AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 100
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Ven 14 Sep - 16:19

Afin de pouvoir entamer la création de l'épée qu'Ismelle comptait offrir à Farban, Éléazar avait du se mettre en quête de quelques matériaux supplémentaires. Avec la bataille de Valkëol et les réparations qu'il avait fallut effectuer par la suite, les réserves de matériaux avaient quelque peu diminué. Aussi, le forgeron se voyait mal y piocher pour créer une épée qui n'était même pas destinée à un Gardien. Si l'Ar possédait déjà une bonne partie des matières premières, provenant de sa réserve personnelle, il lui fallait encore quelques petites choses afin de donner à la lame l'aspect souhaité. Et le jeune homme savait qu'il trouverait son bonheur à Satàn. Un forgeron de sa connaissance, Noarm, y vivait et lui devait un service. Aussi, Éléazar lui avait envoyé une lettre quelques jours plus tôt afin de savoir s'il avait le matériau qu'il recherchait. La réponse ayant été positive, l'Ar s'était mis en route afin de pouvoir récupérer l'élément manquant.

Dans ce but, Zelfyne avait accepté de l'emmener jusqu'à Satàn, mais avait préféré rester à l'extérieur de la ville afin de pouvoir se reposer à son aise. Pendant ce temps, son Ar rejoignait sa connaissance. Noarm l'avait accueillit chaleureusement et les deux hommes avaient discuté longuement. Si la bataille de Valkëol avait monopolisé la conversation pendant un petit moment, les deux hommes étaient rapidement passé à autre chose, Noarm voulant absolument voir les croquis de la future lame que l'Ar comptait forger. Croquis que le jeune homme montra avec plaisir. Plusieurs heures durant, les deux forgerons échangèrent leurs avis sur les quelques esquisses et sur les différentes techniques qu'il faudrait employer pour atteindre un tel résultat.

Toujours est-il que la discussion s'était révélée si intéressante qu'Éléazar n'avait pas vu le temps passer. Aussi, quand il retrouva Zelfyne, l'après-midi avait déjà commencé. La Laüd ne s'en était pas formalisée, cependant. Au vu du trajet, il lui avait fallut plusieurs heures pour récupérer, bien que la créature n'osa pas l'avouer à son Ar. A quoi bon ? Elle avait récupéré et se sentait parfaitement capable de rejoindre le Panlaüd dès à présent !

« Désolé de t'avoir fait attendre, Zelfyne ! commença l'Ar, visiblement désolé. Ce bon vieux Noarm en avait des choses à dire ! Mais je ne regrette pas de l'avoir vu, tu peux me croire ! Et ses matériaux sont d'une qualité ! Crois-moi, Farban aura la plus belle lame de la capitale ! » termina-t-il, avec un petit rire.

Zelfyne se contenta d'émettre une petite note flûtée. Elle savait que son Ar ferait du très bon travail. Surtout pour une telle occasion ! Si au début, la Laüd avait eu quelques difficultés pour comprendre à quel point le mariage était important pour certains Humains, aujourd'hui elle l'acceptait tout à fait et accompagnerait même Éléazar pour célébrer l'union de la sœur de ce dernier. Après tout, elle faisait presque partie de la famille, d'une certaine façon. Pourquoi ne pas participer aux réjouissances ?

Jetant un regard autour d'eux, le jeune homme ne put s'empêcher de penser qu'il était souvent venu ici, lorsqu'il n'était encore qu'un Apprenti. Une de ses amies, Hyline, vivait non loin de Satàn, dans le petit village de Mëkir. Quand il venait à Satàn pour parfaire ses connaissances sur la forge, la jeune femme en profitait pour rendre visite à sa famille. Ensuite, les deux jeunes gens rentraient au Panlaüd ensemble. Alyanne les accompagnait aussi de temps en temps. A trois, le voyage était bien plus agréable à faire ! Mais par la suite, après la bataille de Nemën, tout avait changé... Le forgeron sentit un frisson lui parcourir le dos. Il chassa rapidement ces pensées, ne souhaitant guère revenir sur cet événement... Affreux, il n'y avait pas d'autre terme...

Cela faisait bien longtemps qu'Éléazar n'avait pas vu la jeune femme... Avec le temps et l'éloignement, ils s'étaient peu à peu perdus de vue... Et si... Mëkir n'était pas très loin d'ici. Hyline y vivait sûrement toujours. Pourquoi ne pas aller s'en assurer ? Le forgeron devait avouer que l'idée était plaisante. Et aucune responsabilité ne l'attendait au Panlaüd. De toute façon, il n'aurait pas pu commencer à forger aujourd'hui. Il pouvait bien prendre quelques heures de liberté en plus.

« … Zelfyne ? » finit par demander le forgeron.

La Laüd tourna la tête vers son Ar, la gratifiant d'un petit cri interrogatif. Éléazar esquissa un petit sourire, avant d'expliquer son idée à la créature. Cette dernière l'écouta attentivement, sans réagir tout d'abord. Quand le forgeron eut terminé ses explications, Zelfyne resta pensive un moment. Voler jusqu'à Mëkir ne lui posait pas de problème. C'était plus le trajet du retour qui inquiétait la Laüd. L'après-midi était déjà bien entamé, et ils risquaient sûrement de faire le voyage de retour de nuit. Non pas que cela gênait Zelfyne. C'était juste qu'elle savait qu'elle ne pourrait pas faire le chemin d'une traite. Il lui faudrait se reposer, et trouver un endroit sûr pour cela. Mais cela ne devrait pas poser de problèmes. La Laüd ferait juste en sorte de voler jusqu'à une ville. C'était toujours plus sûr que de prendre du repos en plein milieu d'une plaine.

D'un autre côté, Zelfyne espérait que sa présence ne rappellerait pas de mauvais souvenirs à Hyline. Mieux valait qu'elle reste à l'extérieur de Mëkir, en attendant qu'Éléazar rende visite à la jeune femme. Si cette dernière voulait la voir ensuite, son Ar n'aurait qu'à venir la chercher. Cela semblait être la meilleure solution. Sortant de ses pensées, la Laüd finit par indiquer son dos, intimant à Éléazar de s'y installer. Le jeune homme ne se le fit pas répéter à deux fois et quand il fut sur le dos de la créature, cette dernière prit un peu d'élan avant de s'envoler. Si les premiers battements d'ailes furent maladroits, Zelfyne ne tarda pas à stabiliser son vol.

Vol qui fut assez paisible, au demeurant. Du dos de la créature, Éléazar observait le paysage défiler. Bientôt, les moulins de Mëkir furent en vue. C'est ce moment que Zelfyne choisit pour entamer sa descente. De part son handicap, il lui fallait une distance plus importante pour atterrir que celle qu'utilisait les autres Laüds. Mais cette plus longue distance n'empêcha pas la créature de se poser non loin du village. Éléazar descendit de son dos, se réceptionnant souplement sur le sol. Après avoir débarrassé ses vêtements de leurs plis, le jeune homme se tourna vers sa Laüd.

« Merci bien ! lança l'Ar. Je comprendrai que tu veuilles te reposer. De toute façon, le village n'est pas très grand. Tu me retrouveras facilement, si tu préfères rester ici. »

Zelfyne se contenta de hocher la tête avant de s'installer plus confortablement sur le sol, après avoir replié ses ailes dépareillées. Éléazar adressa un petit signe de main à la créature, avant de rejoindre le village. Le regard de l'Ar s'attarda quelques instants sur les nombreux moulins présents, dont on ne voyait parfois que les pales. On aurait dit que rien n'avait changé depuis la dernière fois qu'il était venu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Ven 14 Sep - 22:59





Souvenirs d'une Amitié

   


Le soleil était haut dans le ciel, mais au fil des jours, sa lumière devenait toujours plus petite à l'approche des saisons moins florissantes. Il ne chaufferait plus grand chose et ne serait qu'une lampe pâle dans un ciel souvent couvert. La chance de vivre en bord de mer -ou du moins si proche- permettait au moins de retarder cet événement alors qu'on était aux portes de l'automne pour tout le monde. Mais ici, à Mëkir, les nuages étaient balayés par les vents marins, encore frais et appréciables, sous la chaleur de l'astre qui ne s'estompait pas encore.

Habillée de son habituelle robe verte et marron, Hyline arpentait le grand potager qui se trouvait juste à côté de la maison familiale, un panier d'osier à son bras. Il était temps de commencer à récolter les derniers fruits de la saison. Sait-on jamais quand est-ce que la fraîcheur viendra réellement dans la région. En cette après-midi déjà bien avancé, le petit village menait son petit train-train quotidien dans des activités qui animaient paisiblement ses rues. La jeune femme longeait son jardin, et s'arrêtait de temps en temps pour s'accroupir devant des plantations où elle jugeait que les légumes étaient assez mûrs pour être récoltés.

Elle récupéra quelques tomates bien rouges, de belles courgettes qui la mettaient déjà en appétit, des aubergines également, si belles qu'elles feront fureurs sur les étalages du marché. Ainsi de suite, elle poursuivait son petit tour, ramassant des poivrons de diverses couleurs, ainsi que quelques haricots et remplissait petit à petit son panier. Elle s'arrêta un moment pour souffler un peu. Normalement, Fyline aurait dû être là pour lui donner un coup de main mais cette chipie s'était éclipsée vers la plage lorsque son père lui avait proposé d'aller à la pêche. Quand à sa mère, elle s'en était allée en dehors du village cueillir les premiers champignons de la saison.

Hyline se tourna vers les moulins qui dépassaient des toits des habitations, le regard rêveur en profitant de la brise qui s'était levée pour la rafraîchir un peu et agiter légèrement ses cheveux torsadés dans son dos. Elle laissa pendre ses bras devant elle dont les mains étaient agrippées à l'anse de son panier. Ca ne la dérangeait pas tant que ça d'être seule. Un beau jour, il faudra bien qu'elle se trouve sa propre maison et qu'elle s'y fasse. Elle avait déjà l'idée en tête d'aller vivre avec Fyline. Ca serait super ! Et pas trop loin de la ferme familiale de préférence, comme ça, ce n'était pas tellement comme s'ils étaient séparés n'est-ce pas ?

Elle y pensait, alors que tout à coup, une grande silhouette apparu dans son champ de vision à l'angle d'une rue. Instinctivement, Hyline baissa les yeux sur cet homme qui, au départ, ne lui apparaissait pas comme un Mëkiror. Alors elle s'interrogea. Et l'homme approchait d'un pas assuré. C'est alors que subitement, elle le reconnu. C'était comme si son coeur avait cessé de battre en l'espace d'une seconde. Ses mains lâchèrent le panier qui se renversa sur la terre fraîche pour se plaquer l'une sur l'autre devant sa bouche entrouverte. Eléazar ?! On s'y attendait à des choses dans la vie. Mais jamais à une apparition aussi imprévisible du passé.


(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 100
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Ven 14 Sep - 23:50

Alors qu'il marchait d'un pas assuré, Éléazar finit par reconnaître une silhouette familière. L'avait-il trouvé ? A cette idée, un grand sourire étira ses lèvres, plus grand encore que le précédent. Accélérant sa cadence de marche, le jeune homme vit rapidement ses soupçons se confirmer. C'était bien elle ! Alors qu'il allait à la rencontre de la jeune femme, cette dernière lâcha son panier. Était-ce lui qui lui faisait un tel effet ? A cette pensée, le forgeron perdit son sourire. Dans un même temps, ses épaules s'affaissèrent quelque peu. Il aurait du s'en douter...

Il aurait du se douter que sa présence n'aurait pas été simple à accepter. Il représentait le passé de la jeune femme. Un passé douloureux, extrêmement douloureux même. Éléazar s'en voulait de ne pas y avoir pensé avant. Devait-il faire demi-tour ? Non, Hyline l'avait vu. Il ne pouvait pas effacer cette vision de son esprit. Qu'il avait été sot ! Il était évident que cette visite lui rappellerait de mauvais souvenirs ! Mais il ne pouvait plus partir. Pas maintenant, du moins.

L'esprit plus clair, l'Ar se pencha, remettant les légumes qui s'étaient échappés dans le panier. Une fois cela fait, Éléazar se redressa, le panier dans une main. Que faire, à présent ? Lui rendre le panier, bien sûr. Mais, que lui dire ? Les mots se mêlaient dans son esprit, tant et si bien que le jeune homme se retrouva incapable de dire quoique ce soit pendant plusieurs secondes. Dire qu'il était désolé ? Cela ne servirait à rien... Plus maintenant... Et un simple bonjour ne suffisait pas non plus. Pas après tout ce temps. Pas après tout ce qu'il s'était passé...

Il fallut encore une minute ou deux avant qu'Éléazar ne réussisse à remettre ses pensées dans un ordre convenable. Ils ne couperaient pas à cette conversation. Plus maintenant. Le jeune homme esquissa un pauvre sourire, avant de tendre le panier à la jeune femme. Tout allait bien se passer. Il le fallait. Il n'y avait pas d'autre possibilité.

« … Tu as perdu ça, je pense. commenta le forgeron, en indiquant le panier. Je... J'étais dans les environs, pour trouver du matériel. Et... Et je me demandai comment tu allais... Alors, me voilà... J'espère que ma présence ne te dérange pas... L'Ar marqua une pause, avant de reprendre. Je comprendrai que tu ne veuilles pas me voir. Dans ce cas, je m'en irai, sois-en assurée. »

En effet, Éléazar n'insisterait pas. Il comprenait que la jeune femme puisse être troublée part sa présence. A quoi bon prolonger son mal-être ? Il n'était pas ici pour lui faire du mal. Bien au contraire... Il voulait juste s'assurer de son bien-être. S'assurer qu'elle était encore la Hyline qu'il avait connu plus jeune, celle avec qui il avait fait quelques farces. Celle avec qui il avait partagé quelques enseignements. Bien sûr, Hyline avait été profondément marquée par la mort de sa Laüd... N'importe qui l'aurait été, à sa place. Mais l'Ar savait que la Hyline d'autrefois existait toujours, d'une certaine façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Sam 15 Sep - 19:26





Souvenirs d'une Amitié

   


Son regard ne parvenait pas à se détacher de ce visage si familier. En une fraction de seconde, c'était comme si elle avait vu défiler toute sa vie devant elle. Tous ses souvenirs, depuis ses dix ans. Depuis combien de temps n'avait-elle pas vu cet homme ? Six ans. C'est long dis donc...Et il n'avait absolument pas changé. Toujours aussi grand, costaud, tel était l'ami qu'elle avait abandonné dans les montagnes. La jeune femme restait immobile face à l'individu qui venait de pénétrer la terre meuble du potager, esquivant magnifiquement bien les plantations malgré sa carrure. Les mains toujours devant la bouche, elle était tout bonnement incapable de dire quoi que ce soit. Que pouvait-elle bien dire ? Pendant un temps, elle s'était même demandé si elle ne rêvait pas. Si ce n'était pas son esprit qui voulait la remettre dans le passé. Ca lui arrivait parfois. Dès qu'elle voyait un aigle passé dans le ciel, elle avait souvent l'impression de voir un Laüd très lointain.

Quand l'Ar se pencha au sol pour ramasser les légumes et les remettre dans le panier, le regard chocolat d'Hyline le suivit dans son mouvement et ses mains s'abaissèrent légèrement au niveau du menton. A vrai dire, elle ne pensait même plus du tout au panier et les légumes ? Oubliés. Le silence restait roi pendant longtemps, aux yeux de la jeune femme. Elle n'osait pas parlé la première. Elle ne savait pas comment réagir face à la présence de cette vieille connaissance. C'est alors que l'Ar se mit à sourire et tendit le panier vers elle, mais une fois de plus, son regard brun était planté dans les yeux verts de l'homme qui se mit à parler. Toujours le même. A parler pour ne rien dire. Hyline écoutait sans trop écouter finalement. Depuis bien longtemps elle n'avait pas entendu cette voix. Et peu importait le pourquoi il était là. Il était là. C'était l'essentiel. Mais quand il parla de s'en aller, Hyline sentit son coeur se serrer d'avantage. Ce serait comme si un souvenir venait d'apparaître en elle avant de s'éclipser instantanément.

Elle se jeta contre lui. Elle passa ses bras autour de son cou pour l'enlacer. Elle dû cependant faire un petit bon pour y parvenir tellement l'homme était grand. Le tout, sans se préoccuper du panier ni de ce que ce pauvre Ar devait penser ! Hyline avait toujours été du genre à se laisser porter par ses émotions. Cela n'avait pourtant jamais fait d'elle une mauvaise Ar. Quoi qu'il en soit, de la sorte, elle voyait bien qu'il était réel et de toute façon, elle n'aurait pas pu agir autrement. Certes, revoir l'Ar avait fait remonter de biens vilains souvenirs, mais également beaucoup de bons. C'était un atroce et curieux mélange de joie et de tristesse qui se bousculait dans son coeur. Un mal pour un bien. Et inversement. Quand elle se détacha de l'homme, regagnant le plancher des vaches par la même occasion, elle afficha un léger sourire avant de baisser les yeux vers son panier qu'elle récupéra.

- Je te défends même de partir, lui dit-elle finalement en reposant son regard sur lui.


(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 100
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Dim 16 Sep - 21:40

Sans qu'Éléazar ne puisse s'y attendre, Hyline lui sauta au cou. D'abord surpris et désarçonné, le jeune homme ne tarda pas à retrouver à la fois ses appuis et son sourire par la même occasion. Il se surprit même à rire devant une pareille situation. Comment une si petite jeune femme avait-elle pu faillir le faire tomber ? Il fallait avouer que l'Ar ne s'attendait pas à ce qu'Hyline puisse lui sauter au cou aussi facilement ! S'il était déjà fort grand la dernière fois qu'ils s'étaient vus, le jeune homme n'avait pas pour autant fini sa croissance à l'époque et, il y a quelques années, sa musculature n'était pas encore aussi développée. Si à dix-huit ans, tous se préfiguraient qu'il serait un colosse comme on en voyait rarement, personne ne pensait que sa croissance n'était pas terminée pour autant et qu'il grandirait encore quelque peu dans les deux années précédant ses vingt ans. Pourtant, cela avait été le cas. Et le jeune homme n'avait jamais réussit à déterminer d'où venait sa taille. Ismelle avait une taille normale, de même que Sarm, si les souvenirs d'Éléazar étaient exacts. Il en allait de même pour leurs parents. A croire que tout cela provenait d'un ancêtre lointain.

La jeune femme finit par reposer ses pieds sur le sol, récupérant son panier par la même occasion. L'Ar la laissa faire, ne pouvant s'empêcher de se demander comment Zelfyne aurait réagit en voyant Hyline se jeter sur lui. La Laüd en aurait été amusée, pas de doute ! Comme il était dommage que la créature n'ait pas souhaité l'accompagner jusqu'ici ! D'un autre côté, l'entrée du village n'était pas très loin. Rien ne l'empêchait d'aller chercher Zelfyne afin qu'elle l'accompagne, cette fois-ci. Après tout, la Laüd connaissait très bien la jeune femme également. Et elle trouverait sûrement un endroit où se reposer dans les environs sans que sa présence ne soit gênante.

« A tes ordres ! Je reste ! s'exclama le jeune homme, en riant. Tu as ma parole ! »

Cessant de rire, Éléazar ne perdit pas son sourire pour autant. Ainsi, il ne s'était pas trompé. La Hyline qu'il connaissait si bien existait toujours ! C'était rassurant. Très rassurant même. Le jeune homme ne savait pas comment il aurait réagit si la jeune femme lui avait fait part de son envie de le voir disparaître et de ne plus jamais revenir. Bien sûr, le forgeron aurait accédé à son désir sans hésiter et s'en serait allé. Le cœur lourd, certes, mais il n'aurait pas cherché à s'imposer.

Mais les choses s'étaient passées autrement et Éléazar en était plus qu'heureux ! Se reculant quelques instants, le jeune homme s'assura d'un regard de l'état de la jeune femme. Ses cheveux lui semblaient plus longs que la dernière fois qu'ils s'étaient croisés. Pour le reste, Hyline n'avait pas changé et semblait être en pleine santé ! D'un autre côté, l'air de Mëkir devait y contribuer, d'une certaine façon. Le forgeron avait entendu dire que l'air marin était particulièrement bon pour la santé.

« Tu me sembles être en pleine forme ! remarqua l'Ar, son éternel sourire aux lèvres. Et j'espère que c'est aussi le cas pour le reste de ta famille ! Et si tu t'interroges sur Zelfyne, le voyage l'a un peu fatiguée, mais elle va très bien sinon. Elle n'a pas changé d'une plume, tu peux me croire ! »

En disant cela, Éléazar se remit à rire. Il lui arrivait souvent de parler énormément sans même s'en rendre compte. Aussi lui arrivait-il de passer d'un sujet à un autre sans que cela n'ait beaucoup de sens, sauf pour lui. Mais ce comportement était sûrement du à l'émotion, dans le cas présent. Le jeune homme avait tant de choses à dire, d'années à rattraper, avec son amie d'autrefois ! L'Ar doutait même de pouvoir tout lui dire sans oublier de raconter certaines choses !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Lun 17 Sep - 7:22





Souvenirs d'une Amitié

   


L'homme avait encore grandi depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vu. C'était à se demander s'il s’arrêtait un jour. Mais cela n'avait pas arrêté la jeune femme dans son élan. Elle était bien heureuse de le revoir, et bien heureuse de le voir en bonne santé. Elle était toujours aussi bien placée pour savoir que les Gardiens étaient soumis à bien des dangers au cours de leur vie. Mais vu le colosse en face d'elle, ça ne l'étonnait pas que Eléazar soit capable de terrasser n'importe quoi. Hyline n'avait pas vraiment changé non plus durant tout ce temps. Elle n'avait pas plus grandi ou gagner en muscle et avait su conserver sa silhouette néanmoins loin d'être frêle pour autant. Ses cheveux avaient gagné en longueur et elle s'était embellie comme toute jeune femme qui se respecte mais c'était tout.

Hyline gloussa à la réponse d'Eléazar. C'était à cela surtout qu'elle reconnaissait celui qu'elle avait toujours connu. Plein d'entrain et de gaieté. C'était bon de voir qu'on ne changeait pas aussi facilement en six années passées. Et que serait Eléazar sans ce sourire à son visage ? Elle ne savait même pas ce qui avait poussé le jeune homme à venir jusqu'ici. Ah si, sa recherche de matériel...Hm bon. Et bien dans ce cas, elle ne pouvait qu'espérer qu'il ne soit pas trop pressé pour le retour. Maintenant que les deux s'étaient retrouvés, se serait un peu bête qu'il ne soit là que le temps d'un bonjour. Cela ne conviendrait nullement à la jeune femme. Pas après tout ce temps. Elle sourit d'avantage aux autres mots de l'homme. Elle ne pouvait pas laisser la douleur de son passé détruire ces retrouvailles sous prétexte qu'il y avait une Laüd dans les environs.

- Tout le monde va très bien ici, c'est gentil de demander, répondit-elle alors, et j'espère qu'il en est de même pour ta famille.

Même si avec celle d'Eléazar, ce n'était pas aussi simple, mais ça ne coûtait rien de demander malgré tout.

- Est-ce pour cela que tu ne l'as pas amené avec toi ? ajouta t-elle après un bref regard autour d'elle comme pour voir si elle n'apparaissait pas quelque part.

Mëkir n'était pas le plus grand des villages mais il n'était pas le plus petit non plus. Un Laüd devrait pouvoir y circuler sans faire de dégâts maladroits.

- A croire que tu ne la ménages pas comme il se doit, poursuivit-elle avec un trait d'humour, c'est bon de voir que tu es en forme toi aussi. Tu as du faire un sacré voyage jusqu'ici. Veux-tu boire ou manger quelque chose ?


(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 100
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Lun 17 Sep - 19:10

Les Wilrem étaient un sujet de discussion des plus vastes, bien qu'Éléazar préférait toujours l'éviter. Pour lui, sa famille se résumait à Ismelle, Farban, Zelfyne, aux autres Gardiens et à leurs Laüds. Et pourtant, Vaïud savait que le jeune homme aimerait également y inclure son plus jeune frère. Sarm n'était qu'un adolescent quand leur famille s'était déchirée. Il n'avait fait que suivre leur père, le seul repère qui lui restait après le départ de leur mère. Et si Ismelle lui avait proposé de venir avec elle, Sarm avait refusé. De temps à autre, Éléazar se demandait ce qu'il se serait passé s'il n'était pas devenu Gardien. Aurait-il réagi comme Sarm ou aurait-il accompagné Ismelle pour s'enfuir loin de toute cette tourmente ? Aurait-il réussit à convaincre son frère de venir avec eux ? Le jeune homme ne pouvait pas en vouloir à son petit frère pour sa décision. Il lui en voulait plutôt pour toutes les autres. Du Panlaüd, il avait essayé de prendre de ses nouvelles. Mais jamais Sarm ne lui avait répondu. Leur lien était si ténu que l'Ar avait même apprit la naissance de son neveu au hasard, au détour d'une conversation avec l'un de ses amis...

« Ismelle va très bien, tu peux me croire ! Dis-toi qu'elle se marie bientôt ! » s'exclama Éléazar, sur un ton des plus joyeux.

Mieux valait éviter de ressasser de noires pensées. Si la grande majorité des Wilrem seraient absents au mariage d'Ismelle, Éléazar ferait tout son possible pour être aux côtés de son aînée. Elle ne méritait pas de vivre un tel événement seule, ou presque. Personne ne méritait cela. Leurs parents n'avaient pas su se comporter en adultes et régler leurs différents en tant que tels ? Eh bien l'Ar s'en chargerait à leur place. Il serait présent pour sa sœur, responsabilité que ses parents ne semblaient plus vouloir assumer. Et ce jour serait merveilleusement inoubliable pour son aînée. Le forgeron en s'en était fait la promesse.

« D'ailleurs, tout cela me fait penser que je n'ai toujours pas de cadeau pour elle. Quel frère indigne je fais ! » reprit l'Ar, en riant à nouveau.

Si l'épée était à la fois son présent et celui d'Ismelle, le forgeron n'avait toujours rien pour son aînée. Pourtant, il avait déjà plusieurs idées derrière la tête, mais n'avait pas les réelles capacités de les réaliser. Il était forgeron, pas orfèvre. Cependant, tout n'était pas perdu pour autant. Peut-être qu'en montrant certains de ses croquis à des personnes compétentes, ces dernières accepteraient de l'aider. Cela ne coûtait rien d'essayer. L'Ar allait devoir se montrer prudent, cependant. Il ne fallait pas que son idée finisse par atteindre les oreilles de sa sœur !

« Tu me vexes ! Comment peux-tu penser une chose pareille sur mon compte ?! Que tu ne songes, ne serais-ce qu'un seul instant, que je ne m'occupe pas correctement de Zeflyne me fait l'effet d'une flèche en plein cœur ! » s'exclama Éléazar, faussement blessé.

Après cette tirade digne du plus mauvais des comédiens, l'Ar se remit à rire. Hyline connaissait assez bien Zelfyne. Aussi, la jeune femme devait sûrement se rappeler qu'il n'y avait pas tâche plus complexe que celle de demander à la Laüd de se reposer, et ce, même quand quand aucun de ses congénères n'étaient dans les environs. Mais Éléazar avait l'habitude et comprenait très bien que la créature ressente le besoin de se comporter de la sorte. C'était aussi pour cela qu'il veillait sur elle.

« J'accepte volontiers ta proposition ! J'étais tellement prit par mes emplettes que je n'ai pas prit le temps de manger, vois-tu. avoua le jeune homme, quelque peu gêné. Mais avant de te suivre, j'aimerai prévenir Zelfyne de la situation. Si cela ne te dérange pas, bien sûr. Tu peux même m'accompagner, si tu le désires. »

Éléazar ne forçait en rien Hyline à l'accompagner. Si elle préférait rester ici, le jeune homme le comprendrait tout à fait. Il s'absenterait juste quelques minutes le temps de discuter avec sa Laüd et serait rapidement de retour. Mais le forgeron préférait laisser le choix à son amie. Il ne voulait pas la mettre dans une situation émotionnelle trop complexe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Lun 17 Sep - 22:32





Souvenirs d'une Amitié

   


Ce n'était sûrement pas facile de vivre au travers d'une famille éparpillée. Mais il était impossible pour Hyline de comprendre comment Eléazar vivait cela. La jeune femme avait toujours été très entouré des siens et n'avait jamais eu de problème particulier avec qui que ce soit. Mais elle savait que si un jour, ça devait arrivé, elle aurait bien du mal à le vivre. Alors, elle pouvait tout juste essayer de comprendre ce que ça faisait à Eléazar quoi que chacun ressentait les choses différemment et l'homme, bien que sentimental, n'était pas aussi émotif que la jeune femme. Enfin, par chance, elle n'avait pas posé de soucis à l'Ar en lui posant cette question car ce dernier lui répondit avec entrain que sa soeur allait bientôt se marier.

- Oh El ! C'est merveilleux !

Que de joie dans un mariage, paraît-il. Hyline avait déjà eu la chance d'assister à un mariage dans sa vie, pour une de ses amies du village. De belles festivités en l'honneur d'un couple heureux comme tous le désiraient. Eléazar avait l'air tellement content de cette nouvelle à lui annoncer qu'il contaminait la demoiselle du bonheur qui émanait de lui.

- Tu pourras la féliciter de ma part, ajouta t-elle aussitôt.

Bien qu'elle avait tout le temps de s'y mettre, l'avenir dans le mariage la portait au doute. Si un jour elle devait en venir à se marier, comment pourrait-elle imaginer d'un avenir en compagnie de sa soeur ? Ce serait délicat que cette dernière tienne la chandelle et il faudrait qu'à son tour elle trouve l'homme de sa vie pour ne pas finir seule. Enfin, ce n'était pas comme si c'était pour tout de suite non plus. Hyline eut un léger rire quand l'homme lui affirma qu'il n'avait pas encore trouvé de cadeau. Si le mariage approchait, il serait temps de s'y mettre.

- Est-ce que tu ne forges pas toi il me semble ? fit-elle, ne peux-tu pas lui confectionner quelque chose ?

Ce qu'elle en disait mais elle n'en savait rien. Elle ignorait tout des goûts de sa soeur alors elle ne savait pas trop ce qui pourrait convenir à cette dernière. Bien évidemment que Hyline plaisantait au sujet de Zelfyne. N'importe quel Ar prenait soin de son Laüd comme de la prunelle de ses yeux. Avec ou sans handicap particulier. Après, l'idée n'était pas non plus de prendre les Laüds pour des bébés, ça restait des créatures légendaires tout de même !

Hyline était ravie que l'homme accepte son invitation. Elle craignait qu'il n'ait guère le temps pour ça. Elle savait mieux que personne l'emploi du temps d'un Ar parfois. Et il était encore bien loin du Panlaüd s'il désirait rentrer...

- Hm...Tu sais quoi ? Pourquoi ne viendrait-elle pas ? Ce n'est sûrement pas amusant pour elle de rester toute seule. Notre cour arrière devrait être assez grande pour qu'elle puisse y rester sans déranger quoi que ce soit.


(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 100
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Mar 18 Sep - 18:58

Ainsi, Hyline n'avait pas oublié le grand intérêt qu'il portait à la forge. Machinalement, le jeune homme posa sa main gauche sur la garde de l'épée se trouvant sur ce même côté. Si au moment de la bataille de Nemën, il avait déjà deux épées, il n'en utilisait qu'une en général, celle à l'effigie de Zelfyne. L'autre lame était très simple, le jeune homme cherchant encore le style de combat qui lui convenait le mieux. L'autre épée était donc fort simple, n'étant utilisée que rarement. Mais quand le jeune homme avait atteint ses vingt ans, il avait fondu cette lame inutile. C'était ainsi que sa seconde épée actuelle était née.

« En effet ! Dis-toi qu'Ismelle m'a déjà chargé de fabriquer le cadeau qu'elle compte offrir à Farban ! Elle m'épuise à la tâche ! » commenta Éléazar, ironique.

En réalité, le jeune homme était bien content que son aînée lui ait proposé un tel projet. Maintenant que sa convalescence était terminée, l'Ar n'avait qu'une idée en tête ! Forger ! Et sans cette demande, cela n'aurait pas été possible. Du moins, Éléazar n'aurait pas fabriqué une lame mais se serait contenté de quelques réparations à faire ici et là. Ses ressources n'étaient pas illimitées. Il ne pouvait pas se permettre de forger des lames qui ne seraient pas portées par la suite.

« Mais tu as raison, je compte tout de même essayer de fabriquer quelque chose par mes propres moyens pour elle.

Pourquoi pas, après tout ? Il pouvait toujours essayer. Le métal ne serait pas perdu pour autant. Il pourrait toujours le faire refondre si sa création ne lui convenait pas et réutiliser le même matériau par la suite. De plus, l'objet serait sûrement d'une taille assez réduite, par rapport à l'épée de Farban. La décision du forgeron était prise ! Il ferait d'autres croquis, et essayerait de leur donner vie. Si le résultat n'était pas concluant, il serait toujours temps pour l'Ar de demander de l'aide à quelqu'un de plus compétent que lui en la matière.

« Un peu de compagnie ne lui ferait pas de mal, tu n'as pas tort. Si sa présence ne dérange personne ici, je suis persuadé que Zelfyne acceptera de nous rejoindre ! Je vais la chercher de ce pas ! assura Éléazar. Accompagne-moi, si tu veux ! »

D'un bon pas, le jeune homme s'éloigna, refaisant en sens inverse le chemin qu'il avait emprunté un peu plus tôt. Il savait qu'Hyline ne prendrait pas beaucoup de temps pour le rejoindre, si c'était ce qu'elle souhaitait. Dans le cas contraire, le forgeron rejoindrait rapidement Zelfyne et lui ferait part de l'idée de la jeune femme. Éléazar était certain que la Laüd accepterait de venir avec lui. Après tout, l'idée venait d'Hyline. Zelfyne n'aurait pas l'impression d'imposer sa présence.

Au bout d'un moment, la sortie du village fut en vue. Le forgeron remarqua rapidement que Zelfyne n'avait pas bougé. Toujours couchée, la créature observait le paysage l'entourant avec une grande attention. Cela faisait un moment que la Laüd n'était pas venue ici. Aussi, si le paysage lui était familier, Zelfyne avait l'impression de le redécouvrir en partie. En entendant des pas venant dans sa direction, la créature cessa sa contemplation, et ne tarda pas à repérer Éléazar, qu'elle salua d'une petite note flûtée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Mer 19 Sep - 10:57





Souvenirs d'une Amitié

   


Difficile d'oublier le talent du garçon qui avait toujours impressionné la jeune femme. Du moins à l'époque, quand ils étaient plus jeunes. Maintenant, elle se doutait bien qu'il avait persévéré dans sa passion et qu'il devait être encore plus doué qu'autrefois. Elle-même se souvenait de la première fois qu'elle avait touché à la forge du Panlaüd. Autant dire qu'elle n'aimait pas trop ça. Ca avait été une expérience toujours bonne à découvrir, certes, mais elle ne s'en était servi que par nécessité, car il lui fallait une épée à elle aussi et les Arlaüds lui avait appris à la forger elle-même. D'ailleurs, elle l'avait toujours. Elle avait opté pour une fine lame, mais redoutablement tranchante, légère et facile à manier. Il ne fallait pas user de force avec ce genre de lame, mais d'agilité et de vitesse, pour surprendre et trancher n'importe quel adversaire. Elle l'avait nommé Adës, ce qui signifiait "nuage" en Langue des Anciens, autant pour honorer sa légèreté que pour faire référence à la sérénité que la jeune femme ressentait chaque fois qu'elle s'en allait caresser les nuages sur le dos de sa Laüd. Mais tout ceci était du passé à présent. Et la lame, rangée dans son fourreau, prenait la poussière dans sa chambre.

- Mais non ! fit joyeusement la jeune femme, elle te fais simplement confiance pour avoir le meilleur.

Farban était sûrement le nom de l'heureux élu. Qu'est-ce que Ismelle avait-elle bien pu demander à Eléazar ? Une belle épée peut-être ? Ca plaisait à tous les hommes en général. Hyline sourit à son ancien camarade quand ce dernier affirma pouvoir faire quelque chose de bien pour le mariage de sa soeur. Elle ne doutait pas un seul instant qu'il y arriverait. Par la suite, l'Ar accepta que sa Laüd vienne jusqu'ici. Il aurait pu y venir directement. Hyline ne savait pas les raisons qui avaient poussé l'homme à la laisser à l'entrée du village et avait juste soupçonner la place que prenait la créature. Aucun Laüd ne dérangeait. Ni ici, ni ailleurs. Les Gardiens étaient toujours les bienvenus partout malgré leur taille qui pouvait surtout gêner le déplacement de ces derniers. Hyline nia d'un signe de tête.

- Elle ne dérangera personne, assura t-elle, tu peux aller la chercher. Je vais te préparer quelque chose pour te restaurer.

Elle s'empressa de retourner dans la maison avec hâte. Après six ans de séparation, elle voyait là l'occasion d'être utile à un Ar. Non...A un ami de longue date. D'enfance même. Un ancien frère d'arme. Pour rien au monde, elle allait louper cette occasion de renouer les liens. Elle rangea rapidement les légumes qu'elle avait cueillit auparavant avant d'aller chercher de l'eau au puits d'à côté avant de lui préparer un verre de cette eau claire et pure ainsi qu'une part de tarte aux prunes qu'elle avait faite ce matin. La jeune femme était bien consciente que la présence de Zelfyne allait sans doute l'incommoder. En fait, elle ne savait pas trop comment elle allait réagir. Peut-être qu'au contraire, revoir un Laüd d'aussi près lui donnera du baume au coeur ? Ou le briser d'avantage ? Elle aimait tellement ces créatures, sans exception. Des fois, elle pouvait en voir au loin, volant à tire d'aile dans les cieux avant de disparaître à l'horizon. Mais peu venaient jusqu'ici tant il ne s'y passait jamais rien. De temps en temps, il en avait un qui patrouillait à l'Ouest du royaume et se contentait de passer au dessus de la région, mais ça restait toujours bon à regarder. De toute manière, rien ne pourrait permettre à Hyline d'oublier toute cette vie hors du commun dans la caste des Gardiens. Et quand bien même c'était douloureux de s'en rappeler, elle ne voulait en aucun cas l'oublier. Ca avait été pour elle les plus belles années de sa vie.

(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 100
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Mer 19 Sep - 19:11

Revenu auprès de sa Laüd, Éléazar lui raconta rapidement comment s'était passée ses retrouvailles avec Hyline. Si la créature l'écoutait calmement, le forgeron jugea qu'elle était rassurée en apprenant cela. En tout cas, lui l'était ! En venant ici, le jeune homme s'attendait plutôt à devoir repartir aussi vite qu'il était arrivé, malgré les liens qu'il avait entretenu à une autre époque avec Hyline. Mais la rencontre s'était très bien passée et à présent, l'Ar n'avait qu'une idée en tête. Rejoindre son amie et en compagnie de Zelfyne, cette fois !

« Hyline est en pleine forme ! Je ne pensais pas être si bien accueillis ! avoua le forgeron, avec un grand sourire aux lèvres. Nous allons encore rester un peu ici et Hyline a insisté pour que tu viennes avec moi, cette fois. Elle dit que tu pourras te reposer dans la cour. »

Si Zelfyne avait écouté avec attention les paroles de son Ar, elle ne savait pas pour autant si tout cela était une bonne idée. Cela devait faire fort longtemps que la jeune femme n'avait pas vu de Laüd. Peut-être même n'en avait plus croisé depuis son départ du Panlaüd. Aussi, Zelfyne ne savait pas si sa présence ne causerait pas un certain mal-être à Hyline. D'un autre côté, Éléazar semblait penser le contraire, et la jeune femme avait déjà accepté sa future présence, d'après les dires du forgeron. Dans le cas contraire, elle n'aurait pas proposé à son Ar de revenir la chercher.

« … Tout va bien ? Tu préfères rester ici, peut-être ? s'enquit Éléazar. Hyline comprendra, si c'est le cas. Le choix te revient. »

Pour toute réponse, Zelfyne se redressa, étirant quelques instants ses muscles engourdis. Puis, la créature se mit doucement en marche vers le village tout proche, Éléazar sur ses talons. Le jeune homme du même courir un peu pour passer devant sa Laüd, afin de pouvoir la guider. Une fois qu'il fut devant, la créature ralentit légèrement son pas, observant ce qu'il se passait autour d'eux. Si la présence d'Éléazar était passée relativement inaperçue, malgré sa taille, celle d'une Laüd  était bien moins discrète. Surtout dans ce lieu, où les Ar et les Arlaüds ne devaient venir que rarement. Zelfyne ne put s'empêcher de penser que les habitants ne devaient voir des Gardiens que lorsque ces derniers recherchaient les enfants qui seraient aptes à les rejoindre à leur tour. C'était également le cas pour beaucoup d'autres petits villages.

Toujours est-il que la Laüd ne passait pas inaperçue, au sein du village. Si les quelques adultes présents semblaient juste impressionnés par sa présence, les plus petits Humains étaient plutôt effrayés ! Cependant, pour certains d'entre eux, cette crainte sembla rapidement disparaître après que quelques adultes leur aient expliqué la situation. Du moins, c'est ce que Zelfyne en déduisit en voyant des hommes et des femmes se rapprocher des petits, qu'elle pensait être leur progéniture, pour leur adresser quelques mots. Toujours est-il que certains enfants, plus téméraires que d'autres, tentaient de se rapprocher d'elle. La Laüd les regarda faire, tout en marchant.

Certains parents durent par rappeler leurs petits, ces derniers commençant à s'éloigner de trop en suivant la créature. Le duo finit par accélérer le pas. Bientôt la ferme de la famille d'Hyline fut en vue. D'une voix forte, le forgeron signifia son retour. Il préférait attendre la permission de la jeune femme avant d'entrer. Hyline était déjà bien gentille de les accueillir. Le jeune homme ne voulait pas abuser de sa gentillesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Mer 19 Sep - 23:13





Souvenirs d'une Amitié

   


La voix d'Eléazar se fit entendre dans la rue et Hyline ne fut pas surprise, en sortant à sa rencontre, de voir que des habitants du village avaient eux-même daigner quitter leur logis ou stopper leurs activités pour contempler la présence du Gardien. C'était si rare d'en voir un d'aussi près pour eux. Une fois par an, des Arlaüds venaient, certes, mais ils ne restaient pas longtemps et c'était toujours un immense honneur pour tout le village si ne serait-ce qu'un enfant soit choisi pour entrer dans la caste. Hylien avait eu cette honneur. C'était un privilège que l'on obtenait qu'une seule fois dans sa vie. Et elle l'avait perdu à jamais.

Mais l'attention de la jeune femme ne s'attarda pas longtemps sur ses voisins et voisines qui admiraient la bête de près. Car Hyline les avait imité en reportant son regard sur la créature. Zelfyne était toujours aussi belle, comme tous les Laüds. Voilà bien longtemps que Hyline n'en avait pas vu un de près. Jadis c'était tellement normal pour elle qu'elle ne les remarquait plus au Panlaüd mais maintenant, c'était comme si elle les redécouvrait. Hyline resta silencieuse en observant la créature qui s'approchait de plus en plus. En vérité, elle luttait contre elle-même, contre ses souvenirs, contre tout ce qui la rattachait à l'animal. Et en même temps, cet étrange sentiment l'envahissait. Celui d'un plaisir à pouvoir à nouveau côtoyer ces merveilles de Vaïud.

Quand Eléazar revint finalement à ses côtés, la jeune femme récupéra son sourire pour le lui offrir, lui assurant ainsi qu'elle était toujours prête pour accueillir sa Laüd ici, qu'elle tiendrait le coup. De toute manière, ses sentiments ne devaient nuire à personne. Et il fallait bien un jour ou l'autre qu'elle puisse voir un Laüd sans songer constamment à celui qu'elle avait perdu. C'était dur, disons-le clairement. Depuis six ans, la douleur n'avait pas changer, ni disparu. Elle se rangeait juste dans un coin de son esprit et se remettait au devant de la scène dès que l'occasion se présentait, à la faveur d'un souvenir justement. Finalement, le regard de la jeune femme retourna dans les yeux perçants de la bête désormais face à elle. Elle lui souriait également.

- Maïda ëmafi sahia Zelfyne, lui dit-elle alors.

Elle tourna son regard vers l'homme à ses côtés.

- Bien en forme en effet, fit-elle, elle va pouvoir se reposer un moment dans la cour. Tu peux entrer si tu veux.

(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 100
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Jeu 20 Sep - 20:05

Les oreilles dressées, Zelfyne rendit son salut à la jeune femme, sous la forme d'une petite note flûtée. Puis, aussi doucement que cela lui était possible, la Laüd se rapprocha encore un peu de la jeune femme. Si certains Laüds n'appréciaient pas les caresses, Zelfyne trouvait au contraire que cela était assez agréable, d'une certaine façon. Pour les personnes ne pouvant parler la Langue des Anciens, la Laüd trouvait même que ce type d'attention était le seul réel moyen d'entrer en contact avec une créature comme elle, quand un Ar n'était pas présent. Un geste comme celui-ci pouvait valoir plus de mille mots. Du moins, quand il était prodigué par quelqu'un d'apprécié. Et la jeune femme se trouvait évidemment dans cette catégorie de personnes.

Mais les choses étaient légèrement différentes, en présence d'Hyline. Si la jeune femme parlait encore très bien la Langue des Anciens, Zelfyne tenait à lui témoigner un peu d'affection, lui dire que tout irait bien. Qu'elle était très heureuse de la retrouver et d'être acceptée en ces lieux. Mais Zelfyne ne pouvait pas serrer la jeune femme contre elle, pour des raisons évidentes. La Laüd se contenta donc de baisser la tête, espérant qu'Hyline comprendrait et qu'elle ne prendrait pas mal son comportement.


Éléazar ne put s'empêcher de songer qu'Hyline avait beaucoup de chance. Ismelle avait du attendre un moment avant que Zelfyne ne lui accorde une attention comme celle-ci ! D'un autre côté, la créature connaissait Hyline depuis fort longtemps, comme elle avait connu Cièlã. Après tout, les deux Laüds n'avaient qu'une année d'écart. Cette situation rendait ce geste d'autant plus naturel pour Zelfyne, le forgeron le savait. Elle ne faisait que saluer une ancienne sœur d'armes, de la manière la plus douce qu'elle connaissait.

« Je vais vous laisser vous retrouver ! annonça le jeune homme, dans la Langue des Anciens. On se retrouve à l'intérieur, Hyline ! Sois gentille avec elle, Zelfyne ! »

Sur ses mots, l'Ar entra chez son amie d'un bon pas. Derrière lui, sa Laüd émit un petit son de lassitude en entendant sa remarque. Le forgeron se retint de justesse de rire. S'il savait que sa Laüd ne ferait rien qui puisse offusquer Hyline, le jeune homme ne pouvait pas savoir si son amie prendrait bien ces retrouvailles. Mais Zelfyne semblait en avoir besoin. Aussi, Éléazar espérait que tout se passe bien. Dans le cas contraire, Hyline n'aurait qu'à le rejoindre ici directement. Zelfyne comprendrait, il le savait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Ven 21 Sep - 10:03





Souvenirs d'une Amitié

   


La Laüd répondit à la salutation de la jeune femme. Elle ne l'avait pas oublié au moins et elle semblait plutôt contente de la revoir. A vrai dire, seul un Ar ou un Arlaüd pouvait vraiment voir quand est-ce que cette tête de rapace était content ou non, à force de vivre avec. Mais Hyline n'avait pas oublié ces bases là malgré les années qui ont défilé. Tout comme la Langue des Anciens. En six ans, elle n'avait rien oublié de ces neuf ans d'apprentissage au Panlaüd. Ca lui faisait d'ailleurs assez bizarre de de nouveau parler cette langue. Plus la Laüd s'approchait d'Hyline et plus Hyline devait lever la tête pour pouvoir garder ses prunelles dans ceux de la créature.

Cette dernière baissa son énorme tête à proximité de la jeune homme qui suivit le mouvement des yeux. Visiblement, leur relation n'avait pas changer depuis tout ce temps, tout comme celle entre elle et Eléazar. Ce dernier décida de les laisser seules un moment pour ces retrouvailles...Spéciales, tandis que Hyline venait de poser sa main sur le doux plumage de la Laüd au niveau de sa tête. Ce contact lui avait tellement manqué. Elle adressa toutefois un sourire à Eléazar qui s'était dirigé vers la maison où l'attendait tout ce qu'il souhaitait à boire et à manger.

- Fais comme chez toi, ajouta t-elle avant qu'il ne disparaisse dans l’entrebâillement de la porte.

Après quoi, elle reporta son attention sur Zelfyne et retira sa main sans perdre son sourire avant de faire signe à la femelle de la suivre. Contournant la maison, Hyline arriva derrière celle-ci où se trouvait une vieille grange devancée par une grande cour cernée de barrières de bois. Elle servait généralement pour permettre au cheval de la famille de se dégourdir les jambes mais comme il avait été pris par ses parents pour le moment, la Laüd pouvait s'y rendre sans risquer de gêner quoi que ce soit. Hyline indiqua les lieux à la créature.

- Je suis heureuse de voir que tu vas bien Zelfyne, fit la jeune femme en Langue des Anciens, et de voir que tu prends toujours aussi bien soit d'El. J'espère qu'il ne fait pas trop de folie, mais j'imagine qu'il n'a pas tellement changé depuis tout ce temps.

Hyline s'approcha de la barrière avant de s'y accouder.

- J'aurais aimé assisté à votre nomination en tant que Gardien qualifié et je suis certaine que Cièlã aurait été tout aussi fière de vous...

La jeune femme souriait toujours en observant la Laüd mais son regard parlait à sa place dans une lueur de mélancolie.
(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 100
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Ven 21 Sep - 18:58

Les oreilles de Zelfyne tressaillirent légèrement au moment où Hyline commença ses caresses. Quand la jeune femme cessa de frôler ses plumes, la Laüd redressa la tête, s'ébrouant légèrement. C'est alors qu'Hyline lui fit signe de la suivre. La créature attendit qu'elle se soit un peu éloignée avant de se mettre en marche à son tour. D'un pas tranquille, Zelfyne contourna la maison à la suite de la jeune femme. Se retrouvant dans la cour quelques instants après l'habitante des lieux, la créature observa les alentours. Il y avait bien assez de place pour elle, pas de doute. Être de petite taille avait certains avantages, il fallait l'avouer.

Hyline ne pouvait pas savoir à quel point elle était dans le vrai ! Veiller sur Éléazar était un défi de tous les instants ! Si Zelfyne avait pu parler, elle n'aurait fait qu'appuyer les propos de la jeune femme ! Son Ar n'avait pas changé d'une plume, en six ans ! Quelque part, il était resté l'adolescent qu'Hyline avait quitté. Un jeune homme toujours aussi rêveur, toujours aussi passionné par les batailles et par la forge. Mais la Laüd ne se faisait pas d'illusions. Hyline aurait tout le temps de se rendre compte de la situation par elle-même !

Tandis qu'Hyline s'accoudait à la barrière, Zelfyne se couchait dans la cour. La Laüd devait avouer qu'elle aurait vraiment apprécié que la jeune femme soit présente pour ce jour si particulier. Avec ses ailes dépareillées, la créature avait longtemps cru qu'on la laisserait de côté, qu'elle ne serait pas capable de se lier à un Humain ou qu'elle resterait trop faible ou trop gênante pour lui être réellement utile. Mais les Gardiens l'avaient prise en compte quand il avait fallu trouver de nouvelles recrues. Et si une partie des craintes de la jeune créature s'étaient en partie envolées à ce moment, ce n'était que pour être remplacées par de nouvelles. Zelfyne craignait d'être choisie par défaut. Comment aurait-elle pu en vouloir à quelqu'un de se comporter de la sorte ? La Laüd avait eu de la chance. Beaucoup de chance, selon elle. Éléazar s'était révélé être la personne qui lui fallait, malgré leurs caractères si différents.

Toujours est-il que la Laüd aurait tant voulu pouvoir partager leur nomination avec leurs amis. Mais la créature ne comprenait que trop bien ce qu'Hyline avait pu ressentir. Si on la privait d'Éléazar du jour au lendemain... Zelfyne chassa rapidement cette pensée de son esprit. Mieux valait ne pas penser au pire, afin de ne pas le provoquer inutilement. Il n'empêche, la Laüd comprenait que la jeune femme n'ait pas voulu se lier à un autre Laüd. Elle-même aurait sûrement refusé tout nouvel humain, si un pareil sort s'était abattu sur elle. On ne pouvait panser aussi facilement une telle plaie... Pas quand elle vous atteignait en plein cœur...

Pour toute réponse aux phrases de la jeune femme, Zelfyne poussa un petit cri plaintif, montrant qu'elle comprenait sa peine. Cièlã ne manquait pas qu'à Hyline, bien que la peine des autres était moindre par rapport à la sienne. La créature avait longuement côtoyé la défunte également. Comment les choses auraient-elles pu être différentes ? Quand de futurs Gardiens passaient une bonne partie de leur temps ensemble, il n'était pas rare que leurs Laüds fassent de même...

« … Nous aurions aussi voulu que tu sois là, tu sais. commenta Éléazar, dans la Langue des Anciens. Après tout départ, le Panlaüd nous a semblé bien vide, tu sais... »

Le forgeron se tenait là, les  bras croisés, adossé à l'encadrement de la porte qui donnait sur l'arrière de la maison. Le jeune homme l'avait remarqué assez aisément en entrant, et en voyant Hyline et Zelfyne dans la cour, il n'avait pas hésité un instant avant de les rejoindre. Cependant, Éléazar ne s'attendait pas à intervenir à un tel moment. Pour le reste, ses paroles n'étaient que la stricte vérité.

Quand Hyline avait du quitter le Panlaüd, l'endroit leur avait semblé étrangement vide, à Alyanne, Rem, Zelfyne, et lui. A cela, il fallait ajouter que les deux Laüds avaient été profondément marqué par la mort d'une de les congénères, avec qui ils se sentaient particulièrement proches. Du moins, c'était ce qu'en avaient déduit les deux jeunes gens en voyant leur comportement quand ils se rendaient au Mémorial. Alyanne et Éléazar s'y rendaient de temps à autre, afin de se recueillir et de déposer quelques objets sur le socle réservé à Cièlã. Si Hyline ne pouvait plus le faire elle-même pour des raisons évidentes, les deux jeunes gens avaient tenu à la remplacer. Alyanne déposait toujours quelques fleurs, qu'elle trouvait pendant qu'elle recherchait des plantes médicinales. Quant au forgeron, il faisait toujours en sorte de ramener un peu d'encens ou encore du sel. Pourquoi du sel ? Mëkir se trouvait non loin de la mer. Il s'agissait d'un souvenir d'Hyline, en quelques sortes, bien que le jeune homme soit certain que Cièlã ne pourrait jamais oublier la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Sam 22 Sep - 22:44





Souvenirs d'une Amitié

   


C'était étrange comme sensation de pouvoir à nouveau toucher un Laüd. Mais Hyline n'en avait jamais oublié le plaisir que c'était, même si elle n'entretenait pas une relation fusionnelle avec celle-ci comme Eléazar. Peut-être aurait-elle pu le faire avec un autre Laüd mais à l'époque, elle n'en avait pas eu le coeur et aujourd'hui encore, l'idée de devoir remplacer Cièlã ne lui viendrait pas à l'esprit. Et même vingt après, elle doutait que cela change. Non, elle n'aurait pas pu et donc n'avait plus rien à faire au Panlaüd même si elle aurait aimé y rester, sans Laüd. Juste parce qu'elle y avait faite sa vie, ses amis et qu'être Ar lui aurait grandement plu. La vie au Panläud, c'était une expérience qu'elle n'était pas prête d'oublier. Elle la regrettait beaucoup et sûrement que d'autres Gardiens ont trouvé sa décision comme un vrai gaspillage. En tout cas, elle aura au moins fait plaisir à sa famille en choisissant de revenir vivre avec elle.

Hyline releva le regard vers la Laüd qui lui avait répondu. Elle sourit. Elle ne connaissait pas Zeflyne aussi bien que son Ar mais au moins, elle savait toujours décrypter le langage de ces superbes créatures. La jeune femme se souvenait bien que les deux femelles s'entendaient tout aussi bien ensemble et Cièlã n'avait jamais mal considérée sa congénère à cause de ses ailes, bien au contraire. Soudain, la voix d'Eléazar surpris Hyline qui eu un petit mouvement de sursaut et se tourna vers l'Ar qui se tenait là, devant la porte. Elle n'avait même pas entendu cette dernière s'ouvrir. Pour ce qui était de ses propos, la jeune femme n'en doutait pas une seule seconde. Elle-même avait trouvé la vie à la ferme bien morne à côté de ses années dans le temple. Tous ceux qu'elle aimait dans le Panlaüd lui avait manqué. Tout ce qui touchait aux Gardiens lui avait manqué.

- J'espère que tu ne m'en veux pas trop...De vous avoir laisser tomber.


(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 100
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Dim 23 Sep - 20:48

Éléazar n'en croyait pas ses oreilles. Il n'avait jamais pensé une pareille chose. Au contraire, si Hyline lui avait manqué, comme elle avait manqué à beaucoup d'autres, le jeune homme ne lui en avait jamais voulu pour son choix. S'il n'était pas venu voir son amie pendant tout ce temps, ce n'était pas à cause d'une quelconque colère. Non. Il craignait juste que sa présence ne rappelle de trop mauvais souvenirs à la jeune femme. A cela, il fallait ajouter qu'il avait eu fort à faire, de part sa fonction. Dans le cas contraire, et en sachant qu'il serait aussi bien accueillit, il y avait fort à parier que le forgeron ait fait le déplacement bien plus tôt... Et qu'il serait tout à fait envisageable pour lui de revenir bien plus souvent par la suite.

« Nous avoir laissé tomber ? Ne dis pas de bêtises, Hyline. Personne ne peut t'en vouloir pour avoir fait un tel choix. J'aurai agi de la même façon à ta place, tu peux en être certaine. Beaucoup de monde aurait fait de même. On ne peut pas remplacer son Laüd, c'est impossible. Et je suppose qu'il en va de même pour un Laüd qui aurait perdu son humain. Un remplaçant ne vaut jamais l'original. Les choses ne sont pas si simples, et si certains peuvent se contenter de cette situation, elle est insupportable pour d'autres. Et il n'y a rien de plus légitime que de vouloir éviter une pareille chose. Où qu'elle soit, Cièlã ne t'en veut pas d'avoir quitté le Panlaüd, j'en suis certain. Elle aurait juste voulu ton bonheur, et s'il se trouve ici, soit. Sois heureuse pour elle, en plus de l'être pour toi. »

Zelfyne était irremplaçable, Éléazar le savait. Si le destin décidait de les séparer, le jeune homme ne pourrait se résoudre à trouver un autre Laüd. Zelfyne était unique. Aucun remplaçant ne serait être à sa hauteur. Et l'honneur dans tout ça ? Sans sa Laüd, sa fonction d'Ar ne valait plus rien, à ses yeux. Il trouverait un autre moyen de protéger son Royaume, s'il en avait toujours le courage. Mais il ne pourrait pas rester en compagnie de d'autres Laüds en sachant que la sienne ne reviendrait jamais.

Bien sûr, le jeune homme espérait éviter cette situation. Il espérait pouvoir couler une vie heureuse avec Zelfyne, tout en menant à bien leur mission, avant de s'éteindre paisiblement. Et sa famille dans tout ça ? Éléazar s'était toujours dit qu'elle se limiterait à Ismelle, ses enfants et leurs propres enfants. Sa fonction faisait qu'il ne pourrait jamais réellement fonder la sienne. Du moins, les choses risquaient d'être complexes. A quoi bon fonder une famille si c'était toujours pour vivre loin d'elle, pour ne pas voir ses enfants grandir ? Pour n'être qu'un étranger pour eux ? C'était aussi pour cette raison que le forgeron était aussi attaché à ses frères et sœurs d'armes. Ils formaient sa famille spirituelle. La seule à laquelle il pouvait réellement prétendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Lun 24 Sep - 13:54





Souvenirs d'une Amitié

   


Vu la tête du jeune homme après la question de la jeune femme, celle-ci aurait presque pu croire qu'elle venait de sortir la plus grosse bêtise de sa vie. Et peut-être était-ce le cas aux yeux de l'Ar. Mais pas aux siens. En effet, elle s'en était réellement voulu d'avoir décider de quitter le temple plutôt que de passer devant son "caprice" émotionnel en prenant un nouveau compagnon afin de continuer son aventure parmi les Gardiens, afin de défendre le pays mais aussi de rester dans la caste de ces protecteurs qu'elle aime tant. En fait, elle s'en voulait autant d'avoir laisser les autres que d'avoir laisser pour elle-même. Car elle aurait vraiment voulu rester. Mais son cerveau ne l'avait pas laisser entendre de cette oreille. Pourtant, rien n'indiquait qu'elle n'aurait pas pu s'attacher à un autre Laüd après tout. Mais le choc de la mort de Cièlã et tout le reste, ça s'était enchaîné si vite...Autant elle aurait craint de mettre en péril la vie d'un autre Laüd de toute manière. Peut-être qu'elle n'était tout bonnement pas faite pour être Gardienne.

- Ca aurait été dommage que tu quitte le Panlaüd El, répondit-elle, je suis certaine que tu fais un excellant Ar.

Elle jeta un oeil à Zelfyne avant de regarder à nouveau l'homme en se corrigeant :

- Que vous faites un très bon Gardien. Mais je sais que beaucoup d'Ar et d'Arlaüd ont réussi à passer cette épreuve et à refaire leur vie avec des Laüds vétérans qui n'attendaient qu'une chose : se lier à nouveau à la complicité d'un humain qui pourrait comprendre leur douleur.

Elle glissa une mèche de cheveu derrière son oreille en baissant les yeux. Même si elle disait pareille chose, elle n'avait pas su prendre exemple sur ses propres paroles. En tout cas, elle ne souhaitait une telle épreuve à personne et espérait de tout coeur que Eléazar ne la subisse pas. Elle le savait très attaché à Zelfyne et inversement. Il était le plus apte à la comprendre, à voler avec elle. Car il avait aussi grandi en prenant en compte l'handicap de la Laüd, ce qui serait une compréhension tardif pour quiconque voulait -à supposer- devenir l'alter-ego de la créature en cas de coup dur. Il ne fallait pas que ces deux là soient séparés.

- Et sinon, as-tu touché à ce que je t'ai laissé sur la table ? fit soudainement la jeune femme en se détachant de la barrière comme pour changer de sujet en s'approchant de l'Ar baraqué.

Assez parler de choses qui n'avaient pas leur place à Mëkir. Le temps des lamentations pour Hyline s'était achevé il y a un petit moment, même si ça lui arrivait encore d'avoir des pincements au coeur en songeant à sa vie d'autrefois. Elle ne comptait pas vivre dans le passé. Rien ne pourra faire revenir Cièlã. Rien ne pourra lui permettre de retourner en arrière, de remonter le temps et d'éviter le drame. C'était le risque de partir en guerre. Le risque que tout le monde prenait quand l'heure était à la bataille. Celui de perdre des êtres chers durant ce temps.


(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 100
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Lun 24 Sep - 20:50

Éléazar savait qu'il n'était pas le meilleur Ar du Panlaüd. Aux yeux de certains, il était encore trop téméraire, trop impulsif et très extroverti. Mais le jeune homme était ainsi. Il aimait faire rire, mettre les gens à leur aise. Il aimait le combat, les sensations qu'une telle activité pouvait lui procurer. Il ne serait sûrement jamais Arlaüd, c'était un fait. Et pourtant, Vaïud savait que le forgeron avait une grande envie de transmettre son savoir. Ce n'était pas pour rien qu'Éléazar faisait en sorte de voyager villes en villes, pour rencontrer d'autres forgerons et en apprendre d'avantage sur son Art et le parfaire. Mais si on le jugeait inapte à cette fonction, le jeune homme le comprenait tout à fait. Il pourrait toujours noter ce qu'il avait appris pour qu'une personne plus compétente puisse s'en servir.

« Je ne suis pas  le meilleur des Ars, tu sais. J'ai juste beaucoup de chance d'avoir Zelfyne pour compenser mes lacunes. commenta le jeune homme, sur un ton dans lequel on sentait une légère pointe d'amusement. Et tu n'as pas à t'en vouloir d'avoir préféré quitter le Panlaüd. Personne n'a le droit de te reprocher une pareille chose. » termina-t-il, visiblement bien plus sérieux.

Le jeune homme avait bien remarqué le mal-être de son amie. Aussi, il jugea préférable de ne pas continuer dans cette voie. Si certains Ar ou Arlaüds pouvaient accepter de se lier à un nouveau Laüd, qu'il en soit ainsi. Mais le forgeron savait que cela ne serait pas son cas. En voyant la jeune femme baisser les yeux,  Éléazar eu envie de se rapprocher d'elle, pour la consoler, la rassurer. Mais il n'en eu pas le temps, car déjà, Hyline se rapprochait de lui. Son amie semblait souhaiter changer de sujet. Si c'était là son désir, il en serait ainsi.

« Non, pas encore. Quand j'ai vu que vous arriviez, je vous ai rejoins immédiatement. commença le jeune homme. Mais viens, allons arranger ça ! » termina l'Ar, sur un ton bien plus jovial.

D'un bon pas, Éléazar s'en retourna à l'intérieur, rejoignant la table où Hyline avait déposé le verre et la part de tarte. Prenant l'assiette, le jeune homme esquissa un petit sourire en comprenant de quoi il s'agissait. Les prunes étaient sûrement ses fruits favoris, bien que l'Ar était aussi très friand de certains fruits des bois, comme les mûres ou les myrtilles. Alors qu'il était Apprenti, Éléazar avait même découvert un vieux prunier, non loin du Jardin en Ruines. Dès que la saison était propice, le jeune homme s'y rendait, afin d'en cueillir quelques unes. C'était sûrement l'un de ses endroits préférés !

« … Tu te rappelles du vieux prunier que je t'avais montré ? Tu sais, celui qui se trouve près du Jardin en Ruines ! Le festin que nous y avions fait ! » s'exclama le jeune homme, avant de se mettre à rire.

Ah, ce vieux prunier... Éléazar l'avait découvert alors qu'il avait douze ou treize ans. Il avait trouvé ses fruits si délicieux qu'il avait voulu partager son secret avec Hyline et Alyanne, ses deux plus proches amies. Si la seconde s'était montrée peu intéressée, n'appréciant guère les prunes, la première n'avait pas hésité à le suivre. Et même s'ils avaient eu droit à de sacrés maux de ventre après avoir englouti tout un tas de fruits, l'Ar n'avait pas regretté ce moment, bien qu'il mangeait des prunes avec plus de bon sens, désormais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Mar 25 Sep - 22:51





Souvenirs d'une Amitié

   


Hyline avait tendance à avoir des opinions qui ne tenaient qu'à elle et elle avait toujours vu en Eléazar quelqu'un qui ferait un très bon Ar. Et maintenant que six ans étaient passés, elle se disait que c'était sûrement ce qu'il avait eu le temps de devenir. Elle ne pouvait s'en assurer par elle-même, mais c'était pourtant là l'impression qu'il lui donnait. Il était plus grand, plus fort et avait eu le temps de subir d'autres batailles. Elle connaissait pourtant son caractère, qui n'avait pas l'air d'avoir changé depuis tout ce temps. Mais pour elle, c'était une qualité de plus. Cela faisait du bien d'avoir des Ars un peu détachés, pittoresques même, qui permettaient à l'ensemble du Panlaüd de garder une atmosphère des plus sereine. Telle devait être ce lieu dans les montagnes. On avait tout le temps d'être sérieux et agressif durant les batailles et Hyline se souvenait du bon temps qu'elle se permettait de prendre au temple dès qu'on lui laissait cinq minutes à elle. Elle se rappelait ses balades dans les forêts de la montagne, ses siestes dans les jardins, ses contemplations des couchers de soleil et bien sûr toute sa vie avec Cièlã.

- Et je suis certaine que personne ne m'en veut. Mais tout de même...Sinon, tu ne devrais pas te sous-estimer de la sorte. Sans être le meilleur, tu n'es pas le pire non plus.

A se demander d'ailleurs s'il y avait un pire parmi tous les Ars de la caste. Hyline les voyait plutôt tous égaux, avec une pointe de "meilleur" chez les Arlaüds parce qu'ils étaient plus expérimenté et qu'ils avaient accompli en ce monde de quoi se hisser dans les hauts rangs de la caste. Eléazar sera Arlaüd qui sait ? On ne savait jamais ce que l'avenir pouvait nous réserver. La vraie question était plutôt si cette fonction lui conviendrait ? Connaissant son ami d'enfance, Hyline était presque certaine qu'il serait capable de refuser une telle offre. Eléazar n'était pas le genre d'hommes à prendre des décisions, des initiatives, de lourdes responsabilités sur les épaules. Sans doute qu'un rang de la sorte l'intimiderait plus qu'autre chose.

L'homme retrouva son enthousiasme quand Hyline parla de ce qu'elle lui avait mis de côté pour lui. Cela permettra des échanges plus chaleureux. Elle sourit aux dires de l'homme et s'engagea à sa suite, non sans saluer la Laüd d'un signe de la main. Zelfyne pourra se reposer en bonne et dû forme au moins. Dans la maison, Hyline s'installa à table face à l'homme qui venait de prendre place devant l'assiette qu'elle lui avait laisser. Si elle avait su à l'époque qu'un beau jour elle nourrirait ce tas de muscle ! La situation lui paraissait étrangement cocasse. Au moins, son rôle de simple femme de foyer lui permettait cela. Elle était utile à l'Ar en satisfaisant son appétit et pour le moment, rien ne pouvait lui faire plus plaisir. De toute façon, l'avoir retrouvé avait été un bonheur immense. Avec des trous bouchés de nostalgie et de tristesse, certes, mais elle ne pouvait pas laisser les mauvaises émotions nuire au plaisir d'avoir retrouver quelqu'un perdu depuis six ans.

- Tu faisais des festins bien plus grands que les miens, répondit la jeune femme à l'évocation du souvenir de l'Ar, je me suis toujours demandé où tu mettais tout ça.

En vérité, elle avait oublié ce souvenir. Jusqu'à ce que l'homme lui en parle. La tarte aux prunes en était une totale coïncidence avec ce souvenir finalement. Mais maintenant qu'elle y songeait, ça restait plaisant. Au moins, elle plaira à l'homme qu'elle savait toujours grand adorateur de prunes. A moins que ça ai changé entre temps, mais le connaissant, ça l'étonnerait !

- Et les Arlaüds qui nous trouvaient toujours amorphes aux entraînements par la suite parce qu'on était trop plein de prunes, ajouta t-elle, amusée, cet arbre y est-il toujours ?


(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 100
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Jeu 27 Sep - 20:20

En entendant la remarque de la jeune femme, le rire d'Éléazar redoubla. Il est vrai qu'il avait toujours eu un sacré appétit ! D'un autre côté, tout cela était sûrement lié au fait que sa croissance n'était pas terminée, à l'époque. Aujourd'hui, pour une personne de sa carrure, son appétit était des plus normaux, du moins, à ses yeux. En effet, il arrivait qu'Alyanne lui fasse quelques réflexions à ce propos. Mais le forgeron n'y prêtait que peu d'attention. Il était en pleine forme !

« Allons Hyline, vois par toi-même. Je serais resté aussi petit que toi, si je n'avais pas mangé autant de prunes ! » répondit l'Ar, sur le ton de la plaisanterie.

Ainsi, les choses n'avaient pas réellement changé. La compagnie d'Hyline était toujours des plus agréables, et Éléazar s'en voulait de ne pas être réapparu plus tôt. Mais les choses seraient différentes, à présent ! Dès qu'il serait dans les environs, l'Ar n'hésiterait plus à venir rendre visite à son amie d'autrefois. Son amie d'autrefois... Le terme n'était même pas juste. Hyline était toujours son amie, malgré le temps passé. Ils s'étaient juste perdus de vue, voilà tout.

« La seule qui ne s'en plaignait pas, c'était sûrement Alyanne. remarqua le forgeron. Il n'y avait que dans ces moments-là qu'elle avait une chance de me battre ! termina-t-il, amusé.

Ah, les entraînements... Il y en avait des choses à dire sur ce sujet ! Éléazar avait toujours préféré la pratique à la théorie. Aussi, le jeune homme avait encore des souvenirs très nets des  simulacres de combat auxquels lui et ses camarades se livraient, afin d'apprendre le maniement des armes. Et les prunes n'étaient d'aucune aide pour triompher de ses adversaires ! Après plusieurs défaites, l'adolescent avait jugé plus judicieux d'en manger après s'être entraîné, pour retrouver des forces. Résolution qui avait connu quelques manquements, il est vrai...

« Toujours ! Je te ramènerai quelques prunes, la prochaine fois que je viendrai te voir ! Tu verras, elles sont encore meilleures que celles que nous mangeons il y a quelques années ! » s'exclama le jeune homme.

Depuis la découverte du prunier, Éléazar en avait toujours prit soin. Il cueillait les fruits quand ces derniers alourdissaient de trop les branches de l'arbre, s'assurait qu'il n'était pas la proie d'un quelconque mal ou qu'il supportait bien la chaleur quand l'été se révélait plus chaud que prévu. Le reste du temps, le prunier lui servait d'observatoire, de nombreux animaux venant se nourrir de ses fruits ou nicher dans ses branches ou contre son tronc. C'était son petit jardin secret, l'endroit où il savait que personne ne pourrait le retrouver. Sauf Alyanne et Hyline, évidemment. La première y venait de temps en temps pour cueillir quelques plantes ou discuter avec lui, loin d'oreilles indiscrètes. C'était d'ailleurs à cet endroit que les deux jeunes gens se rendaient quand Alyanne n'arrivait pas à dormir, afin de ne déranger personne. Ce vieux prunier en avait entendu, des choses, c'était certain. Un témoin muet de leurs vies, de leurs secrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Jeu 27 Sep - 21:33





Souvenirs d'une Amitié

   


La question d'Hyline avait peut-être été posé un peu sans raison. Quand on regardait la carrure d'Eléazar, la question ne se posait même pas sur la raison de son appétit. Mais comment lui en vouloir ? C'était tellement bon les prunes. La jeune femme se demandait alors s'il avait toujours un aussi bon appétit. Que ce soit le cas ou non, ce n'était pas cette part qui allait l'étouffer en tout cas mais si jamais il était partant pour du rab, c'était volontiers qu'elle le lui en offrirait. A la réponse de l'homme, Hyline croisa les bras en lui jetant un oeil malicieux.

- Dooonc...Si j'avais su que les prunes étaient de l'engrais pour humain, j'en aurais probablement mangé plus que ça !

Surtout que l'Ar était grand depuis le début, avec ou sans prunes. C'était ainsi qu'il était fait. C'était tout naturel. Il y avait des gens, sans raison apparente, qui avaient ce genre de petite particularité. Et le mieux en général devant des baraqués comme Eléazar, c'était de savoir qu'il était du bon côté. Un homme comme lui parmi les Gardiens n'était qu'un atout de plus.

- Et comment se porte Alyanne ? demanda alors la jeune femme maintenant que l'homme parlait d'elle, mieux encore, comment tout le monde se porte au Panlaüd ?

Eléazar était son seul contact avec les Gardiens depuis six ans. Autant dire qu'il avait dû s'en passer des choses depuis tout ce temps. Il devait y avoir eu des disparus, mais également de jeunes et nouvelles recrues. Peut-être que d'anciens camarades d'armes étaient passés en Arlaüd ? Et il devait y avoir de nouveaux Laüds aussi. Tant de questions qui donnaient juste envie à la jeune femme d'aller chercher les réponses par elle-même en s'y rendant directement. Elle n'avait pas tellement envie d'accabler l'Ar de toutes ses interrogations. Elle sourit aux mots de l'homme avant de répondre :

- Et pourquoi pas ? Même si je peux t'affirmer qu'elles ne seront jamais aussi bonnes que celle de Mëkir, lança t-elle d'un faux orgueil.

D'un autre côté, il était vrai qu'on pouvait difficile dire du mal des fruits et légumes qui poussaient dans ce petit village en bord de mer. L'air marin et le soleil qui régnait en maître en ces lieux rendaient meilleurs les résultats de tous les labeurs des agriculteurs de la région.


(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 100
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Ven 28 Sep - 21:49

Quand son amie lui répondit, Éléazar se contenta de sourire. Cependant, dans un premier temps, le jeune homme ne prononça pas un mot. Personne ne décidait de sa taille, c'était un fait. De temps à autre, le forgeron regrettait même d'être né ainsi, à cause des réactions que certaines personnes avaient à son égard. Heureusement, cet état d'esprit ne durait jamais très longtemps. A quoi bon ? Il y avait des choses qu'il était impossible de changer. Autant vivre sans même leur adresser un regard !

« Exactement ! Tu ne peux t'en prendre qu'à toi-même pour ce qui est de ta taille ! » plaisanta l'Ar.

Le jeune homme se doutait bien que les prunes n'étaient qu'un facteur parmi tant d'autres. Tout jeune, il était déjà plus grand qu'Ismelle, qui avait pourtant deux ans de plus que lui ! Et pour ce qu'il en savait, Sarm était plutôt petit, même pour une personne normale. Il devait sûrement y avoir d'autres personnes d'un gabarit semblable au sien, dans sa famille. L'Ar n'était juste pas au courant, voilà tout. Et il ne le serait sûrement jamais.

« Alyanne et Rem se portent comme un charme ! Ils sont devenus Gardiens en même temps que Zelfyne et moi ! annonça Éléazar, une pointe de fierté dans la voix. Pour ce qui est des autres, tu te souviens sûrement d'Acélia et Selem et d'Oryas et Tan . Eux aussi sont Gardiens à présent, même si Oryas a eu quelques difficultés pour se remettre de la blessure à la jambe qu'il a récolté à Nemën. Aujourd'hui, il est guérit mais boite toujours un peu. A cause de sa blessure, il a été nommé Ar plus tard que prévu, mais ce sont des choses qui arrivent. Pour ce qui est des nouvelles recrues... Elles ont encore un peu de mal à se faire à la vie au Panlaüd, mais comment leur en vouloir ? Nous avons tous été ainsi à une autre époque. » remarqua Éléazar.

Acélia, Alyanne, Oryas et lui-même étaient arrivés en même temps au Panlaüd. Aussi, ils avaient fait leur apprentissage ensemble, et si Oryas n'avait pas été blessé pendant la bataille de Nemën, il serait très certainement devenu Ar en même temps qu'eux. Mais le jeune homme se portait bien mieux aujourd'hui, et avait apprit à vivre avec sa boiterie. S'il ne pouvait plus se battre exactement comme avant, il avait su développer d'autres capacités pour compenser. Et à présent, il était un Ar à part entière, aussi doué et utile que le reste de ses comparses.

« C'est ce qu'on verra ! Je n'ai peut-être pas la main aussi verte que la tienne, mais je ne suis pas un mauvais jardinier pour autant ! » répliqua le jeune homme, sans pouvoir se défaire de son sourire.

Éléazar reposa l'assiette sur la table, avant de tirer l'une des chaises et de s'y asseoir. Après avoir bu une gorgée d'eau, le jeune homme coupa un petit morceau de la part de tarte avant de le porter à sa bouche. Il avait hâte de voir si les prunes de Mëkir tenaient toutes leurs promesses ! Dégustant pendant quelques instants sa bouchée de tarte, l'Ar du se rendre à l'évidence. Ses prunes étaient tout bien moins goûteuses que celles présentes dans la pâtisserie ! Son arbre devait manquer de soleil. Ou d'autre chose. Le forgeron se promit d'aller s'assurer de son état dès son retour au Panlaüd. L'hiver arriverait plus vite qu'ils ne l'imaginaient. Mieux valait prendre ses précautions pour s'assurer que la végétation n'en souffre pas de trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyline Lièn

avatar

 Argent Argent : 15
Force Force : 25
Agilité Agilité : 25
Lieu de résidence : Mëkir
Métier / rôle / rang : Agricultrice
RPs en cours : -Rencontre Sous la Pluie : Dagmar
-La Parole est d'Argent et le Silence est d'Or : Libre

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Ven 28 Sep - 23:49





Souvenirs d'une Amitié

   


Eh non, personne ne décidait de sa taille. Personne ne décidait de rien dans son physique d'ailleurs. Et Hyline ne faisait que taquiner l'Ar tout en sachant bien qu'elle était bien plus petite que lui, sans être non plus minuscule. Il y avait plus petite comme femme après elle. Et peut-être il y avait-il plus grande aussi. Eléazar était un homme après tout. Il était normal qu'il avait plus de croissance, et plus de muscle aussi d'ailleurs. Car en plus de se sentir petite face à lui, Hyline se sentait aussi bien maigre. Et pourtant, elle ne manquait pas de force, de part son entraînement de jadis et son travail à la ferme. Elle était pas une femme qui se tournait les pouces à la maison, frêle et pâle comme la majorité des aristocrates du pays.

Hyline gloussa à la réponse de l'homme. On pouvait bien manger toutes les prunes du monde, ça ne sera pas facile de dévier l'homme en taille, ça c'était certain. Il avait sûrement des antécédents dans la famille avec une telle carrure. La jeune femme apprécia grandement quand l'Ar s'accorda à lui parler un peu des gens qu'elle connaissait au Panlaüd. Elle s'accouda à la table, face à lui, et l'écoutait avec grand plaisir. A chaque nom que l'homme disait, la jeune femme revoyait dans son esprit tous ces visages qu'elle avait connu et avec qui elle avait partager toute la vie au temple. Que de bons souvenirs l'envahissaient et elle était bien contente de savoir que tout le monde allait bien et était désormais un Ar accompli. C'était une bonne nouvelle d'apprendre que personne d'autre n'avait eu à connaître ce qu'elle avait vécu, ce qu'elle ne souhaitait à personne.

- Je suis heureuse d'apprendre tout ça. Passe le bonjour à tout le monde quand tu rentreras. J'espère que tu ne mènes pas la vie trop dure. J'ai entendu dire qu'il y avait eu des tensions récemment dans le sud du royaume, vers la frontière.

Une tension, le mot était un peu faible. Les Nations Laïos, quand elles se mettaient à piller le pays, elles n'y allaient pas de main morte. Ce n'était pas une guerre, certes, mais une bataille avait tout de même eu lieu pour stopper la tribu en tort. Par chance, il ne se passait généralement pas grand chose du côté de Mëkir.

- Je n'en doute pas, répliqua la jeune femme, amusée.

Elle laissa le soin à l'Ar de constater par lui-même les saveurs de l'Ouest, lorsqu'il goûta enfin la tarte qu'elle lui avait préparé. Elle ne se vantait pas de ses talents autant en agriculture qu'en cuisine, mais ne se sous-estimait pas non plus. Si elle, elle aimait et sa famille aussi, alors l'Ar devrait trouver ce met à son goût. Hyline attendit un petit moment en essayant de dénicher une quelconque expression sur le visage de l'homme en face d'elle.

- Et quel est votre verdict, monsieur l'expert en prunes ? fit-elle au bout d'un moment.


(c) B-NET

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazar Wilrem

avatar

 Argent Argent : 100
Force Force : 20
Agilité Agilité : 20
Lieu de résidence : Panlaüd
Métier / rôle / rang : Gardien ( Forgeron à ses heures perdues. )

Fiche Laüd (Gardien uniquement)
Nom: Zelfyne
Sexe : Femelle
Description:

MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   Dim 30 Sep - 21:28

Hyline avait raison. Les tensions au sud du pays étaient encore vives et la bataille restait encore présente dans de nombreux esprits, y comprit le sien. Machinalement, Éléazar frôla son avant bras. Sa blessure avait bien cicatrisé depuis qu'il avait repris conscience, même s'il lui faudrait encore un moment avant d'en être totalement remis. Mais les blessures, comme celle qu'il arborait à présent, faisaient partie des risques liés à sa fonction. Être Gardien n'était jamais de tout repos ! Le jeune homme savait que son amie était au courant pour la bataille, tout le monde devait l'être à présent, même les personnes vivant aux confins du Royaume. Aussi, l'Ar confirma les propos de la jeune femme.

« Compte sur moi, je passerai le message ! Je suis sûr que certains seront très contents d'avoir de tes nouvelles ! affirma Éléazar, avant de se taire quelques instants. Pour le reste, tu as bien raison. J'ai participé à la bataille de Valkëol. J'y ai même récolté un sacré trophée. continua-t-il, en montrant son avant bras. Et même si notre camp est ressortit victorieux, les choses ne se sont pas encore apaisées pour autant. Il faudra encore un moment avant que tout ne revienne à la normale... »

Surtout que la Tribu avait fait de nombreux prisonniers, Éléazar le savait très bien. Des soldats originaires de Valkëol étaient encore portés disparus. Une partie d'entre eux était sûrement aux mains de leur adversaire, comme beaucoup d'autres hommes du Royaume. A cela, il fallait aussi ajouter les reconstructions qui prendraient sûrement un certain temps. Les habitants de la ville n'oublieraient pas si facilement les combats...

« Eh bien, il semblerait que j'ai encore beaucoup à apprendre sur les pruniers et les prunes ! Ta tarte est délicieuse ! » se contenta de dire le jeune homme, sur un ton amusé.

C'était peu de le dire. Éléazar était issu d'une famille de banquiers, et il y avait fort à parier que s'il n'était pas devenu Ar, son père aurait fait de lui son héritier. Mais les choses avaient été différentes et c'était Sarm qui se retrouverait à la tête des finances familiales. Et Ismelle dans tout ça ? Si sa sœur était habile avec les chiffres, leur père n'avait jamais songé à lui transmettre son patrimoine, et ce, même avant que la jeune femme ne quitte la ville qui l'avait vu naître avec perte et fracas. Et Éléazar ne connaissait que trop bien la raison de ce refus. Comme leur mère avant elle, son aînée était destinée à contracter une quelconque alliance matrimoniale qui aurait pu augmenter le prestige de leur propre famille... Le forgeron chassa cette idée de son esprit. Cela ne changeait rien au fait que les Wilrem n'étaient en aucun cas liés à la terre et ses produits, et ce, depuis de nombreuses générations.

« Tu m'avais caché tes talents de cuisinière ! » reprit l'Ar, tout sourire, après quelques instants passés dans le silence.

Au Panläud, les nouvelles recrues avaient tout le temps de développer des capacités que leur rang social d'origine ne leur aurait pas permit d'exercer. Aussi, Éléazar était certain que ses parents ne l'auraient pas laissé s'approcher de la forge, voire d'une épée. De telles compétences n'étaient pas utiles pour un banquier, même si le jeune homme ne pouvait s'empêcher de penser que l'Art du Combat était toujours bon à connaître, même si lesdites connaissances se résumaient à de la théorie. Toujours est-il que l'Ar avait toujours pensé que chaque personne avait une petite particularité, un petit talent à mettre en valeur. Et si Hyline était sûrement très douée pour tirer profit de la terre, la cuisine ne semblait pas non plus être un problème pour elle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Souvenirs d'une amitié. ( PV Hyline Lièn. )
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» SOS amitié ? (Terminé)
» Sois mon ennemi, au nom de l'amitié [Eris] - Terminé
» « L’amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » [Livre II - Terminé]
» Les souvenirs restent toujours [Terminé]
» Une amitié fructueuse ou un danger à venir ? {PV Clovis et Aidan} (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens d'Hetenlaüd ::  ::  :: Mëkir-
Sauter vers: