affaire n'allait pas se finir en huit petits mots gravés sur l'épitaphe:

Ci-gît Eléazar Wilrem, écrasé par une vache

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 110
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Jeu 25 Oct - 22:05

Éléazar écouta attentivement le plan exposé par Ebao. Il allait devoir servir d'appât ? L'Ar n'était pas certain qu'il s'agisse-là de l'idée la plus lumineuse ! Mais d'un autre côté, ils n'avaient pas le choix ! Le troupeau arrivait à une vitesse folle, et si personne n'agissait, il risquait d'y avoir des blessés ! Un doute persistait dans l'esprit de l'Ar, cependant. Arriverait-il à captiver l'attention des taureaux ? C'était la panique ! Certains d'entre eux pouvaient tout à fait dévier de leur trajectoire et se retrouver à poursuivre d'autres personnes !

« Ma simple présence suffira, tu penses ? Ils pourraient ne pas faire attention à moi ! » commenta l'Ar.

C'était une possibilité à prendre en compte. Ça, et le fait que la présence du forgeron pourrait aussi pousser le troupeau à se montrer plus dangereux encore envers des personnes qui n'avaient rien demandé ! D'un autre côté, le jeune homme n'était pas certain que d'autres personnes acceptent de le rejoindre dans cette course folle ou bien que lui-même accepterait l'aide de d'autres habitants ! Que lui soit blessé, passe encore ! Mais il ne voulait pas que d'autres subissent ce même sort !

Sur le moment, Éléazar ne comprit pas pourquoi Ebao s'excusait. Si c'était pour avoir proposé une telle idée, le forgeron devait avouer qu'il n'en aurait sûrement pas trouvée une meilleure. Et si c'était pour l'avoir tiré en-dehors du chemin que le troupeau allait emprunter, ces excuses avaient encore moins de sens ! L'Ar chassa ces pensées de son esprit. Il allait peut-être avoir besoin de l'aide de Zelfyne, finalement. Si le troupeau le rattrapait, il serait content de pouvoir compter sur elle pour le tirer de ce mauvais pas par la voie des cieux !

« Ce plan est le seul que nous ayons… Il faudrait que tu ailles prévenir Zelfyne de la situation, alors. Tu penses pouvoir aller jusqu'au Jardin Suspendu ? Elle pourra toujours m'aider si je n'arrive pas à distancer le troupeau ! »

Mais un problème subsistait. Ebao ne parlait pas la seule langue que la Laüd comprenait, et il n'y avait sûrement pas d'autres Ars dans les environs pour l'aider ! Et le forgeron ne savait pas s'il avait le temps de donner un cours de quelques secondes de Langue des Anciens au chevalier ! Il allait devoir faire simple, pour que l'autre jeune homme puisse expliquer la situation à Zelfyne !

« … Contentes-toi de lui dire que j'ai besoin d'aide ! En Langue des Anciens, ça se prononce '' Ealÿr '' ! Dis-lui aussi mon prénom et indique-lui l'endroit où je me trouve ! Elle comprendra que j'ai besoin d'aide ! »

A peine ces mots prononcés, l'Ar se précipita vers l'étal et se saisit la première étoffe rouge qui lui tomba sous la main. Après un bref regard dans la direction du troupeau furieux, le jeune homme noua le tissu autour de ses hanches, afin de ne pas le perdre pendant sa diversion. Puis, espérant que les taureaux le suivraient, Éléazar se mit à courir comme il n'avait encore jamais couru dans toute son existence ! Il devait gagner le plus d'avance possible pour mener sa mission à bien ! Dans le cas contraire, les bestiaux enragés ne prendraient pas bien longtemps pour le rattraper !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebao Kuza
Chevalier Entêté

Chevalier Entêté
avatar

 Argent Argent : 65
Force Force : 30
Agilité Agilité : 30
Lieu de résidence : Hantonael
Métier / rôle / rang : Chevalier d'Hentenlaüd
RPs en cours : 2/2
- Quête - Survivons à une attaque de loups avec Azul
- Rp - La chèvre

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Ven 26 Oct - 22:08

Ebao eut un sourire amusé quand Eléazar lui fit la remarque que les taureaux n'allaient peut-être pas remarqué sa présence... Le chevalier savait que son avis était tout à fait biaiser et qu'il était beaucoup trop sensible à la présence du gardien, mais il ne doutait pas que ce beau géant de deux mètres ne passe jamais inaperçu, pas même auprès d'un troupeau de bovin.

Mais rapidement, les doutes furent éludés et Eléazar songea à aller chercher l'aide de son oiseau géant au jardin suspendu... Ebao n'était pas sûr de parvenir à l'atteindre à temps, il avait mal aux côtes, mais il préférait ne pas partir pessimiste dans cette situation.

- Je vais faire de mon mieux... Compte sur moi.

Il n'eut pas le temps de lui souhaiter bon courage qu'il vit le jeune homme bondir vers le stand de tissus et en saisir un rouge qu'il agita en direction du troupeau. Puis il se mit à courir, et rapidement Ebao le perdit de vue, les taureau lui cachant la vision...

Le chevalier était collé contre les murs de la rue et attendit que la voix soit libre pour y aller. Il alla également vers le stand de tissus où il en prit un au hasard qu'il noua fort autour de ses côtes, comme pour les retenir... Ca avait au moins le mérite de lui donner l'impression qu'il pourrait avancer à toute vitesse jusqu'au jardin suspendu.

Le jeune homme prit donc la route vers sa destination, n'arrêtant pas de se répéter le mot "Ealÿr"... Il avait peur de l'oublier ou de mal le prononcer... Il voulait vraiment aider Eléazar du mieux qu'il pouvait et il voulait que le gardien s'en sorte entier...
Il prit quelques minutes à arriver aux jardins suspendu, mais il ne prit que deux petite secondes à trouver la Laüd. Il espérait qu'il ne soit pas trop tard et que son ami n'ait pas fini en crêpe.

Devant l'oiseau, Ebao redressa la tête et tenta de communiquer :

- Elir Eléazar !! cria-t-il, avant de se rendre compte que ce n'était clairement pas la bonne prononciation... Alire ? Aelaire ? Ealire... EALYR !! Ca semblait être bon. Aide Eléazar je t'en supplie... Il était à peut près sûr que la capacité de compréhension de l'oiseau était à peu près la même que celle de Boubouille... Aussi il fit de grands gestes, lui montrant l'extérieur de la ville.

_________________

Insérez ici une bonne dose de patriotisme

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 110
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   Dim 28 Oct - 11:38

Comme à chaque fois qu'Éléazar se rendait à la capitale, Zelfyne en profitait pour prendre un peu de repos au Jardin Suspendu. Cela lui permettait d'être en forme quand l'heure du retour au Panlaüd était venue mais aussi de ne pas encombrer les rues inutilement. Si certaines étaient bien assez larges pour qu'une créature de son genre puisse s'y installer sans gêner les habitants des lieux, d'autres étaient bien plus étroites, et même si Zelfyne était de petite taille, ce n'était pas pour autant qu'il était judicieux d'y empêcher la circulation d'une manière ou d'une autre. De plus, son camarade humain pouvait entrer dans des bâtiments lui étant inaccessibles, pour des raisons évidentes. Ces différentes raisons avaient poussé la créature à préférer le Jardin Suspendu aux rues d'Hantonael. De plus, prendre du repos était bien plus agréables entre les arbres que sur les pavés !

Mais la Laüd ne dormait pas réellement sur ses deux oreilles. Si ses yeux clos l'empêchait de voir ce qui se produisait autour d'elle, son ouïe et son odorat étaient mis à contribution pour que la créature reste en contact avec la réalité malgré tout. Aussi, en entendant le prénom de son Ar, les oreilles de Zelfyne tressaillirent légèrement. La Laüd ouvrit un œil, puis le second en voyant un petit homme non loin d'elle. Son air lui disait quelque chose... Mais oui, c'était l'ami de Farban ! Que faisait-il ici ? La créature devait avouer qu'elle ne comprenait pas un traître mot de ce que l'humain pouvait dire ! Il lui semblait entendre certaines sonorités de sa propre Langue, mais comment en être sûre ?

C'est alors que la créature saisit ce que l'humain tentait de lui dire depuis maintenant quelques instants. Éléazar avait besoin d'aide ?! Mais pourquoi ?! Que lui était-il arrivé ?! Il devait juste aller chercher un peu de matériel au marché, rien de plus ! Si la Laüd en avait eu la possibilité, elle aurait demandé d'avantage d'informations au chevalier. Mais ce dernier parlait à peine la Langue des Anciens, pour de raisons évidentes ! Il ne fallait pas non plus lui demander de comprendre ses comportements ou les gestes qu'elle pouvait faire ! Mais Zelfyne se disait qu'elle pouvait toujours essayer d’interpréter les gestes de l'humain. Éléazar se trouvait donc à l'extérieur de la ville ? Il fallait qu'elle le rejoigne, et vite !

Aussi, la Laüd se redressa, étirant ses ailes dépareillées pendant quelques instants, se préparant à prendre son envol. Mais que faire du chevalier ? Ce dernier était venu la prévenir, et il lui semblait étrangement pâle. Par expérience, la créature savait que les humains avaient tendance à perdre quelque peu de leur superbe lorsqu'ils étaient mal en point. Étais-ce le cas de l'homme, ou sa peau était-elle pâle par Nature ? Il était venu la prévenir, et au vu de son ton, il semblait tout aussi inquiet pour Éléazar qu'elle ! Pouvait-elle l'emmener avec elle ? La créature avait déjà porté un humain dont la carrure était plus importante, il est vrai. Mais ledit humain avait l'habitude de voler avec elle, ce qui n'était sûrement pas le cas du chevalier !

Que faire ? Zelfyne savait qu'elle devait se décider, et vite ! Éléazar était en danger, et elle devait le sortir de ce mauvais pas ! La Laüd se baissa donc, de manière à ce que le chevalier puisse grimper sur son dos sans mal, l'invitant d'un petit mouvement de tête à prendre place. La créature savait qu'elle devrait être prudente avec un non-Ar sur le dos. Si elle avait déjà volé une fois ou deux avec Alyanne, la situation était tout autre actuellement ! Alyanne savait réagir en cas de problème. Pour le chevalier, cela ne serait pas le cas. La créature allait devoir penser pour lui quand ils auraient rejoint les airs !


Éléazar jeta un bref regard derrière lui, s'assurant qu'il y avait toujours une distance respectable entre lui et le troupeau enragé. Si c'était le cas, le forgeron avait bien remarqué que les bêtes se rapprochaient peu à peu de lui ! Ces taureaux ne connaissaient donc pas la le repos ?! Ils semblait courir depuis un moment à présent, et rien ne semblait pouvoir les arrêter, pas même la fatigue ! L'Ar fit de son mieux pour creuser à nouveau l'écart avec le troupeau. La seule chose que le forgeron espérait, c'était qu'Ebao ait réussis à rejoindre Zelfyne sans encombre ! Son aide ne serait pas de refus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Capra aegagrus hircus [Eléazar et Ebao]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens d'Hetenlaüd :: Hors-RPG :: Les Recueils d'Hetenlaüd :: RPs Terminés-
Sauter vers: